La retraite : le paradis des Français (II)

Posté le septembre 10, 2010, 12:00
2 mins

Sans le retour d’une production nationale forte et diversifiée, le problème du chômage ne
sera pas résolu
et la retraite continuera à passer dans l’esprit des Français pour ce havre de sécurité où le traitement tombe tous les mois, quelle que soit la conjoncture. sur le long
terme, ce n’est qu’une illusion, mais moins fausse que ne l’est devenu ces 30 dernières années le contrat de travail !

 

L’autre réalité qui empêche les Français de s’épanouir dans leur vie active et qui fait de la retraite un paradis terrestre,
c’est la médiocrité des relations de travail. Dans un univers matérialiste où la satisfaction des besoins matériels individuels est devenue
la seule norme morale, la lutte salariat-patronat est permanente.

 

La seule solution pour échapper à cet antagonisme demeure la participation. La
participation apaise les relations sociales dans l’entreprise est fait de tout salarié un partenaire intéressé à la performance économique de l’entreprise. Seuls quelques patrons idéalistes (la
plupart fortement marqués par leur christianisme) l’ont mise en place. Toujours avec succès. La participation est en plus une très bonne arme contre
les délocalisations.

 

Si nos responsables politiques et nos syndicats veulent vraiment la paix sociale en
France, la prospérité des entreprises et l’épanouissement des Français dans leur vie professionnelle, ils doivent
rendre la participation obligatoire dans toutes les entreprises, quelle que soit leur taille.