Le gouvernement face aux casseurs

Posté le mai 30, 2016, 7:47
2 mins

La passivité coupable du gouvernement face à la violence de bandes de casseurs et face à la prise en otages des Français par certaines minorités syndicales n’est pas acceptable.

La violence, la destruction, l’agression, le vandalisme ne sont pas des modes d’expression tolérables.

Ce sont les Français qui sont victimes de l’escalade de cette radicalisation, depuis des semaines.

Le problème n’est pas nouveau : des agitateurs professionnels d’extrême-gauche, s’appuyant sur des bandes de voyous, veulent imposer leurs vues en terrorisant la population.

En 2014, j’avais alerté le gouvernement sur l’impunité totale dont jouissent les groupes radicaux d’extrême-gauche en déposant une proposition de loi, cosignée par 39 députés, tendant à « élargir les conditions de dissolution des associations ou groupements de faits, tels que les groupes antifas ».

À plusieurs reprises, par des courriers, des questions écrites et des questions au gouvernement j’ai renouvelé cette demande pressante à Manuel Valls, sans qu’il prenne conscience de la gravité du problème.

Les violences, comme à Nantes ou à Paris, les 300 policiers blessés, les rues saccagées, les voitures brûlées, les jets de bouteilles d’acide et de bombes ar­tisanales, constituent des actes de guérilla urbaine sur lesquels le gouvernement n’apporte pas les réponses suffisantes.

Une pareille attitude laisse pros­pérer un sentiment d’invulnérabilité chez les casseurs et d’incompréhension chez les forces de l’ordre, soutenues par 82 % des Français, et, plus généralement, chez nos compatriotes.

Comment expliquer que l’un des auteurs de la tentative d’assassinat au cocktail Molotov contre les policiers dans leur voiture s’en sorte avec seulement un an de prison, qu’il ne fera donc pas dans une cellule à cause du laxisme de notre système pénal ?

Enfin, je suis scandalisé par les méthodes de minorités de syndicalistes devenus maîtres chanteurs. Le blocage des raffineries pénalise toute la population, surtout celle dont l’emploi est précaire. C’est intolérable !

Article précédent

Droit de grève

5 réponses à l'article : Le gouvernement face aux casseurs

  1. olinia

    03/06/2016

    Le génocide de 30 millions de Slaves exterminés par les chefs bolcheviques, en majorité juifs, est prouvé.

    Répondre
  2. BRENUS

    01/06/2016

    Vous vous posez la question de savoir pourquoi CE gouvernement ne fait rien contre les casseurs et agresseurs qui sévissent? Naïfs que vous êtes : les membres de ce gouvernement ne vont tout de même pas nuire à leur milice gauchiste. Autant demander à un gus assis à 10 de haut sur une branche de la scier pour vous faire plaisir. D’autant que tous ces tartarins de la chambre pensent s’en sortir avec des proclamations martiales, sans jamais aucune suite. Si l’on ajoute que, selon la rumeur – je sais : la rumeur…- plusieurs des incendiaires de flics seraient des rejetons pourris d’apparatchiks ou associés, vous aurez la réponse.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    31/05/2016

    rappel utile

    le secrétaire pour la circonscription de … Nantes du syndicat de la Police  » Alliance  » rappelait il y a de cela quelques jours que les membres des forces de l’ ordre attendait … les ordres !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      31/05/2016

       » attendaient « 

      Répondre
  4. PIGIS Yves

    31/05/2016

    Il suffirait d’être scandalisé par l’idéologie du gouvernement et du chef de l’ETAT, qui font subir aux Français les
    conséquences d’un laxisme intolérable pouvant conduire au meurtre de membres des forces de l’ordre et à des atteintes physiques graves de citoyens.
    Il faut les déchoir de leurs hautes fonction et les traduire en justice avant que la révolution ne ravage notre Nation !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)