Le FN, le sénat et le cumul des mandats

Posté le octobre 08, 2014, 10:30
4 mins

En découvrant les premiers commentaires sur les résultats des élections sénatoriales, j’ai été, non pas surprise, mais agacée, par l’importance accordée à l’entrée, pourtant très modeste, dans cette assemblée de 2 élus du FN.

Il me semble qu’il n’y a rien d’anti-démocratique à ce qu’un parti largement représenté dans la population le soit aussi au sein des institutions.

Le politologue Olivier Duhamel a déclaré que l’élection de deux sénateurs FN constituait « un élément d’acceptation du FN ». Pourquoi ne serait-il pas accepté, puisqu’il n’est pas interdit ?

Parler du FN permet un peu trop facilement de se détourner des vrais problèmes, surtout quand on manque d’efficacité.

Qu’ils étaient ridicules, une fois de plus, nos politico-rigolos se renvoyant la responsabilité de ce qu’ils qualifiaient de « catastrophe » (le fait d’avoir deux sénateurs FN dans une assemblée d’inutiles : s’ils ne font rien, ils ne seront pas les seuls…) !

Les médias, aussi, ont fait fort, notamment en traitant les 2 élus FN de « cumulards » ! David Rachline, maire et conseiller régional, a pourtant dit qu’il renoncerait à son mandat régional. Mais il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Puisqu’on a évoqué le terme de « cumulard », je ne peux m’empêcher de faire remarquer que 8 députés sur 10 cumulent des mandats, pour ne citer qu’eux.

Beaucoup se demandent comment ils trouvent le temps de dormir. On peut se demander aussi comment ils trouvent le temps de dépenser l’argent qu’ils accumulent.

En février dernier, une loi a été votée concernant le cumul des mandats : l’UMP, l’UDI et le Parti Radical de Gauche étaient contre. Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard, les 2 seuls députés FN, avaient voté pour l’interdiction du cumul des mandats. Alors Mediapart, ce 29 septembre, trouve légitime de titrer : « Le FN ne s’applique pas le non-cumul des mandats qu’il défend ». Mediapart n’aurait-il pas dû remarquer que le PS, à l’initiative de la loi, ne se l’est pas davantage appliquée ?

Ce qui est avéré, c’est qu’une majorité de Français est pour ce non-cumul des mandats, ainsi que pour la suppression du Sénat, un gros « machin » onéreux qui ne sert pas à grand-chose, avec des « vieux machins » qui sont loin d’œuvrer bénévolement.

La Suède a supprimé son Sénat, pourquoi pas nous ?

Pour l’obtenir, il faudrait d’abord obtenir la tenue d’un référendum. Or, nos politiciens, bien casés, n’aiment pas beaucoup les votes populaires qui les obligeraient à bouger. Et puis, on bien vu ce que Nicolas Sarkozy a fait du dernier référendum à propos de l’Europe. Alors, ce n’est pas demain la veille que le Sénat et le cumul des mandats seront supprimés !

 Françoise Moulin-Lerat

6 réponses à l'article : Le FN, le sénat et le cumul des mandats

  1. périscope

    09/10/2014

    Conservons le Sénat; mais . . .
    L’existence du Sénat permet, comme l’écrit Grisacci, de modérer l’Assemblée, surtout depuis que celle-ci est élue dans la foulée de l’élection présidentielle.
    Si l’assemblée est censée représenter les électeurs, le Sénat représente, chez nous les territoires. Il peut être, ainsi un contrepoids au centralisme.
    Selon moi, un sénateur par département (= 100) devrait suffire

    Répondre
  2. David

    09/10/2014

    Supprimer le sénat et diminuer le nombre de parlementaires nous ferait économiser sur le budget de l’Etat. Réformer les régimes spéciaux notamment des sénateurs, des ministres et des députés, aurait un impact économique et psychologique sur la réforme des retraites. Une retraite par capitalisation obligerait certains à travailler et à déclarer leurs revenus. Des contraintes plus rigoureuses sur les prestations sociales amèneraient à faire diminuer le chômage, puisque être chômeur est plus rentable que travailler au smic. donner la priorité aux français dans l’accès au travail en France n’est pas de la xénophobie. Intégrer la notion de performance et d’exellence dans les métiers de la fonction publique n’est pas de la stigmatisation, mais du bon sens. Ne plus parler d’argent public, mais d’argent du contibuable semble indispensable dans les discours politiques. Respecter la libre entreprise et ne pas taxer le fruit du travail des français et celui des générations précédentes, est une orientation salvatrice à appliquer dans le cadre de l’impôt. Nos politiques après avoir contribué à la destruction de la libre entreprise et de la production française, se tournent systématiquement vers les poches déjà trouées des français. Leur seule parade face au FN c’est de crier au loup. Mais qui est le loup en fait ?

