Le parcours du combattant pour nos gouvernants, de droite et de gauche !

Posté le 11 juin , 2013, 3:35
3 mins

Depuis trois décennies, de nombreux rapports et études ont été faits sur ce qu’il faudrait faire pour que la France demeure l’une des grandes puissances commerciales, industrielles du monde avec un bon système social.

Les problèmes sont bien connus : une croissance trop faible, un chômage à 8/10 %, des investissements insuffisants, les rigidités de l’administration et du marché du travail, une fiscalité débridée, des services publics à la dérive, un déficit budgétaire considérable et une dette publique explosive. Tous ces excellents documents dorment dans les placards de nos ministères et par manque de courage politique, rien ou presque n’a été fait.

Avant même un début des discutions par nos élus, des minorités agissantes organisent campagnes de presse, manifestations, avec pour résultat immédiat le recul des gouvernements de droite et de gauche. La majorité silencieuse n’est pas reçue à l’Élysée, avec comme  suivi création d’une commission, d’un observatoire, d’un moratoire…

Notre devise en France : Ne touche pas :  à mon statut, à mon régime de retraite spécial… à mes privilèges.

En résumé, plus de dix millions de français qui dépendent plus ou moins de l’État, bloquent toute tentative de réforme. C’est suicidaire : de la quatrième place, notre riche pays a régressé à la 17/18e place dans les économies mondiales. Ce qui a pour résultat la baisse relative du pouvoir d’achat, l’augmentation de nos déficits. En France, nous sommes tétanisés, paralysés  par nos «  faux avantages acquis », que bientôt nous ne pourrons plus payer. Le gouvernement affiche sa volonté de réforme, mais face aux corporatismes, aux syndicats  des fonctions publiques, les réformes réelles et sérieuses tardent à venir!

À l’exemple des  avantages retraites des fonctionnaires et assimilés*, qui sont bien réels ! Par manque de courage, le gouvernement a une attitude surprenante !   Il a simplement nié le problème. Il existe pourtant deux mesures irréfutables des privilèges importants dont bénéficient les adhérents de ces régimes aux frais des contribuables.

Le premier est le refus farouche des fonctionnaires de rejoindre le régime général.

Le second est son coût : pour le financer, l’état employeur doit cotiser à un niveau quatre fois supérieur ! (60 % du salaire brut contre 15 % dans le privé.)

Nier les inégalités privé-public, conforter les syndicats du public dans leurs positions intransigeantes et compromette les futures réformes est profondément choquant.

Gérard Gelé

* entreprises nationale, régimes spéciaux, etc.

9 Commentaires sur : Le parcours du combattant pour nos gouvernants, de droite et de gauche !

  1. quinctius cincinnatus

    14 juin 2013

    Ce qui apparait comme de plus en plus possible, c’est que le pays ne se sortira pas par voie parlementaire du marasme dans lequel il se trouve présentement ***… mais que ,comme c’est la triste l’habitude en France,il sera nécessaire d’ IMPOSER des REFORMES, par voie de décrets et mâter certains syndicats, ceux qui nuisent au bien du plus grand nombre ( acte de ce fait démocratique ) parce qu’ils ont comme fond de commerce et raison d’être la protection de certains ” privilèges ” ….

    *** car si Ayrault-Hollande sont effectivement des réformateurs, ce sont des réformateurs timides, lents, mollassons , qui au moindre froncement de sourcils de ” LEURS ” privilégiés dansent le tango

    Répondre
  2. banro2013

    12 juin 2013

    CE QUE TOUT CANDIDAT EN 2014 DEVRAIT SIGNER.
    En 2014, dès les prochaines municipales, et en 2017, si vous ne savez pour qui voter ?… moi je sais!
    Mon candidat(e) devra s’engager sur :
    Suppression du droit du sol et Immigration choisie
    Suppression du juge d’application des peines (les peines décidées doivent être exécutées)
    Retour aux 39 heures, voire 40 comme dans la majorité des états de l’UE.
    Suppression de l’aide médicale d’état
    Revoir l’aide aux parents isolés
    Allocations familiales que pour les enfants d’une seule épouse ou compagne
    Réduction du nombre de Sénateurs, de députés et élus des collectivités territoriales Conseillers régionaux conseillers généraux.
    Réduction des parlementaires et fonctionnaires européens.
    Réduction du nombre de ministres et de leurs conseillers, limite du cumul des indemnités et des mandats
    Suppression de la C M U à certaines catégories
    Désendettement massif de la France par la réduction du train de vie de toutes les “élites”
    Suppression des aides aux associations, véritable pompe pour assistés
    Suppression de tous aides publiques aux associations loi de 1901, aux syndicats, etc…
    chaque organisation ne doit fonctionner qu’avec les cotisations de leurs adhérents!

    Si vous voulez que cela continue reconduisez ceux qui depuis 30 ans votent des budgets en déficit pour acheter des électeurs…
    Comment expliquer qu’un salarié qui se lève chaque matin pour aller travailler a du mal à finir le mois, et ne peut se soigner correctement, alors qu’une personne inactive est logée gratuitement avec “APL”, peut faire des grasses matinées, partir en vacances chaque année avec les bons vacances de la “CAF ” et se faire soigner avec la “CMU ” bien mieux qu’un salarié qui n’a droit a rien de tout ça !!!
    Alors aidons plus les salariés pour une France qui avance et foutons les cas sociaux au boulot !

    Répondre
  3. DavidDomTom

    12 juin 2013

    Gouvernement hypocrite et menteur. Ils nous croire que c’est par justice sociale qu’ils diminuent le quotient famlilial pour les allocations familiales, deux jours après, ils décident de verser les pensions alimentaires aux personnes divorcées en lieu et place du conjoint défectueux. Cela ne pourra qu’encourager les divorces. Peut-être est-ce aussi une mesure de prévention pour les nouveaux couples homosexuels qui vont procéder au divorce plus vite et plus fréquemment que les couples traditionnels. La France = Libertinage, hypocrisie et décadence.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13 juin 2013

      axiome ( qui devrait être reconnu et lu de droite à gauche et vice versa ) …..

      ” tout candidat étant un menteur, tout élu sera un renégat ou un parjure *** ”

      *-** au choix de ses convictions religieuses ou laïques

      Répondre
  4. pierre alain

    12 juin 2013

    La france etant le dernier pays du bloc de l’est( avec la bielorussie je crois)ah oui j’oubliais la corree du nord aussi).ce bloc etant tombé en 1990,comme nous avons toujours 20 ans de retard sur tous les autres,dans tous les domaines,il est normal qu’il arrive seulement à bout de souffle maintenant,et à tomber dans qq annees.mais il y aura encore qq replatrages,neammoins la chute sera dure,tres dure.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      12 juin 2013

      surtout il y aura beaucoup de … plâtre ( en raison de nos nombreux replâtrages gouvernementaux )

      Répondre
  5. Oeildevraicon

    11 juin 2013

    Très bien monsieur Gelé, quant vous avez dit cela vous n’avez pas tout dit.
    Vous ne parlez pas de ce que nous coute l’immigration!
    Or d’après les dernières estimations, le cout serait au-delà des 100 milliards tout compris (retraites 780euros pour des gens n’ayant jamais travaillé ni cotiser dans notre pays, CMU gratuite pour des gens là aussi n’ayant jamais cotisé, toutes les aides diverses et maintenant on rajoute une couche avec les allocations familiales, etc….) tout cela avec nos impôts.

    A votre liste et à l’immigration, il convient d’ajouter, les régimes spécieux dont bénéficient les députés et les sénateurs, les avantages des anciens présidents et ministres, les subventions (aux syndicats, associations diverses, médias,…) les remises de dettes et aides de toutes sortes aux pays tiers.

    ” En résumé, plus de dix millions de français qui dépendent plus ou moins de l’État, bloquent toute tentative de réforme”.
    Ce que moi je retiens, c’est que ce sont 6 millions de français qui paient pour prés de “66 millions” de personnes vivant en France.

    France, terre des droits de l’homme,
    tu fais de l’étranger un prince,
    du travailleur autochtone un indigent,
    du retraité un paria
    de tes dirigeants des nababs.
    auteur inconnu ?

    Répondre
    • vozuti

      12 juin 2013

      Et il faut ajouter à la note le prix incalculable de la corruption: tous les travaux inutiles ou meme nocifs dont le seul but est de permettre de reverser des enveloppes aux élus (exemple parmi tant d’autres: l’aéroport notre dame des landes qui ne servira qu’à détruire des terres et à remplir des poches de politiciens véreux).

      Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    11 juin 2013

    contrairement à ce qu’ affirme l’auteur de l’ article, les documents ne dorment pas ; ils sont aussi régulièrement que consciencieusement remis à jour ( et même au goût du jour ) par des spécialistes compétents de façon à ce que les donneurs d’ordre ( les gouvernements qui se succèdent ) prennent à la fois et la mesure et les mesures qui s’imposent et badigeonnent les ruines d’une petite couche de Ripolin, histoire là aussi de les … rafraîchir ! !

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)