Le FN vaincu par les combines de l’UMPS

Le FN vaincu par les combines de l’UMPS

Peut-on être le premier parti en nombre d’électeurs et n’obtenir aucune présidence de région ?

Oui, en 2015 et en France, c’est ce qui vient de se passer tout à fait légalement.

On comprendra aisément qu’un malaise s’installe parmi un grand nombre d’électeurs, une manière de se sentir exclus, discriminés ! Plus fort que tout, discriminés par ceux-là mêmes qui crient haut et fort contre les discriminations…

Ce n’est pas la première fois que cette « cocufication » se présente dans la politique française.

Nombreux sont les électeurs qui n’ont pas apprécié quand, après avoir rejeté par référendum le Traité de Lisbonne, ils ont vu le même texte imposé par le président de l’époque, Nicolas Sarkozy, qui l’avait fait ratifier (sous la menace ?) par les députés et les sénateurs réunis en congrès.

Les élites, après de telles manipulations (illégitimes mais non pas illégales), assurent le peuple d’avoir « bien compris » son message, mais, à chaque fois, le même processus est mis en place pour assurer la perpétuation de ces agissements par les mêmes élus.

Il leur importe au plus haut point de conserver le pouvoir de leur caste et même de le concentrer entre les mains de quelques-uns dont certains parviennent ainsi à cumuler jusqu’à 20 mandats.

Au pays des 35 heures légales, ce serait risible, si ce n’était décourageant.

Pour ce qui pourrait être une solution, il faut bien avoir à l’esprit que l’on ne saurait, sous aucun prétexte, s’en remettre au bon vouloir de ceux qui nous gouvernent. Ils ne consentiront jamais à céder volontairement leurs pouvoirs.

Comme il n’est pas non plus question de révolution civile phénomène que nous avons trop connu en France et qui n’a jamais amené les résultats escomptés, malgré les douloureuses blessures infligées aux citoyens –, il faut mettre en place une solution beaucoup plus réaliste et universelle : se responsabiliser individuellement pour tendre à un résultat bénéfique pour tous.

Cela, en ayant présent à l’esprit le bon précepte de Frédéric Bastiat : « N’attendre de l’État que deux choses : liberté et sécurité et bien voir qu’on ne saurait, au risque de les perdre toutes les deux, en demander une troisième. »

Nous constatons, après plusieurs décennies d’État-providence, la justesse de ce principe, car, depuis que l’État se mêle de régir notre quotidien et met en place son principe de précaution, nous avons perdu de larges pans de liberté, ainsi que notre sécurité.

Les résultats de cette élection régionale confirment le mouvement de yoyo de l’électorat, la défiance envers les partis qui s’intitulent « de gouvernement », alors que l’on constate depuis longtemps qu’ils ne gouvernent plus grand-chose, et la montée régulière de l’atypique Front national.
En effet, les résultats confirment le FN dans sa position de premier parti de France, malgré les invectives et les fallacieuses déclarations d’indignité du gouvernement actuel.

Le FN n’a été empêché de gagner au moins une région que par le suicide du PS dans le nord et dans le sud-est.

Il est vrai que Christian Estrosi, pour remercier les socialistes, a promis de créer un comité Théodule qui emploiera, à titre consultatif (et bénévole ?), d’anciens hiérarques socialistes. Il confirme ainsi l’existence de l’UMPS…

Enfin, il semble que le plafond de verre qui maintient le FN en position d’outsider existe toujours, mais qu’il s’élève régulièrement.

Au point que l’on peut parier sans trop de risques que, prochainement, il sera suffisamment haut pour permettre une élection au premier tour.
C’en sera alors fini des arrangements de notre scrutin à deux tours, permettant beaucoup de combinaisons fructueuses pour les gens en place…

Jacques Ernewein – [email protected]

Partager cette publication

(9) Commentaires

  • Bistouille Poirot Répondre

    Ne désespérez pas. Que constatons nous?
    1/ que ce second tour amorce pour le Front une réserve de voix qui n’existait pas auparavant.Quelle sera t elle en 2017 ?
    2/ que les attentats qui confortent la cote d’amour de François ont des effets instantanés qui ne résistent pas à l’influence des réels problèmes de la France. Le soufflet retombe invariablement au bout de 15 jours.
    3/ Que ces situations ne sont hélas pas prêtes de disparaître en 2017.
    4/ Qu’il faut cesser de surveiller l’inversion de la courbe du chômage qui sera manifeste au cours du 4ème trimestre 2016 et poser la seule question de savoir quel sera l’écart entre la situation de l’emploi à la veille des Présidentielles et celle qui existait au DEBUT du quinquennat. Là, Zozo 1er n’est pas prêt sortir de l’auberge.
    5/ Qu’il faut admettre qu’en politique les coups bas ont toujours existé en vous laissant le choix d’imaginer ce qu’il arrivera en cas de renversement de la situation. Les « Bigmalion » sauront jouer les caméléons et les ministres du budget ne sont pas les seuls à entreposer 15 millions d’€ en Suisse. Le lessivage du mur des cons sera entrepris mais le mur ne sera pas pour autant abattu et je connais dans ce blog plus d’un tagueur qui ne cédera pas sa place pour un empire et au moins un commentateur qui s’en désolera.
    6/ Que ceux qui n’auraient aucune expérience du pouvoir n’ont aucune chance de pouvoir l’exercer. Expression qui me rappelle ce qui est dit aux jeunes demandeurs d’emploi, jugés sans expérience aujourd’hui pour leur dire demain qu’ils sont trop âgés.
    7/ Que le corollaire qui veut que le FN comme tout autre parti n’aimerait pas exercer le pouvoir ne tient pas la route. Et que ce constat ne peut être émis que par des gens compétents. Je les cherche et ne les trouve pas…
    En dernier lieu, je vais en faire bondir quelques uns en prévoyant le maintien de Zozo 1er au second tour des Présidentielles!!! la fameuse réserve de voix des régionales lui reste acquise et il nous faut chercher ailleurs des cocus de remplacement. Je prends le pari que les recommandations du PS ont été parfaitement suivies par leurs électeurs. Jamais les électeurs de l’ex UMP n’accepteront de suivre celles de Sarkozy ou Juppé. Politique fiction ? votre avis….

