Le multiculturalisme, c'est l'empire de la ségrégation

Posté le 18 novembre , 2010, 6:38
2 mins

Le projet d’instauration d’une société multiculturelle où les cultures, les religions, entreraient en dialogue, s’enrichissant mutuellement de leur diversité, a paru de nature à remplacer avec bonheur l’ancienne recherche d’assimilation de ceux qui venaient d’ailleurs. Les Pays-Bas, la Grande-Bretagne et quelques autres ont été en pointe dans ce domaine. Et voilà que le vent tourne. Comment comprendre la montée d’un populisme xénophobe dans une bonne partie de l’Europe ? Réaction de populations déstabilisées par la crise économique mondiale et en quête d’un bouc émissaire ? Ou effet des limites d’une utopie ?

Les exemples vivants de sociétés multiculturelles dotées d’une certaine pérennité ne manquent pas : l’ancien empire turc, la grande époque d’El Andalus ; de nos jours, le Liban, l’Inde, les Etats-Unis. Qu’ont-elles de commun ? Une forte ségrégation entre les diverses communautés qui les composent et de grandes inégalités.

De leur côté, les sociétés que l’on célèbre pour leur aspect égalitaire, tels les sociétés d’Europe du Nord ou le Japon, sont traditionnellement marquées par une grande homogénéité culturelle. Et, là où, comme en Europe du Nord, cette homogénéité disparaît, le populisme xénophobe est en pleine expansion.

Deux raisons au moins rendent plus que difficile d’incarner le rêve d’une société multiculturelle qui serait peu ségrégée et égalitaire. les Echos

Un commentaire sur : Le multiculturalisme, c'est l'empire de la ségrégation

  1. DOE Jane

    19 novembre 2010

    ce que vous appelez ” nationalisme éhonté ” ou populisme xénophobe est une réaction normale face à une invasion barbare qui veut nous éradiquer et qui n’a aucune reconnaissance des sacrifices imposés à notre peuple pour les cocooner sans limites

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)