    Répondre
  3. DeSoyer

    09/10/2014

    Moi qui ai fait du droit constitutionnel en première année d’études supérieures, j’ai intériorisé une bonne fois pour toutes la nécessité de deux assemblées, le contre-exemple étant la Convention sous la 1ère république, qui a conduit des dizaines de milliers de gens à l’échafaud: c’est ce que vous voulez?
    En revanche d’accord pour réduire le nombre de députés (à 400 au lieu de 577 par exemple) et de sénateurs (à 200 contre 348).
    Quant au cumul des mandats, la règle de 2 mandats en même temps me paraît la meilleure:il me paraît nécessaire que les parlementaires aient une attache de terrain avec un mandat local.
    On serait loin des abus précédents: quant on pense que Jean Lecanuet, président de l’UDF dans les années 70 a détenu jusqu’à 5 mandats concomitants (maire de Rouen, président de conseil général, conseiller régional, sénateur et député européen).
    En revanche, il existe une spécificité de la politique et tout le monde n’y est pas apte ou intéressé: donc on doit pouvoir faire plusieurs mandats à la suite, avec cependant une limite d’âge pour se présenter que je fixerais à 70 ans.
    Quant à leur rémunération, elle pourrait être revue à la baisse, mais elle doit tenir compte de la technicité de leur fonction.
    Après, il ne reste plus qu’à prier le ciel pour qu’ils soient compétents.

    Répondre
  4. grisacci

    09/10/2014

    Le sénat est quand même une chambre établie pour modérer l’assemblée nationale, le supprimer serait peut être dangereux, je pense qu’il faut redéfinir son rôle et en terminer avec ces avantages honteux pour notre époque si difficile.

    Répondre
  5. Dr H.

    09/10/2014

    En tous cas, il y a quelques politiciens sur lesquels je pratiquerais volontiers le cumul de mandales… 😉

    Répondre
  6. Magne

    08/10/2014

    Le Senat espagnol est une chambre économique ( à moins que cela ait changé depuis 20 ans )qui donne son avis quand les politiques veulent s’aventurer sur et dans le domaine économique .
    Il est représenté par des représentants des diverses professions , et sait de quoi il parle .
    Si la France avait une chambre faite d’économistes , de banquiers , de plombiers , d’agriculteurs ,de personnels soignants , de chauffeurs de taxis , d’instituteurs et professeurs etc , de  » petits blancs  » ( terme équivalent au  » sans – dents  » de la gauche ) comme le dit ou le rapporte avec mépris le Figaro du 15 août , nous n’en serions pas – là .
    Comment et qui a permis l’émergence de deux idées pernicieuses au plus haut degré dans la société française dont l’une d’entre – elles consista à faire croire que les 35 heures allaient permettre à la France de faire baisser le chômage . Un enfant de CM2 aurait compris et répondu à pareille question :  » non , c’est impossible de faire baisser le chômage de cette manière . Au contraire le chômage progressera inévitablement .  »
    Dans tout le Japon , apprenant la nouvelle ( les 35 heures ) , les Japonais dans un premier temps furent sidérés puis , éclatèrent de rire . La France qui il y a quelques décennies talonnait les Etats – Unis dans la course à la première place dans le domaine économique allait très rapidement se retrouver à la dernière place .
    Une deuxième idée aussi pernicieuse allait être propagée et elle me fut communiquée par un Professeur d’économie de Faculté :  » il faut  » me dit -il  » ne plus produire en France , le prix d’un produit manufacturé fabriqué en France est beaucoup plus cher qu’un fabriqué dans certains pays  » .

    Dans sa cervelle de colibri il valait mieux acheter un produit , le revendre et profiter de la plus – value de la vente etc… etc…
    Je tentais de lui expliquer que peu à peu la richesse de la France atteindrait le niveau zéro , rien n’y fit …

    Bien que je n’ai pas facilement en moi la croyance à une cinquième colonne , il va de soi qu’il existe des forces extérieures à la France qui distillent patiement ce genre d’idées qui finissent par coloniser certains esprits qui s’imaginent réfléchir par elles -mêmes .

    Le Komintern 1920 ( l’internationale socialiste chère à beaucoup de nos dirigeants ) avait été mis sur pied pour démolariser les états bourgeois , et la France  » bénéficia  » de cette structure notamment entre 1939 – 1941 (  » vous êtes ouvriers avant d’être Français , ne participez pas à la guerre ) et pendant la guerre d’Indochine et d’Algérie .
    Un débat de la droite et du centre avant les Présidentielles sera inutile , car elle tournera autour du taux de TVA à plus 3 points , plus quatre points , ou de deux points , la retraire à 62 , 63 ans , 65 ans , au choix , les 35 heures abolies payées ou non , un fonctionnaire sur deux ( comme si les fonctionnaires n’étaient pas aussi nécessaires que les autres ) disparaîtront , ou alors suppression de 600 000 fonctionnaires , réduire le budget de l’état sans toucher aux privilèges de certains , la gauche supprimant le bénéfice des retraités ayant élevé 3 enfants , supprimant un impôt non rentable en le remplaçant par un impôt plus rentable en déclarant :  » Dormez braves gens , nous réformons  » etc … etc… la sortie ou non de l’euro qui est une réflexion excellente sur le plan économique , financier ( et qui se produira peut -être avant 2017 )mais catastrophique sur le plan de l’électorat qui n’a ni le temps , ni les connaissances nécessaires pour comprendre ce délicat et inédit problème qui l’angoisse .
    Il faut produire , produire pour le marché intérieur français , et pour celui de l’Europe sans aller plus loin ( mis à part les produits agricoles qui manquent à certains pays dans le monde ) produits de qualité française , produire des produits français avec des entreprises françaises et du personnel français , de la paire de chaussure , à la fusée spatiale en passant par l’automobile et les téléviseurs . Il ne s’agit pas d’acheter une voiture française ,si une voiture étrangère convient mieux , mais il faut en produire et présenter ses voitures aussi bien sur le marché intérieur , qu’extérieur .

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)