Le millefeuille toujours aussi coûteux après la réforme

Posté le septembre 21, 2010, 5:07
2 mins

L’empilement des strates politico-administratives en France dilue les responsabilités, engendre les doublons, complique le contrôle démocratique et finalement ruine le contribuable.

Il faut payer pour les communes, les intercommmunalités, les départements, les régions, l’Etat et même l’Europe… structures qui  se partagent des compétences universelles sans se les répartir. La crise économique actuelle était le moment idéal pour passer de la parole aux actes, réduire ce millefeuille administratifs et son coût pour les Français.

Mais non, le gouvernement s’en tient à une réforme dont la timidité n’empêche pas l’opposition de jeter des cris d’orfraie et les collectivités locales de se lancer dans de coûteuses campagnes de publicité pour lutter contre cette réformette.

La région PACA se paye ainsi des pleines pages de publicité avec l’argent du contribuable dans le journal le Monde. On n’est pas surpris de retrouver ensuite dans ledit journal des articles complaisants envers les arguments des collectivités locales…

La réforme territoriale n’allègera donc pas le millefeuille qui coûte tant à la France en temps perdu, en complexité et inefficacité. Elle se contente de faire élire un conseiller territorial en 2014 qui siègera à la région et au département…

Le millefeuille reste donc aussi lourd à digérer et aussi coûteux au portefeuille des Français !

Jean Martin

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)