Le djihadisme mondial et la soumission de nos « élites »

Posté le mars 18, 2015, 11:10
6 mins

Notre ami Laurent Artur du Plessis vient de publier un nouvel ouvrage sur son sujet de prédilection, la géopolitique.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cet ouvrage n’est pas réjouissant.

Mais il remplit une mission salutaire : nous réveiller pendant qu’il en est encore temps ! Ou, plus exactement, tenter de réveiller les oligarques assoupis et gavés de privilèges qui prétendent nous gouverner…

La thèse de Laurent Artur du Plessis (qui est, hélas, extrêmement vraisemblable), c’est que « la suite sera pire », comme le dit le bandeau affiché sur la couverture du livre.

En d’autres termes, que les attentats de New York en 2001 ou de Paris en 2015 ne sont que les signes avant-coureurs d’une véritable troisième guerre mondiale du djihadisme contre le monde civilisé (et malheureusement trop souvent décadent et mûr pour la « soumission »).

C’est ce que notre ami appelle le « gigaterrorisme ».

« Gigaterrorisme », non pas au sens où les cellules terroristes seraient nécessairement parties prenantes d’un réseau gigantes­que. Mais au sens où le nombre de morts devient gigantesque, comme lors des événements du 11 septembre.

Désormais, même des « loups solitaires » peuvent créer de gros dégâts (mais tous ne sont pas des « loups solitaires » et tous sont évidemment connectés à la toile djihadiste internationale, non pas nécessairement pour y prendre des ordres ou des armes, mais pour y donner le maximum de résonance à toutes leurs actions mortifères).

Laurent Artur du Plessis commence par présenter la nébuleuse djihadiste internationale. Ce qui est d’autant plus utile que la « grosse presse » mélange tout (je n’ose pas dire, pratique l’amalgame…). Al Qaïda n’est pas l’État islamique, qui diffère des Frères musulmans. Pourtant, tous sont parties prenantes de l’islam radical – avec des stratégies différentes et parfois opposées.

Et l’islam radical, redisons-le encore une fois, n’est pas une aberration sans aucun rapport avec l’islam. Au contraire, il prend progressivement le contrôle de l’ensemble du monde musulman.

Après ce tableau d’ensemble, notre ami expose la situation de l’Occident, et tout spécialement de la France, face à cet ennemi protéiforme.

Et il conclut, hélas avec raison : « Les djihadistes ont désigné l’Occident comme leur ennemi. Ils veulent sa destruction. […] L’objectif final des djihadistes, une fois installés à la tête des appareils d’État du monde musulman, sera de lancer l’assaut terminal contre l’Occident. Lui n’en a pas pris conscience. »

Au contraire, nous refusons avec obstination (ou plutôt, nos « élites » refusent pour nous !) de désigner l’adversaire et de réfléchir aux moyens de séparer la masse des musulmans des islamistes radicaux. Or, ces moyens existent bel et bien : il suffit de regarder le maréchal Al-Sissi à l’œuvre contre les Frères musulmans en Égypte pour s’en con­vaincre.

C’est précisément avec leur mantra « padamalgam » que ces « élites » de pacotille empêchent tout travail de réflexion. Et, à terme, forcent les musulmans pacifiques à soutenir les radicaux.

Or, l’Europe compte sur son sol 40 millions de musulmans environ. Si nous en faisons une « 5e colonne » acquise aux islamistes radicaux, qui, par ailleurs, ont pris le contrôle de nombreux États à la faveur du funeste « printemps arabe », nous n’avons aucune chance de l’emporter.

Si nous étions capables de dire ce qui, dans l’islam, nous semble con­traire à nos valeurs, en exigeant des musulmans présents sur notre sol de choisir entre le coran et nos valeurs, nous aurions des chances sérieuses d’en faire des alliés, comme le furent naguère les harkis en Algérie (il est vrai que le sort que la France officielle réserva aux harkis ne plaide pas en notre faveur…).

Ces valeurs problématiques pour l’islam sont bien connues : dignité de la femme, liberté de conversion, dignité du non-musulman…

La moindre des choses serait que nos dirigeants les défendent et exigent des imams présents chez nous de les défendre. Au lieu de quoi, ils insultent notre civilisation, baisent les babouches des islamistes radicaux et leur fournissent des armes au Proche-Orient !

Guillaume de Thieulloy

14 réponses à l'article : Le djihadisme mondial et la soumission de nos « élites »

  1. quinctius cincinnatus

    25/03/2015

    le S.C.R.T. ( Service Central de Renseignement Territorial , résurrection socialiste des Renseignements Généraux une vieille spécialité Rad-Soc ) a fait remonter au Ministère de l’ Intérieur cette information que le Media a  » convenablement » passé sous silence

    Depuis l’  » exécution  » [ de la fatwa ] dans les locaux de Charly-Hebdo et le massacre confessionnel perpétré dans ceux l’ épicerie juive ce service ( sans cesse renforcé par Cazeneuve ) a constaté un  » renouveau  » du Djihaddisme dans les  » quartiers  » ( et les campagnes ! )  » sensibles

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    24/03/2015

    et si vous nous parliez aussi de la soumission de nos  » Zélotes  » au sionisme ?

    Répondre
  3. BRENUS

    21/03/2015

    Musulman = Islam = coran = sourate 9, verset 29. Pas besoin d’en rajouter sachant que selon ces gens le coran est à prendre à la lettre. Donc les consignes de tuer également. Le reste n’est que bavardages, idiotie utile des couilles molles genre Juppé, etc…

    Répondre
  4. Bistouille Poirot

    20/03/2015

    Quelques nouvelles plumes se manifestent dans une unité qui semble repousser les habituels donneurs de leçon. C’est déjà ça de pris. Reste à aller au bout du raisonnement en sortant de cette prostration par l’encre pour aller aux urnes dire ce que nous défendons depuis l’ouverture de ce blog et prier de façon qu’au cours d’un prochain mandat présidentiel nous n’assistions pas à un détricotage de programme hollandiste, ou au refus sarkoziste de tenir compte du résultat d’un référendum. Une troisième voie? Je me garderai bien de vous la proposer même si je la souhaitais. Soyez libres et foncez comme Bison « Bourré » vous l’a déjà proposé. Nous entrerons dans les enceintes départementales sans craindre leurs baïonnettes. Aux armes citoyens….

    Répondre
  5. euréka

    18/03/2015

    « L’objectif final des djihadistes, une fois installés à la tête des appareils d’État du monde musulman, sera de lancer l’assaut terminal contre l’Occident »

    Avec quels moyens le feraient -ils ?
    Où sont les armées ? Quelles technologies ?
    Ils seraient vite neutralisés.

    Répondre
    • Oeildevraicon

      18/03/2015

      Erratum!
      La Lice (les musulmans) et sa Compagne (l’Europe).

      Répondre
  6. euréka

    18/03/2015

    « réfléchir aux moyens de séparer la masse des musulmans des islamistes radicaux »

    Nous devons exiger d’eux qu’ils choisissent nos valeurs et qu’ils répudient l’islam. Ce n’est qu’à cette condition que la coexistence sera possible.
    Nous le voyons bien déjà. Les seuls de nos compatriotes d’origne maghrébine qui s’intègrent sont ceux qui ont pris leurs distances avec l’islam. Entre eux et nous, aucune différence mais c’est à cette condition car le véritable islam est politique.
    Les seuls musulmans qui peuvent vivre avec nous sont les soufis, qui n’ont gardé de l’islam que sa dimension mystique. C’est le seul courant qui ne cherche pas la domination et n’est pas prosélyte.. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est marginalisé par les deux autres courants principaux sunnite et chiite.

    Répondre
    • Philippe Mangé

      18/03/2015

      Il n’y a qu’un coran. L’islam n’est pas une religion, et ne doit donc pas être traité comme telle, mais comme une machine de guerre politique hégémonique et guerrière, qui n’a qu’un seul objectif : conquérir tout ce qui n’était pas musulman, pour imposer la loi d’Allah dans un maximum d’endroits de la planète. Renvoyer dans des pays musulmans ceux qui préfèrent les lois d’Allah à celles des hommes. L’islam est totalement incompatible avec nos démocraties tant qu’il ne sera pas éclairé par les Lumières. Lisez, lisons le coran avec les yeux grand ouverts.

