Le gâchis de la droite française

Le gâchis de la droite française

Comme de nombreux Français, je n’ai pas été satisfait de la mandature de Nicolas Sarkozy qui nous avait fait « rêver » lors de sa campagne 2007, mais qui (certes avec une conjoncture difficile) n’a pas respecté ses engagements.

Malgré tout, j’ai voulu, en votant quand même pour lui en 2012, éviter la catastrophe Hollande qui n’était pas difficile à prévoir de la part d’un homme incapable de prendre la moindre décision, qualité in­dispensable dans une période que l’on savait sous haute tension (à l’inverse, Sarkozy, malgré ses défauts, avait démontré qu’il savait prendre des décisions énergiques).

J’ai essayé de convaincre nombre de mes amis que ne pas voter, ou voter blanc, c’était voter socialiste, mais leur rejet de Sarkozy était plus fort que tout.

Voter contre est toujours dangereux et nous en avons aujourd’hui la démonstration… Mais c’est la démocratie.

Ensuite, est venue la décision, ô combien mortelle, de Bayrou de soutenir la candidature de Hollande.
On connaît la suite. Un socialiste, le pire de tous, a pris le pouvoir et a offert à la France, qui n’en avait pas besoin, non pas un mandat pour rien, mais une descente aux enfers que nul ne peut nier, pas même ses proches amis.

Pourquoi est-ce que j’appelle cela un gâchis ? Parce qu’il n’a finalement pas manqué grand-chose pour gagner en 2012. Et, même si Sarkozy n’avait pas fait un meilleur mandat que son premier (je pense tout de même qu’il aurait compris la leçon de son premier quinquennat), il n’était pas possible, même avec la « meilleure volonté », de faire pire que Hollande !

Où en serions-nous aujourd’hui ? C’est très simple. Nous aurions limité la catastrophe et, Sarkozy ne pouvant pas se présenter une troisième fois, nous aurions le choix entre Juppé (le Hollande de droite) et François Fillon – celui que tout le monde reconnaît comme le mieux préparé et qui propose le meilleur programme pour le peuple de droite.

À la place de ce scénario, nous risquons de perdre ces élections et, pire, de nous farcir Hollande pour 5 années supplémentaires !

On le voit déjà avec les « empoignades » entre Sarkozy et Bayrou qui confirment notre réputation de la « droite la plus bête du monde ».

Une réélection de Hollande est certes un scénario peu probable, mais elle n’est malheureusement pas impossible.

Partager cette publication

(11) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    Juppé c’ est l’ illusion de la Démocratie

    14/11/2016 à 9 h 03 min
  • BRENUS Répondre

    Q.C. je corrige : pas huile ricin, mais de PARAFFINE ? Pardonnez mon erreur, je n’ai pas dépassé le stade de 6°et de plus, mon « prof » était un communiste. C’est vous dire….

    12/11/2016 à 19 h 21 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      mais vous aviez raison : l’ huile de ricin est un purgatif drastique et bien des régimes totalitaires l’ ont utilisé pour humilier leurs opposants , parfois jusqu’ à ce que mort s’ ensuive; son usage était … courant dans les goulags … la paraffine, lubrifiant, c’ est bon ( enfin bon ? ) pour la constipation occasionnelle de Madame

      13/11/2016 à 21 h 03 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        l’ ont utiliséE

        13/11/2016 à 21 h 04 min
  • BRENUS Répondre

    Docteur Q.C. : pourriez vous , S.V.P., prescrire une grosse boite de dragées fuca a juppé le constipé? Ou alors un litre d’huile de ricin? Merci pour lui.

    12/11/2016 à 19 h 18 min
  • BRENUS Répondre

    Pas trop d’accord avec Q.C. pour un vote Fillion ayant pour but d’écarter ce pro-muzz de juppé. Même si mon choix naturel irait maintenant à Fillion, je voterai Sarko dans le seul but de le voir dépasser et ainsi écarter Juppé. . Fillion n’obtiendra pas assez de voix pour gagner la primaire. Ensuite ce sera ni l’un ni l’autre : soit une abstention soit un vote protestataire ( n’importe lequel, uniquement pour marquer qu’une partie de l’électorat ne veut d’aucun de ces guignols). Mais d’abord : éloigner juppute soutenu (et donc rededvable à et par) la gauche.

    12/11/2016 à 19 h 15 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    ce que nous ont appris ( ou ce qu’ auraient du LEUR apprendre ) l’ élection de Donald Trump et la campagne que Bernie Sanders à mené à la fois contre Donald Trumps et contre Hillary Clinton

    la victoire électorale se fera sur les sujets suivants :

    – la lutte à engager VERITABLEMENT contre LES pauvretés

    – et conséquemment les résultats obtenus sur LES inégalités sociales par le retour au mérite et au travail

    – à cela s’ ajoutera ce facteur primordial que l’ on veut ignorer à gauche, les craintes d’ une fracture identitaire : celle du  » petit blanc  »

    c’ est la fin de LA pseudo alternance social-démocratie v/s  » démocratie chrétienne  » et  » gaullisme  » et c’ est pourquoi le Media grand profiteur de ce système combat avec virulence les nouvelles  » élites  » non-conformistes

    12/11/2016 à 9 h 18 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      plutôt que  » FRACTURE identitaire  » il faudrait parler de  » DEPOSSESSION IDENTITAIRE  » ; je m’ en tiendrai désormais à cela

      12/11/2016 à 9 h 37 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    si les électeurs de droite à la primaire avaient un minimum de jugeote stratégique, ils voteraient pour Fillon au lieu de  » disperser  » leurs voix sur des candidats fantômes ( Poisson et LeMaire ) et alors, Fillon aurait toutes les chances de l’ emporter sur Juppé au second tour … mais c’ est sans aucun doute trop demander à la droite la plus bête du Monde en tout cas la plus rétrograde économiquement et socialement

    11/11/2016 à 13 h 59 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Juppé c’ est le candidat de  » notre  » establishment !

    comme Clinton, à dégager !

    quant à Sarko qui se l’ joue maintenant trumpetiste à dégager lui aussi !

    09/11/2016 à 20 h 12 min
  • Boutté Répondre

    J’ai commis le même cursus que vous . Pourtant la Lybie et surtout Mayotte m’incitaient à la réticence, mais nos amis Socialistes avaient eu l’amabilité de nous décrire Hollande en Hollande et ça m’a conduit à voter Sarko contre tout bon sens

    09/11/2016 à 9 h 23 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: