Le criminel régime iranien et la France de Macron

Posté le septembre 10, 2019, 8:47
6 mins

La France de Macron aime décidément beaucoup le régime des mollahs qui règne sur l’Iran.

Après avoir invité Mohammad Javad Zarif, ministre des Affaires étrangères du régime à Biarritz, en ne prévenant pas (ou en prévenant à la dernière minute) les chefs d’État et de gouvernement présents, après avoir tenté de forcer la main de Donald Trump pour qu’il rencontre Mohammad Javad Zarif, après avoir fortement suggéré à Donald Trump qu’il devrait rencontrer Hassan Rouhani, Macron a reçu à Paris ces derniers jours une délégation de dignitaires du régime, aux fins de voir comment il pourrait s’entendre avec celui-ci.

Pour leur paraître sympathique, il a décidé de faire un « prêt » de 15 milliards d’euros au régime pour qu’il puisse traverser plus aisément les moments difficiles actuels.

Plutôt qu’un prêt, cette somme doit être considérée comme un don, car les caisses du régime sont vides et ne sont, selon toute vraisemblance, pas sur le point de se remplir.

Macron avait conçu avec le gouvernement allemand un mécanisme de troc appelé Instex, censé permettre aux pays européens de continuer à commercer avec le régime en contournant les sanctions américaines.

La presse française trouve que Macron se comporte ainsi de manière «gaullienne» et remarquable.

De nombreux articles paraissent sur l’Iran sous les mollahs qui persistent à présenter le régime sous un jour totalement édulcoré.

On croirait à les lire, tant ils sont mielleux et empressés, que le régime a mis la main à la poche et trouvé quelques poignées de dollars ou d’euros pour rémunérer leurs auteurs.

Il importe, dès lors, de redire, une fois de plus, ce qu’est le régime des mollahs.

C’est un régime fanatique et répugnant.

C’est un régime en guerre avec le monde occidental depuis quatre décennies: très exactement depuis que le shah a quitté Téhéran pour être remplacé par l’ayatollah Ruhollah Khomeiny, généreusement hébergé pendant des semaines par la France qui lui a offert un retour dans son pays par un avion spécialement affrété.

C’est un régime qui a assassiné dès 1979 des milliers d’opposants et qui continue à pratiquer la peine de mort de manière sommaire et expéditive.

C’est un régime qui est aujourd’hui le principal financier du terrorisme islamique.

Ceux qui pensent qu’il finance uniquement les mouvements terroristes chiites se trompent lourdement: nombre des activités d’al-Qaïda après le 11 septembre 2001 étaient hébergées en territoire iranien.

Le régime des mollahs finance également le Hamas, l’Autorité palestinienne, mais aussi, bien sûr, le Hezbollah, qui tient le Liban d’une main sanglante et dictatoriale (comme par hasard, la France fournit des armes au Liban, donc – inutile d’être hypocrite! – au Hezbollah).

Le régime des mollahs finance encore les milices Houthi au Yémen, et celles-ci sont les principales responsables de la destruction qui ravage le pays – et que la presse française attribue à l’Arabie Saoudite, sans voir qu’en aidant les milices Houthi à tenter de s’emparer du Yémen, l’Iran cherche à s’emparer du Bab El Mandeb, le détroit qui mène vers le canal de Suez, une voie maritime cruciale pour l’économie mondiale.

Le régime des mollahs cherche à se doter de l’arme atomique pour se sanctuariser et continuer impunément ses actions criminelles.

Il a financé après juillet 2015 les activités nucléaires du régime Kim en Corée du Nord.

Il se donne pour but la destruction d’Israël et du régime saoudien, et il rêve de contribuer à la domination mondiale d’un nouvel axe du mal, qui va de Pékin à Caracas.

On peut ajouter encore que le régime des mollahs condamne la population iranienne à une existence désespérante et effroyable.

Donald Trump entend endiguer et asphyxier le régime des mollahs.

La France de Macron entend, avec Merkel, tout faire pour casser cet endiguement et cette asphyxie.