      Répondre
  7. marchaterre

    18/03/2015

    Monsieur De Thieulloy
    Je voudrais me présenter en précisant que je suis lecteur assidu et convaincu de la premiére heure ou presque des 4 V,
    Si je suis d’accord avec vous même sur le fond quand vous désignez notre ennemi séculaire,je ne suis pas d’accord quand vous vous employez à décrire ou appelez des nuances entre les musulmans eux mêmes!N’oubliez pas que leur livre COMMUN est le coran,livre incréé selon les musulmans eux mémes et qui ne peut en aucun étre modifié par les humains ou le temps.
    Le probléme ne se limite pas aux islamistes dits improprement radicaux,qui sont en fait ceux qui sont passés a l’acte conformément aux écritures,mais concerne également les autres qui t pratiquent la taqqya d’ailleurs bien décrite dans les textes.. .

    Soyez conscient que vous ne viderez pas le coran de sa substance avec des incantations,d »autant que pendant ce temps,la caravane passe,..
    .En ce qui concerne les apostats actuellement déclarés, trés minoritaires et dont vous semblez souhaiter la multiplication,leur sort est déja prévu ,car selon le même coran,ils seront éliminés en premier lieu,avant même les juifs,puis les infidéles.
    Les tueries de Janvier démontrent bien cela,car les musulmans qui font partie des victimes étaient visiblement apostats puisqu’ils portaient l’uniforme de la police.
    Ne vous y trompez pas,le piége est mortel,car il participe à l’assoupissement des masses qui ne demandent qu’a étre rassurées,.En avez vous le droit dans le journal qui est le votre? personnellement,je ne le crois pas,laissez cela aux corrompus et aux dépendants.

    Répondre
  8. Philippe Mangé

    18/03/2015

    Apres la Shoah, le djihad….et après ??

    Répondre
  9. Philippe Mangé

    18/03/2015

    Nos « élites » sont des vendu(e)s, les vraies élites comme G de Villiers ont abdiqué.

    Répondre
  10. Philippe Mangé

    18/03/2015

    Oui, je suis de ceux qui penses que l’avenir sera pire. Qui parmi nos « élite » autoproclamées joue son rôle pédagogique concernant Mahomet qui fut un narcissique, un pédophile, un boucher, un terroriste, un misogyne, un obsédé sexuel, un gourou, un fou, un violeur, un tortionnaire, un assassin et un pillard. Et personne ne peut prouver qu’il en est autrement et ce n’est pas étonnant, puisque ces qualificatifs sont fondés sur les textes islamiques eux-mêmes, tels que les hadiths, les descriptions de la vie de Mahomet basées sur les témoignages de ses contemporains.
    Le Mahomet historique fut le chef sauvage d’une troupe de brigands de Médine. Ils ont pillé, violé et assassiné sans scrupule. Les sources décrivent des orgies de sauvagerie où des centaines de personnes furent égorgées, des mains et des pieds tranchés, des yeux arrachés, des tribus entières massacrées. Un exemple est l’extermination de la tribu juive des Qurayza à Médine en 627. Mahomet lui-même fut de ceux qui les décapitèrent. Les femmes et les enfants furent vendus comme esclaves. Confronté à la folie des terroristes islamiques d’aujourd’hui, il n’est pas difficile de découvrir d’où elle vient.

    Qui informe, citations à l’appuis, sur les versets barbares du coran mortifère?

    Combien de maires anti-français de racines se soustraient à la dictature du halal?

    Combien d’employeurs s’interdisent de salariées voilées ?

    TROP PEU !

    Répondre
  11. De Soyer

    18/03/2015

    Cela, ce sont les mesures à prendre face à ceux qui sont sur notre sol.
    La première des mesures à prendre, c’est l’arrêt de l’immigration extra-européenne, en supprimant le regroupement familial, en pratiquant le droit du sang et en expulsant les clandestins.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)