Le CSA et la campagne référendaire

Le CSA et la campagne référendaire

Le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) Dominique Baudis a déclaré que le CSA ne prévoit pas l’égalité de temps d’antenne entre « oui » et « non » pour la campagne officielle sur le référendum du 29 mai. « Nous allons indiquer à chaque parti le temps dont il va disposer dans le cadre de la campagne officielle. Les partis choisiront de s’exprimer d’une seule voix ou d’ouvrir les deux points de vue».

Cette déclaration est étonnante de la part du président du CSA, chargé de faire respecter l’égalité, la justice, dans l’audiovisuel. Un référendum est différent d’une élection ordinaire. Le référendum s’adresse directement à tous les Français, au-delà des partis politiques. Les élections ordinaires soumettent des noms, des listes de partis politiques, aux suffrages des électeurs. Le président de la République, pour la ratification du projet de Constitution européenne, avait le choix entre la voie parlementaire, Assemblée Nationale et Sénat, réunis en Congrès – ce fut le cas pour la récente révision de notre Constitution – et le référendum appelant chaque Français électeur à dire « oui » ou « non ».

Le président de la République a choisi la voie référendaire. Il veut donc bien s’adresser directement au peuple. Celui-ci, droite et gauche confondues, comprend des partisans du « oui » et du « non ». Il serait donc injuste que le CSA s’en remette aux directions des partis dont certaines ont déclaré interdire à la minorité de s’exprimer. Dans un référendum, la réponse inéluctable est « oui » ou « non ». Il serait équitable que le temps accordé aux partisans des deux camps soit égal. 50 % à l’un, 50 % à l’autre. n

[email protected]

André Le Lan

Partager cette publication

(8) Commentaires

  • T.LARGER Répondre

    petit proverbe africain: « quand la pierre tombe sur l’oeuf, malheur à l’oeuf, quand l’oeuf tombe sur la pierre, malheur à l’oeuf ». Plus ces oeufs d’apparatchiks du lobby politico syndico médiatique se débattent, plus ils risquent de se casser. Des référendums on en aurait bien voulu, du genre  » voulez vous d’une société multiethnique et multiculturelle et antiraciste, quitte à ce que vos enfants se fassent taper dessus à cause de la couleur blanche de leur peau? »,  » voulez vous continuer à payer des charges sociales et autres pour financer les déficits, les incapables qui nous gouvernent et les sauvageons qui nous envahissent »,  » La laîcité doit elle servir de pretexte pour procéder au lavage culturel, moral et religieux des cerveaux de nos concitoyens les plus fragiles et de nos enfants? », « voulez vous que la république laîque finance une religion qui professe l’incompatiblité de la démocratie avec son plein exercice? », « voulez vous un retour en force de l’antisémitisme par l’importation? », « préférerez vous financer aujourd’hui vos dépenses, ou laisser le soin à vos enfants de rembourser vos gabegies présentes? » et j’en ai encore plein des questions du genre mais qu’il est interdit de se poser sous peine de lynchage médiatique et social. Ce petit référendum est la seule occasion que j’ai d’ici 5 ans de dire ce que je pense de toutes les questions qu’on n’a pas voulu nous poser, et je ne vais pas me priver. il parait que je ne serais pas le seul ?? Pas question d’aller à la pèche à la ligne ce jour là; je vais m’offrir une partie de chamboule tout! Qu’on ne vienne pas m’en…bêter avec cette constitution, je n’ai aucune intention de la lire. celà fait plus de 20 ans que je vote dans cette république, et je n’ai encore jamais lu la constitution française, j’ai pris trop de mauvaises habitudes. Et puis le coq français chantera bien avec une constitution européenne, mais il aura toujours un tas de fumier à ses pieds. Tant pis, les anciens présidents de la république seront au chomage. Vous chantiez et bien dansez maintenant.

    01/04/2005 à 21 h 25 min
  • sas Répondre

    IL N Y A QUE LES COUILLONS LES GOGOS ET LES GOYES INCULTES POUR CONSIDERER LA FRANCE COMME UNE VRAI DEMOCRATIE….. rappelez vous les faux electeurs….rappelez vous les faux referendum…rappellez vous le non débat chichi/LEPEN aux dernières présidentielles…rappellez vous MAASTRICH il n’y a pas photo SAS NB° jusqu’à pas longtemps c’était le moins mauvais système….aujourd’hui c’est le pire.

    01/04/2005 à 14 h 55 min
  • Alborg Répondre

    Pour SAS, Merci de m’informer sur « Riposte(s) », c’est intéressant cette histoire du « S ». Je suis d’accord quant à une éventuelle influence trotskyste au niveau de cette émission; c’est d’autant plus vraisemblable qu’ici en Belgique(francophone),c’est à peu près les 3/4 des media qui sont noyautés par les trotskystes, pas moins…! Par contre (je profite de cette occasion pour enfin vous le dire), je ne partage pas du tout votre obsession de la franc-maçonnerie qui, me semble-t-il, vous sert de grille de lecture un peu commode ?! Rassurez-vous, je n’ai aucune sympathie pour eux, et ce pour les avoir longtemps fréquentés : mon père était « Grand-Maître » à la Loge de ma ville natale! Ce que je peux vous affirmer, c’est qu’il faut arrêter de confondre les époques : on est plus aux XVIII ou XIX ème s. qui étaient des temps où la Maçonnerie était vraiment offensive et militante (V. le r^le joué ds la Révolution Française, etc.) Pour le reste, leurs fameux « ateliers » et tout le fatras me font simplement bien rire, car ils ne sont rien d’autre qu’une variante snob des très fameux « cafés-du-Commerce » que nous connaissons tous ! C’est vous dire ce que je pense de leur « initiation » ! ! Des rituels d’adolescents attardés typiquement sectaires mais inoffensifs et qui ne sauraient AUJOURD’HUI (j’insiste) affecter sérieusement les affaires nationales ou internationales.Il faut donc vous rassurer,SAS,et essayer de dépasser ce qui me semble être de votre part une fixation un peu morbide, sauf votre respect ! Cordialement.

    01/04/2005 à 12 h 11 min
  • F&H Répondre

    Bonjour, Au départ, j’ai aussi trouvé cette décision anti-démocratique. Bien que votant pour le non, il faut tout de même reconnaitre une chose : Qui le CSA doit il prendre en considération, les partis politiques ou les sondages ? Nous avons, sur ce site, assez critiquer les sondages et leurs résultats faux en permanence, et ce n’est pas maintenant qu’il faut penser tout son contraire, parce que, pour une fois, les sondages nous sont favorables… L’UMP et le PS, les deux formations les plus représentatives de l’échiquier politique français, ont opté pour le « oui », plus l’UDF, il est donc tout à fait normal qu’ils aient plus de temps d’antenne que les autres. F&H

    31/03/2005 à 9 h 24 min
  • sas Répondre

    pour alborg, ce n’est pas de l’épilepsie ,c’est de la « maçonnerie » avec une pincée de démagogie et un bon tiers de comunotrotskysme…comme tous les jounalistes en vogue…j’ai monté une association de justiciable pour lutter contre la corruption endémique en martinique: RIPOSTE losqu’ils ont lancé leur émission dogmatique , j’ai exigé un retrait du nom ou un droit de réponse à l’antenne….réponse:ils ont tourné le « s » de riposte et certainement déposé…(tout comme nasa electronique)…autre amusement pour une socité à moi j’en avais fait autant « sas »…la justice m’a débouté et fait tomber le dépo^t de marque de l’inpi….voilà la france des uns et des autres…des initiés et des profanes. sas

    29/03/2005 à 15 h 22 min
  • Alborg Répondre

    Les partisans du NON sont et continueront d’être traîtés comme des pestiférés. Je ne citerai comme exemple que le « débat » que j’ai regardé cet apres-midi sur TV5 (« RIPOSTES », de Serge MOATI) et où les 2 partisans du NON, déjà sous-représentés au niveau du nombre, ont vu en plus leurs interventions réduites à la portion congrue, sans cesse interrompus en plein développement d’arguments par cet énergumène de MOATI (Il a un grave problème, ce type : serait-ce l’épilepsie??), et quand par miracle ils arrivaient à articuler quelque chose, l’énergumène en question leur intimait l’ordre « d’être bref », tandis que l’on permettait à Ségolène Royal et à son complice Devédjan de tenir de véritables discours en faveur du OUI, et sans aucune interférence, c’est tout juste s’il n’y avait pas un silence religieux,imposé bien sûr par l’énergumène « impartial » nommé MOATI. ECOEURANT ! J’ai le malheur d’être « Belge », ce qui me vaut que contrairement à vous, chers collègues Français, je n’aurai pas droit au moindre referendum (Figurez-vous que c’est un mot OBSCENE de ce côté-ci de l’Escaut !) Il n’y a pourtant aucun doute sur le NON qui serait le mien si j’étais français…..

    28/03/2005 à 20 h 34 min
  • LESTORET Répondre

    C’est vrai que le referendum ne comporte pas plusieurs réponses; il ne peut y en avoir que deux: Oui ou Non, quelle que soit la question posée. C’est pourquoi le CSA devrait répartir les temps d’antenne également entre les deux tendances. Malheureusement la télévision française nous a habitués à supporter souvent les positions du Gouvenement: elle a donc choisi de répartir les temps d’antenne selon la direction des partis, ce qui incontestablement favorise le Oui. Je pense pour ma part que les Français ne sont ni sourds ni aveugles et encore moins sots et que le non r etentissant qu’il pr »pare ne tiendra pas compte des répartitions de temps d ‘antenne.

    28/03/2005 à 20 h 22 min
  • Liza Répondre

    Décision choquante. J’espère qu’il n’y a pas de lien entre cette décision et la décision prononcée la semaine dernière à l’encontre de Baudis.

    28/03/2005 à 9 h 34 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: