L'antichambre de l'Union européenne co-dirigée par un Turc…

Posté le janvier 26, 2010, 12:00
2 mins

Le Conseil de l’Europe est d’une certaine façon une antichambre de l’Union Européenne. Il
comprend non seulement les pays de l’Union mais tous ceux qui se prétendent européen, dont la Russie, l’Albanie et bien sûr, la Turquie.

Pour la première fois, un Turc, Mevlut Cavusoglu, a été élu président de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe. Sur de son fait, il a aussitôt affirmé
:
« Je viens d’un pays qui est fier d’être, depuis deux millénaires, un pont entre deux continents ». 
Ce pays fut un véritablement un pont car il se trouva, du VIIIe siècle avant Jésus Christ jusqu’en 1453, en plein milieu du monde Grec ! Ce que nos amis Turcs oublient toujours
de dire, c’est qu’ils ont détruit ce monde Grec, au point que Mustafa Kemal, refondateur de la Turquie moderne put déclarer dans les années 1920 : « nous les [les Grecs] avons finalement
déracinés ! »

Mevlut Cavusoglu, lui, se sent légitime pour lancer un grand appel à la tolérance :
« Nous devons éradiquer le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme, l’islamophobie, et toutes les phobies similaires qui
conduisent à la discrimination et à l’intolérance. »
Evidemment, rien sur l’antihellénisme, sur « l’antikurdimse » ni « l’antichristianisme » pourtant si répandus en Turquie !

C’est donc un exemple de plus de négation de la véritable identité européenne par nos propres institutions et de propagande éhontée en faveur de la Turquie, qui n’a d’européen que ce
qu’elle a détruit !