Le coût exorbitant de l’affaire des Mistral

Le coût exorbitant de l’affaire des Mistral

La ridicule affaire des « Mistral » a connu récemment un dernier rebondissement, avec la signature d’un accord entre la Russie et la France.

La France va rembourser les sommes payées par la Russie (soit 1,16 milliard d’euros).

Comme le souligne l’économiste Jacques Sapir, la Russie a fait la preuve de sa bonne volonté, car elle aurait facilement pu exiger de colossales pénalités pour rupture unilatérale de contrat.

Mais, en réalité, l’affaire ne s’arrête pas là.

D’abord, au plan commercial, rien n’est joué. Les navires ayant été construits selon des normes russes ne peuvent pas être vendus à beaucoup de pays. D’après les experts, seuls la Chine et l’Inde sont en mesure de les acheter tels quels.

Si aucun de ces deux pays n’en veut, il faudra effectuer des mo­difications substantielles pour vendre les deux navires à un autre pays capable de les acheter – et ces modifications coûteraient au moins 400 millions d’euros, naturellement à la charge de la France.

Au demeurant, une rumeur s’est répandue sur internet, selon laquelle l’Inde pourrait se porter acquéreur nominal et revendre instantanément à la Russie. La France serait alors la risée du monde…

N’oublions pas, en effet, que la Chine et l’Inde ont des intérêts communs avec la Russie et qu’elles ne se brouilleront pas avec cette dernière pour une histoire de sanctions décidées depuis Washington – qui, d’ailleurs, ne les applique pas et continue à commercer avec Moscou !

Il y a pire. Pour obtenir ce con­trat, les industriels français ont accepté des transferts de compétences, si importants que deux navires jumeaux sont actuellement en construction en Russie. Ces compétences sont donc parties en pure perte.

Mais le plus grave est sans conteste la perte de crédit politique de la France.

Le monde entier sait que la politique de la France ne se décide plus à Paris, mais à Bruxelles et à Washington. Quand on songe que Hollande brocardait naguère « Sarkozy l’Américain »…

Et ne parlons pas de l’effet dévastateur de cette instabilité stratégique qui fait de la France une simple girouette, tournant au gré des vents.

Décidément, cette affaire est révélatrice de la situation de la France asservie par une oligarchie anti-française : aucune existence autonome, aucun courage, aucune cohérence, aucune constance, et des finances publiques et le savoir-faire industriel français comme variables d’ajustement… Merci Hollande !

Partager cette publication

(12) Commentaires

  • zézé Répondre

    @HERVE bien vu, car pas plus tard que ce matin je disais la même chose concernant le FN.

    Il faut voter,malgré tout, mais l’enveloppe vide ou alors mettre une feuille blanche.. bref se débrouiller pour qu’il n’y ait aucune voix ni pour les uns ni pour les autres.
    Parce que ne pas voter (boycotter par exemple), élira un fantoche de toute façon. Qu’il soit de droite, gauche, centre, extrêmes, c’est bonnet blanc et blanc bonnet.

    A moins que la jupette bordelaise, soit élue malgré des statistiques moyennes. bref on est dans la mouise.

    14/08/2015 à 15 h 41 min
    • quinctius cincinnatusr Répondre

      Parce que vous croyez qu’ avec Le Bordelais on se sortira de la merde ? Mais Juppé qui est il si ce n’ est le Hollande  » DeLa Droite  » ? et c’ est bien la  » raison  » pour laquelle  » LeMedia  » fait sa promotion … Les Français n’ ont pas encore compris qu’ il fallait se battre et en authentiques couards ( dixit la presse britannique ) sont toujours à la recherche d’ un … Daladier qui leur délivrera encore une dose de morphine … voilà la SEULE vérité

      14/08/2015 à 15 h 58 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      tiens, tiens mon commentaire n’ a pas eu l’ heur de plaire … en résumé je disais que Juppé, le chouchou du Media ( toujours se méfier du Médiocre ) était, à mon avis, le Hollande de  » LaDroite  » et que les Lambdas ( les Français ) étaient des couards

      14/08/2015 à 19 h 44 min
      • zézé Répondre

        Pour finir mon premier commentaire, je ne voterai pas non plus pour M. Juppé, trop dhimmi ! et comme tous les autres il traîne des casseroles, des malversations, bref peu recommandable dans la mesure où en plus il exaucerait les voeux des musulmans : construire des mosquées en nombre…..
        c’est bien ce que je disais : on est dans la mouise.

        15/08/2015 à 16 h 42 min
  • troudemoustic Répondre

    Mistral ? et tout ça à cause de l’Ukraine; pays très endetté !
    Pourquoi donc l’UE voulait-elle intégrer ce pays?
    Ce serait 10 ou 20 fois la Grèce !

    13/08/2015 à 22 h 01 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      il y a de juteuses affaires à faire pour les requins du capitalisme financier : usines, terres agricoles, mines, immobilier etc …

      21/08/2015 à 15 h 08 min
  • fournier jean-marc Répondre

    Que pouvons-nous faire, citoyens lambda, sinon attendre et espérer qu’en 2017, nous serons assez nombreux pour les jeter avec vigueur ? Mais le ferons-nous ?

    12/08/2015 à 10 h 15 min
    • Trannod Répondre

      Mais malheureusement on l’a déjà dans le bab pour ne pas dire le LUC…..et ouvrez vos portefeuilles

      13/08/2015 à 11 h 07 min
    • Philiberte Répondre

      Qui a entendu cette rumeur selon laquelle hollande aurait fait naturaliser 2M de musulmans? Si elle est fondée, il sera réélu.

      13/08/2015 à 11 h 10 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        la rumeur ( publique ou privée ) n’est le plus souvent que la forme la plus sournoise de la propagande dans le premier cas, ou n’ est utilisée que pour nuire à autrui dans le second cas ; elle est surtout utilisée par de  » petits esprits  » ou des esprits pervers … rappelez vous  » La Rumeur d’ Orléans « 

        14/08/2015 à 21 h 35 min
    • HERVE Répondre

      Cela fait 40 ans que chaque français espère la fin des septennats, puis des quinquennats.
      Les déceptions (voire les trahisons) ont toujours été au rendez-vous avec des présidents de plus en plus bas de gamme et aux ordres des USA.
      Pour ma part, vu les analogies entre Chirac, Sarkozy et Hollande (à la forme près), je n’espère rien de 2017, surtout que les outsiders (FN de Marine Le Pen en particulier) rentrent tous dans le système pour avoir une chance d’être élus.

      13/08/2015 à 13 h 16 min
  • Pascal Blaize Répondre

    « La stratégie du homard » peut être comparée à celle de la grenouille :
    Selon cette historiette, si l’on plonge subitement une grenouille dans de l’eau chaude, elle s’échappe d’un bond ; alors que si on la plonge dans l’eau froide et qu’on porte très progressivement l’eau à ébullition, la grenouille s’engourdit ou s’habitue à la température pour finir ébouillantée.
    Nous en sommes là : ENGOURDIS !…

    12/08/2015 à 10 h 10 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: