Le Front National est bien trop « modéré » !

Posté le février 21, 2012, 12:00
9 mins

Mardi 14 février, dans le cadre des petits-déjeuners débats du « Cri du Contri­buable » – organe des Contribuables Associés –, dont je suis le responsable, je recevais Louis Aliot, vice-président du Front Na­tional. Nous l’interrogions notamment sur les propositions de notre association pour 2012.

Comme nous le trouvions soit réservé, soit prudent sur plusieurs points de ce programme (« rétablir rapidement l’équilibre du budget de l’État », « supprimer le financement public des syndicats », « modifier le statut de la fonction publique »…), quelle ne fut pas notre surprise de l’entendre nous qualifier « d’extrémistes » !

À la lumière de cet échange, et passant en revue les 40 années de la vie du FN, j’en suis arrivé à la conclusion que la principale critique qu’il y a à lui faire est d’avoir été, sur plusieurs plans, bien trop « modéré » !
Sur les thèmes traditionnellement associés au vote FN (immigration, islamisation, sécurité…), le parti créé par Jean-Marie Le Pen en 1972 a tout simplement été plus clairvoyant qu’aucun autre. De très loin…

En politique étrangère, les positions du FN ont toujours été d’une grande prudence, avertissant l’opinion publi­que des risques de chacune de nos expéditions intempestives, la dernière en date et la plus malheureuse, en Libye, ayant abouti à livrer ce pays à des milices islamistes…

Concernant la politique européenne, considérée sur l’ensemble de la pé­riode, on peut dire que, si ses propositions avaient été retenues, la France serait sans doute membre d’une Union européenne fort différente de ce qu’elle est devenue : l’élargissement aurait été limité, les pouvoirs de la Commission réduits, et l’intégration monétaire se serait arrêtée à la monnaie « commune », sans l’euro, monnaie « unique ».

S’agissant de ses positions économiques, force est de constater que le FN a plutôt vasouillé. De reaganien dans les années 80, il est devenu, aujourd’hui, clairement interventionniste. Son programme parle de « services publics sanctuarisés », d’un « coup d’arrêt donné aux privatisations », de « tarifs fixés par l’État », et, pour la filière de l’eau, de « re-municipalisation »…
Une lecture du projet de Marine Le Pen le confirme : avec elle, il n’y aura pas de réduction générale de la sphère publique, en particulier pour l’Éducation nationale, qui est au cœur de ce bloc, et dont on nous dit que désormais les départs à la retraite « se­ront intégralement remplacés ».

C’est étrange, cette façon de dénoncer le système oligarchique français, tout en reproduisant largement ses mythes et ses tabous ! Car quoi de plus faux que l’affirmation selon laquelle un pouvoir fort, même juste, serait plus clairvoyant qu’un marché libre et concurrentiel ?
Pour déterminer un programme économique efficace, point n’est besoin d’avoir recours aux grandes théories, il suffit de voir, sur cette période de 40 ans, ce qui a marché et ce qui n’a pas marché ailleurs.

On peut classer les politiques économiques et monétaires en deux grandes catégories. D’un côté, celles qui prétendent favoriser l’activité par la dette (crédit) et le laxisme monétaire (taux d’intérêt bas) ; de l’autre, celles qui s’en tiennent au financement par l’épargne, sans fabrication de fausse monnaie.

Les politiques du premier type, relevant de la pensée magique, séduisent les apprentis sorciers, tandis que les politiques du deuxième type sont soutenues par les partisans du bon sens. L’oligarchie technocratique vote pour Marx ou Keynes. Le peuple préfère Mises et Hayek, quand bien même il n’a jamais été présenté à ces deux illustres économistes !
C’est si vrai qu’en Suisse, c’est une initiative populaire qui a obligé l’État fédéral, en juillet 2000, à adopter un article constitutionnel connu sous le nom de « frein à l’endettement » (sorte de « règle d’or » budgétaire), tandis que c’est un référendum qui, en 2003, a empêché la Suède de passer à l’euro.

Et c’est sans jamais consulter le peuple, ni lui laisser prendre la parole que, dans la plupart des pays développés, ont été mises en place des politiques laxistes, qui ont provoqué les crises et généré la toute-puissance de la finance, corps d’élite de l’oligarchie technocratique.
Selon moi, le Front National n’a rien à faire avec ces coquins qui ont ruiné notre pays. Mais cela veut dire qu’il doit, logiquement, rompre avec la culture étatique ce ceux-ci. Et prôner, au plan économique, des idées de bon sens, à la mode suisse ou à la façon suédoise.

Marine Le Pen a pris vigoureusement parti pour la démocratie directe, seul antidote efficace à la pensée unique. C’est pour moi sa proposition la plus intéressante.

15 réponses à l'article : Le Front National est bien trop « modéré » !

  1. quinctius cincinnatus

    25/02/2012

    @ jaurès

    vous êtes donc pour la barbarie par respect des "pratiques" religieuses !
    faisons donc venir des Papous , certains d’entre eux mangent encore la cervelle de leurs ennemis !
    cet "aliment" est censé leur donner le courage et l’intelligence de ceux qu’ils ont tués !
    je ne respecte que les religions qui sont humanistes ( comme vous ! )
    quant aux dérogations juives ou musulmanes …ils peuvent se les mettre là où je pense !

    Répondre
  2. Casimir65

    25/02/2012

    A Jaurès …

    ça se voit que vous n’êtes qu’un gauchiste …

    "L’émotion sélective de Mme Le Pen a une toute autre motivation que la protection de nos amies les bêtes."

    ??!!

    et alors , le principal c’est bien le résultat et non pas l’intention…

    Quant au gavage des canards ou des oies, ça se voit que vous n’y avez jamais mis les pieds …par contre pour manger du foie gras vous ne devez pas être en retard … bref, je vous ai remarqué , vous n’êtes qu’un hypocrite … de gauche …( pléonasme) .

    CQFD

    Répondre
  3. François

    25/02/2012

      Quinctius, d’accord avec vous au sujet du "hallal" et du "kascher". A une petite différence ( de taille)  près:
         A ma connaissance, les juifs n’ont jamais fait ch… personne pour manger Kascher dans les cantines de la république. Ils se sont adaptés. Et si cela ne leur plaisait pas, ils amenaient leur casse -croûte "kascher".
         Personne n’empêche les musulmans d’en faire autant…

    Répondre
  4. Jaures

    24/02/2012

    Quinctius, je ne nie pas le problème du hallal. Il est nécessaire de connaître l’origine de la viande. La réglementation européenne prévoit une dérogation pour l’abattage rituel: le hallal est conforme à la législation (article R214-70). D’ailleurs, en ce qui concerne l’hygiène alimentaire, si le hallal n’était pas sain, il y aurait beaucoup d’intoxication alimentaire dans la population musulmane. Cela n’est pas avéré.
    Cependant, le consommateur qui refuse de manger hallal doit pouvoir choisir. De même le consommateur de hallal doit être assuré que sa viande est conforme (sur ce marché aussi fleurissent de nombreux escrocs). Le problème est que Mme Le Pen a réagi à contre temps: une circulaire sortie en décembre doit être appliquée dans les prochains mois.
    On peut, je le conçois, s’émouvoir sur les animaux égorgés. Comme pour ceux élevés en batterie. Ou ces chevaux qu’on importe d’Argentine et qui arrivent avec les membres brisés. Ou le gavage des oies. Ou la pêche industrielle qui liquide des espèces entières et massacre les dauphins chaque année par centaines. Ou la sanglante chasse aux baleines. Ou la barbare chasse à courre.
    L’émotion sélective de Mme Le Pen a une toute autre motivation que la protection de nos amies les bêtes.

    Répondre
  5. Toni

    24/02/2012

    Pour quinctius cincinnatus,

    La gauche et le fausse droite sont opportunistes qui ont voulu profiter de voix issues de l’immigration pour se faire élire ou réélire, cela aboutit à un désastre pour les étrangers qui ne finissent pas du tout intégrés ne parlons d’assimilés … Pour nous qui devons habiter dans des villes qui ressemblent à un dépotoir du tiers monde. Quant aus pays d’origines, ils sont souvent heureux de pouvoir se débarrasser de quelques uns de leurs voyoux chez nous.

    C’est à se demander si la gauche bien pensante ne ramasse pas des pots de vins …

    Mais déjà concentrons nous sur le syndicaliste local, c’est grâce à des gens comme lui que l’on est dans la mouise jusqu’au coup. Flamby et ses électeurs ne comprennent strictement rien au monde réel et assez de faire cavalier seul, ils vont avoir des lendemains difficiles.

    Répondre
  6. R. Ed.

    24/02/2012

     

     

    Le véritable respect dû à l’animal, ce serait de ne pas en manger.

    La seule différence entre carnivore et cannibale, c’est la provenance de la viande !!!

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    24/02/2012

    @ Jaurès

    "l’épisode du Hallal " ( et du Kascher* on l’oublie toujours celui la ! ) est juridiquement celui ci :
     l"abattage dit  "rituel" est en " contradiction " avec :
     – la loi européenne ( du respect de l’animal )
     – les lois qui régissent l’hygiène alimentaire ( françaises et européennes)
    * dans le 93 , on le sait , ce sont principalement les grossistes en boucherie de confession israélite qui empochent la majeure partie  des bénéfices
    ce qui nous permet de constater une fois encore que vous n’aimez pas les Français et plus généralement les blancs européens  et leurs civilisations  mais c’est là votre problème pas le notre !

    Répondre
  8. Jaures

    23/02/2012

    Mme Le Pen avait pour stratégie de construire un programme économique et social cohérent afin de devenir une gouvernante crédible qui ne se contente pas des slogans habituels (immigration sécurité patin couffin).
    Malheureusement, le FN ne dispose ni des compétences, ni du consensus nécessaires à ce genre d’exercice. En est résulté ce programme sidérant au chiffrage improbable qui a ruiné en quelques jours ses espoirs de figurer au 2ème tour.
    Consciente du fiasco, elle est revenue à ses fondamentaux, les signatures et le péril islamique (épisode du hallal), lesquels ont assez fait leurs preuves pour assurer 12 à 18% des voix à une candidate dont les ambitions sont désormais de sauver le marché de la petite entreprise familiale. Le temps n’est plus aux investissements.
    Cela doit réjouir M Le Pen qui durant des années a su se contenter de ce pactole pour prospérer sans risque de se voir disputer sa place par un potentat local.

    Répondre
  9. HOMERE

    23/02/2012

    Francis Blanche disait : "les français ont leur avenir devant eux et chaque fois qu’ils se retourneront,ils l’auront dans le dos.."

    Oui le programme de Marine Le Pen est très cohérent…mais personne n’en veut….bizarre !!

    Dans la structure socio professionnelle, les ouvriers sont en chute constante pour devenir une part négligeable électoralement parlant…..le PS l’a bien compris…..l’UMP aussi !! mieux vaut les musulmans, les joyeux de la jaquette, et les djeunes…..même les agro alimentés sont plus nombreux….

    Oui Mitterand a fait monter le FN c’est la raison pour laquelle ses électeurs s’apprêtent à voter Hollande…..les mythes ont la vie dure !!

    Avec Moody’s blues et Fitch moi la paix, François le deuxième va s’en prendre une branlée….les trois CCC assurés et des taux d’intérêt à trois chiffres…… sa cote de popularité en Janvier prochain sera elle,à un chiffre……alors la droite refleurira au printemps 2013…..sans le FN……bien sûr !!

    L’essentiel c’est qu’il n’y aura plus Sarkozy…..les journaleux vont s’ennuyer,Marine aussi……et….nous aussi !!! que la vie va être morose,sans saveur ni odeur,ni couleur….le rose aura viré au marron et nous aussi ! (pour la couleur..je ne suis pas sûr)

    Répondre
  10. ozone

    22/02/2012

    "Elle serait fort utile à droite avec une autre politique.."

    Laquelle?,celle qui met au pot de l’urope 140 milliards sous l’appellation mensongère de "garantie" ?

    Alors que l’on sait que les banques,avec l’aide des agences de notation lorgnent sur le magot,une petite faillite du Portugal par exemple …..

    Non,le programme du FN façon Marine est le plus cohérent de tous ceux que l’on nous présente,est on le verra dans les années,peut être même les mois a venir,Hollande roule dans la farine ses électeurs,dés qu’il va bouger un tant soit peu il va  se ramasser les agences sur la tête,par exemple,sa renégociation du nouveau traité,M.L.P intègre tout cela en prenant les devants avec l’abolition de la loi de 1973,seule mesure capable de desserrer l’étau des banques,seule façon de ne pas accompagner la Grèce dans l’abime,les USA et la GB ne connaissent pas plus d’inflation que nous,de plus elle pointe des économies a faire dans des secteurs que les autres n’ont même pas le courage de nommer.
    Si le FN laisse de coté les "prolos" il reviendra a l’état groupusculaire,ce n’est pas Mitterrand qui a fait baisser l’influence électorale du PC mais bien JMLP;

    Ce dont il n’a jamais voulu tenir compte.

    Répondre
  11. quinctius cincinnatus

    22/02/2012

    Le Front National a son passé devant lui et son avenir derrière lui !
    Enfin … c’est mon avis !

    Répondre
  12. HOMERE

    22/02/2012

    Pour quelqu’un qui refuse le pouvoir depuis des lustres,mieux vaut établir un programme qui assure ce renoncement….

    Pour le FN ? la réponse est claire : NO FUTURE

    Cette ânerie économique que ne renierait pas Mélenchon,est le plus probant garant de la mise à l’écart du FN et de sa Présidente….à perpétuité !!! condammée à errer dans les coulisses d’un pouvoir qui ne veut pas d’elle,Marine Le Pen n’a qu’un adversaire…Nicolas SARKOZY !!

    La recherche du prolétariat en France est un non sens et une faute politique majeure ! qui donc conseille Madame Le Pen au Front National ?

    Personne ne souhaite établir de relation avec le FN……mais,pour ce parti,il faut que tous les autres changent afin de se ralier…plaisanterie gravissime…..

    Marine Le Pen ne manque pas de courage et de pugnacité.Elle serait fort utile à droite avec une autre politique….ceci est une autre histoire !! Elle a choisi définitivement le suicide politique….c’est son affaire !!

    Répondre
  13. Anonyme

    22/02/2012

    Les constatations justifiées de cet article démontrent une seule chose: la France politique est entièrement A GAUCHE, y compris le Front National.

    Il n’existe AUCUN mouvement politique de droite en France.

    Cela va à l’encontre du credo de 4V, selon lequel la France est majoritairement à droite. A moins que cela ne soit plutôt une preuve de plus qu’il y a une dissociation gravissime entre le peuple (majoritairement à droite) et toutes ses instances politiques (100% à gauche).

    A la décharge de Marine Le Pen, il faut dire que si elle veut avoir une chance minime de se rapprocher du pouvoir, il lui est indispensable de tenir un discours étatiste.

    Les forces de l’Establishment, entièrement appuyées sur l’étatisme, feront un barrage à tout jamais infranchissable à quiconque ferait mine, dès sa campagne électorale de s’attaquer de face au fondement de l’économie majoritaire en France : l’économie non-concurrentielle d’Etat.

    Même si cette économie est en faillite, celle-ci ne deviendra effective que quand les allemands auront réussi à larguer le boulet français. Ils vont avoir beaucoup de difficultés à le faire: aucun créancier ne peut se débarrasser aisément des gros débiteurs qui menacent lourdement son propre équilibre, ainsi que l’existence même de l’Euro et de l’Europe.

    Répondre
  14. Le Ket de Bruxelles

    22/02/2012

    Ayant, avec mes camarades d’O.N, participé à la création du FNUF en 1972, je n’ai pu constater tout au long des 40 années passées, qu’aux diverses dérives  doctrinales et idéologiques du Front National, du clan LE PEN et de sa cour.

    Si Louis ALIOT paraît  pour le moins "modéré" , lisse et consensuel, c’est évidemment à l’image que veut se donner le FN depuis quelques années. En adéquation avec la stratégie ou la tactique imposée par le B.P qui cherche expréssement à attirer le maximum de voix sur le nom de Marine, quoi qu’il puisse en coûter.

    On verra à l’usage, mais ce qui est vrai, et chacun peut le constater au fil des programmes et des discours, plus rien de révolutionnaire ou de non-conformiste ne distingue encore le FN des autres concurrents parce que le parti veut absolument intégrer le Système ! Et si le langage et les propositions "soft"  rejoignent  le politiquement correct, pourquoi les électeurs choisiraient-ils le FN s’ils peuvent trouver à l’UMPS la même marchandise sous un autre emballage ?

    JAMAIS   J-M LE PEN, ni MARINE ne se sont attaqués à l’immigration/colonisation, seule cause de l’islamisation de nos quartiers et de nos campagnes ! Depuis le meeting "Halte à l’immigration sauvage" organisé à la mutualité en juin 1973 par Ordre Nouveau, contre l’avis de JM LE PEN, il n’y a eu d’autres rassemblements du FN pour s’opposer radicalement à l’invasion immigrée en France.

    Enfin, la diabolisation du FN et de ses cadres provient des médias, des F.M, des lobbies et de la caste politicienne, et sa récente "dédiabolisation"  est bien évidemment orchestrée par les mêmes … Marine n’a rien a y voir. Pour nous, nationalistes un seul mot d’ordre : A BAS LE REGIME !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)