J’aimerais ne pas avoir à dire que c’est honteux et abject. Hélas, c’est honteux et c’est abject! La politique étrangère de la France a souvent été honteuse et abjecte.

Macron poursuit une fangeuse tradition qu’on aimerait voir s’interrompre et qui ne semble pas devoir s’interrompre.

Que nul ne dise, en tout cas, que cette tradition diplomatique se préoccupe de paix et de droits de l’homme!

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

9 réponses à l'article : Le criminel régime iranien et la France de Macron

  1. quinctius cincinnatus

    19/09/2019

    émigrez aux U.S.A. la Civilisation y est très en avance

    plus de 50  » jeunes  » ont filmé jusqu’ à la fin de son agonie un de leur  » ami  » qui se faisait poignarder lors d’ une  » simple bagarre  » sans qu’ aucun ne lui porte secours

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    17/09/2019

     » Les 4 Vérités  » , quand pensez vous séparer de votre colérique spécialiste  » américain  » et du Moyen Orient ?

    bon d’ accord au  » Point  » ils ont B.H.L. ? mais ce n’ est pas là une raison véritable à retenir pour une publication qui se proclame être  » anti-bourrage de crâne(s)  »

    vous perdriez Brenus Scatologicus et alors quelle perte cela serait ce pour vous ?

    Répondre
  3. BAINVILLE

    13/09/2019

    Grand Ménage à la Maison Blanche : Opinion d’un écrivain

    « Du point de vue sionisme de combat mâtiné de bellicisme néoconservateur, il faut bien avouer qu’entre le ci-devant John Bolton, Mike Pompeo – le prochain à virer ? – et Jared Kushner, son gendre, les quotas affichaient complet. D’où ce rééquilibrage en interne. »

    Répondre
  4. BAINVILLE

    11/09/2019

    Le propagandiste du Deep State est toujours aussi fâché avec la réalité internationale, son ami Bolton aussi.
    Quelques rappels salutaires:
    L’ancien commandant de l’OTAN, le général Wesley Clark – qui avait déclaré en 2004 que les États-Unis «élimineraient» sept pays dans cinq ans – a reconnu à plusieurs reprises que « l’État Islamique » était une invention des alliés du golfe Persique aux États-Unis dans l’objectif géostratégique de vaincre l’Iran et le Hezbollah.

    «Très franchement, les seules personnes qui combattront les Iraniens, les Chiites et le Hezbollah sont ces cinglés religieux zélés; et toutes les puissances sunnites les utilisaient. Ils ont créé un Frankenstein dans la région. «
    Il a également déclaré à CNN:

    «ISIS a été mis au point par nos amis et alliés parce que, comme le diront les gens de la région, si vous voulez quelqu’un qui se battra jusqu’à la mort contre le Hezbollah, vous n’affichez pas d’affiche de recrutement et ne dites pas: ‘Inscrivez-vous pour nous. , nous allons créer un monde meilleur. Vous vous en prenez à des zélotes et à des fondamentalistes religieux. C’est qui combat le Hezbollah. «
    L’ancien vice-président américain Joe Biden a confessé aux étudiants de l’Université Harvard en 2014 que ses alliés américains soutenaient l’État islamique contre le président syrien Bashar Al-Assad. En juin 2016, le chef du renseignement militaire israélien, le général Herzi Halevey, a déclaré à la presse qu’Israël ne voulait pas que l’Etat islamique soit vaincu en Syrie.

    Le ministre israélien de la Défense et l’ancien ambassadeur d’Israël aux États-Unis ont reconnu qu’Israël préférait l’Etat islamique à l’Iran. La presse israélienne a confirmé que les terroristes d’Al-Qaïda en Syrie avaient reçu une aide médicale et militaire d’Israël.

    Répondre
  5. Arthur Gohin

    11/09/2019

    Je n’ai pas tout lu de ce ramassis de mensonges sionistes, mais à la fin je vois l’auteur : Guy Millières ! Tout s’explique.

    Répondre
  6. BRENUS

    10/09/2019

    Nous attendons l’habituel post de Q.Q. contre l’auteur : l’hiver approche, il est plus que temps de lui faire un paletot. Peut importe la teneur de l’article, il suffit d’être contre (j’ai bien écris « contre » même si certains pourraient considérer qu’il y a trois lettres de trop). Adeshaz Q.Q.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      16/09/2019

      d’autres personnes, sur ce blog, ont déjà répondu pour moi

      Répondre
  7. 10/09/2019

    Géopolitique de l’Apocalypse pandorienne
    Réflexions d’un Persan francophile exilé à Paris

    (version rectifiée et remaniée,
    qui remplace & ANNULE le précédent texte posté à 13h08
    qui comportait quelques coquilles, à commencer par le titre!)

    Une certaine néo-Europe ploutocratisée & mondialisée,
    « supra-France » macronienne affairiste crypto-multicorporatiste en tête,
    « lobbyisée » et corrompue jusqu’à la moelle,
    s’échine à ARTIFICIELLEMENT maintenir et prolonger
    cette épiphénoménale et adventice greffe étrangère,
    unanimement rejetée et journellement combattue en Iran même
    (manifs & grèves quotidiennes avec slogans anti-islam et pro-Shah,
    systémiquement censurées ou occultées
    par une certaine presse européenne « globalement » ayatollâtre),
    que représente la chimérique et aberrante « Ripouxblique »
    islamo-terroriste des barbares barbus ayatollesques …
    en banqueroute morale et économique totale,
    inéluctablement vouée à retourner dans les sordides et abyssaux tréfonds
    des nauséabondes et pestilentielles poubelles de l’infra-Histoire,
    d’où un félonnissime Giscard en servile « petit-télégraphiste »
    et un mono-neuronal Carter « Mandchourien » l’ont, Satanas ex machina,
    extirpée il y a 40 ans en 1979,
    déclenchant anachroniquement une dévastatrice et
    rapidement pandémique Apocalypse pandorienne,
    dans le seul et architraitreux but d’abattre,
    après l’avoir copieusement calomnié à coups d’intox et d’infox,
    le visionnaire Shah d’Iran éminemment francophile
    et de renverser la plurimillénaire Monarchie perse philo-occidentale,
    pour lui substituer son antithèse littérale,
    antioccidentale FRANCOCIDE (attentat-kamikaze du Drakkar,
    attentats à la bombe de Paris, longtemps avant NY, Madrid, Londres, etc.).

    Là où le président Trump, faisant amende honorable, tâche,
    une fois n’est pas coutume, enfin de tenter de défaire
    l’oeuvre maléfique de son lointain prédécesseur démocrate pseudo-droitdelhommiste cartérien,
    a contrario le président français veut, sous couvert de bisounoursisme aigu,
    perpétuer le barbare héritage sanguinaire méphistophélien giscardo-nauphléen islamificateur,
    écrivant ainsi, à l’encre de sang, l’une des pages les plus ignominieuses et les plus ténébreuses
    du COLLABISLAMISME français,
    qu’aurait, avec dégoût et mépris, irrévocablement désavoué le général de Gaulle
    (dont les mânes sont invoqués à contre-emploi par les « analystes » thuriféraires),
    notoirement avare en compliments, mais intarissable admirateur du Shah d’Iran
    et ami indéfectible de la Monarchie perse,
    plus ancienne Royauté du monde indo-européen.

    L’Histoire très sévèrement tranchera et
    le Tribunal des Peuples plus vite encore jugera.

    Shahpour, exilé royaliste perse francophile à Paris, 87 ans,
    censuré en France depuis quatre décennies!

    Répondre
    • quintius cincinnatus

      21/09/2019

      censuré ?

      ou plus exactement : …

       » qu’ on n’ entend PLUS  » ?

      parce que ses convictions  » politiques  » sont celles d’ un siècle à jamais disparu ?

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)