Le débat selon Joffrin

Le débat selon Joffrin

Le 13 mai dernier, le plateau d’i24 a été le théâtre de l’un de ces «clashs» dont raffole la caste jacassante.

Il y était question du conflit israélo-palestinien, en présence de Laurent Joffrin, ancien directeur de «Libération», et Jean Messiha, ancien cadre du RN.

Ce dernier critiqua assez vertement l’islamo-gauchisme d’une bonne partie des médias de gauche, ajoutant: «“Libération”, ces dernières années, est devenu le “Je suis partout” du collaborationnisme islamique. »

Cela suscita l’énervement de son interlocuteur et son départ du plateau.

On peut juger que la comparaison de Jean Messiha est de mauvais goût. Mais il est difficile de nier qu’il existe une alliance entre la gauche contemporaine et l’immigration, y compris musulmane – alliance que l’on désigne désormais sous le nom «d’islamo-gauchisme».

Ce n’est pas une invention de Jean Messiha. Ce n’est pas un délire «complotiste» de «l’extrême droite». Ce fut théorisé de façon parfaitement publique par Terra nova, le fameux «think tank» néo-socialiste, à la veille de la campagne victorieuse de François Hollande.

Terra nova, prenant acte de l’hémorragie du vote ouvrier, proposait à la gauche de ne plus le rechercher, mais de le remplacer par le vote des «minorités» de tout poil.

Ainsi fut fait. Et la gauche – y compris sous l’étiquette macronienne – continue à mener cette stratégie, abandonnant au RN le rôle de premier parti ouvrier de France.

Mais le plus surprenant, dans cette algarade, tient à la réaction de Laurent Joffrin.

Depuis des décennies, celui-ci se permet de traiter de nazis tous ceux qui ont le malheur de ne pas être d’accord avec lui. On remplirait des volumes entiers des noms d’oiseaux qu’il a réservés à ses adversaires politiques.

Pourquoi, dès lors, fait-il mine de se scandaliser que de tels procédés lui soient retournés?

Croit-il vraiment qu’être l’incarnation du «camp du bien» devrait le prémunir de toute attaque verbale?

Ce qui me fascine avec ces nantis de la révolution, c’est leur côté «chochotte».

Ils n’hésitent pas à aller jusqu’à l’appel au meurtre, mais la simple critique un peu vive leur est insupportable.

Décidément, «Libération», en tout cas, n’a pas tout à fait abandonné le tropisme maoïste de ses jeunes années: on y lynche volontiers l’adversaire en meutes hurlantes, mais la moindre critique de la ligne du parti vaut à l’imprudent la mise à l’écart, la relégation, en attendant le Laogaï.

Belle illustration de la conception du débat à gauche!

Partager cette publication

(4) Commentaires

  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Vraiment une tronche en coin de rue ce Mouchard.
    Il ne serait pas bon de le rencontrer le soir sur le trottoir.

    21/05/2021 à 16 h 11 min
  • Hagdik Répondre

    Le fourbe Mouchard s’est montré sous son vrai jour.
    Bravo Jean Messiha !

    20/05/2021 à 18 h 29 min
  • Gérard Pierre Répondre

    Laurent Joffrin ! ! ! … ? ? ? … Ce personnage tantôt mielleux, tantôt plus que blessant, dopé à l’idéologie de l’appauvrissement national tant intellectuel que moral, il n’avait pas envisagé un moment donné de « refonder »  la gauche, … comme tant d’autres avant lui ?

    Alors ? … Il est où le gentil p’tit Youki ♫ ♪ ♫ ♪
    Où il est le gentil p’tit toutou ♪ ♫ ♪ ♫
    Il est où, hein, il est où ♫ ♪ ♫ ♪
    Où il est le gentil p’tit kiki ♪ ♫ ♪ ♫

    Si c’est en quittant les plateaux de télévision chaque fois qu’un contradicteur le met en difficulté, … avec lui on est tranquilles ! … On ne la reverra pas de sitôt, la Gôôôôôôche !

     »En même temps », … elle ne manquera à personne !

    20/05/2021 à 14 h 03 min
  • ELEVENTH Répondre

    Laurent Joffrin, de son vrai nom « Mouchard » . Tout un poeme .
    Rien que son air fourbe durant les interview, la négation de toute pensée autre que la sienne suffisent à le classer.
    Ce zozo, s’il voulait « lyncher » physiquement quelqu’un serait bien en peine de le faire : être fort en gueule ne suffit pas.
    A poursuivre « jusque dans les ch..tes » comme disait Poutine.

    19/05/2021 à 1 h 48 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: