Le revenu universel, cœur de la réforme de l’État-providence ?

Le revenu universel, cœur de la réforme de l’État-providence ?

Voici une excellente lecture estivale ! Le philosophe Gaspard Koenig, président du think tank Génération libre, vient de publier un passionnant petit livre sur le revenu universel, avec la collaboration de l’économiste Marc de Basquiat.

Le point de départ est bien connu : notre fameux « modèle social » est à bout de souffle.

Malgré quelque 400 milliards d’euros de dépenses sociales par an, malgré cet État-providence obèse, tatillon et inquisiteur, le nombre de Français mal logés, mal nourris ou mal soignés ne cesse d’augmenter.

En dehors de quelques politiciens qui vivent grassement du système, quelques journalistes paresseux prêts à répéter toute leur vie comme des perroquets que le monde entier nous envie cette magnifique réussite, qui donc pourrait se satisfaire de cette situation catastrophique ?

C’est pourquoi les auteurs proposent un nouveau modèle, fondé sur le revenu universel.

L’idée est de fusionner l’ensemble des prestations sociales en une seule, appelée revenu « Liber ».

Concrètement, ce revenu serait attribué à chaque individu, indépendamment de sa situation sociale, sous la forme d’un impôt négatif. Imaginons que ce Liber corresponde à un impôt né­gatif de 1 000 euros. Si vous devez payer 10 000 euros d’impôt, vous n’en paierez plus que 9 000 et, si vous ne devez pas payer d’impôt, l’État vous versera ces 1 000 euros de Liber.

Difficile de faire plus simple.

Le Liber remplacerait la plupart des prestations sociales et familiales non contributives (c’est-à-dire celles qui ne sont pas liées à une forme de cotisation : le chômage ou les retraites ne seraient ainsi pas concernés).

Pour le financement de ce revenu, les auteurs imaginent une taxe, appelée Libertaxe, proportionnelle aux revenus, remplaçant la CSG, l’impôt sur les sociétés, l’IR, l’ensemble des cotisations sociales…

Disons tout de suite que le projet séduit par sa simplicité.

Il séduit aussi parce qu’il serait économiquement neutre et parce qu’il empêche par construction tout effet de seuil, du type de ceux qui, actuellement, empêchent le retour à l’emploi – le RSA étant souvent plus intéressant que le SMIC.

Au plan idéologique, les auteurs signalent qu’il existe plusieurs modèles de justifications pour ce revenu universel, curieusement défendu aussi bien par les communistes que par les libertariens. Eux-mêmes se situent dans la ligne de Milton Friedmann, pour qui ce revenu serait un filet de sécurité garanti par la communauté et permettant la prise de risque.

Je dois cependant signaler quelques interrogations.

La première concerne les missions de l’État. Les auteurs estiment que c’est une mission régalienne de supprimer la pauvreté. Je n’en suis pas si sûr. Pendant des siècles, l’Église, ou la philanthropie privée, se sont acquittées de cette mission bien mieux que l’État aujourd’hui.

Ma deuxième interrogation concerne l’individualisation de la fiscalité. Le Liber im­plique, en effet, un impôt individuel et donc la fin de la notion de foyer fiscal. Or, prestations sociales et prestations familiales ne sont pas du même ordre : seules les prestations sociales visent précisément à assurer ce « filet de sécurité » défendu par les auteurs.

Les auteurs répondent que l’État doit être neutre par rapport aux choix de vie des citoyens. Je suis d’accord. Mais à la réserve près qu’il existe un choix de vie qui conditionne la survie même du pays, celui du mariage qui permet la génération et l’éducation des enfants. Toute politique familiale n’est pas, par principe, inutile ou illégitime, loin s’en faut.

Dernière interrogation : les auteurs affirment que le Liber doit être versé à tous ceux qui sont légalement présents en France. Cela exclut les immigrés clandestins, ce qui constitue déjà un progrès. Pour les immigrés légaux, la question se pose : il est vrai qu’ils paient l’impôt et qu’il serait donc juste qu’ils bénéficient de l’impôt négatif. Mais il est non moins vrai qu’ils bénéficient de ce que nos aïeux ont amassé et sur lequel ils n’ont aucun droit. En tout cas, l’État-providence cesserait, avec le Liber, d’être une pompe aspirante de l’immigration d’assistanat, ce qui ne serait pas son moindre avantage.

Malgré ces interrogations, cette brochure constitue une excellente base de réflexion sur la nécessaire réforme de l’État-providence.

 

Partager cette publication

(37) Commentaires

  • pi31416 Répondre

    Ça démarre fort:

    Le Liber remplacerait la plupart…[une partie seulement, donc, mais laquelle?] …la plupart des prestations sociales et familiales non contributives (c’est-à-dire celles qui ne sont pas liées à une forme de cotisation : le chômage ou les retraites ne seraient ainsi pas concernés).

    Mais ça se plante vite. Prenons par exemple la retraite. De deux choses l’une:

    soit: 1. on ne cotise pas pour la retraite et donc le Liber la remplace

    soit: 2. on cotise pour la retraite et le Liber s’applique. Il s’applique comment? Comment s’applique-t-il autrement qu’en remplaçant la retraite?

    C’était un coup de bonneteau. Ni vu ni connu, j’t’embrouille, à part qu’ici c’est vu et l’arnaque est connue.

    Il y en a qui marchent. Et d’autres qui ne marchent pas, ils courent!

    31/07/2015 à 6 h 27 min
  • Jacky Social Répondre

    Oui, birouteloulou, ton Duchatelard est un ancient maoiste qui s’est reconverti en businessman car il s’emmerdait (genre: If you can’t beat them, join them »). Alors il a fait des etudes. Il ne serait pas le premier coco a faire cela: Luc (y pas) Pire (grand editeur du PS), Jean-Baptiste Doumingue ou Armand Hammer, comme je l’ai deja dit. Le Roland n’aime pas que l’on le lui rappelle son passé de soumis aux ideologies les plus debiles et pourtant ces faits sont connus dans les milieux informes qui ne se lassent pas intoxiquer par la bonne presse subisidiee. Cela fait plus de 15 ans qu’on le sait. Ce qu’on veut savoir, c’est comment notre Prix Poubelle d’economie Broland Duchatelet va nous expliquer que son systeme n’est pas d’extreme-gauche en ce sens qu’il est base exclusivement sur le redistributionnisme socialo-fasciste. En effet, le « plan » Duchatelet est aussi expose en long et en large dans le numero de mai-juin 2015 du torchon d’extreme-gauche « Meme pas peur d’en finir avec le travail ». Ces bouffons comparent notamment le capitalisme au nazisme. Ces losers coinces du ciboulo et du cul se disent libertariens de gauche. Meme le justicier social Jojo la Trollure n’aurait pas ose.

    26/07/2015 à 9 h 35 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    bilan de ces échanges …

    il ne reste plus qu’ à Monsieur Guillaume De Thieulloy , sinon de faire son mea culpa, du moins de faire son …. auto-critique ( nous n’ irons pas jusqu’à avoir recours à la … Loubyanka ! )

    25/07/2015 à 13 h 44 min
    • Biloulou Répondre

      Il ne m’est pas donné de me joindre à cette condamnation à la repentance publique, je n’ai pas encore reçu l’opuscule commandé.

      Je sais, par contre, que le thème très intéressant abordé par Gaspard Koenig et Marc de Basquiat a déjà fait objet d’études fort avancées, notamment celle de Roland Duchâtelet et son équipe qui, loin de s’arrêter à l’aspect philosophique, a construit un modèle viable des modalités d’attribution de ce revenu, de son financement, et de ses conséquences éminemment favorables au point de vue économique et social.

      Je suis impatient de voir si « Liber » va plus loin.

