Le suicide européen s’accélère…

Posté le juillet 03, 2017, 4:25
6 mins

De tous les discours récents d’Emmanuel Ma­cron, le plus significatif, le plus consternant, le plus lourd de menaces pour l’avenir de la France, reste, à ce jour, celui prononcé devant les notables du Conseil français du culte musulman.

Ceux qui douteraient encore qu’Emmanuel Macron entend laisser se poursuivre l’islamisation du pays ne devraient plus avoir aucun doute.

En quelques phrases, il a confirmé que l’accueil de migrants en France serait facilité, ce qui va exacerber le changement de population.

Il a confirmé aussi que les institutions musulmanes présentes en France allaient se trouver renforcées et que des programmes universitaires d’enseignement de la culture islamique allaient être mis en place.

Les quelques phrases concernant le fait que des courants viennent « pervertir » le message du Coran sont là pour servir d’anesthésiants et contribuer à faire circuler davantage l’idée que l’islam n’est pas responsable de la violence qui tue en son nom.

Et cette idée circule, d’ores et déjà, davantage et se retrouve dans les journaux.
La censure qui pèse sur les discours critiques vis-à-vis de l’islam va s’accentuer.
Les condamnations en justice qui s’abattent déjà sur ceux qui se rendraient coupables du crime d’« islamophobie » vont se multiplier.

La logique à l’œuvre était déjà présente en filigrane dans les propos tenus par Emmanuel Macron pendant la campagne électorale.

Elle est celle qui se trouvait inscrite dans les propositions de centres de recherche proches du parti socialiste, tels Terra Nova.
Elle est aussi celle qui se trouvait prônée par l’Institut Montaigne, que d’aucuns décrivent comme « libéral ».

Elle est celle qu’ont combattue des intellectuels aussi différents qu’Éric Zemmour et Alain Finkielkraut.

Elle fait que, si la France d’aujourd’hui est, d’ores et déjà, absolument différente de celle d’il y a quarante ans, la France de demain sera elle-même très différente de celle d’aujourd’hui.
La France pourra paraître « multiculturelle ».

Elle ne le sera qu’en apparence, car la culture islamique est, par essence, conquérante, proliférante, et entend petit à petit occuper toute la place.

La France de demain sera un pays strié de dysfonctionnements croissants.

Ceux qui ne sont pas musulmans et qui vivront en France ne disposeront plus de repères leur permettant de penser ce qui se passe, car la pensée libre sera, davantage encore qu’aujourd’hui, poussée vers les marges et vers l’extinction.

Ceux qui ne sont pas musulmans et qui vivront en France ne pourront guère procéder à des comparaisons en regardant ce qui se passe dans les pays voisins de la France, car ce qui se passe en France est en train de se passer à l’échelle de l’Europe entière.

Il suffit de regarder la situation au Royaume-Uni, en Allemagne, en Belgique, en Scandinavie pour voir que ce n’est pas mieux.

Des pays d’Europe centrale, Pologne, Hongrie, République tchèque, tentent de résister, mais l’Union européenne exerce des pressions croissantes sur eux.

Certains pensent qu’il y a derrière cela un projet délibéré qui date de bien avant Terra Nova et l’Institut Montaigne en France, et ils n’ont pas tort.

Bat Ye’or a dit sur le sujet ce qui devait en être dit dans son livre « Eurabia ».
Je ne parviens pas, pour autant, à penser que les dirigeants politiques de toute l’Europe occidentale veulent consciemment détruire les civilisations européennes, quand bien même c’est ce qu’ils font.

Je pense plutôt que des engrenages ont été mis en place et que ceux qui les ont mis en place voulaient certains résultats : un renforcement provisoire de la puissance européenne grâce à une série de pactes avec le monde islamique dans le secteur énergétique.

Je pense que les résultats ont excédé ce qui était anticipé, et que désormais les dirigeants européens sont pris dans un piège dont ils ne peuvent plus sortir. Je pense qu’ils se comportent en dhimmis en espérant limiter les dégâts. Je pense qu’ils choisissent le suicide lent parce qu’ils ne voient pas d’alternative.

Je pense que le suicide qu’ils ont choisi s’accélère malgré tout et qu’ils contribuent à l’accélérer.

Je pense que les peuples européens auraient toutes les raisons d’être en colère, mais je doute qu’il reste en eux la force d’exprimer leur colère.

8 réponses à l'article : Le suicide européen s’accélère…

  1. lavandin

    07/07/2017

    la priorité des priorités est le contrôle des mouvements de population venant du sud , parfois sortant du moyen age, souvent criminogènes et dont notre pays , mais aussi les pays voisins ne savent que faire, qu’il faut les prendre en charge totalement, assurer le gite et le couvert , les soigner , tenter de les instruire (pas toujours avec succès) , la plus grande partie étant constituée d’hommes dans la force de l’âge, et islamisée (ce qui implique de faciliter la construction de nombreuses mosquées et d’accepter leur mode de vie).Coût global pour la nation : probablement 100 milliards d’euros, peut être plus. Je n’arrive pas à imaginer que ce mouvement ne soit pas organisé. Ces populations pauvres gagnent quelques dizaines d’euros par mois et payent des milliers d’euros des passeurs qui disposent de canots pneumatiques pouvant accueillir jusqu’à plus de cent individus , canots dont la source semble inépuisable . Depuis le début des années 70, sont arrivés chez nous, soit légalement et par le biais d’un regroupement familial sans limites , soit illégalement et régularisés par la suite, une dizaine de millions d’arabo-africains de confession musulmanes pour l’essentiel qui maintenant entendent bien constituer une autre France. Ces questions qu’un personnage aussi humble soit-il et que tout le monde peut se poser sont évidemment venues à l’esprit de nos « zélites » . Si l’on serait tenté de croire que E MACRON avait un programme , ces problèmes n’ont font pas partie manisfestement. Nous sommes bien dans le mur

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      10/07/2017

      Ce problème est géré par l’ U.E. ! pas par  » nous  » !

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    06/07/2017

    depuis la débâcle du P.S. notre  » ami  » [email protected], sans doute à la recherche d’ un nouvel emplois fictif mais toujours militant ( de base ) est beaucoup moins présent ( et imparfait pour un futur meilleur ) sur le blog et les  » pensées  » millièresques  » sont de ce simple fait moins sujet à disputes scolastiques

    Répondre
  3. Guy Peladan

    06/07/2017

    Tout le monde a l’air de tomber des nues ! Or la majorité a préféré remettre le loup dans la bergerie, lors des présidentielles, et des législatives! Il est aidé en plus, par une prétendue « droite » fantôme et opportuniste.

    Une alternative – la dernière – se présentait à nous (même si ce n’était pas l’idéal), mais le peuple de veaux lobotomisés a tranché pour la continuité !

    On veut tout, et son contraire !

    Alors, que personne ne vienne se plaindre maintenant ! Nous récoltons ce que nous semons.
    Continuez de dormir en paix, braves moutons, l’abattoir se rapproche à grands pas !
    La FRANCE est , j’en ai bien peur, définitivement fichue !

    Répondre
  4. stef

    04/07/2017

    Cher Guy,
    il y a pourtant une explication simple, etant donne que nous sommes en oligarchies en France : les politichiens set la caste dirigeante exploitent le pays a leur profit, et ils vendent le pays pour les petrodollars que les monarchies leur deversent sur leurs comptes perso.
    Ils ont ete achetes contre l’ouverture des portes de l’Europe.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    04/07/2017

    Guy Millière devrait signer ses contributions, toujours sans surprises , aux  » 4V²  » du paraphe  » Cassandre « 

    Répondre
  6. Tskvi

    04/07/2017

    Pendant qu’Attali chante la mère d’Attali quête.

    Répondre
  7. lucienTricot

    03/07/2017

    Point besoin d’écouter M. Macron sur ce sujet, tout comme la ligne politique générale, il suffit d’écouter M. Attali, il a le programme et M. Macron l’applique! c’est très clair.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)