Le modèle associatif

Posté le mai 10, 2016, 10:56
5 secs

Dans beaucoup de domaines, les associations remplissent un rôle satisfaisant en se substituant souvent à celui de l’État défaillant. Les dirigeants et membres de ces associations agissent pour le bien du plus grand nombre en silence et bénévolement.

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

Article précédent

Agression

5 réponses à l'article : Le modèle associatif

  1. BRENUS

    16/05/2016

    QC Lacher quelques miettes à des assos philantropiques, d’aide aux malheureux ou de soutien à la protection des animaux, c’est une chose. Surtout quand la réduction d’impot vous aide. C’est une autre chose que de constater le nombre incroyable d’assos parasites vivant sur le fric de la communauté et jamais sur celui de donateurs privés. Vous réussissez à taper les organismes publics pour leur soutirer du fric : je salue votre savoir faire. Mais n’oubliez jamais que le gratuit n’existe pas et qu’il est finalement toujours payé par les autres. Fusse au travers . d' »administration publiques » . Lesquelles se financent par relèvements et jamais par donation. Ou alors cela se saurait.

    Répondre
  2. BRENUS

    11/05/2016

    QC – « trouver des moyens de financements, etc… » Vous rêvez, encore à votre âge. Si vous en avez le temps visitez les sites de municipalités et particulièrement la rubrique des dotations aux assocs. C’est édifiant. Et ne parlons même pas des rares rencontres maires-populations dans lesquelles presque toutes les questions se résument à « que pouvez vous faire pour nous ». Inutile bien sur de servir la réponse de Kennedy.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11/05/2016

      hé bien je suis membre du bureau d’ administration d’ une association régionale qui bien que culturelle et assurément  » élitiste  » arrive encore à lever des fonds ou à obtenir des services gratuits auprès des administrations publiques et, sur présentation de certains projets, auprès de partenaires privés ; l’ essentiel du financement étant assuré par le tiers le plus impliqué de ses … membres cela par le moyen de la défiscalisation … c’ est cela l’ esprit libéral et d’ entreprise, mais il est indispensable d’ être à la fois dynamique et novateur et savoir présenter ses projets avec intérêt et bien sur avec … diplomatie

      Répondre
  3. BRENUS

    11/05/2016

    Pour nombre d’associations, c’est aussi le moyen, avec les subventions sans lesquelles elle ne pourraient exister, de « bouffer » sur le dos de la communauté. Ceci au nom de grands et nobles principes, comme il se droit. Dans un bled de provence où je vais quelques fois, une municipalité subventionne une assoc qui s’appelle  » les crevettes roses » (ça ne s’invente pas. L’objet de la dire assoc est le foot. A quand une assoc des plumes au derche – vivant de nos impots, naturellement-

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      11/05/2016

      dans certaines régions, départements mais surtout dans de nombreuses communes citadines les pouvoirs publics locaux ont fait des coupes sombres dans les subventions par dotations directes … mais en contre partie on rendu plus facile l’ accès à l’ utilisation de locaux et de matériels souvent jusqu’ alors sous-utilisés … bien entendu il arrive que certaines  » associations  » sont plus largement bénéficiaires que d’ autres de cette générosité publique par démagogie ( populisme ) par idéologie ( communautarisme sous toutes ses formes ) inclinations personnelles du maire par exemple, électoralisme etc … c’ est avant tout aux membres des associations de trouver des moyens de financement qui ne soient pas exclusivement publics

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)