      25/07/2015 à 15 h 21 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        c’ est un peu la pyramide de Pozzi avec des bit-coins votre usine à gaz

        25/07/2015 à 15 h 35 min
        • Biloulou Répondre

          Bonjour quinctius cincinnatus !

          Heu… je ne vois pas le rapport, encore moins la raison de cette condamnation sans appel.

          Il serait bon de se rappeler que la raison de mon intervention dans ce blog a été de dire que le thème abordé dans « Liber » n’est pas nouveau et que, peut-être, ses auteurs se sont inspirés, comme tant d’autres, des travaux de Roland et son équipe.

          De la façon la plus cordiale qu’il, je vous communique ci-après un lien pour un document faisant partie des dossiers d’information, à l’époque :

          https://onedrive.live.com/redir?resid=ADD6E7A1952493B2!1788&authkey=!AGf0WKN8IO8TXfA&ithint=file%2cdocx

          Et d’un extrait d’une lettre que j’ai envoyée à ce moment à l’une des sœurs, curieuse de nature et de profession, à l’époque en mission en Afrique, et souhaitant en savoir plus que les ragots rapportés par des gens pleins de bonnes intentions

          https://onedrive.live.com/redir?resid=ADD6E7A1952493B2!1783&authkey=!AGf0WKN8IO8TXfA&ithint=file%2cdocx

          Je vous en souhaite agréable et profitable lecture !

          25/07/2015 à 15 h 53 min
        • Jacky Social Répondre

          Ca, c’est bien envoye. Parce que c’est exactement ca.

          25/07/2015 à 20 h 30 min
  • BRENUS Répondre

    « Comment peut on soutenir une pareille ineptie » ? Mais en étant de gauche (caviar qui plus est) mon cher monsieur. Et puis, rappelez vous : les cons, ça ose tout et c’est même a ça qu’on les reconnait. Un revenu universel versé par un état qui n’a pas un rond ni personne pour en produire, c’est plus fort que le mouvement perpétuel. A nobeliser subito….

    24/07/2015 à 20 h 35 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    j’ ai mes informations et c’ est bien ce que je pensais à savoir que :

    – premièrement Roland Duchâtelet est bien » le  » Bernard Tapie belge propriétaire de clubs de football professionnels jouant dans les ligues inférieures en Allemagne et Angleterre … il a démissionné de son poste de président du Standardt de Liège ( sa femme serait toujours propriétaire du stade ) et le club d’ Ujpest ( Hongrie ) que dirigeait son fils est en … faillite

    – deuxièmement et pour ce qui concerne ses idées politiques mon correspondant m’ a renvoyé sur le site Wikipédia  » REVENU de BASE  » ce qui là aussi confirme ce que disait notre Jack , c à d que c’ est le  » politique  » qui définit et dicte les besoins financiers de chacun

    Monsieur De Thieulloy vous devriez être beaucoup plus … circonspect dans le choix de vos engouements philosophiques

    24/07/2015 à 15 h 33 min
    • Biloulou Répondre

      Roland, conscient qu’il était un entrepreneur et un industriel, pas un politicien, et nullement intéressé par le pouvoir politique, a fait une publicité monstre pour son projet, comme pour un produit commercial : campagnes d’affichage, conférences, télé…
      Puis il s’en est allé trouver les responsables des trois grands partis, juste pour leur dire que celui qui mettrait son projet dans leur programme bénéficierait ipso facto de la campagne publicitaire en cours, qu’il finançait de ses deniers
      Aucun n’a accepté la proposition. Entre-temps, des thèses sur son projet ont été défendues dans des universités belges.
      Je parle au passé, car une fois le refus des politiques essuyé, il a créé son propre parti et, en région germanophone et au premier suffrage où il a présenté des candidats, il a récolté plus de voix que les écolos dans le même cas de figure.
      Et puis… et puis, il n’avait aucune grosse pointure connue de la politique dans son écurie, aucune expérience des arcanes du monde politique et ce premier (petit) succès ne s’est pas confirmé.
      Il a abandonné l’idée d’un parti politique pour se consacrer à un autre hobby : les clubs de foot !
      Il a fait aussi quelques pas dans le Part Libéral Flamand, histoire d’acquérir de l’expérience en politique.
      Mais l’idée de se constituer à nouveau, comme au début, en groupe de pression, commencerait à germer dans son esprit ; si ça se confirme, je suis tout disposé à reprendre les activités dans ma commune, comme avant.
      Quand il avait décidé de passer de groupe de pression à parti politique j’avais fait un pas de côté, n’étant pas belge.

      24/07/2015 à 16 h 08 min
      • Jacky Social Répondre

        Est-ce que tu comprends qu’on ne veut pas de ton Roland, qui rime avec « charlatan »? C’est, comme tu l’as dit, un amateur. Et puis, si ses idees, c’est l’alocation de chomage universelle, alors mon gars, il faudra repasser. Degage de ce site. Tu es un Jaures No 2.

        24/07/2015 à 18 h 04 min
        • Biloulou Répondre

          Monsieur,

          je ne débats pas avec des énergumènes dont l’activité de leur seul neurone c’est de se répandre en invectives et insanités.

          Civilités.

          24/07/2015 à 18 h 28 min
          • Jacky Social

            Ecoute Birouloute, ne me donne pas du « monsieur ». Viens avec des arguments serieux autres que la « pensee standardisee » du grand businessman d’operette qu’est Orlando Duchatelet. Apres on verra. Le respect, mon pote, ca se merite. Alors ne me fais pas ta chochotte. Ca ne prends pas avec moi. Je suis grossier a dessein et le revendique. Si tu es deja destabilise par moi, qu’est-ce que tu vas faire en politique?

            24/07/2015 à 19 h 10 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Les rats envahissent **** les rues d’ Ivry dans les secteurs …. Thorez, … Gagarine et … Marat

    *** après le démantèlement d’ un mega-camp de Rroms situé sur un terrain de … l’ Assistance Publique des Hôpitaux de Paris

    24/07/2015 à 12 h 14 min
  • Jacky Social Répondre

    Birouteloulou: « Vivant » est un projet pseudo-liberal mort-ne. Debile du debut jusqu’a la fin. C’est un mechant « ultra-liberal » catho pro-Bush, pro-Israel et pro-GOP qui te le dit. Si Duchatelin veut utiliser Les 4 Verites pour faire sa pub au travers d’idiots utiles dans ton genre, ca ne va pas marcher. Tu es en voie de « Jauressisation », mon gars.

    23/07/2015 à 21 h 47 min
    • Biloulou Répondre

      À Jacky Socialo,

      On dirait qu’on est le même camp pour beaucoup de choses sauf sur celui de médire de ce qu’on ne connaît pas.

      Bonne soirée et bonne déconne.

      23/07/2015 à 22 h 00 min
      • Jacky Social Répondre

        @Biroutloulou: tu peux rire de mon pseudo, il est fait pour ca car il montre tout mon degout pour la gauche en general et le socialisme en particulier. Ceci dit, je ne suis pas dans le camp des socialo-fascistes genre Orlando Duchatelet pour autant. Nous n’avons donc rien a voir l’un avec l’autre. Les gens doivent gagner au loto, heriter ou travailler pour vivre. Pas compter sur mon pognon pour les nourrir avec une allocation etatiste due a tous. Ce systeme est egal au redistributionnisme que je combats. En quoi ce systeme n’est-il pas socialiste, dis-moi? J’attends ton explication.

        23/07/2015 à 23 h 13 min
        • Biloulou Répondre

          En effet, monsieur, nous n’avons rien de commun.
          Point final.

          23/07/2015 à 23 h 26 min
          • Jacky Social

            Ca manque cruellement d’argument chez Duchatelaid comme le peche et Birouteloulou. Le Duchatelet a du egalement deguerpir du Standard de Liege parce que les prolos ne voulaient pas de lui non plus. Genial, non?

            24/07/2015 à 11 h 33 min
  • Jacky Social Répondre

    Biroutelou: que voulez-vous dire par « bon teint »?

    23/07/2015 à 21 h 33 min
  • Biloulou Répondre

    Comme quoi « notre projet », disons plus modestement les travaux théoriques et pratiques de l’industriel belge Roland Duchâtelet, font leur petit bonhomme de chemin, grâce même à ceux qui n’ont jamais (peut-être) entendu parler de lui ni de ses idées !

    23/07/2015 à 8 h 41 min
    • Jacky Social Répondre

      Vous ne le savez sans pas, mais Roland Duchatelet est un ancien member d’extreme gauche tendance maoiste. Il lui en est reste quelque chose. C’est un entriste. Donc attention a la contamination.

      23/07/2015 à 16 h 19 min
      • Biloulou Répondre

        Bonjour Cher Jacky Social,

        Je n’ai pas connu Roland Duchâtelet dans sa plus tendre jeunesse, je ne puis commenter vos assertions.
        Par contre, je l’ai toujours connu comme entrepreneur et capitaine d’industrie à succès, tendance libérale en politique et capitaliste à la réussite éclatante : 15 ème fortune de Belgique en 2013 par son travail uniquement, sans l’appui d’aucun héritage plantureux.

        23/07/2015 à 17 h 10 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          dans quels  » secteurs  » de l’ économie a t il fait fortune s.v.p. ? voilà qui serait pour le moins intéressant à connaître … toujours fascinés par les fortunes facilement acquises aux  » 4 V² « 

          23/07/2015 à 17 h 31 min
          • Biloulou

            Bonjour Cher quinctius cincinnatus

            Dans le secteur de la microélectronique automobile.
            Il a commencé sa carrière d’entrepreneur par le rachat d’un fabricant français de circuits imprimés pour l’industrie automobile, je ne tombe pas sur ma documentation à ce propos.
            Je vous livre ci-dessous en extrait de sa biographie par « Références ». Ses premiers pas dont je parle plus haut précèdent ce qui figure dans « Références ».

            PS : malgré sa réussite il se meuble toujours chez IKEA…

            « Roland Duchatelet, ingénieur civil détenteur d’un MBA, est un véritable self-made man bien loin de l’image du Vlerick’s golden boy. Sa carrière, ses succès, sa fortune, il l’a bâtie lui-même à force de travail et d’audace. Ce père de six enfants issus de deux mariages est l’une des plus grandes fortunes de Belgique.
            1994: Rachat de l’entreprise Melexis
            Après une longue expérience en Allemagne chez Elmos, Duchatelet reprend la société Melexis active dans la production micro-électronique pour le secteur automobile notamment.
            Aujourd’hui, Melexis emploie plus de 700 personnes et est une véritable succes story. Des filiales du groupe multinational se trouvent aux Etats-Unis, en Bulgarie, aux Philippines, en Ukraine, en Allemagne… Duchatelet a aussi des intérêts dans les entreprises suivantes: Xfab, Epiq, Fremach… »

            23/07/2015 à 17 h 51 min
          • quinctius cincinnatus

            le C.V. ressemble plutôt à celui d’ un Bernard Tapie qui  » aurait eu de l’ instruction  » et qui aurait réellement réussi ; on apprendra peut être un jour qu’ il a été lui aussi membre d’ un groupe rock !… Avec  » notre  » Jack, qui, je pense, est soit Frontalier soit même Belge, vous allez avoir du… consistant à vous mettre sous les dents … Pour moi Duchâtelet c’ est plutôt du genre Duschnock … mais chacun selon ses goûts et selon ses convictions

            24/07/2015 à 11 h 45 min
          • Biloulou

            Bonjour quinctius cincinnatus,

            Ressemblance avec Bernard Tapie ? Une passion pour le foot, avec la triche et les condamnations en moins, oui.
            Pour le reste.. ni grande gueule, ni médiatique pour un sou, ni penchant pour la politique, ni :marchand d’entreprises en difficulté.
            Les entreprises qu’il crée il les exploite et fait grandir sainement et elles ne sont pas à vendre.
            Alors le taxer de communiste, ou maoïste, ou je ne sais quoi d’autre… ou c’est de l’ignorance crasse avouée ou de la médisance vénéneuse gratuite.
            Que les vipères se taisent.

            24/07/2015 à 12 h 26 min
          • quinctius cincinnatus

            à @ Biloulou

            j’ ai fait appel à  » mon  » correspondant Belge pour plus d’informations !

            24/07/2015 à 13 h 56 min
          • Biloulou

            C’est bien.

            24/07/2015 à 14 h 20 min
    • Jacky Social Répondre

      @Birouteglouglou: d’abord, je ne suis pas votre « cher » Jacky Social » et je vous emmerde de surcroit. Ca c’est pour l’apero. Ensuite, Duchatelet est un communiste de premiere. Il y a des precedents « sauce lapin » genre Jean-Baptiste Doumingue et Armand Hammer, les milliardaires rouges-caviar, le communisme et la misère qui va avec etant pour les autres. Ces deux crapules totalitaires sont aujourd’hui dans un monde meilleur, c’est le dessert. Et donc votre Duchatelet et son projet neo-communiste sont une engeance. Voila pour le fromage. Nous sommes dans le fascisme economique abouti. Ceci pour le pousse-cafe.

      23/07/2015 à 21 h 42 min
  • blum Répondre

    bravo – la Sécu, les retraites sont sauvées ! bravo – encore faut-il que les gouvernement des Imams mäles et Femelles approuvent la solution Revenu Unversel proposée.

    23/07/2015 à 7 h 23 min
  • Jacky Social Répondre

    Cette reforme originale represente l’installation du communisme par la grande porte. Posez-vous la question: travaillez-vous pour les autres? Jaures, lui, ne fout rien pour les autres. Je suis tout a fait d’accord avec les interrogations de M. de Thieulloy. Il faut combattre cette reforme. Les gens doivent travailler et gagner leur vie eux-memes. Ou alors on arête tout et qui nous nourrira? Jaures? Ce sera la famine erigee en valeur profondement juste car etatiste. L’imbecilite est decidement sans limite. Classement vertical.

    22/07/2015 à 21 h 17 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      c’ est quasiment à l’ échelle nationale ( mondiale ? ) l’ installation généralisée du Phalanstère … autant dire … une utopie … comment peut on soutenir pareille ineptie économique et civilisationnelle ?

      23/07/2015 à 17 h 15 min
    • Biloulou Répondre

      À Jacky Social,

      Si vous vous référez au projet de Roland Duchâtelet je vous suggère de vous y intéresser de plus près.
      C’est un projet vigoureusement inspiré d’un capitalisme libéral bon teint.

      23/07/2015 à 17 h 15 min
      • Biloulou Répondre

        À Jacky Socialo

        J’aurais peut-être été mieux inspiré d’écrire « décomplexé ».

        Bonne soirée !

        23/07/2015 à 21 h 44 min
        • Jacky Social Répondre

          @Biroutelou le Cancrelou: Ah bon. Decomplexe, vraiment? Avec Vivant le parti mort-ne? Non, allez, ce n’est pas serieux. Duchatelet n’est pas le bon cheval sur lequel miser. Depuis le temps que ce bouffon sevit, cela se saurait s’il etait l’homme de la situation. Il a du fric, c’est vrai. Cela ne fait pas de lui un genie, ni un homme providentiel. Il n’a que mon mepris le plus total. Arretez de vous servir des 4 Verites pour faire l’apologie d’un trou de cul. Le Roland, on s’en broland. C’est le Donald Trump de la politique belge Aucune chance. An empty space. Null and void. Vertical filing.

          23/07/2015 à 23 h 24 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *