Le Système contre Marine Le Pen

Posté le mars 29, 2017, 12:29
6 mins

Il ne peut échapper à personne qu’il existe une sorte d’organisation politique, droite et gauche réunies, qui se rassemble régulièrement depuis 2002 contre le FN, sous le dénominatif de Front Républicain. C’est un système très fermé où cohabitent, lors d’élections, des éléments opposés souvent en tout point concernant la gestion des affaires propres à notre nation.

Le danger supposé (mais jamais prouvé) une fois écarté, le système s’ouvre et libère ses éléments qui n’ont de cesse de capter le pouvoir tous autant qu’ils sont, d’abord dans leur propre intérêt, à grand renfort de formules et de mots pompeux.

Chaque élément retrouvera son propre système, c’est-à-dire son propre parti, pour travailler, selon la couleur de l’étiquette, sur différents programmes concernant différents systèmes qui tous auraient besoin d’être réformés : économie, fiscalité, justice, santé, éducation, politique migratoire… Mais, au bout du compte, aucune réforme importante ne verra le jour car, au moindre problème dans la rue, on remballe tout pour passer la patate chaude aux suivants qui seront au pouvoir… Par exemple, il a toujours été difficile de mettre sur la table le problème de l’immigration : droite et gauche ne se sont jamais donné les moyens d’en assurer le contrôle par crainte d’écorcher le principe des « valeurs républicaines ». Attitude peu responsable quand on mesure les conséquences de ce déni. Même en parler est difficile. Au cours du grand débat télévisé pour la présidentielle du 23 mars, Benoît Hamon n’a-t-il pas déclaré que Marine Le Pen était « droguée aux pages faits divers » ? Cette dernière a, en effet, été la seule à parler avec conviction des sujets qui fâchent. Mais le système politique qui lui est opposé à 100 % ne semble être préoccupé que par la disparition de ce parti honni.

« On ne fait plus de politique, mais du contre-FN » comme l’a dit un jour un observateur. Et ce contre-FN est relayé et appuyé par un système médiatique qui enfonce lourdement le clou. Mais, à force d’excès, leurs critiques ne prennent plus dans l’opinion. Trop de Français vivent difficilement chaque jour, au milieu des « faits divers » !

Les émissions, les livres, les chansons, les films à charge contre le FN ne servent à rien, comme le prouvent de plus en plus les résultats des urnes. Mais le combat continue : il y a moins d’un mois, à l’initiative du président LR de la région PACA Christian Estrosi, on a vu la création « d’un comité riposte républicaine au FN » !

Je n’oublierai pas de mentionner le système associatif. Dernier exploit en date : SOS Racisme lance une exposition itinérante, « Le FN au bout du crayon ».

Il y a aussi le système financier qui ne fournit aucun crédit – le parti doit aller en chercher à l’étranger ! Nicolas Bay a bien raison quand il affirme que « Marine Le Pen est attaquée en toutes circonstances par un système coalisé ».

Dans son discours à Châteauroux, elle disait : « Avec moi, celui qui déballera ses cartons à l’Élysée, ce sera le peuple, car c’est chez lui et chez personne d’autre », rappelant ainsi qu’elle n’aura pas à accorder de remerciements à des dirigeants de grandes sociétés, par exemple, ce qui ne semblerait pas le cas pour ses 2 principaux concurrents : François Fillon, ancien dans le système, et un nouveau, Emmanuel Macron qui se veut un candidat anti-système, dans le sens où il a la prétention de se présenter sans étiquette, au-dessus des partis ! Pourtant, qui le soutient plus particulièrement sur le plan politique ? Des petites et plus grosses pointures PS, UDI, LR !  Il dit que son mouvement En Marche n’est pas une « maison d’hôtes ». Pourtant, les « hôtes » continuent à affluer. Derniers en date : Jean-Yves Le Drian, Barbara Pompili, Bernard Poignant pour la gauche et Philippe Folliot, UDI, qui avait l’investiture LR pour les législatives… Avec des Hue, Cohn-Bendit, Delanoë, Perben, Bayrou, Lepeltier, Dutreil, Arthuis, et plus de 110 juppéistes, ça devient le mouvement En Marche arrière et En avant le système!

4 réponses à l'article : Le Système contre Marine Le Pen

  1. diego 48

    29/03/2017

    Si F. Fillon n’est pas au second tour, une seule option Mme Le Pen, sans aucun état d’âme

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    29/03/2017

    M. Le P. n’ a pas besoin d’ avoir le  » système  » contre elle , son  » programme  » économique énarcho-socialiste suffit à lui seul à la discréditer aussi empathique qu’ elle soit … dommage … suivante !

    Répondre
    • Jacques Bordenave-Gassedat

      30/03/2017

      Quinctius

      Nous attendons la démonstration de vos dires: un programme énarcho-socialiste. Courage, argumentez! Ne jouez pas votre Pujadas de service et éclairez-nous. Merci d’avance.

      Répondre
  3. Le Ket

    29/03/2017

    RIEN de nouveau sous le soleil : cela fait 40 ans que le FN (et ses élus) dénonce les dérives de gouvernements successifs et la décadence et le déclin de notre civilisation.
    Croyez-vous que durant tout ce temps, le chômage aie diminué ? Que la sécurité dans nos campagnes et nos cités aie été rétablie ? Que l’immigration / invasion soit stoppée ? Que nos impôts et nos taxes locales soient en recul ? Que la drogue ne soit plus vendue librement aux portes des écoles ou des collèges ? En bref, les maux que subissaient déjà nos concitoyens il y a des décennies, au quotidien, n’ont pas disparus.
    Et c’est aussi l’une des causes qui alimente maintenant le fleuve des électeurs qui choisiront Marine Le Pen le 7 mai 2017 et ensuite les députés FN un mois plus tard, parce que ni la droite de Jacquot la Fripouille (Chichi) et du nabot Sarko, ni la Gauche de Mitterrand (et ses 40 voleurs), de Jospin et de Flamby, n’ont jamais voulu résolument résoudre les problèmes ci-dessus.
    BIEN AU CONTRAIRE : tous ceux qui montraient leur détermination à combattre les fléaux de l’immigration et de l’insécurité étaient catalogués comme « extrémistes », « racistes », « fascistes », « nazis » et maintenant de « populistes ». Ces opposants au Régime euro-mondialiste ont été poursuivi par les ayatollahs de la Nouvelle Religion Droits-de-l’Hommiste et par les inquisiteurs de la « Pensée Unique » et du « Politiquement Correct ».
    Lentement mais sûrement, les parents, contribuables et électeurs ouvrent les yeux et il n’est pas impossible que l’on assiste ces prochaines semaines à des résultats électoraux surprenants !
    Touche pas à mon pote ? C’est ce que l’on va voir ….

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)