Le FN de demain devra remporter des collectivités locales‏

Posté le janvier 12, 2011, 6:00
2 mins

De Jacques Cognerais dans Monde & vie à propos du Congrès du FN :

« L’entrée de la droite nationale, version électorale, dans une « post-modernité » populiste à l’instar d’autres pays européens, selon un alignement « démocratique », telle que certains la craignent, serait assurément la fin d’une époque et verrait se détourner nombre de militants, notamment catholiques de tradition, du combat national.

Quelle que soit l’issue du vote, ceci n’est pas une fatalité. Il reste que la force du FN réside depuis plus de trente ans dans sa capacité à opérer la synthèse de familles politiques diverses. S’il devait seulement désormais se limiter à une identité partisane désincarnée, il renoncerait au but fixé par son fondateur : porter haut et fort les valeurs de la France éternelle. Dans tous les cas, le FN de demain, s’il veut compter, ne pourra faire l’impasse sur son échec majeur: prendre et conserver des collectivités locales. Il devra dépasser sa capacité d’être une force de simple contestation, qui le conduit à se mesurer à un concurrent puissant : l’abstention. Et au-delà, il devra surtout élaborer, quel que soit son nouveau président, un véritable projet institutionnel, capable de concilier la nécessaire autorité de l’Etat, les libertés locales et le respect de la loi naturelle, entendue comme loi divine, sans lequel un gouvernement ne saurait être légitime aux yeux des catholiques. Reste une inconnue: au lendemain de l’affrontement interne, le Front national saura-t-il « resserrer les rangs » – comme on le fait au lendemain des débats internes, et quelles que soient les rancoeurs accumulées, au sein du PS ou de l’UMP –, ou retombera-t-il dans une logique d’exclusion, comme on l’a vu dans le passé? En pareil cas, il prendrait le risque de faire mentir, aux yeux d’une partie de ses partisans, le vieil adage maurrassien selon lequel « tout désespoir en politique est une sottise absolue ». Avec quelles conséquences en 2012? »

Une réponse à l'article : Le FN de demain devra remporter des collectivités locales‏

  1. HOMERE

    12/01/2011

    La seule option crédible et qui mènera les représentants du FN à la participation aux instances nationales est de trouver une alliance avec les forces de droite et notamment le parti majoritaire.Actuellement le FN ne sert à rien et ne peut faire valoir utilement les opinions de ses électeurs….c’est un spectre que l’on secoue tout les cinq ans pour toujours le même résultat…rien !! les électeurs du FN sont des riens…et le resteront si ce parti n’a pas de soutient politique de sa famille naturelle..la droite.Attendre une hypothétique loi sur la représentation proportionnelle reste éloignée…alors ! la balle est dans son camp…mais peut être veut il rester à brailler…alors que son utilité serait évidente au Parlement ou ailleurs ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)