Le catéchisme socialiste de l’« éducation nationale »

Posté le janvier 30, 2015, 10:58
8 mins

MobilisationPourlecole-448x293
Tour de vis totalitaire et socialiste en France

Dans un document de 17 pages présenté le 22 janvier 2015, intitulé « Grande mobilisation pour l’école : pour les valeurs de la République » sont énumérées les mesures présentées en urgence et dans la précipitation par Najat Vallaud-Belkacem et Manuel Valls pour mobiliser l’école en faveur des « valeurs » de la République. Cette République, attaquée par « des islamistes qui n’ont rien à voir avec l’islam », est en péril : c’est elle qui a nourri, éduqué et blanchi ces mêmes terroristes. La mobilisation est donc de mise. Pour sûr, ce document ne changera absolument rien, mais constitue un des fer de lance du tour de vis totalitaire que va prendre la République socialiste sous l’injonction de Manuel Valls. Car l’école républicaine, disait Vincent Peillon, « est aussi un instrument de l’action politique républicaine et socialiste » (La Révolution Française n’est pas terminée, p. 193).

Deux leitmotiv : la laïcité et le « combat contre le racisme »

La laïcité, dit Najat Vallaud-Belkacem, « est au fondement de l’école parce qu’elle distingue le savoir du croire, qu’elle trans- forme l’enfant en élève, permettant de dépasser les spécificités individuelles, les parcours personnels et familiaux, pour créer un “nous“ commun et républicain ». J’insiste sur l’expression « créer un “nous“ commun et républicain. » On retrouve le terme de « créer », expression théologique par excellence, qui ne s’applique, rigoureusement, qu’à Dieu. À moins que la République n’ai remplacé Dieu, évidemment. Le « nous » est « commun » (tautologie idiote), mais surtout « républicain ». C’est exactement ce que j’appelais, en 2012, la « ligne Buisson de la laïcité » (en référence à Ferdinand Buisson (1841-1932), grand acteur de gauche dans l’expropriation des églises) : ligne laïciste dure, extrême, construite en opposition radicale aux religions et à l’histoire de France. « La religion, ici, c’est la République, comme la foi, ici, porte sur la laïcité », écrivait Vincent Peillon(La Révolution Française n’est pas terminée, p. 188).


Le combat contre le racisme.
 Najat a intégré dans les programmes scolaires, « de manière transversale, les problématiques de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et toutes les formes de discriminations, les notions de droits et de devoirs, le principe de laïcité ». Une manière d’arroser les amis (SOS-racisme, MRAP, etc.) et de noyer les enfants sous leur charabia idéologique. L’AGRIF (qui défend l’identité Française et lutte contre le racisme anti-français et anti-chrétien) n’a toujours pas été contactée… Il faut dire que peu de ses équipes sont encartés au Parti socialiste, ce qui semble être une condition sine qua non.

Laïcité et antiracisme, voilà les deux mesures phares de ce document à destination des acteurs de l’éducation nationale (ceux qui vivent en dehors de la Bête, entendez : qui enseignent à la maison, auront le droit «  à des contrôles renforcés »). Mais ce n’est pas tout. Il faut, comme pour toute religion, une ritualité et une solennité. Aussi lit-on que « Les rites républicains seront valorisés : le rétablissement de l’autorité des maîtres passe par la compréhension et la célébration des rites et symboles de la République ; les projets d’école et d’établissement comporteront des actions relatives à la formation du citoyen et à la promotion de ces valeurs ».

On trouve également le retour de l’ « ordre moral républicain » (comme le note Michel Janva du Salon Beigecela fait bien peu Mai 68) : « Un parcours citoyen de l’école élémentaire à la terminale : il s’articulera notamment autour de l’enseignement moral et civique, de l’éducation aux médias et à l’information, de la participation des élèves à la vie sociale de l’établissement et de la Journée défense et citoyenneté ». L’ « enseignement moral et civique », on sait ce qu’il en coûte. Par moral, sous leur plume, entendez évidemment « morale socialiste » : il ne s’agit pas de scruter son âme pour y découvrir les principes naturels et universels de la vie bonne, mais il s’agit d’incarner enfin l’idéologie socialiste dans l’âme des petits Français. Vincent Peillon était beaucoup plus clair : « C’est au socialisme qu’il va revenir d’incarner la révolution religieuse dont l’humanité a besoin. » (La Révolution Française n’est pas terminée, p. 195).

Bref, tout ce qui est présenté dans le document républicain est très flou, inconsistant et impraticable. L’enseignant, pris sous ces injonctions théologiques, ne peut plus que se soumettre à la Bête et à accepter les interventions des ayattholas antiracistes et laïcistes, des « référents laïcité » (corps de métier constitué pour l’occasion) et des « proviseurs vie scolaire », qui seront soigneusement choisis dans les rangs de la gauche. Le flou permet justement la manipulation.

Et si vous n’êtes pas un bon républicain, il vous en coûtera cher : « Les comportements mettant en cause les valeurs de la République traités : ils seront systématiquement signalés au directeur d’école ou au chef d’établissement et seront suivis d’un dialogue éducatif avec les parents et, le cas échéant, d’une sanction disciplinaire ».

Ce qui me permet de conclure avec un autre catéchisme :

« De nombreux martyrs sont morts pour ne pas adorer « la Bête » (cf. Ap 13-14), en refusant même d’en simuler le culte. » (Catéchisme de l’Église catholique, 2113)

 

Pour aller plus loin :

– Vivien Hoch, Vincent Peillon, prophète d’une religion laïque, CERU, 2012
– Thibaud Collin, Sur la morale de Monsieur Peillon, Salvator, 2013

Vivien Hoch est doctorant en philosophie, directeur d'un pôle de recherche et communiquant politique.

113 réponses à l'article : Le catéchisme socialiste de l’« éducation nationale »

  1. Claude Roland

    03/02/2015

    Les vraies valeurs de notre république : « Hypocrisie, Jalousie, Mauvaise foi ».

    Répondre
    • brandenburg

      03/02/2015

      Napoléon à un de ses proches qui lui demandait ce qu’avait été la révolution:’Vanite »!

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      03/02/2015

      ou …  » Envie, Mensonges, Haines  » dans l’ ordre  » dominos « 

      Répondre
  2. druant philippe

    03/02/2015

    @Brandenburg:

    « comme dans les megalopoles d’aujourd’hui dans l’ex-tiers monde;cet ajustement entre richesses produites et population prendra du temps et causera des drames mais au final ces pays s’enrichiront.A l’inverse le vide démographiques dans les pays développés attire une foule d’immigrants qui croient y trouver un avenir meilleur  »

    Il n’ y a pas de vide démographique en Europe ou Usa : regardez les densités démographiques moyennes (ne tenant pas compte des espaces inhabitables) des pays ou Etats qui les composent : on dépasse souvent les 50 hab / km2 , ce qui est énorme : les enfers démographiques s’ appelent GB , Belgique , Hollande , Allemagne ,France.
    On peut inverser le ratio de ddm et se demander si un km2 d’ espace terrestre peut nourrir / vêtir / fournir de l’ énergie en suffisance / procurer un abri à 50 habitants par exemple .

    Toutefois , l’ Afrique et l’ Asie sont des cauchemars natalistes (les taux de natalité en Afrique et en Asie muzz sont hallucinants et ne laissent rien augurer de bon .

    Encore une chose, le soi – disant développement de’e l » Afrique est une illusion à moyen / long termes car il se fait au détriment de la biodiversité sans laquelle la vie est quasi impossible (déserts en progression , forêts ravagées , flore et faune dévastées) °

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      03/02/2015

      c’ est curieux comme sont rares ceux qui s ‘intéressent à l’ essentiel : la démographie, l’ occupation des sols , les ressources ( eau, air, terre, énergies … ) … merci pour vos contributions sur ces sujets majeurs (  » Le Point  » de B. H.-L. *** et de F.O.G. voit dans l’ Afrique le continent de l’ avenir ! )

      *** le père duquel fut un grand  » déforestier  » africain !

      Répondre
    • euréka

      03/02/2015

      @ druant philippe

      « le soi – disant développement de’e l » Afrique est une illusion à moyen / long termes car il se fait au détriment de la biodiversité sans laquelle la vie est quasi impossible (déserts en progression , forêts ravagées , flore et faune dévastées) °

      C’est vrai.
      La plupart des pays d’Afrique auront du mal à atteindre un bon niveau de développement tout simplement parce qu’ils sont handicapés par le climat, découpage en saisons sèches et pluvieuses qui rend impossible une agriculture vivirière performante.
      Dans certains pays, il faut attendre plusieurs mois avant de reprendre le travail au champ.

      C’est le principal handicap de l’Afrique (avec la démographie et le manque d’eau, les trois étant liés pour confiner ce continent dans le sous-développement.).

      Répondre
      • brandenburg

        03/02/2015

        Votre commentaire est intéressant et pointe des réalités difficiles!On peut néanmoins faire quelques remarques:1 l’Afrique est très riche en matière première de toute sorte d’où la ruée qu’elle subit de la part de multinationales ou de pays comme la Chine;2 l’Europe pour se développer a dû déforester:la « Gaulle chevelue » est devenu ainsi une terre agricole très riche comme la Beauce et la Brie qui à l’origine étaient des terres très difficilement cultivables mais les moyens étaient moins brutaux qu’aujourd’hui pour augmenter le rendement des terres comme le marnage sans grande conséquence sur l’environnement ou l’assolement triennal;c’est la rérévolution industrielle puis agricole » qui comme toutes les révolutions ont coûté cher par leur violence; 3 la bio-diversité a souffert en Europe aussi mais au moyen âge par exemple,il existait des « réserves naturelles » totalement interdites à l’homme par des clôtures grillagées infranchissables pour protéger « la vie sauvage »-lire l’ouvrage de Marienstras dont un chapitre qui m’a étonné moi-même prouve que c’est vrai;4 l’Europe a aussi connu le problème de l’eau:à quoi donc servaient les gigantesques aquaducs romains comme le pont du Gard sinon à cela?5 l’alternance des saisons a toujours été un problème:en Europe pendant l’hiver les paysans se transformaient en artisans divers,notamment textiles;6 internet et la téléphonie mobile qui ne coûtent pas grand chose hors équipements se développent déja en Afrique et pourront rendes des services inestimables et inconnus de nos paysans,bien sûr;;7 la démographie galopante a permis de faire d’un monde vide d’hommes « un monde plein »-l’historien Pierre Caunu-mais elle a été trop rapide d’où des drames incontestables:en France,une contraception naturelle s’est mise en place sur les conseils de l’Egise:retard de l’âge du mariage-25 ans pour les femmes et 27 pour les hommes avec chasteté,les naissances hors-mariage existaient certes mais étaient limitées par la religion,puis par l’espacement des naissances par un allaitement prolongé,la femme étant alors stérile naturellement-Pierre Chaunu également;8 je pourrai en dire bien plus long mais l’essentiel est comme toujours politique et religieux:il faut que les pays d’Afrique ait un Etat fort qui ne laisse pas piller ses richesses naturelles comme c’est le cas au Nigéria,un eldorado sans contrôle de toutes les sociétés pétrolières occidentales grandes ou petites mais pas tyrannique comme le fut notre ancien régime,n’en déplaise aux ignares et que l’Eglise catholique soit puissante:d’ores et déja les familles catholiques ont beaucoup moins d’enfants que les musulmanes,3 en moyenne ce qui est raisonnable et permet une croissance démographie bénéfique et maîtrisable contre 5 à 6 ce qui est insupportable!Voila quelques réflexions qui permettent un certain optimisme!

        Répondre
  3. druant philippe

    03/02/2015

    @Bastiat :

    je n’ ai nullement attribué la loi des rendements décroissants à Malthus , relisez moi .
    Elle appartient à Ricardo .

    Répondre
  4. Frédéric Bastiat

    02/02/2015

    Brandenburg.

    Je maintiens que l’apport de Rueff est nul, il n’a fait que retranscrire ce qu’écrivait son ami Von Mises, c’est patent dans l’ouvrage que je vous ai cité. Plus généralement, il a largement pillé des idées publiées avant les siennes (sa critique de Keynes est largement postérieure à celle de Hayek).

    Il est évident que l’Ecole autrichienne constitue la référence du libéralisme, je n’ai pas dit le contraire. Il faut cependant chercher ailleurs que dans la monnaie (contrairement à Von Mises) les problèmes actuels. On peut partir certes de la thèse de Hayek (un taux directeur trop bas) mais ce n’est que partiel. Il y a incompatibilité totale entre étatisme et prospérité économique. L’endettement des Etats n’est pas du à une cupidité des banques, il a été provoqué par un halo de doctrines connues sous le nom de « théories de la croissance endogène ». Elles ont abouti à un surinvestissement public, en infrastructures en particulier, et provoqué un asséchement de la demande privée par un excès de fiscalité.

    Sur Keynes, le problème ne vient pas de la valeur du multiplicateur mais de l’hypothèse d’économie fermée. Le commerce international ne représentait que 5% de la production nationale en moyenne dans les années 1930.

    On ne peut revenir aux textes fondateurs (Ricardo, Smith, Say), pour le seul Ricardo, toutes ses premisses sont fausses dans le monde d’aujourd’hui.

    Enfin pour Mandeville, il faut aussi le recontextualiser. Il ne faut pas prendre le terme vice au pied de la lettre, il cherche simplement à extraire l’individu des déterminismes sociétaux. C’est exactement ce qu’a fait Menger en cherchant à modéliser le comportement du consommateur, il lui permet d’exprimer ses préférences et par là-même aux entreprises de répondre effectivement à la demande.

    Par ses interventions l’Etat fausse l’expression des préférences individuelles d’où l’échec des économies planifiées et plus largement des économies administrées ( la promotion des véhicules électriques en est un exemple actuel et futur.

    Popper n’est pas un économiste mais « misère de l’historiscime » est un très bon antidote aux fables du matérialisme historique.

    Pardon pour des propos un peu vifs mais je n’aime pas que l’on me titille et je réponds « œil ou œil, dent pour dent ».

    Druant Phillipe
    La loi des rendements décroissants n’a rien à voir avec les thèses de Malthus. Vous avez parfaitement raison sur l’écart entre progression géométrique de la population (une suite) et progression arithmétique des ressources mais ce n’est pas la perspective de Ricardo.

    Pour Ricardo : lorsque vous combiner un facteur fixe (la terre) avec un facteur variable (le travail) la productivité marginale décroît à partir d’un certain seuil. La pression démographique pousse à mettre en culture des terres de moins en moins fertiles : la rente (revenu des propriétaires terriens) va avoir tendance à augmenter ainsi que les prix. Il faudra donc augmenter les salaires ce qui entrainera la disparition du profit et l’avènement de l’état stationnaire.

    Bien à vous.

    A tous bonne continuation, je n’interviendrai plus d’un moment. Tapez fort sur l’hydre rouge joressique. Mes amitiés à QC et à Hans qui, j’espère, nous lit de temps en temps.

    Pardon pour les fautes et les approximations mais la fenêtre est bien petite pour tenir un discours cohérent.

    Répondre
    • brandenburg

      02/02/2015

      1 Rueff:je n’ai jamais dit qu’il avait tout inventé mais qu’au contraire il revenait à des fondamentaux oubliés du fait du keynésianisme triomphant en France et ailleurs et notamment sur la monnaie;2 keynes-a il est exact que le commerce international s’était effondré après la guerre alors qu’il était très élevé en 1900 par exemple et que ce niveau a été de nouveau atteint il y a à peine entre 20 à 30 ans-je n’ai plus la date exacte en tète:il raisonnait don en économie fermée,c’est exact- voir son livre « les conséquences économiques de la paix »;b en 1964,on m’a encore enseigné le miracle du multiplicateur alors que les économies étaient déja plus ouvertes et que le mouvement allait s’accélérer notamment avec le marché commun;c cette politique keynésienne s’est perpétuée jusqu’à nos jours alors que par ailleurs,on libéralisait le commerce à tout va;je maintiens qu’il y a là une contradiction mortelle;d cette politique continue avec les injections massives de liquidités de la fed,de la banque d’Angleterre,du Japon et de la bce pour relancer l’inflation par peur d’une déflation ravageuse pendant que par ailleurs on négocie un traité de libre-échange entre l’Europe et les américains:la contradiction s’accentue au lieu de diminuer:3 la monnaie:il n’existe plus de système international monétaire de puis que Nixon a mis fin en 1971 sauf erreur au gold exchange standard en interdisant la convertibilité du dollar et de l’or,pilier de ce système:peu-à-peu s’est établi un non-système,celui des changes flottants entrainant une guerre des monnaies à la baisse et des spéculations massives et des fraudes:des banques très importantes viennent d’être condamnées pour ce motif;chaque jour ils s’échangent sur le marché monétaire beaucoup plus que le montant total des monnaies soit pour essayer d’évaluer le moins mal possible la valeur de telle ou telle monnaie soit pour spéculer:je maintiens que le problème des monnaies est très important,voire décisif,le fmi ne servant plus à rien qu’à jouer les pompiers ce qui n’est pas son rôle premier;5 la dette- a le montant des dettes mondiales cumulées représente 220% du pib mondial:c’est de la folie!-b en France Pompidou a interdit à la banque de France de prêter à l’Etat pour éviter des dérapages:c’était bien vu mais ses successeurs,giscard en tête, ont emprunté massivement aux banques à des taux d’intérêt à l’époque d’environ 15%:les banques se sont gavées ce que l’on peut comprendre puis avec la « désinflation compétitive » (?) chère à berégovoy notamment mais aussi à de multiples autres raisons, nous en sommes aujourd’hui à des taux très faibles,voire nuls,voire négatifs:tout le monde s’en félicite alors que c’est du délire!La monnaie toujours! 6 l’étatisme a le rêve des libéraux est de limiter l’Etat à la police pour réprimer les mécontents;b l’Etat a des fonctions régaliennes autres que la police:la justice,la défense nationale,les affaires étrangères,la régulation de l’économie par les banques nationales et les autorités de contrôle des marchés,les détenteurs de capitaux n’étant pas des petits puisque leurs vices font parait-il la fortune publique;pour assurer ces dépenses régaliennes ,l’Etat doit bien ponctionner les agents économiques:une certaine dose d’étatisme est inévitable donc qui fausse forcément et proportionnellement le marché:les américains-grands libéraux devant l’éternel, ont un budget de la défense colossale! c l’économie de marché est aussi une économie de tous contre tous:cela peut entraîner un dynamisme certain mais aussi des distorsions:il existe donc des institutions étatiques pour éviter les abus:en France la DGCCRF,l’Autorité de la concurrence,les médiateurs qui se multiplient,la CNIL,l’ARCEPetc;7 la fiscalité française: tout confondu,hors l’ISF qui ne représente pas grand chose,environ 4 milliards,elle est semblable à la moyenne européenne:ce sont les prélèvements sociaux qui sont exhorbitants ce qui n’empêche pas les organismes qui les collectent et les redistribuent de connaître un déficit cumulé colossal:notre « modèle socio-sanitaire » est un anti-modèle même pas plus efficace qu’ailleurs:là est sans doute le plus grave car c’est un tabou de la droite comme de la gauche et un puits sans fond;8 mandeville: vous vous en tirez par une pirouette!9 conclusion:dans un tel chaos,il n’y a plus de loi économique qui tienne ou de doctrine mais de l’improvisation,de la débrouillardise,de la truanderie,et l’espoir que tout s’améliore de soi-même ce qui n’est pas impossible d’ailleurs mais à quel prix!PS je ne suis pas atteint de logorrhée mais prend vos arguments au sérieux sans vous injurier,juste un peu d’ironie,parfois!

      Répondre
  5. druant philippe

    02/02/2015

    @Brandebourg :
    Tr Malthus a lui aussi été décrié avant que n’ apparaisse la révolution industrielle et pourtant il semble bien qu’ il ait raison car les ressources terrestres ne sont plus en adéquation avec le chiffre de population !croissance de la population en raison géométrique selon lui) .
    Cette bonne vieille loi des rendements décroissants semble elle aussi revenir en force : à force de surutiliser les terres fertiles et les polluer avec des pesticides et des engrais chimiques .

    Répondre
    • brandenburg

      02/02/2015

      En répondant à frédéric bastiat,je vous ai répondu indirectement:maalthus a parfois tort et parfois raison:le développement actuel de l’Arique-croissance d’environ 5%- n’aurait pas été possible sans l’essor démographique,ce continent étant auparavant très peu peuplé sauf exception comme au Nigéria et n’atteignant pas ce que l’historien Pierre Chaunu appelle « le plein démographique » ce qui n’empêche pas bien des difficultés d’ajustement parfois dramatiques parce ce qu’il a été trop rapide,une véritable révolution qui comme toutes révolution a des effets pervers ce qui fut le cas pour la révolution industrielle avec la naissance d’un prolétariat s’ entassant dans les villes et en en faisant des megalopoles où la plus grande richesse côtoyait la plus grande misère-voir Dickens-comme dans les megalopoles d’aujourd’hui dans l’ex-tiers monde;cet ajustement entre richesses produites et population prendra du temps et causera des drames mais au final ces pays s’enrichiront.A l’inverse le vide démographiques dans les pays développés attire une foule d’immigrants qui croient y trouver un avenir meilleur ce qui est souvent une illusion et engendre un rejet chez les habitants de souche,autre forme de drame!Le défaut de la plupartdes économistes est de tirer des lois à partir de conjonctures en réalité toujours variables:ce qui était vrai hier ne l’est plus aujourd’hui mais le redeviendra peut-être demain!La science économique comme toute science en pariculier humaine ne doit reposer que sur une poignée de principes immuables mais à la fois indémontrables et évidents comme lesaxiomes en mathématique:un principe immuable par exemple est que la monnaies est l’unique mesure en économie-Saint Thomas d’Aquin.Si la monnaie est faussée comme aujourd’hui par une création monétaire massive soit la vraie définition de l’inflation,toute l’économie est faussée,toutes les autres lois périmées , toutes prévisions douteuses et les surprises permanentes comme la crise des suprimes ou la baisse massive du prix du pétrole en quelques semaines qu’à peu près personne n’avait prévu sauf un obscur économiste que l’on vient de redécouvrir!Je viens de lire que la dette mondiale tout confondu atteignait 220% du pib mondial:comment cela a-t-il pu se faire sinon par une création monétaire fictive qui aura un jouir ou l’autre des conséquences dramatiques d’autant plus qu’on en rajoute avec les bitcoins,monnaie qui se déclare officiellement fictive et sur laquelle tout le monde se précipité inconsidérément ,une fuite en avant de plus!Une des premières créatrices ce cette monnaie,une chinoise,a fait fortune en quelques mois puis faillite en quelques jours et s’est suicidée!Une bonne politique économique doit toujours avoir en tête ces grands principes puis ensuite être un artiste et non un pseudo-scientifique,un empirique mais se fondant sur des principes immuables!Certes on peut toujours survivre dans le chaos mais il faut appeler les choses par leur nom et ne pas s’étonner des conséquences et nous sommes dans ce chaos!

      Répondre
      • euréka

        02/02/2015

        C’est une croissance portée par la découverte de gisements pétrolifères, pas une croissance saine. Non ?
        Attention de ne pas imiter l’Algérie qui ne fabrique n’importe n’exporte rien et ne vit que de la manne pétrolière. Et qui, avec la baisse actuelle des cours risque de se voir confrontée à des émeutes de la faim à cause de l’impossibilité pour le gouvernement de subventionner (comme il l’a toujours fait) les produits de première nécessité.

        Mr Brandenburg, si je peux me permettre, il se dit que nous allons connaître des coupures longues d’électricité.ici en France. Equipez-vous d’un réchaud camping-gaz et d’un chauffage d’appoint ni au gaz ni électrique.

        Répondre
        • brandenburg

          03/02/2015

          Les investissements pour les gaz et pétrole de schiste ont tous été stoppés depuis la baisse du prix du pétrole « normal » car au nouveau prix ils ne sont plus rentables!Les américains vont soit investir dans leur propre gisement de pétrole soit importer du pétrole moins cher que le leur.De plus les entreprises qui sont tournés massivement vers les schistes sont en très grande difficultés:cette croissance a-t-elle été si saine que cela d’autant qu’elle a été favorisée par des injections massives de monnaies au rythme de 1 0000 milliards de dollar par an de dollars par la fed?Permettez-moi d’en douter!Tout cela n’est-il pas à courte vue comme toujours chez les amerlocs!Enfin,je suis partisan qu’en France on lève l’interdiction de toute recherche sur ces schistes:total était prêt à investir pour cela mais hollande sous la pression des écolos a définitivement fermé la petite fenêtre autorisée par Sarkozy et veut démanteler fessenheim puis d’autres centrales alors que le coût est gigantesque et les travaux interminables avec une interrogation sur la méthode puisque ce serait une première pour une edf criblée de dettes déja habilement reportée sur rte qui n’a plus les moyens financiers d’entretenir le réseau et pour le faire devrait encore s’endetter.Areva de plus se montre incapable de construire des epr faute d »expérience:Anne Lauvergeon ancienne patronne d’areva a été virée entre autres pour cela mais aussi parce qu’elle avait acheté des mines d’uranium alors que le prix de ce matériau était très élevé et depuis s’est effondré ce qui a coûté une fortune à areva.Ellle est quand même partie avec un bon chèque d’un mllion d’euros.Proglio franc-maçon notoire a lui aussi été viré d’edf semble-t-il pour des raisons politiques mais une telle pression s’est exercée sur le gouvernement qu’il a été recasé chez thalès comme président non éxécutif et n’aura pratiquement rien à foutre;Le patron de thalès l’a remplacé à edf,Levy,qui a déja dit qu’il allait couper dans les coûts,proglio n’ayant rien fait pour cela par peur des syndicats et des haut-cadres francs-maçons comme lui!En France,on marche sur la tête,les amerlocs réagissent brutalement sans penser à l’avenir!Bref c’est le chaos et savoir qui a raison n’est pas facile.Un dernier mot:un rapport sur le logement conseille de limiter voire supprimer les déductions fiscales pour les travaux d’économies d’énergie et depuis longtemps l’interdiction de chauffer à plus de 19° est tombée en désuétude sans être abrogée officiellement.J’en perds mon latin moi qui ait été quatre ans chef du service de la communication de l’Agence pour les Economies d’Energie qui commençait à bien marché mais dont les socialos et une horde d’écolos ignares se sont emparés en 1982 et j’ai aussitôt démissionne,ma « succesrice » ayant tenu le coup six mois et le suivante morte mystérieusement alors qu’elle était encore jeune!Mais basta,c’est le foutoir intégral!PS je ne suis pas frileux mais si le courant doit être coupé ou diminué,la faute en est essentiellement à ce bordel,la France étant auparavant exportatrice d’électricité et est devenue importatrice notamment d’électricité allemande fournie par des centrales à charbon très polluantes alors que les derniers hivers ont été moins froids!

          Répondre
  6. Frédéric Bastiat

    02/02/2015

    En plus d’être mal élevé,vous êtes d’une ignorance crasse et ne répondez que par des insultes à des arguments appuyés sur des faits historiques.En plus, vous êtes un menteur car vous n’avez jamais rien lu de Rueff ni su ce qu’il a fait! et donc incapable de le juger sinon du haut de votre arrogance!Vous ne savez qu’écrire que quelques lignes hachées d’injures sans motifs.Je vais donc continuer ma pédagogie auprès de vous:vous pouvez aussi lire tout Maurice Allais,prix nobel d’économie, qui avait prévu il y a plus de vingt ans ce qui se passe de nos jours;Il traitait ainsi les banques de faux-monnayeurs ce qui fut le cas d’où la mini-crise des suprimes.Vous pourriez lire aussi Ricardo,le plus grand économiste libéral ce que Marx en son temps avait bien vu d’où ses attaques contre lui;c’est lui qui le premier des libéraux a pris en compte la valeur travail estimant que le juste prix était déterminé par la quantité de travail de tout ordre,manuel comme intellectuel ou dirigeant incluse dans le produit.Dans son livre « l’anticapitalisme » Paul Fabra reprend ses thèses principales en affirmant comme le titre l’indique que l’économie de ces 40 dernières années n’étaient même pas fidèles aux grands principes d’un capitalisme libéral mais fondée sur une montagne de dettes de la part de tous les agents économique collectifs comme les agents publics ou privés ou personnels ce qui fut la cas d’où les crises partout de surendettement:ainsi les américains,grands libéraux devant l’éternel, sont endettés à 100% de leur revenu:la mini-crise des subprimes en a mis des centaines de milliers dans la rue!Mais peu importe,c’est la loi d’airain du marché-faussé en réalité;bref si votre libéralisme peut le cas échéant marcher ce que je ne crois pas et l’analyse comme l’histoire économiques le montrent,qu’au moins les acteurs ne passent pas leur temps à tricher dans la mesure de leurs moyens bien s^r.Or tous ont triché comme les grecs mais aussi bien d’autres!Vous connaissez certes vu votre colossale culture économique la phrase fondatrice du libéralisme:elle est de Mandeville,un hollandais émigré en Angleterre dans « la ferme des abeilles »: »les vices privés font la fortune publique ».Vous pouvez toujours vous extasier devant cette phrase immonde et fausse en plus,pas moi.Je terminerai donc par une citation de Saint Thomas d’Aquin dont vous avez certainement lu les quelque 10 000 pages qu’il a écrites: »la monnaie est la mesure unique en matière d’économie ».Donc à monnaie faussée,économie faussée et maffieuse!PS 1 Merci infiniment d’avoir filtré le moucheron de la seconde es mais il y a plus d’un demi-siècle que j’ai quitté « l’école de la république » qui ne m’a pas d’ailleurs appris grand chose sauf le latin et le grec:un adage latin pour finir à propos des grecs justement: »timeo danaos et dona ferrentes » PS 2 quant à jouer les savants, vous auriez pu choisir comme pseudonyme Quesnay ou mieux Cantillon:vous auriez alors épaté la galerie!

    A « Branle » « bourg »

    Si vous vous voulez vendre de l’intelligence efforcez-vous au moins d’avoir un échantillon sur vous.

    Quelques remarques sur votre logorrhée :

    Il s’agit de la « Fable des abeilles ».

    Rueff : apport nul à la science économique : c’est un plagiaire de l’Ecole autrichienne. Le péché monétaire de l’Occident (1971) est une retranscription presque mot pour mot des théories de Von Mises. Il a certes créé la Société du Mont Pèlerin mais ce fut Hayek son principal animateur.

    Théorie de la valeur travail (Smith puis Ricardo recopiée par Marx) : fausse : se reporter à Menger (Ecole autrichienne également). En particulier paradoxe du diamant. La valeur des biens se fonde sur leur utilité et non sur la quantité de travail incorporée. C’est ce qui explique l’échec de toute économie administrée. Les socialistes ne l’ont toujours pas compris.
    Théorie des rendements décroissants (Ricardo) : fausse, les rendements factoriels ne sont décroissants que dans le cadre agricole, ils sont constants dans l’industrie et peut être croissants pour certains biens (logiciels)
    Théorie de l’avantage comparatif : repose sur la thèse de l’immobilité des facteurs de production (or il n »y a rien de plus mobile que le capital).

    Pour votre information je choisis le pseudonyme que je veux, je ne suis pas anti-catholique mais anti-cons je suis désolé pour vous.

    Si vous n’avez rien à faire de votre retraite, je vous conseille la pêche à la ligne, le débat d’idée ce n’est pas fait pour vous.

    Jaurès :

    Votre comptabilité de Julot casse-croûte est votre problème pas le mien.

    Répondre
    • brandenburg

      02/02/2015

      Si votre libéralisme n’est pas fondé sur l’école autrichienne de Menger,Mise,Hayek,Popper,je ne vois pas sur quoi il peut l’être puisque ce sont eux qui ont remis au goût du jour ce libéralisme contre le marxisme ou socialisme dominants comme hayek et sa »présomption fatale » ou popper et sa « société ouverte et ses ennemis »,tous les deux ayant été, jeunes, des marxistes!Ce qui compte dans une science,ce sont ses premiers principes.Après les prévisions ou les « lois » varient selon les circonstances particulièrement fluctuantes en économie tant il y a d’agents et de formes de capital possible.Ainsi la « loi » des rendements décroissants en agriculture s’est révélée fausse pour un temps avec la « révolution agricole » comme la « loi » des rendements stagnants dans l’industrie,etc.Dès qu’on entre dans des affirmations péremptoires et absolues,on se trompe forcément un jour ou l’autre comme keynes et son multiplicateur dont le coefficient varie en permanence et peut même devenir négatif ou Fourastié avec ses trois secteurs qui n’ont plus guère de sens aujourd’hui,etc.C’est là qu’est d »ailleurs utile un libéralisme appliqué , empirique mais surtout pas idéologique.C’est exactement de qu’a fait Rueff à la fois intellectuellement et concrètement d’où le succès de son plan,libéral-étatiste, qui aujourd’hui serait probablement inadapté!Restent les principes premiers qui sont une poignée et immuables et notamment sur la monnaie comme Saint Thomas d’Aquin l’a bien vu et Rueff aussi en un autre temps mais toujours valide!PS pour les corrections,merci,en effet il s’agit de le « fable » et pas de la « ferme »,la confusion de ma part vient de la ferme des animaux d’Orwell.Une correction de mon côté:que je sache Ricardo a précédé l’école autrichienne de près d’un siècle:mon erreur matérielle que je reconnais volontiers me semble moins grave qu’une erreur d’un siècle mais errare humanum est,perseverarer diabolicum et la phrase de Mandeville persévère et elle est fausse et diabolique car elle est un éloge du vice!

      Répondre
  7. Magne

    01/02/2015

    C’est vrai que c’est dingue ce glissement vers une république socialiste , alors que tout le monde la préférerait laïque et indivisible .

    Répondre
  8. Frédéric Bastiat

    01/02/2015

    Jaures19 octobre 2014 à 19 h 21 min

    Argument bien primaire, cher Fred.
    Ce n’est pas à un socialiste qu’il faut dire cela mais à un catholique: « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. » (Matthieu 19-21)
    Pour un socialiste, il n’est jamais question de prendre à un salarié pour donner à un autre mais de mieux répartir la richesse produite entre salariés et actionnaires. Cette répartition allant bien entendu prioritairement en faveur des bas salaires.
    C’est l’impôt qui, par sa progressivité, permet une redistribution à laquelle chaque contribuable participe selon ses revenus.

    Merci QC pour le correctif.

    Brenus et Brandeburg si vous saviez à quel point je vous emmerde ça vous donneraient une idée de l’infini.

    Répondre
    • Jaures

      01/02/2015

      Rien à retirer de cette citation, Fred. Si vous voulez vraiment éliminer la pauvreté, comptez plus sur la répartition des richesses que sur l’hypothétique générosité individuelle ou la répartition de la misère entre pauvres.
      Mais rien ne vous empêche de suivre le précepte de Matthieu si vous souhaitez être parfait, ce dont je ne doute pas.

      Répondre
      • Frédéric Bastiat

        01/02/2015

        En plus cela permet de jouir de certaines positions: syndicaliste député, syndicaliste BIT, syndicaliste agit-prop émargeant à 5 smic par mois. Mais bon vu le niveau de débilité profond de l’extrême « droite » ragnagna style Brenus ou Brandenburg, vous pouvez espérer perdurer encore un peu. « Le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme, le socialisme c’est le contraire ».

        Répondre
        • brandenburg

          01/02/2015

          Merci pour l’insulte :d’extrême droite et rangnanan!Figurez-vous que je suis gaulliste depuis 50 ans et même gaulliste de gauche mais surtout gaulliste et j’ai fait le coup de poing contre l’extrême droite Algérie française dès 14 ans et je ne le regrette pas le moins du monde!Mais ce même monde a changé depuis notamment économiquement,les trente glorieuses et leur optimisme béat sont définitivement mortes,même cet hypocrite de valls l’a reconnu.Or tous les politiques et les économistes ont fait de l’acharnement thérapeutique sur un cadavre avec une politique radicalement contradictoire,keynésienne à l’intérieur,libéral à l’extérieur et le pire est qu’ils continuent avec la création massive de monnaies fictives chez les amerlos,les anglais,les japonais et maintenant la bce ce qui ne les empêche nullement de mettre sur pied un traité de libre échange transatlantique.Si vous êtes incapable de voir la contradiction qu’un élève de seconde en es peut faire et ses conséquences forcément catastrophiques,relisez bastiat à l’envers,de droite à gauche ou avec une loupe grossissante mais je ne peux plus rien faire pour vous et si vous n’avez pas lu Jacques Rueff qui en trois mois sous de Gaulle a remis les finances de la France sur pieds grâce au plan Armand-Rueff qui combinait très adroitement libéralisme et souveraineté monétaire de l’Etat,vous ne serez qu’un idéologue détaché des réalités et de ce point de vue là vous êtes en effet plus proche de jaures qui vous appelle fred en signe d’amitié que de moi d’autant plus que vous êtes tous deux des athées obscurantistes et obsessionnels.Si vous tenez à connaitre des libéraux catholiques,adressez-vous sur internet à Yves Naudet et Jacque Garello que je connais fort bien et qui sont tous deux farouchement opposés à l’euro et à l’époque au traité de maastricht parce qu’eux, ils sont intelligents et responsables!Sur ce,à de bons livres et pas àdes lieux-communs usés jusqu’à la corde , vieux de 150 ans et archaïques!

          Répondre
          • Frédéric Bastiat

            01/02/2015

            Il n’y a pas d’élèves de ES en seconde. Quant à vos pitreries, elles sont du même tonneau. Rueff est à l’économie ce que Jaurès est à l’intelligence. Et pour l’insulte – que je maintiens -, rassurez vous elle ne se répétera pas, car contrairement à vous, je n’ai pas que cela à faire et j’interviens peu ici. En soi je le regrette, j’aurais énormément de choses intéressantes à échanger avec QC, qui depuis le départ de Hans, est le seul rempart contre la débilité ambiante de ce site.

            Je ne vous salue pas. Pas plus de le gaulois déchu.

          • brandenburg

            01/02/2015

            En plus d’être mal élevé,vous êtes d’une ignorance crasse et ne répondez que par des insultes à des arguments appuyés sur des faits historiques.En plus, vous êtes un menteur car vous n’avez jamais rien lu de Rueff ni su ce qu’il a fait! et donc incapable de le juger sinon du haut de votre arrogance!Vous ne savez qu’écrire que quelques lignes hachées d’injures sans motifs.Je vais donc continuer ma pédagogie auprès de vous:vous pouvez aussi lire tout Maurice Allais,prix nobel d’économie, qui avait prévu il y a plus de vingt ans ce qui se passe de nos jours;Il traitait ainsi les banques de faux-monnayeurs ce qui fut le cas d’où la mini-crise des suprimes.Vous pourriez lire aussi Ricardo,le plus grand économiste libéral ce que Marx en son temps avait bien vu d’où ses attaques contre lui;c’est lui qui le premier des libéraux a pris en compte la valeur travail estimant que le juste prix était déterminé par la quantité de travail de tout ordre,manuel comme intellectuel ou dirigeant incluse dans le produit.Dans son livre « l’anticapitalisme » Paul Fabra reprend ses thèses principales en affirmant comme le titre l’indique que l’économie de ces 40 dernières années n’étaient même pas fidèles aux grands principes d’un capitalisme libéral mais fondée sur une montagne de dettes de la part de tous les agents économique collectifs comme les agents publics ou privés ou personnels ce qui fut la cas d’où les crises partout de surendettement:ainsi les américains,grands libéraux devant l’éternel, sont endettés à 100% de leur revenu:la mini-crise des subprimes en a mis des centaines de milliers dans la rue!Mais peu importe,c’est la loi d’airain du marché-faussé en réalité;bref si votre libéralisme peut le cas échéant marcher ce que je ne crois pas et l’analyse comme l’histoire économiques le montrent,qu’au moins les acteurs ne passent pas leur temps à tricher dans la mesure de leurs moyens bien s^r.Or tous ont triché comme les grecs mais aussi bien d’autres!Vous connaissez certes vu votre colossale culture économique la phrase fondatrice du libéralisme:elle est de Mandeville,un hollandais émigré en Angleterre dans « la ferme des abeilles »: »les vices privés font la fortune publique ».Vous pouvez toujours vous extasier devant cette phrase immonde et fausse en plus,pas moi.Je terminerai donc par une citation de Saint Thomas d’Aquin dont vous avez certainement lu les quelque 10 000 pages qu’il a écrites: »la monnaie est la mesure unique en matière d’économie ».Donc à monnaie faussée,économie faussée et maffieuse!PS 1 Merci infiniment d’avoir filtré le moucheron de la seconde es mais il y a plus d’un demi-siècle que j’ai quitté « l’école de la république » qui ne m’a pas d’ailleurs appris grand chose sauf le latin et le grec:un adage latin pour finir à propos des grecs justement: »timeo danaos et dona ferrentes » PS 2 quant à jouer les savants, vous auriez pu choisir comme pseudonyme Quesnay ou mieux Cantillon:vous auriez alors épaté la galerie!

        • Jaures

          02/02/2015

          C’est curieux cette évolution de ce qu’on avance comme informations. De salarié représentant syndical élu à 2,5 smic par mois, 5 smics en couple, je deviens syndicaliste professionnel à 5 smics.
          Sans doute la nostalgie du temps où les femmes ne travaillaient pas ou ne ramenaient qu’un salaire d’appoint.

          Répondre
          • brandenburg

            02/02/2015

            Vous confondez travail et activité:le travail n’est qu’une partie plus ou moins grande de l’activité mais bien sûr nécessaire mais quand l’activité se réduit au travail comme dans le travail à la chaîne,il devient inhumain!Les femmes ont toujours été actives sauf quelque désoeuvrées qui ont sombré et sans cette activité,la société aurait sombré aussi:à la ferme,la femme était active en permanence,éducation des enfants par exemple et travaillaient aussi dans la ferme,entretien,cuisine mais aussi près de la ferme:poulailler,lapins,traite des vaches,cueillette,participation à la moisson,etc.En ville tout est différent:l’éducation est confiée à l’école d’où son échec,le travail à la maison est réduit par les appareils ménagers et elles ont le temps de travailler à l’extérieur,souvent très loin,souvent avec des horaires incomplets et décalés,souvent seules car divorcées ou désunies,en général dans des postes peu qualifiés d’où un revenu plus bas que les hommes,etc.Seules une minorité de « privilégiées » peuvent être à la fois actives et travailleuses.Or une société bien faite n’est pas faite pour les privilégiés quel que soit leur sexe mais pour le bien commun des personnes et de la société en général et tel n’est pas le cas aujourd’hui avec, malgré des politiques social-démocrates et des redistributions massives et ruineuses,une explosion des inégalités!Voila pourquoi,je refuse absolument votre idéologie qui aboutit toujours à des résultats inverses à ses objectifs!Pourquoi?Parce qu’elle part de principes premiers faux et irréalisables donc elle ment et pratique la langue de bois à la soviétique en plus hypocrite!Voila pourquoi,je suis gaulliste et gaulliste de gauche mais pas de votre gauche trompeuse mais réaliste fondée sur la participation maximale de tous à tout afin de développer l’activité et réduire la part autant que possible du travail mécanisé et inhumain.Mais tous les archaïques de droite ou de gauche ont refusé cette participation y préférant une inertie confortable au mouvement proposé par de Gaulle et en 1969 ils ont eu sa peau de peu d’ailleurs.Alors est venu,hors Pompidou, le règne des rois fainéants qui bajassent et ne font rien si ce n’est détruire les bases fondamentales de toute société en mettant en oeuvre une culture de mort,bref des nihilistes suicidaires! »Et voila pourquoi votre fille-la république-est muette »-Molière-ou parle pour ne rien dire!

          • Jaures

            02/02/2015

            Pardonnez-moi mais où voulez-vous en venir ?
            Quelle idéologie me prêtez-vous sur le thème que vous développez et quelle est la vôtre, dans ses incidences concrètes ?

      • euréka

        02/02/2015

        La philantropie marche du tonnerre aux Etats-Unis.
        Moi je dis respect à tous ceux qui consentent à donner 90% de leur fortune sans que quiconque ne les y oblige.
        Il n’y a pas que des salauds sur terre.

        Répondre
  9. BRENUS

    01/02/2015

    Les « 4 V  » devraient utiliser un autre nom pour cette rubrique de commentaires. Je suggère « salut les blaireaux » , tant les posteurs se font avoir d’une façon incroyable par cet imposteur au pseudo de jaurès. ou CES imposteurs car il est possible qu’ils s’y mettent à plusieurs). Pourquoi perdez vous votre temps a répondre à ce con ? Laissez le déblatérer son bréviaire faussement humaniste en ne débattant qu’ors de lui. Je dit faussement humaniste car si la bande de cocos a laquelle il appartient avait tous les pouvoir, elle ne manquerait pas de créer de nouveaux goulags pour nous. Je ne reviens pas sur l’aveuglement feint des modérateurs à ouvrir les rubriques a de tels cocos dont le seul but est de foutre la merde, sachant très bien qu’il ne convaincront jamais personne ici.

    Répondre
    • brandenburg

      01/02/2015

      Bien vu!Je finis par penser que ce jaures n’est qu’un franc-maçon débitant son cathéchisme obscurantiste!

      Répondre
  10. Frédéric Bastiat

    01/02/2015

    « C’était l’aphorisme du jour de Fred ». Evitez d’employer des mots que vous ne comprenez pas. La culture c’est comme la confiture moins on en a moins on l’étale.

    Quant à l’intervenant qui qualifie Jojo le pov’nographe d’homme de foi est-il conscient que Jojo refuse par exemple de partager avec les pauvres sous prétexte que c’est un dogme catholique.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/02/2015

      la culture c’ est comme la confiture moins on en a plus on l’ étale

      et cette citation d’ Edouard Herriot :

       » la culture c’ est ce qui reste quand on a tout oublié  »

      qu’ en est il pour ceux qui n’ en ont jamais eu [ de culture ] ? … se reporter alors à la première phrase !

      Répondre
      • brandenburg

        01/02/2015

        Je n’ai rien oublié et notamment pas qu’herriot président du conseil avec le bloc des gauches a ruiné la France en un an et qu’il a fallu faire appel à un modéré Poincarré qui a rétabli les finances de la France en deux mois en dévaluant le franc de 60% ce qui mettait fin au franc germinal dont la valeur avait été stable pendant plus d’un siècle mais c’était inévitable vu les âneries d’herriot qu’une femme de ménage surprit un jour à Matignon avec une femme sur les genoux:on ne peut pas tout faire à la fois comme nous le montre hollande,le cul et la politique!

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          01/02/2015

          … et cet autre bon mot cette fois ci du Cardinal Gerlier Archevêque de Lyon et … Vienne , Primat des Gaules, lors de l’ inauguration de la FOIRE Internationale de Lyon s’ adressant au  » Président  » qui lui avait lancé une pique … anti-cléricale car le Cardinal était très ( trop ? ) aimé des Lyonnais :

           » Tout le monde sait que la Foire c’ est Herriot et que Herriot c’ est la … foire  » … ce qui conforte votre jugement sur les capacités politiques nationaleset principalement économiques du Rad-Soc

          Merci pour votre appréciation bien trop flatteuse ; moi aussi je n’ interviens ( un peu plus que vous cependant ) que lorsque les  » amalgames  » ont atteint un seuil majeur d’ incrédulité même pour un Papou encore épargné par la Civilisation !

          Répondre
    • brandenburg

      01/02/2015

      Quel dogme catholique?Le dogme dit l’inverse!Vous avez très peu de confiture,Monsieur.Quant à votre référence à Bastiat,vous feriez mieux d’être un peu plus prudent et avoir plus de culture,l’intéressé n’étant qu’un libéral anticatholique comme tous les libéraux et assez banal!Lisez plutôt les quatre volumes des oeuvres complètes de Jacques Rueff et notamment sa synthèse, »l’ordre social » et vous aurez plus de confiture sur votre tartine libérale

      Répondre
      • Frédéric Bastiat

        01/02/2015

        Brandenburg vous savez lire vous? J’en serais fort surpris ! Lol

        Répondre
    • Jaures

      01/02/2015

      Cher Fred, si j’utilise bien les mots qui conviennent veillez, comme vous corrige Quinctius, à citer correctement les apophtegmes qui sous votre plumes n’ont plus la moindre signification.

      Quant à partager avec les pauvres je ne saurais trop le préconiser, mais, plus encore, l’action pour qu’ils ne le soient plus.

      Répondre
      • brandenburg

        01/02/2015

        Combien d’immigrés clandestins invitez-vous à partager tous vos repas?

        Répondre
      • Frédéric Bastiat

        01/02/2015

        Et bien donnez leur vos 5 Smics vieille pute cégétiste.

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        02/02/2015

        pourquoi croyez vous que les ordres religieux hospitaliers aient été créés à l’ origine sinon pour  » assister  » les pauvres ? … vous allez me dire pour les  » éduquer  » aussi et surtout ! mais si les  » éduquer  » c’ est également les rendre responsables de leur destinée ( pas de leur … destin ) n’ est ce pas aussi une bonne option …même si elle est d’ essence religieuse ? Croyez vous que notre  » époque  » soit si différente que les leurs [ celles de ordres religieux ] la T.V. ,et le Media en général ont simplement remplacé , sans leur beauté , sans leur naïveté , les fresques de églises … pour  » l’ édification  » des foules … pour votre liberté d’ esprit vous devriez réfléchir à cela et ne pas nous abreuver inconsidérément de votre catéchisme …  » laïque  » … voyez vous dans ma famille celle ci fait bloc pour soutenir ses membres surtout pour aider les plus responsables, les plus brillants qui se montrent à leur tour reconnaissants envers le groupe … à noter que c’ est une position courante chez les Juifs  » occidentaux  »

        P.S. bien entendu si parmi mes jeunes  » clients  » je décelais une intelligence sortant de l’ ordinaire j’ en faisais part à sa famille et à ses … instituteurs … quelques belles réussites ( un major à Normal Sup Sciences par exemple )

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        02/02/2015

        je ne  » corrige  » pas Frédéric Bastiat , je donne la citation exacte , car mieux articulée, pour qu’ elle soit mieux comprise , simplement … je ne corrige que les ERREURS et je dois dire que j’ ai fort à faire sur ce blog et pas seulement avec vous

        Répondre
        • Jaures

          02/02/2015

          Remplacer une citation erronée par la bonne, n’est-ce pas là « corriger » ?
          Maintenant que vous nous avez montré que vous saviez le faire pour les autres, pratiquez le donc maintenant sur vous-même.
          L’autocorrection est un excellent exercice pédagogique et une thérapie efficiente contre les égos démesurés.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            02/02/2015

            la citation même approximative de Bastiat pouvait être comprise à la condition qu’ on y mette un peu d’ attention … vous vous instituez mon  » directeur de conscience  » maintenant ? quelle modestie de votre part ! ne vous proposez pas ! je n’ ai pas besoin de vous ! chez nous [ les Calvinistes ] la modestie et la réserve sont considérées comme des vertus majeures auxquelles il faut faire effort d’ accéder … ce qui n’ est certainement pas votre cas, votre pédanterie sociologique voulant s’ arroger l’ excellence de l’ esprit

          • Jaures

            02/02/2015

            La citation erronée de Bastiat me faisait plutôt penser aux faux dictons de Coluche (« Honni soit qui manigance », « Quand le chat n’est pas là, il revient au galop », etc…).
            Pour le reste, sur ce que vous en dîtes, vous êtes calviniste comme DSK est fraticelle.

          • quinctius cincinnatus

            02/02/2015

            réponse à @ Jaurès spécialiste des  » ordres  »

            ah bon D. S.-K. a donc été  » excommunié  » et par qui s’ il vous plait ? et il va finir ( sa vie licencieuse, elle ) sur le bucher de l’ Inquisition mediatique comme ces  » hérétiques  » *** ?

            *** par ailleurs EUX [ les petits moines ] aussi populaires en Italie du Sud que l’ étaient les lollards en Angleterre à peu près à la même époque … D. S.-K. ne l’ étant lui que dans le milieu de la Finance Internationale ( où il y eut bien plus  » malfaisant  » que lui )

  11. HOMERE

    01/02/2015

    ….. » l’internationale……..ah ah ah le …..sera le genre humain  » c’est pas de moi !
    Pour le reste,je vous laisse le soin de vous documenter sur les critères généralement acceptés pour déterminer les différentes races humaines…..ou les « types » ce qui est la même chose !!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/02/2015

      Soyons résolument scien-ti-fi-ques et utilisons les outils qui ont été mis à la disposition de l’ intelligence humaine par certains humains plus … intelligents que d’ autres … mais si discrets qu’ ils sont ignoré des masses et du …Media ( à la différence des  » penseurs  » du genre Derida, Bourdieux et la pire de tous  » LaRoumaine  » etc …. dont se gave et nous gave pareillement usque ad nauseam @ Jaurès … à savoir :

      – l’ A.D.N. mitochondrial qui a été le premier pas dans l’ A.D.N. ancien

      – l’ A.D.N. nucléaire qui a été le second pas

       » qui ont montré ( chez l’ Homme  » Moderne  » ) que l’ organisation sociale , le mode de vie, laissent des traces dans la diversité de notre génome. On comprend de mieux en mieux en quoi les COMPORTEMENTS CULTURELS et LEURS TRANSMISSIONS , ont été une force majeure dans l’ évolution biologique de notre espèce  »

      Evelyne Heyer professeur d’ anthropologie génétique au M.N.H.N.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        01/02/2015

        qu’ ils sont ignoréS

        Répondre
      • brandenburg

        01/02/2015

        Il est exact que l’on a découvert récemment que les mitochondries dans le cytoplasme étaient aussi porteuses d’hérédité mais cela ne prouve en rien le darwinisme qui n’est qu’une idéologie athée,le cousin de Darwin ayant été le premier promoteur de l’eugénisme comme par hasard.Toutes les vraies découvertes en biologie ont montré la fausseté du darwinisme des lois du prêtre Mendel à la découverte de la double hélice de l’adn par nos trois prix nobel.Lisez donc du plus grand zoologiste du siècle dernier,Pierre Paul Gassé: »toi,ce petit dieu ».Ajoutez-y l »ouvrage d’un des meilleurs entomologistes de ce même siècle,Rémi Chauvin: »la fin d’un mythe,le darwinisme ».Pour une couche supplémentaire, lisez dans la collection Champs-science Flamarrion l’ovrage d’un biologiste anglo-saxon dont j’ai oublié le nom ùmais qui est facile à retrouver qui prouve par la simple utilisation de la statistique des grands nombres que l’existence de l’homme « par hasard » aurait demandé que l’univers ait eu des centaines de milliards de centaines de milliards d’années pour qu’il y ait une chance minime pour que l’homme apparaisse tel qu’il est.Or nous savons que l’univers n’a que treize milliards et demi d’années environ.On vient même de lui en rajouter quelques millions d’années parce que cela ne collait pas!Lisez aussi pendant que vous y êtes Illia Prygogine et Isabelle Stengers qui ont mis en avant le « principe anthropique » selon lequel tout cet univers avait été « préparé » pour l’homme ou d’Espagnat grand mathématicien qui dit la même chose et tous les vrais « progressistes » et pas les archaÏques darwiniens qui utilisent toutes les ficelles et astuces pour maintenir leur idéologie matérialiste comme Ernst Mayr auteur de « la théorie synthétique de l’évolution » bourré de contradictions ou le plus con et totalitaire de tous Darnton qui a crée une « ligue des athées » et s’est prononcé pour l’eugénisme sans fard mais qui devant le tollé suscité par ses propos a fait marche arrière piteusement!Lisez aussi l’exergue du livre d’André Jacob, »la logique du vivant »,une citation de diderot: »avec cet oeuf,je détruis toutes les religions »!Connards!Bonne lecture! »

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          01/02/2015

          vous me demandez d’ ajouter une troisième  » couche  » ( donc une couche supplémentaire ) aux deux  » scientifiques  » que vous me recommandez de lire, tout esprit critique cessant … mais voyez vous je n’ en ai pas envie, mais alors, pas du tout « … d’ en tenir une couche  » … ne serait ce qu’ une seule ! je vous remercie cependant pour les excellents conseils de bonnes et surtout de saines lectures que vous me donnez …

          Répondre
          • brandenburg

            02/02/2015

            Merci pour votre phrase finale aimable mais je ne vois pas en quoi un « esprit critique » devrait s’interdire a priori de lire ceci ou cela d’autant plus que ces deux « scientifiques » sont de vrais scientifiques sans guillemets!Pierre Paul Gassé a ainsi dirigé une encyclopédie de zoologie comprenant une vingtaine de volumes de 5 à 600 pages chacun qui fait autorité dans le monde entier!Par ailleurs si j’ai parle de « couche » c’est que je connais fort bien les darwiniens et qu’en effet ils en tiennent une sacrée couche d’idées toutes faites et terroristes!Puisque je vous ai fait plaisir avec mes conseils de lecture,en voici encore:lisez Cuénot,Vandel,Lecomte du Nouy,etc!Même Yves Copens,paléontologue et darwinien frénétique au point qu’il ne peut pas dire deux mots sans les entrecouper par « par hasard » vient de dire que l’homme n’a été homme que quand il a été religieux,certainement « par hasard »!Savez-vous que des archéologues égyptiens donc musulmans de tradition au moins viennent de retrouver des milliers d’ossements humains et d’armes exactement là où la Bible dit que Moîse et les juifs ont traversé la Mer rouge à sec datant de la même époque que celle de la « légende »?Par hasard à coup sûr !Il est quand même étrange que les biologistes soient les seuls scientifiques croyant dur comme fer au hasard alors que l’on pourrait-et c’est mon cas-leur reprocher d’être trop déterministes comme l’a montré la physique quantique qui ne parle que de lois statistiques comportant un certain degré-limité certes- d’indétermination!En écrivant je me rappelle un entretien que j’ai entendu à la radio il y a quelques mois avec un généticien qui est mort alors d’où cette rediffusion et dont le nom m’échappe pour le moment mais qui va peut-être me revenir (il avait une émission à la télévision mais comme je refuse d’en avoir une son nom ne s’est pas inscrit dans ma mémoire mais cela vous dira peut-etre quelque chose,il était barbu et à la fin il avait la voix si basse -en effet-que l’émission a été supprimée):il a commencé en affirmant péremptoirement que l’homme était un primate comme les autres et a terminé en disant tout aussi péremptoirement que l’homme était une exception dans la nature animale!La « science  » est un cimetière d’idées plus ou moins folles comme le phlogistique,l’éther,la création spontanée,l’astrologie-à laquelle Newton a consacré la fin de sa vie-l’alchimie à laquelle Bacon le soi-disant fondateur de la science expérimentale s’est adonné avec aussi l’astrologie,j’en passe et des pires!Quant à Claude Bernard,lui aussi fondateur-il y en a plein,ce doit être un hasard encore-de la science expérimentale ,il a fini en bon catholique comme le positiviste Littré dans un autre genre!Bon,j’arrête et je vais lire du Saint Thomas d’Aquin jusqu’à x h de la nuit!

          • quinctius cincinnatus

            02/02/2015

            un conseil que m’ avait donné mon père : pour un endormissement paisible et rapide lisez plutôt Bossuet ! en outre ,ce qui n’ est pas à négliger , sa prose est sublime …

  12. jean-claude

    01/02/2015

    L’Education-Nationale est utilisée depuis des lustres pour former de bons petits gauchistes et maintenant ça va plus loin, il s’agit de former des croyants, des adeptes d’une secte dont la divinité est la « république » incarnée par la déesse Marianne. On frise le fanatisme totalitaire. Je me méfie des gens certains de détenir le savoir. L’humanité c’est précisément le doute. Ce gouvernement est composé d’une bande de dingues inconscients de ce qu’ils font. Le service publique français est à fuir dans son ensemble car il est réducteur des esprits et soumis à une idéologie qui penche vers le totalitarisme. Il y aura, je l’espère, une saine réaction à cette barbarie rampante….

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/02/2015

      On attend ( toujours ) avec une certaine et même grande impatience une Réapparition de l’ Être Suprême et un Renouveau de la Fête des Fédérations … pour une République du Bonheur Universel et retrouvé tel que l’ avait souhaité la Constituante le 5 Août 1791 qui avait  » déclaré la Paix au Monde  » … on sait ce qu’ il en est advenu …

      Répondre
  13. druant philippe

    31/01/2015

    « Je ne dis pas que le racisme est inné mais qu’il n’est pas lié à une pression démographique. Le racisme aux Etats-Unis n’était lié ni à la pression démographique des Noirs, ni à celle des Amérindiens mais à la croyance a priori que ces « races » étaient inférieures. On peut penser cela  »

    Encore une « jauresserie » :

    la haine raciale est tellement peu liée à la démographie des noirs / muzz que lorsqu’ ils atteignent un seuil de population par rapport à celle des blancs , ces derniers partent ailleurs pour se retrouver entre blancs .
    Personnellement , quelques noirs ou autres ne me dérangent pas tant qu’ ils sont peu nombreux mais me débectent une fois qu’ ils sont en nombre !

    Répondre
    • Jaures

      31/01/2015

      Les Noirs ne sont pas nés aux Etats-Unis, on les y a fait venir.
      Ils y représentent 12% de la population. A combien devraient-ils être réduits pour que le racisme n’existe pas ?
      Je crois que le problème n’est pas extérieur à vous, nombre de Noirs ou autres dans votre entourage, mais plutôt en vous-même.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        01/02/2015

        une chose est sûre : @Jaurès ne vit pas dans un quartier  » difficile  » ***

        *** euphémisme tiré de la langue convenue des socialistes pour signifier :  » de non droit  » ( sauf celui, le droit, des Familles de Caïds )

        il y a de cela plusieurs décennies une étude sociologique avait été faite à Genève ( ville-canton fort cosmopolite et plutôt … de tendance sociale démocrate ) qui montrait qu’ un seuil de 12 %  » d’ étrangers  » ( donc de non Suisses ) dans un quartier entrainait l’ exode des  » autochtones  » … ce qui peut signifier que Druant a  » statistiquement  » raison et que cela devrait convenir à votre logique mathématique ou bien alors c’ est que vous enfumez et culpabilisez autrui ( c’ est d’ ailleurs ce que je pense , la  » bonne conscience  » servant depuis des siècles humains à cela )

        Répondre
        • Jaures

          01/02/2015

          Cher Quinctius, je ne sais d’où vous tirez ces statistiques.
          Sur un quartier, une seule famille dans un immeuble peut pourrir la vie de tout le monde.
          A l’opposé, des quartiers avec un quota bien plus élevé que ces 12% (pourquoi pas 11 ou 13 ?) vivent paisiblement.
          Bien des critères entrent en compte: présence des services publics, enclavement du quartier, situation des écoles, ouverture sur les autres quartiers,…
          La qualité de l’aménagement urbain et des services sociaux feront que vos chiffres pourront aisément être doublés ou triplés comme quelques individus suffiront à faire fuir tout le monde si aucune réponse n’est donnée.

          Répondre
          • Frédéric Bastiat

            01/02/2015

            Rengaine ta rengaine
            La Chanson de Jaurès c’est du flonflon
            De l’histoire ancienne
            Du communisme rance pour bouffons.

            Vous n’avez rien à dire Jaurès, vous répétez ad nauséam les mêmes litanies. Alors cassez-vous minable.

          • brandenburg

            01/02/2015

            Comprenez que jaures est un croyant fanatique,le plus religieux des hommes comme ses potes « républicains » et « laîques »:voila leurs deux dieux mais il croit aussi à la Trinité puisque son-et leur-troisième dieu c’est lui-même!

          • quinctius cincinnatus

            01/02/2015

            Dans une  » bande  » ( qui est la première étape de la vie sociale ) c. à d. chez l’ animal le  » déviant  » n’ est pas  » rééduqué  » par je ne sais quel service social il en est … EXCLU … c’est la base même de la vie sociale … pour ce qui est de  » l’ ouverture  » celle ci est individuelle; ainsi professionnellement j’ ai connu des  » familles  » avec un degré de  » beaufitude  » donnant le vertige et chez lesquelles certains enfants ( en général des … filles ) s’ en sortaient mieux que les autres parce que PARADOXALEMENT la  » famille  » ne  » voulait  » pas d’ eux ( ce qui est une preuve a contrario )
            Vos arguments sont faux et pour vous en convaincre allez faire un petit tour dans certains quartiers de Bâle, de Stockholm ou d’ Amsterdam pourtant abondamment pourvus en  » structures sociales et éducatives  » … que voulez vous ils y a des gens qui préfèrent vivre  » dans la merde  » c’ est ainsi … ne nous emmerdons pas avec eux et ne nous laissons pas emmerder par eux … intéressons nous aux meilleurs c. à d. à ceux qui sont DECIDES à s’ en sortir !
            Dans ma famille j’ ai ( par alliance ) un mi-beauf par ailleurs sympathique mais qui ne comprend rien à rien de ce qui est fondamental … la raison en est qu’ il n’ a pas de pensée conceptuelle et ne voit que l’ apparence  » sociale  » ( ou  » mécanique  » ) des choses et que de la sorte il ne peut donner que des  » solutions  » qui ne sont que des banalités qui ont toujours échouées en pratique , ces banalités masquant les causes réelles ( discussion sur un match de basket avec un de mes fils ancien athlète d’ assez haut niveau )

            ainsi est fait le Monde et VOUS N ‘Y POUVEZ RIEN

      • Frédéric Bastiat

        01/02/2015

        Et oui « on est allé les chercher » on connait…Déjà février…bientôt le printemps des 4V: Jaurès dégage !

        Répondre
  14. Lyle

    31/01/2015

    Je ne crois pas qu’il y ai une morale socialiste, vu le comportement de la tête, un/ les enfants sont à l’école pour appendre à lire écrire compter pas pour être embrigader. Les enfants doivent être éduquer par leurs parents et recevoir un enseignement par les enseignants, pas politisé.
    La politique est hors de l’école.

    Répondre
  15. Marquais

    31/01/2015

    Attention le Monsieur Jaurès n’a pas son pareil pour vous tricoter et vous mélanger les pinceaux jusqu’à ce qu’une chatte même très attentive n’y retrouve plus ses petits…. si, si, si , il est fouille m…. ce Jaurès !
    On va donc lui répéter l’essentiel:
    Si l’école publique est dite laïque c’est qu’on ne veut pas qu’on lui enseigne la religion républicaine, , apprendre à lire et à écrire c’est déjà bien !
    Par ailleurs toutes les familles ne sont pas ( pas encore ?) Ripoublicaines,…même sous les pires dictatures il y a toujours eu des esprits libres et indépendants. Je connais des familles Royalistes qui se sentent chez eux en France aussi bien que Monsieur Jaurès.
    Ça serait un descendant de l’autre, celui-là , que ça ne m’étonnerait pas !

    Répondre
    • René de Sévérac

      31/01/2015

      @ Marquais,
      « il est fouille merde ce Jaurès ! »
      Non, c’est un homme plein de FOI.
      Et comme tout CROYANT convaincu, ses raisonnements sont très logique dés lors que vous les interprétez à travers le « prisme de sa foi ».
      (Cette expression fait référence à Marx)
      Un mot à partir de la notion de race; le terme est interdit par la novlangue (et Jaurès l’applique sans défaut). Distinguer les individus par leur caractère physique, ethnique, culturel ne me pose aucun problème (je dis même mes petits enfants sont de ma race) mais je comprends très bien que classer les populations sur une échelle de valeur est choquent (par respect du prochain, même si je juge que ce qui m’est proche est meilleur, subjectivement cela va de soi).

      Autre sujet :
      Najat m’amuse en définissant la laïcité en ce qu’elle « distingue le savoir du croire ». Et j’ai envie de lui citer cet aphorisme d’Alain Besançon
      « Il croit qu’il sait, il ne sait pas qu’il croit »
      Un vrai sujet de réflexion !
      Qu’en pensez-vous cher Jaurès.

      Répondre
      • Jaures

        31/01/2015

        Le terme de race n’est pas interdit. Brassens parle de « la race des chauvins », Proust de « la race des domestiques ». Il s’agit là de communautés sociales, pas
        Ce qui est interdit, c’est le racisme à savoir qu’il existerait des races humaines avec entre elles une hiérarchie.
        Cela ne veut pas dire qu’il n’existe pas de différences physiques: on peut dire un Noir, un Blanc de type méditerranéen ou nordique, un asiatique de type Chinois ou Philippin. On peut dire un grand, un petit, un gros,…
        Ces différences physique n’empêche en rien de considérer ces êtres humains comme égaux en droits et sans différences a priori de capacités.

        A votre aphorisme, je préfère celui attribué à Socrate: « Ma seule certitude est de ne rien savoir ». Je pense que toute connaissance est discutable car bien souvent les certitudes d’hier sont les erreurs de demain.
        De même, bien entendu, toutes les croyances sont discutables.

        Répondre
        • Jaures

          31/01/2015

          Pardonnez-moi, une phrase est restée dans le clavier:
          « Il s’agit là de communautés sociales, pas de groupes ethniques définis par leur morphologie ».

          Répondre
          • Frédéric Bastiat

            31/01/2015

            La seule certitude est en effet que vous en savez rien: la bêtise, l’endoctrinement, l’ignorance crasse sont les trois mamelles de l’incurie socialiste.

          • Jaures

            31/01/2015

            C’était l’aphorisme du jour de Fred.

        • patrhaut

          31/01/2015

          On peut dire aussi un c..

          Répondre
  16. frei

    31/01/2015

    De même que la pente naturelle des croyances islamiques c’est le totalitarisme politico-criminel , la pente naturelle du socialisme , c’est le totalitarisme .Vouloir répondre au premier par le second est bien évidemment voué à l’échec .

    Répondre
  17. uila

    31/01/2015

    Un drone tournoyant au-dessus de la rue des Rosiers ? Grave.

    Répondre
  18. Fucius

    30/01/2015

    Un totalitarisme parasitaire est en train d’en remplacer un autre… Combien de temps encore avant qu’il lui prenne le pouvoir sur l’école ?
    Il faut privatiser l’école.
    Il faut qu’elle échappe aux totalitaires et qu’elle retrouve sa fonction première, instruire et non fanatiser.

    Répondre
  19. HOMERE

    30/01/2015

    Ce qui est humain,c’est le genre.La race est déterminée par des caractéristiques physiques remarquables d’un type et leurs autres différences par rapport aux autres,sont purement culturelles ou religieuses sans classification hiérarchique comme vous le dites.
    Je ne partage pas votre position sur le fait que le racisme s’inscrirait dans une posture innée à priori.On ne naît pas raciste,mais certaines conditions,dont je dis qu’elles en constitue la racine,sont le ferment du racisme.Je reste persuadé qu’une pression démographique migratoire soutenue et amplifiée constitue le meilleur terreau du racisme,nous en avons la preuve tous les jours en France.
    La connivence ne serait elle pas justement le dogme selon lequel le relativisme voudrait que les peuples s’équivaudraient au point de ne pas les distinguer et de les accepter sans restrictions ?
    Les influences de l’hérédité sont individuelles,les comportements et les acceptions culturelles ou religieuses sont environnementales et collectives….c’est pour celà que les réticences au « vivre ensemble » sont indûment affectées à la notion de racisme….
    Votre référence à Himmler est trop brutale dans le sens ou la solution finale qu’il préconisait ne consistait pas à se débarrasser de son voisin juif mais d’exterminer le peuple juif…..la nuance est de taille.
    Sur le libre arbitre des individus je suis dubitatif….

    Répondre
    • jaures

      30/01/2015

      Je ne comprends pas votre phrase « ce qui est humain, c’est le genre ».
      Si la race ne se définie que par des caractères physiques, comment définir celles qui forment une race ?
      Par exemple, les couleurs de peau existent dans toutes les nuances: à quel niveau de pigmentation de la peau définirez-vous une race ? Pourquoi ne pas définir les races par rapport à la taille: la race des plus d’1m50, celle des plus de 2m,… ?

      Je ne dis pas que le racisme est inné mais qu’il n’est pas lié à une pression démographique. Le racisme aux Etats-Unis n’était lié ni à la pression démographique des Noirs, ni à celle des Amérindiens mais à la croyance a priori que ces « races » étaient inférieures. On peut penser cela sans avoir vu un Noir de sa vie. Les nazis jugeaient supérieure la race aryenne non seulement par rapport aux juifs, mais également par rapport aux Russes ou aux Africains.

      Le relativisme ce n’est pas de penser que tout se vaut mais qu’il n’existe pas de civilisation intrinsèquement supérieure.
      On peut penser que le peuple aborigène est inférieur en ce qu’il n’a ni construit les cathédrales, ni découvert la pénicilline.
      Mais on peut penser qu’il est supérieur en ce qu’il n’a pas causé de génocides, la shoah ou le goulag.
      Le dogmatisme c’est décréter que le premier ou le second critère prévaut. Le relativisme c’est suspendre son jugement tout en avançant que rien ne justifie que l’on asservisse un peuple sous prétexte d’une soi-disant supériorité.

      Répondre
      • euréka

        30/01/2015

        « Mais on peut penser qu’il (peuple aborigène) est supérieur en ce qu’il n’a pas causé de génocides, la shoah ou le goulag. »

        N’importe quoi camarade Jaurès !

        Les mesures d’intelligence pratiquées sur eux et bien d’autres peuples ont clairement démontré des QI riquiquis
        On en a marre de vos mensonges.camarade Jaurès.

        De plus, on juge les peuples à leurs réalisations techniques, scientifiques, leurs productions intellectuelles, leurs contributions au progrès de l’humanité.
        Je vous mets au défi d’aller vivre chez les Papous de Nouvelle Guinée mangeurs d’hommes pour aprécier in situ l’immensité de cette civilisation.
        Ou dans un village isolé de Sierra Léone où vous serez massacré dans l’heure comme un maudit blanc porteur d’ébola.

        Il y a des races et des civilisations inférieures aux autres.
        En prétendant le contraire vous êtes coupable de négationisme.

        Répondre
        • Jaures

          31/01/2015

          Vous en êtesencore aux tests de QI, euréka ?
          Avec ces mêmes tests on démontrait autrefois aux Etats-Unis que les Noirs étaient incapables de suivre des études supérieures. Aujourd’hui l’un d’eux est président.
          Les tests ne doivent pas être pensés en dehors du contexte. Faîtes passer des tests de QI au sein d’une même catégorie sociale et il n’y aura pas de différences statistiques entre Noirs, Blancs et autres.

          « on juge les peuples à leurs réalisations techniques, scientifiques, leurs productions intellectuelles ». Ne dîtes pas « on » dîtes « je ». Ces critères sont les vôtres.
          Croyez-vous que les Juifs jugeaient la civilisation allemande à son nombre de prix Nobel ?
          Pensez-vous que les Polonais jugeaient les Russes à l’excellence de leur littérature ?
          Pourquoi voulez ainsi « juger les peuples » ?
          Est-ce simplement votre rôle ?
          Nul ne vous oblige à aller vivre chez les Papous. Mais ayez simplement la gentillesse de les laisser vivre comme ils l’entendent.
          Je ne crois pas qu’ils soient coupables de la crise économique, du chômage ou du terrorisme.

          Répondre
          • euréka

            31/01/2015

            @jaurès

            Nulle part j’ai dit que certaines races étaient inférieures mr jaurès le moralisateur et grand défenseur du relativisme cher à votre mafia de gauchos-gauchiottes.

            Le coup du médecin africain qui va m’opérer est d’une stupidité crasse. Sortez de votre boboland et allez donc déployer votre carcasse (comme je vous y ai invité)
            dans certains endroits de la planète, périgrinations qui vous feront peut-être toucher du doigt la réalité des choses et des hommes.

            Cela me rappelle l’anecdote de ce grand journaliste afro-américain qui, voulant juger sur pièces, entreprit un retour aux origines en bourlinguant dans plusieurs pays africains et dut amèrement reconnaître  » je bénis le ciel d’avoir permis que mes ancêtres aient été donnés à la traite et à l’esclavage pour me sauver de la condition
            actuelle des ‘africains. (Négrologies) Réaction moitivée par l’observation de la paresse, de l’indolence et des superstitions des individus rencontrés dans son voyage.

            Mais lui, peut le dire, bien sûr parce qu’il est noir. Pas moi qui ne suis pas africaine.
            Je vous recommande aussi la lecture de certaines études d’un collectif d’éminents chercheurs, sociologues, agronomes, philosophes autour de René Dumont , qui se sont penchés dans les années 60 sur les causes probables du retard civilisationnel accumulé par les Africains.
            Leur conclusion est que pendant très longtemps ils ont refusé les techniques, le progrès et tous les savoirs pourtant importés par les caravaniers arabes.

            Lire « le continent noir court à sa perte » René Dumont) un visionnaire sur la bombe démographique africaine.

            Autre chose : René Dumont rapporte que la malnutrition des jeunes enfants Africains (pas la famine mais le manque de protéines) provoque .des carences irrémédiables sur le cerveau. Un véritable fléau. Maladie dont je n’ai pas retenu le nom mais qui affecte à vie l’aprentissage.

            Eh oui Mr jaurès la vie n’est peinte en rose que chez boboland.

            Alors vos discours accusateurs vous pouvez vous les carrer où je pense.

          • goufio

            01/02/2015

            Sémites sont les locuteurs des langues sémitiques actuelles :
            Araméen (en voie de disparition, langue parlée par Jésus Christ) ;
            Assyrien (Irak, Syrie, Iran) ;
            Amharique (Éthiopie) ;
            Arabe (pays arabes) ;
            Guèze (Royaume d’Aksoum et Empire éthiopien, utilisé comme langue liturgique pour l’église orthodoxe érythréenne et éthiopienne) ;
            Hébreu (Israel/Palestine) ;
            Maltais (Malte) ;
            Mandéen (Irak, Iran) ;
            Syriaque (Proche-Orient) ;
            Tigré (Érythrée et Éthiopie) ;
            Tigrigna (Érythrée et Éthiopie).
            Cela m’amuse de lire ceux qui utilisent le terme anti-sémite, savent-ils l’emploi qu’ils en font en méconnaissant sa définition?

          • Jaures

            01/02/2015

            Merci pour votre élégante réponse qui mélange allègrement les données objectives (les carences alimentaires provoquent des dommages au cerveau, aussi bien sur le vôtre que sur celui d’un Papou) et des croyances irrationnelles (existence de races humaines).

            Votre exemple est une tautologie: il vaut mieux vivre dans un pays riche que dans un pays pauvre; dans une démocratie que sous une tyrannie. Pas besoin d’écrire un livre là dessus, nous sommes d’accord.
            Mais quel rapport avec le fait d’être Noir ou Blanc ? Croyez-vous que les européens ont toujours mangé à leur faim ? Pendant qu’ils s’entretuaient allégrement, se génocidaient à outrance, de nombreuses tribus primitives vivaient paisiblement jusqu’à ce qu’on vienne les déloger pour chercher du pétrole, planter des palmiers à huile ou des OGM.
            Je ne dis pas que cela valait mieux, je dis qu’ils n’avaient pas alors ni à être jugés comme inférieurs, ni à être sacrifiés à une autre conception de la société.
            En 1770, découvrant la civilisation aborigène, James Cook décrit une population paisible, accueillante, dénuée d’agressivité, ne souffrant aucunement de malnutrition.
            De 1 millions, le nombre d’aborigènes est tombé à 60 000 à la fin du XIXème siècle.
            Selon vos critères, la civilisation européenne a ainsi démontré sa « supériorité ».

          • quinctius cincinnatus

            01/02/2015

            réponse à@ De Sévérac ( surtout ne jamais raconter n’ importe quoi )

            s’ ils ont  » inadaptés  » c’ est JUSTEMENT ET SOUVENT en raison de leur Q.I.! ( mais aussi de leur  » comportement  » )

            Ce qui veut dire que leur niveau intellectuel est trop élevé pour le milieux qui les entoure … y compris l’ E.N. … ainsi avec un Q.I. à 120/ 125 Q.I. ( qui est une évaluation moyenne ) vous pouvez aussi bien et aussi  » aisément  » être pharmacienne que secrétaire de direction mais certainement jamais … astrophysicienne !

          • quinctius cincinnatus

            02/02/2015

            à @ Goufio

            j’ avais en de nombreuses occasions déjà soulevé ce problème de langue : comme les races n’ existent plus , qui dit anti-sémite dit AUSSI anti-arabe … les Juifs  » Orientaux  » étant à l’ origine des Bédouins comme les autres , sédentarisés dans les villes pour certains ou bien pasteurs pour les autres tout comme les tribus cousines polythéistes qui durent se soumettre ou périr et ainsi devenir musulmanes du fait des guerres de conquêtes que conduisit Mahomet

          • quinctius cincinnatus

            02/02/2015

            il est évident que si vous donnez les épreuves servant à mesurer le Q.I. d’ un enfant européen à un enfant Incas quand bien même il serait sur-doué il n’ y  » entraverait  » que goutte !

        • Jaures

          31/01/2015

          Vous en êtes encore aux tests de QI, euréka ?
          Avec ces mêmes tests on démontrait autrefois aux Etats-Unis que les Noirs étaient incapables de suivre des études supérieures. Aujourd’hui l’un d’eux est président.
          Les tests ne doivent pas être pensés en dehors du contexte. Faîtes passer des tests de QI au sein d’une même catégorie sociale et il n’y aura pas de différences statistiques entre Noirs, Blancs et autres.

          « on juge les peuples à leurs réalisations techniques, scientifiques, leurs productions intellectuelles ». Ne dîtes pas « on » dîtes « je ». Ces critères sont les vôtres.
          Croyez-vous que les Juifs jugeaient la civilisation allemande à son nombre de prix Nobel ?
          Pensez-vous que les Polonais jugeaient les Russes à l’excellence de leur littérature ?
          Pourquoi voulez ainsi « juger les peuples » ?
          Est-ce simplement votre rôle ?
          Nul ne vous oblige à aller vivre chez les Papous. Mais ayez simplement la gentillesse de les laisser vivre comme ils l’entendent.
          Je ne crois pas qu’ils soient coupables de la crise économique, du chômage ou du terrorisme.

          Répondre
          • René de Sévérac

            31/01/2015

            Juste quelques remarques, pour le plaisir.
            « Croyez-vous que les Juifs jugeaient la civilisation allemande à son nombre de prix Nobel ? »
            Mais si, d’ailleurs l’essentiel de PN allemands sont juifs. Plus généralement; 23% des PN sont juifs. Vous voyez, les « races supérieures » …

            « Nul ne vous oblige à aller vivre chez les Papous »
            Mais si j’y vais je me conforme à leurs mœurs !
            (Pas d’allusion au paysage français sous UMPS)

            A propos des tests de QI, je n’y crois pas et je connais, dans ma famille des QI à 140, 150.
            Je ne vous dis pas les inadaptés !
            Mais à propos de « l’un d’eux [Noir] est président ».
            deux faits :
            1. la moyenne n’exclue pas les extrêmes;
            2. la XXX (le terme ne vient pas) positive, ça vous dit quelque chose !

            Décidément, je me suis laissé aller aujourd’hui.
            Amicalement.

          • Jaures

            31/01/2015

            Cher René, effectivement, vous vous laissez aller. l’essentiel des Prix Nobel allemands ne sont pas juifs: seulement 17% depuis 1901.

            Vous n’êtes pas obligé de suivre les moeurs des Papous mais, chez eux, vous devez respecter leurs lois.
            Par ailleurs, un Papou serait bien en mal de respecter les moeurs d’un Français. Quel serait son modèle ? DSK ou C.Boutin ? Depardieu ou Mgr XXIII ? Marine Le Pen ou Yannick Noah ? Pourtant tous sont Français.

            Quant au QI selon la couleur de peau, je serais curieux de connaître la réaction d’euréka après avoir été opéré par un chirurgien noir ou arabe.
            Les regardera-t-il de haut en leur disant que, d’accord ils l’ont sauvé mais ils ne doivent pas oublier qu’ils sont d’une race inférieure ?

          • euréka

            31/01/2015

            Au fait jaurès le coup du médecin qui m’opèrera est nul.
            Je l’ai déjà dit mais je le répète

            J’ai lu qu’à la frontière syrienne, des médecins irakiens ou turcs je ne sais plus, opérent les gens du camp d’en face et les amputaient d’office, même si les amputations ne s’avérent pas indispensables.

            Une telle chose n’arriverait jamais avec des chirurgiens occidentaux. Je ne crois pas.

            La seule fois où j’ai recueilli des confidences de ce type, ce fut celles d’un dentiste bulgare qui arrachait systématiquement les dents des hauts gradés de l’armée
            pendant son service militaire. Lol C’était avant la chute du mur.

          • Jaures

            01/02/2015

            La Syrie est en guerre. Si vous voulez lire des équivalences occidentales, lisez les récits de guerre vous ne verrez aucune différences.
            Et attendez les témoignages de la guerre en Ukraine qui a déjà fait plus de 5000 morts aux deux tiers civils et 1 million de déplacés.

  20. HOMERE

    30/01/2015

    Non le discours n’est pas insidieux,il est au contraire tout à fait fondé.En effet la création n’est pas l’affaire des hommes dont les talents et génies exploitent et associent les choses déjà crées.C’est une exagération sémantique dont les individus ce sont accaparés pour bien montrer que Dieu n’est en rien dans la création….Peut on citer une seule création dont l’ origine serait « humaine » ? non bien sûr !
    L’existence de liens sociaux relèvent de la même situation dans les rapports normaux,ou pas,entre les individus qui ne sont en rien impliqués dans leur existence humaine propre.
    Par exemple,Watteau est il créateur ? ou Rodin ? non bien sûr,pas plus que ne le sont Dassault ou Bettencourt.
    Tout à trac,notons que le racisme existe lorsque deux,ou plusieurs,peuples entièrement distingués par leurs valeurs,moeurs,existence,religion,comportements…mis arbitrairement dans le même environnement ne peuvent,ou ne souhaitent pas cohabiter.Seules des mesures contraignantes les y obligent provoquant des tensions communautaires tout à fait logiques et compréhensives.Le racisme ne serait q’un fait nouveau engendré par l’apport de populations exogènes que les endogènes refusent au nom de leurs propres façons d’exister et qu’ils entendent défendre.Alors,serai ce raciste de refuser des apports autoritaires et imposés de populations ? non bien sûr !! les socialistes pensent le contraire pour des raisons dogmatiques qu’ils dissimulent sous le manteau si large et pratique « d’humanité »

    Répondre
    • Jaures

      30/01/2015

      Homère, je dis que ce discours est insidieux car il n’exprime pas explicitement ses idées et fonctionne sur le mode de la connivence.

      Nous divergeons bien sûr sur la notion de création. Sans entrer dans un débat religieux, on peut quand même penser que si Dieu a créé les matières et leur couleur, le fait de les assembler, comme le peintre procède, est un acte créatif humain.
      De même, si l’homme ne crée pas les sons, c’est le musicien qui les organise.
      Si vous ramenez tout à Dieu, vous retirez à l’homme toute forme de libre arbitre.

      Le racisme ne prend pas corps dans la cohabitation. Il existe a priori. Autrefois on classait les « races » et on les hiérarchisait en décrivant les comportements qu’impliquaient l’appartenance à une ethnie.
      Le racisme, c’est croire en l’existence de races humaines et en une hiérarchie de ces races. Je ne pense pas qu’Himmler demandait « la liquidation des juifs » parce qu’il ne s’entendait pas avec son voisinage.

      Je pense que la couleur de peau ou l’origine ethnique ne jouent en rien dans le comportement d’un individu. C’est l’expérience globale (environnement, culture, éducation, hasard,…) qui construit une conscience. S’il existe des influences de l’hérédité, on ne peut rien en dire car à chaque exemple donné existe un contre exemple.
      Cela ne veut pas dire qu’il existe un déterminisme social mais un concours d’influences qui rend plus probable un type de comportement dans un environnement donné.
      Et je ne vois pas ce que cette idée a de « dogmatique »

      Répondre
      • euréka

        31/01/2015

        « Le racisme, c’est croire en l’existence de races humaines et en une hiérarchie de ces races »

        Vous ne pouvez nier les variations qui existent entre races et les distinguent les unes des autres, différences constatables par tout le monde.
        Cette réalité bouscule votre bazar idéologique mais la vérité finit toujours par s’imposer.
        Constater cela n’est pas du racisme.
        En revanche profiter de ces faiblesses pour exploiter et avilir est une toute autre paire de manches.

        Répondre
      • euréka

        01/02/2015

         » Autrefois on classait les « races » et on les hiérarchisait  »

        Pourquoi « autrefois » ?

        Des travaux d’éminents généticiens (controversés il est vrai mais à tort) le font encore. et vous prouve que biologiquement nous ne sommes pas tous pareils.

        Certaines molécules chimiques utilisées en pharmacie sont plus ou moins bien supportées en fonction de la race.

        En général et sans entrer dans le détail, la prise de la plupart des antibiotiques doit être augmentée si le patient est africain et la posologie diminuée si le patient est asiatique. Un exemple parmi tant d’autres.
        Quant au QI il est inversement proportionnel.

        La grossesse de la femme africaine est plus courte que celui de la femme blanche ou asiatique.
        Certains médicaments n’agissent pas du tout sur certains individus.
        Des gammes de médicaments sont de plus en plus mises au point pour soigner certaines communautés.

        Des maladies frappent certaines populations et épargent les autres.

        Autant de facteurs qui nous prouvent par A+B que les races existent bel et bien. Que cela vous plaise ou non mr jaurès inquisiteur de l’antiracisme.

        Répondre
        • brandenburg

          01/02/2015

          Je ne peux pas supporter jaures mais s’il est vrai que des différences biologiques existent entre des familles humaine et sont héréditaires du fait des mariages et naissances endogamiques,appeler cela race est inadéquat pour deux raisons,l’une bien réelle,ces différences sont des accidents et ne concernent pas l’essence humaine en l’occurrence,les unions pouvant être fécondes en général et l’autre parce que ce mt a été utilisé dans un contexte criminel.Il faut donc s’abstenir de l »utiliser et en trouver un autre,celui de famille par exemple:attention,les définitions erronées des mots peuvent se transformer en actes erronés!

          Répondre
          • euréka

            01/02/2015

            @ brandenburg

            Vous avez raison , il est dangereux de tenir ce genre de discours mais ce n’est pas parce que c’est dangereux que l’on doit refuser d’examiner certaines réalités biologiques.

            Cette cécité volontaire est d’autant plus stupide que , avec les métissages de plus en plus fréquents entre des populations qui étaient autrefois séparées, les différences génétiques qui permettent de rechercher les gènes de prédisposition à telle maladie et les protocoles de soins en fonction de la race, tendent à
            s’uniformiser peu à peu.

            Plus il y aura de métissage et moins il y aura de différences.entre les races, Voilà ma réponse très politiquement correcte qui va satisfaire kamarad jaurès que j’aime enquiquiner.

            article très interressant :
            http://www.larecherche.fr/actualite/aussi/2-se-soigner-son-origine-01-10-2006-79317

          • brandenburg

            01/02/2015

            Tout-à-fait d’accord avec vous sauf sur un point important: je crois que- l’avenir le confirmera ou non-le métissage n’a pas d’avenir et restera marginal d’où la puissance des communautarismes et le sort très tourmenté de la majorité des métisses:regardez obama,il a plus que réussi et pourtant ces deux mandats sont des échecs patents car il est déchiré au plus profond de lui-même d’où ses hésitations,ces changements de pieds,l’impossibilité de se fier à lui,etc!Les derniers empereurs romains étaient souvent des métisses ou même des étrangers comme Léon l’africain et cet empire s’est écroulé alors que l’empire byzantin qui n’a pas connu ce métissage a duré encore presque mille ans!L’histoire de long terme est bonne à connaitre car elle nous dégage de l’actualité confuse,incohérente,qui se croit révolutionnaire alors que de grandes lignes de force issues du passé demeurent sous-jacentes et expliquent bien de ce qui nous parait être des aberrations!Pour comprendre l’Islam et sa situation actuelle,il faut comprendre ses principes fondateurs et son histoire:alors on peut vraiment agir et ne pas être fascinés ou paniqués mais nos dirigeants sont nuls en histoire parce que notamment on ne leur a pas appris ou que des lieux-communs faux et que cela ne les intéresse guère car ils se prennent pour des « hommes nouveaux » alors qu’ils ne sont que des ignares:la « docta ignorantia » de Nicolas de Cues était d’un autre niveau!

        • Jaures

          01/02/2015

          Euréka, le problème est que vous partez du principe que les races existent et qu’ensuite vous cherchez des arguments pour le prouver. Or, tout ce que vous avancez ne permet en rien de classifiez des races. D’ailleurs, si c’était le cas, on aurait publié un Livre des Races Humaines comme il est réalisé pour les races canines. Mais voyons vos arguments.

          Si vous pensez « qu’on est pas tous pareils » je ne saurais trop vous approuver.
          Les molécules chimiques ne fonctionnent pas de la même manière d’un groupe humain à l’autre, c’est un fait. Mais on le constatera à l’intérieur d’un même groupe ethnique.
          On sait pertinemment que la génétique joue dans l’apparition et le traitement de certaines maladies mais doit-on chaque fois créer une « race » pour cela ?
          Par exemple, si vous êtes blond à peau claire, vous serez plus sujet au mélanome que si vous êtes brun. Ainsi, la probabilité de mélanome est de 21,9 pour un Danois et 2,2 pour un Grec. A partir de quelle probabilité créerez-vous une race ?

          Mais tout cela est un faux débat. La seule question est, quelle que soit votre couleur de peau, votre origine ethnique, vos droits sont-ils les mêmes ? Devez-vous avoir également accès à l’éducation, l’emploi, la culture sans aucune distinction ?
          Si vous répondez oui à ces deux questions, peu m’importe que vous parliez de « race ».

          Répondre
          • euréka

            01/02/2015

            Mais Jaurès je me fie à ce que j’ai lu sur l’existence des races.
            Et des ouvrages ont été publiés. Des généticiens nobellisés et marginalisés car non politiquement corrects. Bon et zut, c’est un thème vraiment éculé jusqu’à la corde sur lequel les hommes ne pourront jamais se mettre d’accord. Alors cessez de m’importuner.

            Vous n’avez pas lu l’article (lien posté plus haut) qui dit que les convergences fréquentes constatées entre différentes races sont le produit de métissages récents.

            Et bien sûr que quelle que soit notre couleur de peau et notre origine géographique, nos droits (et nos devoirs) sont tous les mêmes. Qui a jamais dit le contraire ?
            .

      • quinctius cincinnatus

        01/02/2015

        lorsque un socialiste ( ou un homme  » DeGauche  » ) est en difficulté il accuse toujours le discours de  » l’ adversaire  » ( pour lui un ennemi ) d’ être  » insidieux  » ce qui veut dire plein de  » sous-entendus  » … criminels ou pour le moins  » inhumains  » ! c’ est un élément de langage aussi indispensable à leur vie intellectuelle que la culpabilisation l’ est à leur Morale

        Répondre
  21. De Soyer

    30/01/2015

    Pourquoi une Arabe est-elle ministre de l’Education Nationale?
    Que vient-elle faire ici?

    Répondre
    • Jaures

      01/02/2015

      Il y a bien eu un asiatique vice-chancelier en Allemagne.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/02/2015

      la question n’ est pas  » pourquoi une Arabe ?  » … mais pourquoi une femme ( ou un homme ) qui ne connait rien à … l’ enseignement ?

      Répondre
  22. Oxydent75

    30/01/2015

    Il serait de bon aloi, qu’en ces temps de recherche d’Union nationale (sic) les Belkacem et autres chantres des vertus de la « République » pensent à y accoller l’adjectif (qualificatif !) FRANCAISE… Un vocable qui doit écorcher la g… gorge de toute cette Gauche si hostile au concept d’IDENTITÉ NATIONALE… FRANCAISE

    Répondre
  23. Jaures

    30/01/2015

    On ne comprend pas bien ce discours insidieux.
    « On retrouve le terme de « créer », expression théologique par excellence, qui ne s’applique, rigoureusement, qu’à Dieu ».
    Ah bon ! On ne dit pas créer une oeuvre ou une entreprise ?
    Pareillement, les rapports sociaux se créent par des initiatives individuelles ou collectives. Une entreprise, une classe,une association, un spectacle créent des rapports sociaux. La teneur de ces rapports sociaux dépendra des objectifs collectifs développés par ces regroupements organisés.
    Dire que l’enseignement scolaire ne participerait en rien à l’identité sociale serait une ineptie.

    De même, que veut dire « laïcisme extrême » ? Que devrait relâcher la laïcité aux religions pour devenir acceptable ?
    Il convient quand on tient ce discours de ne pas demeurer dans le flou. Souhaite-t-on la fin de la République ? L’instauration d’une religion d’Etat ? On a le droit de le dire mais à condition de l’exprimer explicitement.

    Pareillement, pourquoi stigmatiser une phrase qui énonce la volonté de lutter contre le racisme et l’antisémitisme ?
    Que dirait-on si l’on proclamait le contraire ?
    On ne peut se dire contre le racisme et limiter son combat à telle ou telle forme de racisme. Lutter uniquement contre le racisme anti-blancs revient à dire que les autres formes de racisme seraient acceptables. Que l’AGRIF soit honnête et nous énonce les ségrégations qui lui semblent nécessaires.
    La phrase du ministre est la bonne car elle est générique: l’anti-racisme ne s’accommode pas de la nuance.

    Enfin, que veut dire « morale socialiste » ? Quel en serait le contraire ? L’AGRIF parle de « principes naturels » mais qu’entend-t-il par là ? Plutôt que de « principes naturels » aux connotations équivoques, pourquoi ne pas parler de principes sociaux tels que la tolérance, le respect de l’autre, le dialogue libre plutôt que la violence,.. autant de principes qu’on ne retrouvent guère dans la nature mais qui participent à une saine vie sociale ?

    Répondre
    • brandenburg

      31/01/2015

      1Malraux: »il n’y a pas de création pure »;2 la morale socialiste:le dialogue apaisé entre le foetus avec sa mère qui le fait assassiner ou entre le malade et le médecin qui lui fait une piqure létale;3 les papous sont en majorité chrétiens;4 qui a colonisé les africains et les vietnamiens pour les rendre égaux à nous ce qu’ils n’étaient pas?Vos amis,les 3 jules ferry,grévy,simon;4 allez-vous faire foutre chez vos amis les grecs!

      Répondre
    • euréka

      01/02/2015

      « la « ligne Buisson de la laïcité » (en référence à Ferdinand Buisson (1841-1932), grand acteur de gauche dans l’expropriation des églises) : ligne laïciste dure, extrême, construite en opposition radicale aux religions et à l’histoire de France. »

      Le viol de la France par ces gauchiards qui auraient mérité
      la déportation en Nouvelle Calédonie.

      Répondre
      • euréka

        01/02/2015

        Ceux qui ne respecteront pas le catéchisme républicain feront l’objet de signalements (bravo la dictature ! ) suivis de sanctions disciplinaires (bon bon), voilà autant de signes que la république est très affaiblie.
        L’adhésion aux valeurs républicaines s’est toujours faite dans l’oppression.
        Ce n’est pas pour rien que la république a mis presque un siècle pour être acceptée par le peuple français. Par la contrainte.

        Répondre
        • brandenburg

          01/02/2015

          Parfaitement exact avec un léger correctif:quatre républiques se sont déja écroulées devant la réalité et la cinquième,la meilleure,est en train de le faire sous nos yeux car tout ce battage devient insupportable et ne sera pas supporté une fois de plus!Mais le risque est de retomber dans l’aventure comme avec Napoléon I,Charles X,Louis Philippe,Napoléon III,Pétain et l »Etat français.De Gaulle avait voulu mettre fin à cette alternance entre républiques incapables et régimes d’aventure en créant une monarchie républicaine qu’il voulait encore renforcer et décentraliser avec le referendum hélas perdu de peu de 1969.Ses successeurs,hormis Pompidou,sont devenus des rois républicains fainéants comme l’avait dit à juste Sarkozy mais lui fut un roi républicain agité en tout sens et nous avons récupéré le plus fainéant de tous,hollande!

          Répondre
      • brandenburg

        01/02/2015

        Parfaitement exact et bravo pour rappeler la mémoire de ce vieux connard totalitaire de buisson,le vrai!

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      01/02/2015

      J.-S. Bach, MichelAnge , Le Dante etc … ont eux aussi …  » créé  » de grandes oeuvres tout comme Gauss , Kopernicke ( orthographe allemande ), Mandel etc …

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        01/02/2015

        réponse à @ Jaurès et à sa notion ( restrictive donc biaisée ) de la  » création  » !

        Répondre
        • brandenburg

          01/02/2015

          Votre conception de la création semble tellement large que le pétomane entre les deux guerres créait lui aussi? Malraux: »il n’y a pas de création pure »,il n’y a en art que composition et en science découverte de qui existait déja avant d’êetre connu!C’est pourtant simple,non?

          Répondre
          • Jaures

            02/02/2015

            Sur la phrase de Malraux, c’est une évidence: on ne peut créer à partir de rien.
            Dire que l’Art n’est « que » composition ne veut rien dire.
            L’Art est effectivement l’organisation de ce qui existe déjà: les sons, les couleurs, le langage,…
            Votre « que » restrictif est de trop car cette activité est exclusivement humaine. Un peu comme si vous disiez que, finalement, Platon, St Augustin, Kant et Hegel ce n’est « que » de la pensée.

          • brandenburg

            02/02/2015

            Je veux bien retirer le « que » que j’ai utilisé de façon un peu polémique contre tous ces « créateurs » comme celui qui a mis un étron dans un verre à essai et qui se prend pour un créateur alors qu’ étron et le tube à essai existaient déja mais surtout parce que sa « composition » ou,selon vous son »organisation » -ce qui est synonyme-est quand même primaire et scatologique!Il faut en effet aller plus loin et définir le beau.Rapidement,ses quatre piliers sont l’harmonie,la diversité-sur les lesquels tout le monde de normal est d’accord-le vrai ajouté par Platon: »le beau est la splendeur du vrai » et le grand venu d’Aristote.Quant à la composition ou organisation de l’artiste elle est « mimesis »-Aristote- ou « imitatio »-chez les latins du réel extérieur à l’artiste ce qui n’empêche pas celui-ci de nous montrer ce réel sous certains aspects particuliers qui lui sont propres mais intelligibles par le plus grand nombre.Or c’est ce que ne font pas-et ils s’en flattent-les artistes modernes et « révolutionnaires-du passé faisons table rase-boulez-dans leur prétention de créer un monde nouveau-picasso: »je peins contre le monde » dans « la tête d’obsidienne » de Malraux.Bref,ils se prennent pour Dieu après avoir déconstruit ce qu’ils considèrent comme de faux dieux obscurantistes et veulent avoir chacun leur propre religion,leur église et leurs fidèles et le pire est cela marche,les prix de leurs oeuvres explosant!Pour terminer,je ne sais si vous avez vu l’exposition il y a quelques années « picasso et les maîtres ».Je ne l’ai pas vue mais consulté simplement un article dithyrambique dans le torche-cul « le monde:il y avait deux reproductions: »la fiancée juive » de Rembrandt et une tronche de femme à la fois de face et de profil et au nez tordu de picasso:cela m’a suffi!Pour compléterce commentaire,je conseille de lire « les trains de monet ne conduisent qu’en banlieux » de Jean Clair,curieusement ancien patron du musée picasso où il assassine l’art moderne,sur internet les sites « le strhoumf émergent » de Nicole Esterolle où à défaut d’autre chose,on se tord de rire et celui de Christine Sourgins,plus calme mais tout aussi féroce.Plus sérieux sur internet toujours « l’esthétique de Saint Thomas d’Aquin »,Art et scolastique » de Jacques Maritain, »L’architecture gothique et la scolastique  » d’Erwin Panowsy,tous les ouvrages d’esthétique d’Etienne GIlson ou plus technique le livre de mon frère Alain Erlande Brandenburg « la révolution gothique » où il met en valeur le rôle des maîtres d’oeuvre qui pensent-les Victorins et de grands Evêques en l’occurrence-et celui des maîtres d’ouvrage,les architectes qui exécutent avec leur propre art ou artifices.Deux citations enfin:Léonard de Vinci: »la peinture est chose mentale »-il mit douze ans pour peindre sa Sainte Anne-et Michel Ange: »l’art vit de contraintes et meurt de liberté »!PS je ne rappelle plus l’orthographe de strhoumf ayant passé l’âge de me délecter de ce sus-produit « artistique »!

          • quinctius cincinnatus

            02/02/2015

            hé alors ? seul un idiot ne cherche pas ! et vous que cherchez vous ? j’ entend que cherchez d’ autre qui ne soit pas spécifiquement, exclusivement, uniquement ésotérique ? Même Newton, pourtant un alchimiste notoire, cherchait autre chose …

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)