Le nouvel ennemi du système : le « conspirationnisme »

Posté le mars 31, 2015, 5:30
3 mins

Najat Vallaud-Belkacem, notre sémillante ministre de l’Éducation nationale, nous l’assure : « Les théories du complot sont en train de miner notre jeunesse. »

Le problème de l’Éducation nationale, ce n’est pas que l’on n’y apprenne plus à lire, écrire et compter. C’est que s’y développent les fameuses « théories du complot ».

Ces théories seraient, à en croire la ministre, responsables des incidents qui ont émaillé la minute de silence pour les dessinateurs de « Charlie hebdo ».

Apparemment, Mme Vallaud-Belkacem n’a pas songé à une explication beaucoup plus simple : les élèves des zones les plus islamisées de France ont pu, tout simplement, considérer que l’offense de l’hebdomadaire à Ma­homet ne leur permettait pas de communier, si j’ose dire, dans l’esprit « Je suis Charlie ».

En d’autres termes, ces incidents doivent bien plus à l’islamisation de la France qu’à la prolifération des théories du complot.

Mais admettons un instant que la ministre ait raison. Serait-ce si grave ? C’est sans doute une infirmité de croire des choses qui n’existent pas (au passage, tous les complots ne sont pas inventés…). Mais la France, et spécialement sa jeunesse, souffrent de maux plus graves – à commencer par la déculturation.

On est d’ailleurs tenté de croire que Mme Vallaud-Belkacem hur­le au loup conspirationniste pour nous éviter de regarder le bilan de son ministère…

Mais, à nouveau, laissons-lui le bénéfice du doute. Et supposons que, non seulement, les théories du complot se répandent rapidement, mais qu’encore, la chose est très grave. Se poserait alors la question : à qui la faute ?

Tout simplement à la propagande tellement grossière qu’elle nous interdit d’accorder le moindre crédit aux médias et aux politiciens.

C’est ce qui explique le « buzz » sur internet de l’annonce de la conversion à l’islam du pilote de la Germanwings. Rien ne prouve cette conversion, mais, comme dès qu’il est question d’islam, les médias aux ordres cachent systématiquement la réalité, comment empêcher les Français de chercher la vérité ailleurs ?

En réalité, la dénonciation du conspirationnisme, comme celle du populisme, trahit simplement la terreur des oligarques de voir le peuple ne plus les suivre aveuglément. Et, de fait, internet permet de battre en brèche le monopole de propagande des « élites ». Et ce n’est certainement pas en dénonçant les théories du complot que l’on nous rendra confiance dans une caste politico-médiatique totalement déconsidérée !

Jean Rouxel

7 réponses à l'article : Le nouvel ennemi du système : le « conspirationnisme »

  1. Claude Roland

    03/04/2015

    Il n’y a pas de complot, mais un plan mondial très ancien de prise de pouvoir planétaire par un petite groupe de gens hyper riches. Cela dit, la jeunesse Française se pose des questions… et se renseigne. Et vu que les faits actuels (lois antiterroristes, loi sur l’internet et l’accès sur tout des services de renseignement) renforcent et confirment ce que Orwell et Huxley ont exactement prédits, on ne peut que se poser de sérieuses questions, sauf à faire l’autruche quand on est un esprit fragile et trouillard.

    Répondre
  2. Jean sans peur

    02/04/2015

    La schizofrenie paranoïde qui poursuit la Ministre, voir son regard (à moins que ce soit du à ces produits dispensés gratuitement et officiellement qui vous donnent un regard dans les vap), se traduit par la théorie des complots, qu’elle imagine partout. Mais qui sait ou penche son coté arabe et islamiste ? Vers les complots des terroristes islamistes. Ne doit-on pas écarter le loup dans la bergerie ? Que font les services antiterroristes ? Pourquoi est-elle encore là !
    Moi en tant que catholique, j’ai détesté charlie hebdo pour ses blasphèmes de bas étage anti-chrétiens. Je suis particulièrement heureux du dénouement et regrette qu’ils n’y soient pas tous passés. Je comprends parfaitement la réaction des élèves qui n’avaient pas envie de verser une larme pour les responsables de ce torchon communiste du gouvernement. J’admire néanmoins la rapidité d’action du gouvernement terroristes qui s’est octroyé tous les lauriers, a croire qu’ils ont eux-mêmes organisé cette tuerie pour remonter dans les sondages pitoyables… je pense qu’on le saura un jour !

    Répondre
  3. Chevalier-Noir

    01/04/2015

    autre preuve (si il en est?) Pourquoi Pignouf 1er a pris les commandes de la communication sur les évènements???
    As t’ on déjà vu un président de la république faire des annonces de ce genre (du moins aussi proches du reportage) qu’il n’en a fait ???
    Il s’est autoproclamé responsable de la communication.
    Cela parait tellement énorme que l’on a peine à croire à cette version des évènements.

    Répondre
  4. Nicolas

    01/04/2015

    Une question : il y avait 2 américains sur le vol. Pas ds la presse française . 2 ingénieurs du Pentagone spécialistes des tests lasers utilisés contre la Russie. C’est l’une des raisons de la colère d’Obama. Il y avait également 2 turcs, nul ne sait quelles étaient leurs activités ou attributions. On ne les mentionne plus.

    Répondre
  5. Nicolas

    01/04/2015

    Je suis d’accord et le régime panique. Nous, qui réfléchissons, sommes considérés c des ennemis à neutraliser. USA, 50% de la population ne croient pas à la version officielle du 11/9 et sont fichés et considérés c des terroristes potentiels par le FBI. Pr le dernier crash, le type était musulman c je suis bouddhiste. Ns commençons à savoir. Ce n’est pas la 1ère fois, 15 jours avant, les USA ont failli dessouder tt un vol Luftansa avec leur test laser. Obama ne décolère pas (peur que ça se sache, il se fiche bien des morts) il avait interdit l’usage laser qui n’est pas fiable. Hollande est assisté par FBI et équipe Israëlienne juste pr apporter les éléments de langage ds la presse et aidé par ts les services de l’UE. Voir Réseau International et interview intéressante sur C+, qui révèle, devt Apathie affolé et Polony effarée , les incompatibilités techniques de la version du régime avec la réalité . Le type en conclut : procureur pas informé parce que l’organisme chargé de l’enquête dépend du pouvoir politique, ce qui n’existe nulle part ailleurs. Il refuse d’en conclure quoi que ce soit malgre les essais d’Apatie, dit juste, à vous de conclure, moi, j’apporte les faits. En y réfléchissant , ça ns donne le « comment  » le vol Malaysien a disparu. Pour le crash Malaysien (faute à Poutine, qu’ils disent) la CIA refuse publication de son rapport qui accuse Kiev. En conclusion, nous réfléchissons , nous ne gobons pas, nous sommes dangereux. Pauvres enfants, dénoncés par leurs proviseurs, leurs cantinières , qd ils ne sont pas Charlie. Braves gosses, qui ne se laissent pas manipuler, formater (ça devient l’unique but de l’EN) mais pauvres, qui n’apprendront jamais à lire, a écrire et à compter.

    Répondre
  6. Oxydent75

    31/03/2015

    Tous les complots ne sont effectivement pas inventés. On pourrait même ajouter que les plus gros sont développés sous forme d’idéologies, telles celles insidieusement injectées depuis mai 68 par une Gauche hostile à l’unité, la fierté et l’identité nationales.
    À un tel point que le mot France est quasiment remplacé par la notion fourre-tout de République, vaste espace où le puzzle des communautarismes (islamique dominant) se substitue progressivement au peuple Français pour aboutir à une nation anomique

    Répondre
  7. Antoine

    31/03/2015

    Et surtout une question très simple à se poser: qui vise-t-elle dans le vocable « théories du complot » ? Bien évidemment, ce sont les opposants au Système, c’est à dire nous. Pour Charlie Hebdo, il est interdit de dire que les malfaiteurs étaient adepte d’une certaine tendance radicale islamique et qu’ils utilisaient des réseaux pour commettre leurs actes. Non car selon la propagande officielle c’étaient des « loups solitaires » et qu’il ne devait pas y avoir d’amalgame (entendre, pas de critique) vis à vis de l’Islam.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)