Le scandale Gaymard

Le scandale Gaymard

La lamentable et scandaleuse affaire du logement de fonction du Ministre de l’économie appelle des commentaires d’ordres divers :
– Dans la même situation, un dirigeant de société privée eut été mis en examen pour abus de biens sociaux. Apparemment il n’existe pas de délit d’abus de biens publics…
– Puisque le Premier ministre a jugé bon d’édicter une règle fixant des limites pour les logements de fonction des ministres, faut-il en déduire qu’il n’existait jusque-là aucune règle ?
– La défense du Ministre de l’économie, à savoir : « Je ne savais pas, ce sont mes collaborateurs qui se sont occupés de mon logement », s’assimile à la lâche attitude de Fabius, alors Premier ministre, dans l’affaire du « Rainbow warrior », sur le thème : « Je ne savais pas, c’est le Ministre de la défense qui pilotait l’opération ».
Un patron qui se défausse sur ses subordonnés n’est pas digne de les commander. Accessoirement, je n’imaginerais pas que le loyer d’un duplex de 600 m2 près des Champs-Élysées puisse être bon marché, même si je n’en avais pas négocié le bail !
– M. Gaymard, étant le patron de dizaines de milliers de contrôleurs qui pourrissent la vie de leurs concitoyens le plus souvent pour des sommes très inférieures à 14 000 euros, aurait pu avoir la décence de présenter sa démission devant l’énormité de l’avantage financier qu’il s’octroyait, avantage probablement non imposable de surcroît. Faute de la présenter, le Premier ministre se serait grandi en la demandant.
Décidément, nous tournons à la république bananière. J’ai honte pour mon pays.

J.-P. Meurin
[email protected]

Partager cette publication

Comments (7)

  • R. Ed. Répondre

    Je corrige mon post précédent: je viens de réaliser que ce n’est pas 14000 euro par an que vaut le loyer de cet élu au coeur généreux mais bien QUATORZE MILLES EURO PAR MOIS(j’ai mis « S » à mille, dans ce cas ci cela le vaut bien).Ca fait bon dju un PETIT peu plus qu’une bonne paye d’ouvrier qualifié. Elles pètent dans la soie, nos élites, y pas à dire !

    02/03/2005 à 12 h 31 min
  • Adolphos Répondre

    Soyons un peu sérieux : cette histoire n’en est pas une. Au derniéres nouvelles les gens travaillent pour de l’argent, et je ne vois pas qu’un patron dirigeant 200 à 250.000 personnes ne gagne pas par mois plusieurs millions dans le privé. 14.000 € + 11.000€ de salaire c’est beaucoups pour vous ? Et bien alors Besancenot veut bien le poste pour 8.000 balles !

    01/03/2005 à 13 h 44 min
  • sans culotte Répondre

    Pourtant,j’me rapelle c’etait pendantla nuit du 4 aout 1789 on avait bien aboli les privileges ? De nos jours ,il y en a beaucoup beaucoup beaucoup plus et a tous les niveaux du « public » Le sans culotte

    01/03/2005 à 0 h 41 min
  • isocrate Répondre

    D’abord, rappelons que la France ne s’est jamais remise d’avoir renié l’Ancien Régime, il est donc normal et logique que les bonnes vieilles pratiques d’antan refassent surface de temps à autre, et il est bien logique que les Fouquet et les Jacques Coeur d’aujourd’hui étalent leur grandeur et leur gloire….MAIS… Hélas, hélas hélas! pendant qu’on parle des misérables 14 000 euros de notre argentier, une misère! on oublie le reste, tenez, au hasard, « Executive Life » par exemple (combien? la douloureuse), ou bien le « trou » de France Telecom de Michel Bon – 80 milliards (je ne sais même plus si c’est d’euros ou de francs, mais on n’est plus à ça près!). Comme on aimerait que la presse se « déchaîne » un peu plus sur ces affaires là, plutôt que sur un ministre plutôt naïf. Evidemment, c’est plus risqué … Et pendant ce temps là la France ne trouve même pas un chèque de 20 millions pour racheter le France, ce chef d’oeuvre unique, merveille de l’art naval français! un scandale, une honte!

    27/02/2005 à 21 h 28 min
  • Dilbert Répondre

    Tout cela n’est que le haut de l’iceberg… Il y a ce qu’on voit (Gaymard au Canard, et Gaymard au Diable !) et tout ce qu’on ne voit pas. Comme le dit Claude Reichman, il y a des millions d’affaires Gaymard : http://www.claudereichman.com/articles/ilyaquelquechosedepourri.htm

    27/02/2005 à 11 h 02 min
  • R. Ed. Répondre

    On peut aussi supposer que eau, gaz, électricité, « chauffage » (pour celui-ci, en hiver c’est la fenêtre qui fait office de thermostat) aient également été octroyés à titre gracieux. Ce qui fait donc à ce M.le Ministre un cadeau (non imposable aussi sans doute) d’une valeur comprise entre 1800 et 2000 euro par mois ! La paye d’un bon ouvrier qualifié quoi !

    27/02/2005 à 10 h 41 min
  • Paul Répondre

    Ce ministre des finances s’est tout naturellement inspiré de super menteur, super escroc, dont il est le digne élève. Ceci explique cela dans ses propos incroyables et maladroits. Abracadabran reste cependant le seul maître incontesté et sans pareil dans l’art de tromper son monde en restant droit dans ses bottes. Exception bien française, unique dans les pays dits « démocratiques ». Nous avions un superministre loin des 35 heures puisque fournissaant 120 heures hebdomadaires de durs labeurs. C’est vrai que le pauvre diable n’avait pas le temps de dormir beaucoup, tout au plus 2 ou 3 heures par nuit car il devait, comme le commun des mortels ,s’alimenter de temps en temps, prendre une douche, se rendre à son travail, se changer, s’habiller, utiliser les wc etc. Ce qui me rassure c’est qu’il a ou avait une haute estime de la fonction de l’Etat. On peut imaginer ce qu’il en aurait été s’il n’était pas pétri d’idéal !! Je me demande comment son épouse sans doute un peu moins âgée que lui , comment a-t-elle enfanté 8 fois et réussi entre deux accouchement rapprochés, a déclocher un poste de cet importance. C’est super woman, nous en sommes tous convaincus. Compte tenu qu’elle a selon ses propos, « passé seulement 3 jours ouvrés dans l’hexagone en un mois de tremps » reste à savoir qui s’occupait de sa nombreuse proginiture ? Quand bien même il y avait un cuisinier ou deux fournis par la République, il devait bien y avoir une gouvernante ou deux, une nounou… 8 enfants ça prend de la place… et du temps ne fusse que pour les amener à l’école et les reprendre, les habiller, veiller sur eux jour et nuit ( en l’absence quasi-permanente des parents, l’un bourreau du travail, l’autre en balade autour du monde) Heureusement qu’il y a des journalistes pour remettre un peu les pendules à l’heure de temps en temps. Ce qui est choquant c’est l’aplomb de ces personnages qui ne réalisent même pas que le bon peuple n’en peut plus tellement il souffre. Il est grand temps de changer de République monarchique. Liberté, Egalité (vous avez dit égalité ?) Fraternité …

    27/02/2005 à 8 h 43 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: