Le PS, parti des immigrés et de la discrimination positive

Le PS, parti des immigrés et de la discrimination positive

L’été est toujours propice à la fois aux grandes crises (songeons au déclenchement des guerres mondiales ou à la récente crise des subprimes…) et aux tempêtes dans un verre d’eau du microcosme politico-médiatique.

S’agissant de la crise majeure, elle risque, hélas, de ne pas tarder. Qu’il s’agisse de la situation explosive du Proche-Orient ou de la catastrophe financière qui s’annonce, avec des économies qui ont vécu à crédit pendant des décennies, il y a fort à craindre que les années qui viennent soient extrêmement dures.

En attendant, les occasions de rire ne manquent pas et les tragi-comédies politiques se succèdent.
Les médias n’ayant rien à se mettre sous la dent, pendant cette période estivale, se pourlèchent les babines du plus petit débat.
C’est ainsi que nous avons assisté, éberlués, à la montée brutale, puis à la chute non moins brutale, d’une polémique entre Sé­golène Royal, ex égérie du PS, et Najat Vallaud-Belkacem, étoile montante du gouvernement.
La première aurait dit de la seconde, selon « Le Point » : « Elle s’appellerait Claudine Du­pont, elle ne serait peut-être pas là », tout en invitant sa benjamine à « assumer son identité et en être fière ».

Depuis, Ségolène Royal a nié avoir tenu ces propos. Najat Vallaud-Belkacem a volé au secours de son ancienne mentor (on ne s’en souvient plus beaucoup, mais la dame fut porte-parole de la campagne de 2007 avant de l’être en 2012…).
Je n’ai aucun moyen de confirmer ou d’infirmer les propos. Mais, là n’est pas l’important.

L’important, c’est qu’effectivement Mme Vallaud-Belkacem, malgré son incontestable talent, donne l’impression d’être un pur produit, non pas de la méritocratie qui faisait naguère l’orgueil de la République, mais de la discrimination positive.
Et l’important, c’est aussi que le PS, désormais parti des immigrés, invite ces derniers à garder à vie (et même de génération en génération) ce statut, alors que, traditionnellement, le statut d’immigré était considéré comme temporaire.

Que Ségolène Royal ait ou non voulu dire ce qu’on lui a fait dire, elle a, en tout cas, admirablement synthétisé la doctrine du PS sur l’immigration. Ainsi que les raisons de notre opposition résolue à cette doctrine.
Pour nous, un immigré doit s’assimiler et une promotion doit se fonder principalement sur le mérite personnel. Le moins que l’on puisse dire, c’est que nous en sommes loin dans la Ve République finissante !

Partager cette publication

(8) Commentaires

  • HOMERE Répondre

    Il est clair que,suivant les recommandations de Ferrand et de Terra Nova,le PS et Hollande ont opté pour recueillir les voix des immigrés et des musulmans comme étant des segments en développement dans notre pays.Le marketing politique est ainsi, on achète on vend…..à l’avenir la politique d’immigration ne peut qu’amplifier le mouvement migratoire vers notre pays afin de gonfler l’électorat du PS au détriment des CSP en perte de vitesse démographique.Ainsi on peut comprendre que ce parti a pour objectif de procéder à un remplacement de population sans coup férir et dans la sérénité,bordé par une diatribe médiatique et une action associative servant de barbelés au delà desquels il n’y a pas possibilité d’expression contraire à cette politique.C’est un piège mortel pour notre race et notre civilisation…en d’autre terme,un génocide pépère et démocratique……mais qui écoute encore cette loghorrée passéiste ?

    07/08/2012 à 15 h 07 min
  • Rouletabille Répondre

    « Les immigrés ont voté Bouffi de Tulle, comme le FN….. » Le FN? Ah bon! c’est un scoop. Et comment interprétez-vous la brusque montée de bulletins blancs ou nuls au deuxième tour? Je croyais que c’étaient des voix du FN. Et les 51% de’électeurs du FN qui ont voté sarko au 2ème tour, vous en faites quoi? Mais j’oubliais que l’UMP avait le devoir moral de ne pas perdre son âme en favorisant l’élection d’un candidat FN ou en pactisant avec lui, alors que les électeurs de ce dernier parti avaient le devoir moral, en toutes circonstances, de voter UMP face à un PS. Oui, la droite française est décidément la plus bête du monde.

    05/08/2012 à 9 h 18 min
  • vozuti Répondre

     c’est un gouvernement UMP qui a mis en place la discrimination positive, et c’est aussi un gouvernement UMP(udf,rpr) en 1975 qui a décidé de fixer les immigrés en france,alors que jusque là ils étaient de passage.c’est  également le gouvernement UMP qui a battu le record du monde des taxes(56%)….etc… : le PS devra faire d’énormes efforts(pour inventer de nouvelles mauvaises décisions )  s’il veut qu’on en arrive à regretter l’UMP.le PS  et l’UMP sont en compétition depuis 40 ans pour prendre les décisions les plus calamiteuses;mais à ce jeu là l’UMP est toujours le champion du monde en titre,et il faudra un exploit pour le détroner.

    04/08/2012 à 3 h 59 min
  • ozone Répondre

    Pas besoin non plus de Sarkozy et son million d’immigrés en cinq ans.

    03/08/2012 à 19 h 24 min
  • Anonyme Répondre

    Après la Belkacem et en faisant toujours dans la médiocrité mais crasse cette fois-ci, voici la dernière de la Duflot.

     

    http://www.lepoint.fr/politique/duflot-fait-pleuvoir-des-legions-d-honneur-sur-ses-camarades-02-08-2012-1492353_20.php?tw_p=twt

     

    Si après ça, la France n’en sort pas grandie…….

    03/08/2012 à 11 h 47 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Le socialisme c’est la médiocrité à la puissance moins infini. Et dire qu’en France une majorité (????) a pu voter pour ce système.
    Où sommes-nous?
    La solution réside-t’elle dans les écrits de von Clausewitz?

    02/08/2012 à 18 h 35 min
  • HOMERE Répondre

    Les immigrés ont voté Bouffi de Tulle, comme le FN……et Sarkozy a été battu !! à présent démerdez vous !!

    02/08/2012 à 15 h 17 min
  • Anonyme Répondre

    Le règne de la médiocratie, c’est maintenant !!! Hollande et ses amis vont booster en France la reconstitution des colonies d’autrefois, ambiance garantie. les bobos aiment descendre parmi le peuple exotique mais ne vivent surtout pas avec ce peuple. Il se retranchent chaque soir dans leur beaux quartiers bien patrouillés par la police où les gens du peuple exotique sont interdits de séjour. Les gôchistes assouvissent ainsi leur nostalgie des colonies en en reconstituant l’exotisme « à la maison » (ce qui correspond aussi à la mode déco des intérieurs exotiques).

    02/08/2012 à 10 h 14 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: