Le confinement est-il suicidaire ?

Posté le avril 14, 2020, 3:17
4 mins

Le confinement des Français se durcit chaque jour davantage et il va sans doute se prolonger jusqu’au mois de mai.
Il occasionnera de gros dégâts économiques et psychologiques.

Le confinement va tuer de nombreuses entreprises et ruiner le pays qui est déjà au bord de la faillite. À noter que le gouvernement trouve encore les moyens d’envoyer quelques milliards d’euros aux pays africains.

En France, les méthodes de surveillance de la population sont dignes d’une véritable dictature. Dans aucun autre pays la police ne sévit avec autant de zèle pour distribuer des amendes.
De plus cette surveillance policière est sélective et s’adresse principalement à des personnes solvables et souvent de bonne foi, alors que des quartiers entiers de banlieues sont ignorés par la police.

Fallait-il vraiment imposer aux Français un confinement aussi pénible ?

En regardant ce qui se passe ailleurs en Europe et sur les autres continents, on constate que différentes stratégies de lutte contre le virus sont beaucoup moins contraignantes et qu’elles montrent de meilleurs résultats quant au nombre de personnes contaminées et de décès.

Certains pays conseillent le confinement sans le rendre obligatoire. Il est laissé à l’appréciation de chacun. Les gens sortent en respectant les consignes de précaution. Les entreprises fonctionnent à 80 % et l’économie du pays n’est pas menacée. C’est ce qu’on peut appeler un confinement intelligent.

Certains pays comme la Suède et le Danemark, ainsi que quelques pays asiatiques, adoptent la stratégie de « l’immunité collective ».
Le principe est le suivant : pas de confinement ni de port d’un masque obligatoire.

Lorsque 60 % de la population sont contaminés, on estime que le virus va disparaître. 95 % de la population contaminée devrait guérir sans hospitalisation et presque sans médicament.
En plus, une grande partie de la population est immunisée contre ce virus si l’épidémie devait revenir en automne.

L’économie de ces pays n’est quasiment pas affectée. Quant au nombre de décès, proportionnellement au nombre d’habitants, il ne paraît pas plus important que dans les pays où le confinement est en vigueur.

Pour revenir en France, ce que le gouvernement impose à la population par l’intermédiaire des médias est devenu insupportable.

On n’en peut plus de ces journaux télévisés spéciaux consacrés exclusivement au coronavirus. On en a assez de ces défilés de médecins et de leurs conseils tous contradictoires. On en a marre de ces interviews de personnes confinées.

Sans sous-estimer la gravité de l’épidémie actuelle, pour raison garder, il est bon de se reporter aux différentes pandémies qui se sont déclarées au cours des siècles à travers le monde.
La peste, le choléra, la grippe espagnole ont provoqué la mort de millions de personnes et, pour l’instant, on ne peut pas comparer le coronavirus à ces terribles pandémies.
Certes, on comptabilise chaque jour des milliers de morts. C’est beaucoup, c’est trop. Mais, parmi ces victimes, combien de personnes seraient-elles décédées de toute façon en raison d’une pathologie chronique ou de la grippe saisonnière ?

Le confinement particulièrement dur imposé par le gouvernement français à la population est-il efficace ou suicidaire ?

Nous aurons la réponse sans doute avant la fin de l’année.

3 réponses à l'article : Le confinement est-il suicidaire ?

  1. OMER DOUILLE

    19/04/2020

    Mais si, le confinement est très utile pour la diminution du nombre de gens sous intubation dans les hopitaux.
    Regardez bien les infos, ce nombre diminue tous les jours.
    Le problème est de savoir – mais ce ne sera pas demain la veille- combien sont sortis LES PIEDS DEVANT. Ca risquerait de faire tache.
    De même attendez vous a voir le nombre de « virusés » dans les EPAHD diminuer régulièrement, jusqu’à tendre vers zéro. Et souvenez vous de la formule « le combat cessa faute de combattants ».
    C’ est alors que, dans un grand élan lyrique, notre Macronet va relancer la célèbre injection : « debout les morts » !. Sur que cela plaira à l’ahuri de service. Tiens, c’est curieux et inhabituel pour lui, il n’a pas encore émis d’avis sur le coranavirus 19 qu’il ne peut que connaitre, comme tout d’ailleurs.

    Répondre
  2. LAHIRE

    17/04/2020

    Ce confinement total est effectivement une erreur politique. Erreur qui n’a fait que rajouter une crise économique à la crise sanitaire.

    Son origine vient uniquement de l’absence totale d’anticipation de l’Etat. Ainsi, sans masques de protection, sans tests, sans lits d’hôpitaux en quantité suffisante, sans respirateurs en quantité suffisante, sans structure de l’hôpital publique solide, le gouvernement n’a pas cherché à « sauver » la population, mais uniquement à pallier un afflue de malades que le système ne pouvait de facto absorber… Le confinement vise ici à « lisser », pas à diminuer le nombre de mort ni le nombre de cas.

    Comme plusieurs pays, des tests en masse, l’unique confinement des malades, et des règles pour limiter le rassemblement de foule nombreuses, le tout sans bloquer l’activité économique du pays, étaient la solution. Mais pour cela, c’est comme pour la guerre, encore faut-il en avoir les capacités, organisationnelles, financières, et la volonté politique. Rien de tout cela en France. Alors, comme au XVIIIe, ou au XVe, on confine, bêtement, brutalement…. N’avons-nous pas fait de progrès médical en 500 ans, il semble que non…

    Le pire ? C’est que, selon plusieurs sondages, 80% de la population semble approuver… Comment arriver à un tel résultat ? Hé bien, d’une part nombre de personne sont heureuses de ne plus travailler, ça c’est le résultat de 30 ans de politique sociale, et pour le reste, ils sont tenus par la peur… Excusez cette vulgarité mais, la France a t elle encore des couilles ? J’ai bien peur de connaître la réponse…

    En 1940, nous avons perdu la guerre en quelques semaines, car nous étions sous équipés et mal commandés… En 2020, nous perdons également, car cette fois si nous sommes, sous équipés, mal commandés et peureux… Notre pays est prêt à tomber au plus offrant ou au plus audacieux, qu’un seul pays tente de nous envahir et il aura gain de cause !

    Pour terminer, et revenir sur le sujet économique, le confinement est très probablement pire que le mal… Qui osera (personne), faire une étude sur 5 ans des dégâts humains engendré par ce confinement aveugle (chômage, suicide, sociétés en dépôt de bilan, cancer lié au stress, dépression, etc.) ?

    Répondre
  3. vozuti

    14/04/2020

    complètement d’accord avec l’auteur,les mesures de dictature totalitaire mises en place en france ne sont d’aucune utilité contre ce virus.il suffit de comparer le nombre de décès avec les pays qui n’ont pas aboli les libertés.
    de plus,je viens de voir une vidéo d’un médecin new yorkay qui annonce que 80% des patients mis en respiration artificielle en réanimation ne survivent pas au traitement.
    donc on met le pays totalement à l’arrêt pour allonger la durée de l’épidémie, de manière à ce que les hôpitaux ne soient pas surchargés, pour que tous les cas graves puissent subir un traitement qui va les tuer dans 80% des cas!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)