Le projet de François Fillon valide l’appel à un rassemblement bien au-delà des partis dans l’intérêt de la France

Le projet de François Fillon valide l’appel à un rassemblement bien au-delà des partis dans l’intérêt de la France

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le projet de François Fillon valide l’appel à un rassemblement
bien au-delà des partis dans l’intérêt de la France


Jean-Christophe Fromantin assistait ce matin à la présentation du projet de François Fillon construit sur trois axes « libérer, protéger et réconcilier ».

« Ce projet est élaboré sur quelques grands principes qui convergent naturellement avec la plupart des propositions faites par le mouvement 577 Pour la France (…) Je pense en particulier au principe de lier la compétitivité de la France à une trajectoire ambitieuse de réduction de la dépense publique et d’opérer un transfert de charges vers la consommation. L’approche de François Fillon procède d’un équilibre réaliste entre une politique de l’offre et un soutien de la demande. »

Jean-Christophe Fromantin qui a développé une approche par les territoires se félicite également d’une évolution vers une plus grande autonomie donnée aux collectivités locales. « Nous proposons une vaste réforme de la gouvernance des territoires et de la France (…) Le projet de François Fillon ne va pas aussi loin que le nôtre dans ce domaine mais ouvre l’idée d’une politique contractuelle entre l’Etat et les collectivités locales (…) Je regrette en revanche l’absence d’un acte fort en matière d’investissement public pour accompagner une relance de l’économie et une mise à niveau de nos infrastructures au service de l’attractivité territoriale »

Enfin « l’objectif d’une Europe des projets, à la fois dans le domaine de la relance économique, de l’ambition numérique et de la défense est une approche objective de ce vers quoi doit tendre une future initiative franco-allemande »

« Même si les angles d’attaque ne sont pas les mêmes, et à quelques différences près – notamment sur les évolutions institutionnelles, l’ambition territoriale et l’investissement – cette conférence de presse valide la compatibilité des approches de François Fillon et de 577 Pour la France (…) C’est l’occasion pour moi de réitérer l’appel à un rassemblement au delà des partis autour du projet de François Fillon » rappelle le Député-maire de Neuilly qui travaille à la mobilisation de nouveaux profils de candidats dans le cadre des prochaines élections législatives.

Jean-Christophe Fromantin
Député des Hauts-de-Seine
Maire de Neuilly-sur-Seine

www.577.fr
www.fromantin.com

Contact presse : 07 63 33 96 37

Partager cette publication

(6) Commentaires

  • HOMERE Répondre

    « Il y a pire que l’inégalité…c’est l’égalité » disait un sage penseur….le grand égaliseur de l’humanité s’appelait Mao Tse Toung…on connaît la suite….
    Il devient urgent que les salariés deviennent patrons (plus de syndicats,plus de smicards,plus gauche,plus de droite,plus de rien et moins que tout…) le paradis quoi !! un Neuilly généralisé d’Aubervilliers à Fouilly les Haricots….bref,le désespoir des humanistes ressemblant,au près,aux bourgeois de Calais….

    26/03/2017 à 14 h 41 min
  • BRENUS Répondre

    Mais que fait donc Fromentin et les supporters de Fillion pour continuer a encaisser tous les pots de merde de la gauchitude sans rendre les coups? Pénélope a été employée par son mari et alors? Bartelone peut il prouver que sa collaboratrice de femme bosse réellement? Et la centaine de députés qui se gavent, pourquoi ne pas faire remonter la merde. Si le « clan » Fillion doit être balayé par défaut de combativité, alors autant laisser une « terre brulée » aux magouilleurs qui devront ensuite se démerder avec le peuple. Le vrai, pas celui des representants syndicaux qui s’offusquent du salaire de Pénélope alors qu’eux mêmes vivent sur la bête pour beaucoup plus cher. Dénoncer aussi les accommodements des nombreux maires de goche avec les islamistes, ainsi que les manoeuvres honteuses de micron avec les muzz. Maintenant si cette droite a des gouts masochistes, alors bon vent….

    17/03/2017 à 19 h 15 min
  • lafronde Répondre

    @Jaurès
    Affirmer que les intérêts des pauvres seraient différents de ceux des riches mériterait d’être argumenté. La France sous De Gaulle et Pompidou était inégalitaire au plan social mais au plan économique proposait à tous un emploi. Depuis la signature du Programme commun de la Gauche, les politiciens tentent de réduire les inégalités sociales par la redistribution, et donc une fiscalité de plus en plus confiscatoire. A tel point que l’Entreprise et l’Activité économique s’est réfugiée à l’étranger, notre Commerce extérieur est déficitaire. Et notre Etat ayant tué sa Poule aux oeufs d’Or, fonctionne depuis 1981 par le déficit budgétaire. Expédient permanent des politiciens pour acheter les voix des citoyens crédules. La Jalousie sociale était déjà dénoncée par la Bible. Depuis plus de quarante ans elle condamne la Société française au chômage de masse et à l’imposture politique.

    16/03/2017 à 5 h 00 min
    • Jaures Répondre

      Lafronde, sous De Gaulle, la France était encore en phase de reconstruction d’après guerre. Non seulement il y avait du travail pour tous mais il était nécessaire de recourir massivement à la main d’oeuvre étrangère (jusqu’à 500 000 entrées par an).
      Mais cela n’a pas empêché d’importants mouvements sociaux, des grèves parfois très dures (comme celle des mineurs en 1963).
      C’est que, oui, les intérêts des salariés et des actionnaires sont opposés. Le reconnaitre n’est pas être belliqueux, au contraire, mais énoncer un fait à partir duquel peut s’engager une négociation. Quand vous achetez votre voiture, votre intérêt n’est pas le même que celui du vendeur. Vous pouvez néanmoins négocier et aboutir à un accord qui satisfasse le client et le commercial.
      Il en est de même lors des négociations régulières au sein des entreprises. Les actionnaires n’ont pas intérêt a priori à augmenter les salaires ou améliorer les conditions de travail. Les salariés souhaitent recevoir leur part des richesses produites. Il ne s’agit pas ici de « jalousie » mais de négociations afin que chacun reçoive les justes fruits de sa participation à la production.
      Le programme de Fillon organise par la loi, en dehors de toute négociation, un glissement des richesses des salariés vers les plus aisés d’environ 200 milliards. Il s’avère qu’objectivement, les salariés et les chômeurs n’ont aucun intérêt à voir appliqué ce programme qui leur fait perdre du pouvoir d’achat et les fait travailler plus en gagnant moins.
      Par contre, je conçois que les plus fortunés, ceux qui payent l’ISF, peuvent verser d’importantes donations, sont au taux maximum de l’IRPP, perçoivent des revenus du capital,…soutiennent Fillon.

      16/03/2017 à 9 h 14 min
  • Jaures Répondre

    Un projet tout à fait conforme aux intérêts des électeurs de Fromentin. Salaire mensuel moyen à Neuilly/Seine: 4 792€ net/mois contre 2 081€ sur l’ensemble de la France.

    13/03/2017 à 17 h 23 min
    • Jaures Répondre

      Fromantin ! Pardonnez mon erreur, j’avais confondu avec Eugène.

      13/03/2017 à 17 h 25 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: