Le problème des immigrés sans travail

Posté le juillet 25, 2011, 5:04
28 secs

Le gouvernement vient de proposer une nouvelle liste, réduite, des emplois ouverts en France aux travailleurs non communautaires. La liste comprend 15 familles de travail au lieu de 30 précédemment.

Cette liste semble avoir le bon sens de réserver la plupart des emplois en France aux travailleurs français ou communautaires. Ce qui paraît d’autant plus logique que le chômage reste particulièrement élevé. Et que la France a la mauvaise habitude de ne connaître que de très lentes décrues du chômage après chaque crise.

Néanmoins une question reste entière : une grande partie des chômeurs ou plutôt des sans-emploi (donc y compris ceux qui n’ont pas de droits au chômage) sont des ressortissants étrangers, non communautaires. L’Etat ne devrait-il pas vérifier si ces sans emplois disposent des formations et diplômes pour postuler à l’un des emplois qui leur reste ouvert ? Dans le cas contraire, ne devrait-on pas les inciter à se former à l’un de ces emplois ou à repartir dans leur pays d’origine ?