    26/12/2015 à 1 h 16 min
  • Jaures Répondre

    Le FN est seul responsable de son isolement.
    Il ne cesse de parler « d’UMPS », de déclarer que « ce sera lui ou la charia », que les autres partis sont « ultralibéraux »,…
    Qui dans ces conditions peut proposer une alliance avec les Le Pen ?
    Car même avec 30% des voix, on ne peut obtenir une majorité. Il faut créer des alliances ou passer la barre des 50% au second tour.
    Or, nombre de prises de position du FN sont incompatibles avec tous les autres partis: sortie de l’Europe, de l’euro, programme économique et social,…
    Pour le FN, il faudra soit créer les conditions d’une alliance, soit dépasser seul le seuil des 50%.
    Mais le FN souhaite-t-il réellement gouverner ?

    25/12/2015 à 18 h 59 min
  • Marquais des Lambert Répondre

    La démocratie porte en elle les ferments de son trépas!
    Pour âtre élu il faut promettre, pas aux élites, mais au plus grand nombre…à la plèbe ….la suite se devine aisément !

    24/12/2015 à 16 h 39 min
  • Kikounache Répondre

    Je me répète, certes, mais s’il ne s’agit pas de défendre ici Marine Le Pen (quoique !), il est en revanche nécessaire de dénoncer l’outrance d’une méthode odieuse utilisée par ses ennemis pour tenter de l’évincer de l’arène politique… Si ce n’était pas si grossier on pourrait en sourire, mais la malfaisance de ceux qui nous gouvernent n’a pas de limite. Il faut donc s’attendre au pire et pas seulement pour MLP. Ses ennemis d’hier se sont acoquinés pour abattre celle qui les empêche de dormir. L’idée de perdre leurs énormes avantages leur fait perdre la tête. L’UMPS, le si bien nommé, se partage ainsi une victoire volée aux électeurs du « plus grand parti de France ». Piètre victoire obligeant les uns à faire allégeance à ceux qu’ils vomissait hier. Les prémices de cette soumission sont visibles : Christian E. aurait « aménagé » un « groupe » au sein de sa Région pour que le PS puisse, bien qu’exclu, y siéger : une combine illégale mais « légale » (!?)… Xavier B. de son côté fait montre d’une touchante allégeance auprès d’un PS qui entend bien le manipuler. Mais cet attelage brinqueballant vise essentiellement à « faire barrage », selon le terme consacré, à Marine Le Pen pour 2017 ! Elle est ainsi présentée comme un épouvantail pire que DAECH, le chômage et l’invasion étrangère réunis ! Et pour mieux dézinguer la présidente du FN, nos vaillants élus n’ont rien trouvé de mieux que « l’inéligibilité » ! Il suffit en effet de la condamner « judiciairement » et le tour est joué ! La félonie n’ayant pas de limite, notre vaillante justice « indépendante » s’en prend ainsi à sa « déclaration de patrimoine ». Comme si le gouvernement n’avait pas d’autres chats à fouetter en ce moment…

    23/12/2015 à 10 h 20 min
    • patrice Répondre

      alors qu’en faite c’est quand meme la gauche qui a armée les memes terroristes qui malmene la france(paris etc) et quand je dit la gauche,je pense aussi au usa etc,non si la france veut resté la france et non la france islamistes,moi je vote marine le pen,parce que si la gauche est encore au pouvoir,ils y aura beaucoup de malheurs en france,car ma facon de pensée est que deja le deuxieme tour a été falsifié ,le fn aurait du avoir au moins 6 regions et comme par hazard ils y as eu le fameux »sursaut republicains » et c’est pas la premiere fois qu’elle apparait lors des elections,les votes ont ete falsifiésa c’est sur,la france est ou est entrain de devenir comme le nazisme,une dictacture

      23/12/2015 à 11 h 22 min
  • patrice Répondre

    ou c’est que vous voyez que le fn est vaincu?par rapport aux elections regionales,ils y as eu des falsifications de la part de la gauche,non elle as pas vaincu

    23/12/2015 à 9 h 34 min
  • BRENUS Répondre

    Le FN vaincu ? Nous n’allons pas tarder à avoir la preuve du contraire. Je suppose que ce parti doit aussi avoir ses stratèges et comme je n’en suis pas un, je me garderais bien d’émettre un conseil a son égard. Mais il semble évident qu’il lui faut torpiller sans répit ceux qui veulent sa mort – et si possible, celle de ses électeurs pour en finir-
    Le simple fait de faire remonter la merde du chat que les UMPS ont toujours caché sous le tapis devrait bien l’aider. Et ce n’est surement le plus diffcile a trouver : un site, un blog où les gens informés et avec preuves a l’appui, pourraient apporter de l’eau au moulin, c’est pas mal. Après tout, face à des méthodes fachisantes, il n’y a pas a se gratter.

    22/12/2015 à 20 h 02 min
    • Raspoutine Répondre

      Valls , Taupe/ira et consorts sont évidemment des fascistes !

      23/12/2015 à 18 h 14 min
  • MARIUS Répondre

    A force de dénoncer UMPS on finit par l’avoir…il faudra faire avec,c’est à dire se contenter d’un rôle d’observateur inexistant de la politique française..suivez mon regard insidieux !!

    22/12/2015 à 10 h 59 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: