Le PS nous interdit de critiquer sa politique !

Posté le avril 03, 2013, 9:49
3 mins

Frédérique Espagnac, porte-parole du PS, a déclaré le 31 mars : « Voilà qu’en une semaine à droite, où la frontière entre UMP et FN tend chaque jour de plus en plus à s’effacer, on a parlé d’enfants “gazés” dans une manifestation […], on a critiqué violemment le travail d’un magistrat, on a donné au chef de l’État des surnoms grossiers et lancé des appels à sa démission. » Et d’accuser la droite de faire un procès en légitimité à la gauche, chaque fois que celle-ci est au pouvoir.

La frontière entre UMP et FN tendrait donc à s’effacer. Mme Espa­gnac a certainement raison si elle veut parler des électeurs. Cela n’est pas vraiment une nouveauté. Et c’est le principe de base d’un scrutin à deux tours : au premier tour, on choisit ; au deuxième, on élimine.

Malheureusement, ces convergences des électeurs ne se re­trouvent pas souvent chez les élus. Mais, quand cela serait, qui est Mme Espagnac pour juger de l’opportunité des alliances à droite ? Qu’elle s’occupe donc des alliances à gauche où il y a matière à bien des commentaires !

Au demeurant, il est amusant que Mme Espagnac nous donne cette leçon de « morale » précisément après la législative partielle de l’Oise où une large partie des électeurs socialistes a voté FN

Deuxième grief : certains ont parlé d’enfants gazés. En français, si on prend du gaz lacrymogène, on est gazé. C’est un fait. D’ailleurs, les politiciens de gauche ne se faisaient pas faute, naguère, de parler de « gazage » quand la police de Nicolas Sarkozy évacuait un camp de Roms

Troisième grief : les critiques contre le juge Gentil. Là, c’est trop gros. Mme Espagnac se rend-elle compte que nous sommes en France, berceau de l’esprit critique ?

Quatrième grief : appeler à la démission du chef de l’État. Mais à quoi sert un chef de l’État, sinon à promouvoir le bien commun ? Si nous estimons qu’il fait le contraire, pourquoi ne pourrions-nous pas appeler à sa démission ? M. Hollande n’en mourra pas ! Il est même probable qu’il ne démissionne pas pour si peu !

Mais, le fin du fin, c’est cette histoire de procès en légitimité. La droite n’est tolérée dans ce régime, qui n’est plus démocratique qu’en apparence, qu’à la condition de mener la politique de la gauche et de la mener avec des hommes de gauche. Et c’est la gauche qui nous accuse de lui faire un procès en légitimité ! Je ne sais pas dans quel monde vit Mme Espagnac. Mais il est certain que ce n’est la France de 2013…

7 réponses à l'article : Le PS nous interdit de critiquer sa politique !

  1. ISTINA

    07/04/2013

    Qui se souvient des Gauches de la S.F.I.O aux Staliniens,
    lorsqu’ils braillaient de la Bastille à la Nation, ce slogan
    fameux entre tous .NOPASARAN C.R.S. SS.
    Soyez-en persuadés, les CRS actuels en bavent certainement d’Aises Discipline d’abord ???????

    Répondre
  2. BRENUS

    06/04/2013

    Et oui jaurès, nous continuons à faire la critique de vos séides socialo profiteurs en dépit de leur indignation mise en scène. Cela vous dérange? Comme c’est dommage. Mais rien ne nous étonne des gens gens de votre bord, pas plus que de Cahuzac, un vrai socialiste : hableur, arrogant, plein de morgue, menteur et prétendant donner des leçons aux autres. Un peu comme vous en somme.

    Répondre
  3. jaures

    04/04/2013

    Quoi?! Le PS vous interdit de critiquer sa politique et vous continuez pourtant à le faire ?! Quelle persévérance ! Quel courage !

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    04/04/2013

    réponse concernant le troisième  » grief  » :

    les propos d’un Guéant sont aussi inadmissibles en démocratie que les insultes de Mélenchon

    je constate que le P.S. LUI ne s’est pas opposé aux enquêtes de Médiapart et de la Justice

    je n’ai pas le souvenir qu’il en fût de même sous les règnes du  » Grec  » et de Chirac

    si vous avez envie de vivre sous la hache de l’arbitraire vous n’êtes pas digne du nom de citoyen libre

    vos convictions haineuses vous aveuglent et vous n’êtes pas le seul sur le site , malheureusement

    Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    04/04/2013

    Cette Mme Espagnac est aux abois, un peu comme le djeune aux manettes en Corée du Nord. Toutes les menaces sont bonnes pour essayer d’intimider les autres. On peut en sourire et renvoyer cette dame derrière son fourneau.

    Répondre
  6. BRENUS

    03/04/2013

    Mais il ne comprend rien l’auteur de cet article. N’a t il pas admis une bonne fois pour toutes que la critique et la mauvaise foi réunies ne sont que l’apanage de la goche. Elle a bavé durant 5 ans sur la précédente équipe mais ne saurait tolérer le centième de ce qu’elle a infligé aux autres. Elle peut tout se permettre et les autres rien : n’est elle pas la représentante de toutes les vertues comme l’actualité nous le démontre chaque jour? Alors, silence dans les rangs ou je vous fous au gnouf. Et puis, Espagnac, ça vous a un goût de grand d’Espagne, avec toute la morgue inhérente à cette classe. Olé.

    Répondre
  7. ISTINA

    03/04/2013

    Ce matin, sur RMC, une information, rien que du sublime !

    Procès des Mafieux P.S de la PACA sera à la charge
    des Citoyens lambda de la République Soviétique de
    France., de la France d’en bas, P.A.C.A comprise ?
    Qu’en sera-t-il du procès similaire du PS du Nord ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)