Le grand désarroi des électeurs (Vidéo)

Le grand désarroi des électeurs (Vidéo)

La chronique présidentielle N°4 d’Hubert de Beaufort

Partager cette publication

(1) Commentaire

  • Jean-Claude THIALET Répondre

    26/03/07    – "Les-4-Vérités" –

    Merci à Hubert de BEAUFORT pour sa "revue" de la Presse étrangère nous donnant un aperçu de l’état dans lequel CHIRAC II et ses ministres UMP/PS/UDF/PC"F" et VERTS laissent la France. En lisant régulièrement les "4-Vérités" ou "RIVAROL" (1) il aurait pu s »épargner une telle compilation, même s’il est toujours instructif de savoir ce que les grands journaux européens pensent de l’homme qui a régné douze ans sur le pays, dont cinq  avec l’aval de plus de 82 % de "Républicains"(2) majeurs et vaccinés à l’antiracisme et à l’antifacisme.  

    Mais il est un point particulier sur lequel il me paraît bon d’insister : c’est sur la NOCIVITE DES SYNDICATS "français" chers au camarade JAURES. Toutes leurs "victoires" n’ont fait que défaire davantage le tissu économique de la France. Des "victoires à la Pyrrhus" qui, comme la formule le dit bien, ont été catastrophiques en premier lieu pour les salariés dont les syndicats sont sensés défendre non seulement les intérêts immédiats, mais aussi et surtout, l’avenir. Les syndiqués avaient pourtant eu une excellente occasion d’ouvrir les yeux : c’est la mésaventure du paquebot "FRANCE" "coulé" par l’acharnement corporatiste de la CGT qui n’a pas voulu comprendre les dures réalités de la concurrence internationale, et de la main d’oeuvre à bas prix qui exigent, l’une et l’autre, de s’adapter ou de périr. Le comble étant d’ailleurs que cette même CGT et les "camarades" qui vont avec, sont les soutiens acharnés de l’altermondialisme lequel, d’une façon ou d’une, outre l’uniformatisation par le métissange des "ethnies",  des cultures, des moeurs et des consommations, AURA POUR PRINCIPAL RESULTAT le nivellement PAR LE BAS des salaires, but essentiel des partisans de la GLOBALISATION.

    Eh bien ! ce qui s’est passé avec le "FRANCE" et les syndicalistes qui n’ont pas compris la "leçon" de sa fin, est en train de se passer avec les électeurs/électrices qui, pas plus que des syndiqués, ne veulent pas voir que le "FRANCE-TITANIC" est au bord du naufrage. Et pas davantage les raisons de cette catastrophe, et encore moins ses responsables. Ainsi, la CGT est toujours au pouvoir. Tandis que, en mai, avec la Présidentielle, et en juin, avec les Législatives, on risque  – par la faute d’autruches qui ne veulent rien voir ni entendre  –   de retrouver  au Pouvoir la même Gauche ou la même Droite auxquelles on doit un désastre prévisible. Oui, je sais, les SARKÖZY, les ROYAL et les BAYROU nous le promettent en choeur : PARCE QU’ILS ONT CHANGE, ILS VONT CHANGER LA FRANCE. Particulièrement BAYROU qui  –  on devrait s’en souvenir –   a cogéré (avec les résultats que l’on sait) l’EDUCATION NATIONALE avec les syndicats les plus archaïques qui soient. Le même qui déclarait dimanche 17 mars, sur RTL : "ON NE PEUT PAS REFORMER L’ECOLE SANS LES GENS QUI LA FORMENT" (tout un programme !)?  Et la FRANCE, comment l’âne rouge (bailllerou, en Béarnais va-t-il la réformer ? Avec un bonnet (rouge) d’âne sur la tête pour remplacer le béret ?

    Quand on connaît le pouvoir que les politiciens de tous bords ont laissé prendre au syndicats, on peut dire que les-uns est les autres, outre qu’ils ont partie liée, SONT CORRESPONSABLES de la situation de la FRANCE. Et ce alors même que les syndicats sont largement minoritaires (sauf de bien entendu dans la FOINCTION PUBLIQUE) et que, de surcroît, ils sont financés par … les contribuables.  Aux ETATS-UNIS, comme en GRANDE-BRETAGNE, les syndicats ont été ramenés à la raison en tapant au seul endroit que les "grosses bedaines" avantageuses de leurs dirigeants connaissent : LA CAISSE ! Tant qu’un Gouvernement digne de ce nom n’aura pas le courage de porter plainte contre ceux qui désorganisent impunémenent le pays et de les faire condamner pour entrave au travail,  non-respect des lois, etc., les Syndicats auront de beaux jours devant eux.. Jusqu’au jour où, comme certain paquebot FRANCE, le "FRANCE-TITANIC" aura sombré ! Avec les tas de petits drapeaux tricolores qu’y aura fait fleurir Marie-Ségolène ROYAL. On est redevenu patriote, que diable aussi bien à l’UMP qu’au P.S. où l’on rivalise comme s’il suffisait de dresser un pavillon pour empêcher un navire de couler ! C’est oublier que, vien souvent, on arbore de drapeau précisément au moment où il va sombrer …

                 Cordialement, Jean-Claude THIALET

    (1) à propos de "RIVAROL" ( < http://www.rivarol.com >) cet hebdomadaire "d’opposition nationale" qui ne cesse de dénoncer les maux qui accablent la France et leurs responsables, vient de publier dans sa livraison du 23 mars, une page signée Jérôme BOURBON dont le titre "CHIRAC LE FOSSOYEUR" se suffit à lui-même. Sans parler d’un dessin de CHARD dont la légende est "UN TROU DE 2.500 MILLIARDS d’EUROS !" Il ne s’est pas trouvé un seul soit-disant "grand quotidien" pour oser dresser le sombre bilan chiraquien. Il est vrai qu’il accablerait aussi bien CHIRAC que ses premiers ministres, JUPPE, JOSPIN, RAFFARIN et VILLEPIN et leurs ministres. Dont un certain SARKÖZY, dont une certaine ROYAL … La "grande presse", on le sait,  est complice passive (quand ce n’est pas, en certaines circonstances (2) active) des gens qui nous gouvernent ….

    (2) comme par exemple entre les deux tours de la Présidentielle 2002 où le tam-tam médiatico-syndicalo-associativo-politique a permis d’écarter un capitaine courageux qui, lui, n’a pas peur des syndicats !

    26/03/2007 à 23 h 20 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: