Le triste spectacle de la classe politique française

Posté le 21 septembre , 2011, 12:00
11 mins

La classe politique française, de gauche à droite, offre un spectacle désolant, en disant le moins. Voilà ce qu’il en est :
À l’extrême gauche, se dresse Jean-Luc Mélenchon, qui se verrait bien en « cher leader bien-aimé », comme Kim Jong Il en Corée du Nord, à la tête d’un régime qui a provoqué par son incurie la mort de faim de plus d’un million de ses compatriotes.

Mais, lui, le camarade Kim se nourrit de langoustes et pas n’importe lesquelles, des langoustes de provenance spéciale. Il faut dire que le socialo-communisme, né du marxisme et de la révolution bolchevique à Moscou en 1917, c’est : « Je te prends ta montre et je te donnerai l’heure. »

Puis, on arrive à la gauche classique. Mais, auparavant, il faut faire un arrêt sur les Verts (écologie et compagnie), avec Éva Joly, d’origine norvégienne, naguère magistrat rigide et aujourd’hui à la tête d’un parti anarchiste attrape-tout. On sort du nucléaire, que l’on remplace par quoi ? On n’en sait rien.

Mais revenons à notre gauche salvatrice, c’est-à-dire à nos trois vedettes, Ségolène, Martine et François, dont on entend parler dix fois par jour, en vue d’une primaire démocratique, citoyenne, et singulièrement casse-pieds. Ceci dit, l’emblème de la gauche, c’est DSK, l’espoir du peuple de gauche, que l’une de ses multiples conquêtes féminines qualifie dans la presse de « chimpanzé en rut » ! Convenons tout de même qu’il aurait été pittoresque que la France soit gouvernée par un chimpanzé en rut, sautant de branche en branche, de la place des Vosges à la rue de Solférino, puis à l’Élysée. En tout cas, l’ancien directeur du FMI a achevé de forger la réputation de la France dans le monde entier. Elle est détestable !

Pour en finir avec ce chapitre, on notera que François Hollande, qui a toutes ses chances pour mai 2012, a pour programme présidentiel, plus de fonctionnaires, plus de dépenses, plus d’impôts, toujours plus !

Maintenant, quelques mots du centre. Il y a plusieurs centres : l’épicentre, le centre gauche, le centre droite, l’ancien centre et le nouveau centre. Bayrou, aux dernières nouvelles, se résignerait à être le Premier ministre d’un Sarkozy réélu. Puis, on trouve Hervé Morin qualifié de chèvre (je ne sais pas pourquoi) et le sobre Borloo qui est, lui, qualifié de chameau. Mais Borloo dispose d’un atout exceptionnel en la personne de Rama Yade, jeune femme de la diversité d’origine sénégalaise, qui ne se console pas de ne plus être ministre, fonction dans laquelle elle a laissé une série de souvenirs inoubliables…

Nous arrivons maintenant à la droite classique, appelée la gauche-droite, avec tout de même en son sein des gens sérieux, Fillon, Guéant, Le Maire, plus les 80 parlementaires de la droite populaire qui paraissent avoir du bon sens. L’ennui est que cette droite a quelques problèmes de valises, je veux dire de valises de millions de dollars, offerts par quelques potentats africains pétroliers et ultra-corrompus, qui, bien sûr, ne remettent pas ces dizaines de millions de dollars sans « retour sur investissement » : visas en veux-tu, en voilà, immigration sans limite, dette publique effacée par le contribuable français, séjours fastueux dans la capitale et ses palaces, dont il faut espérer qu’ils ne sont pas également payés par le contribuable français. Et n’oublions pas les gentillesses sous enveloppe que cette pauvre vieille dame de Liliane Bettencourt aurait prodiguées selon sa comptable… et à qui ?

Bref, la France se place à la tête des républiques bananières, complétant à l’étranger, dans les pays sérieux et honnêtes, une réputation qu’il vaut mieux ne pas décrire, d’autant que le quinquennat de Sarkozy s’achève sur un échec global : immigration, insécurité, dette gigantesque et diminution du pouvoir d’achat.

Un détour encore par Christine Boutin, appelée communément « l’Arlette des paroisses », démagogue elle aussi, qui a cette idée géniale de vouloir distribuer à tous les habitants de l’Hexagone un salaire de la naissance à la vieillesse, idée évidemment totalement irresponsable.
On arrive maintenant à la droite, c’est-à-dire au Front national, qui a eu le grand mérite de dénoncer depuis des décennies les dangers de l’immigration dont nous constatons aujourd’hui les conséquences ruineuses, dramatiques et probablement irréversibles. C’est ainsi qu’il y a quelques jours, de sérieuses batailles rangées ont eu lieu à Mulhouse entre Tchétchènes et Maghrébins. Mais qu’est-ce que les Tchétchènes et les Maghré­bins viennent faire en Alsace ? Qui les a autorisés à s’installer dans cette province française ? Il reste que le Front national pose une question. Marine Le Pen, qui a du courage et de l’allant, a un programme économique et financier très discutable. On peut regretter, par ailleurs, qu’un dissident du FN, un certain Carl Lang, se présente à la présidentielle uniquement pour emm… Marine.

Il reste l’essentiel : l’électorat du FN est, en grande partie, composé de braves gens de condition modeste au bord du désespoir et, en réalité, ce sont eux qui feront la décision en mai 2012.

En guise de conclusion, force est de constater que l’impuissance et la division du monde politique français ont fait en sorte que, désormais, le peuple de France a peur. Les uns ont peur de perdre leur emploi, les autres de perdre leur patrimoine confisqué par la fiscalité la plus lourde du monde et en augmentation constante. Or, le devoir d’un gouvernement compétent est d’assurer la sécurité des citoyens, de leur garantir la sérénité, la tranquillité, une vision apaisée de l’avenir. C’est tout le contraire qui se produit. Finalement, de ce fatras politicien, trois certitudes s’imposent :
a) La classe politique française s’est complètement déconsidérée.
b) La parole officielle n’est plus crédible.
c) Il y a, en France, un pauvre type, le contribuable qui, non seulement paie tout ce petit monde pour qu’il participe à la course à l’échalote, mais qui va encore payer la dette des Grecs, qui ne tiennent aucune de leurs promesses, les plus beaux flibustiers que la terre ait portée…

9 Commentaires sur : Le triste spectacle de la classe politique française

  1. Anonyme

    24 septembre 2011

    Le Daim : " Marine LE PEN, la seule à identifier et dénoncer clairement les menaces qui pèsent sur notre malheureux pays: mondialisme et islamisme!"
    –           Et bien, elle se plante car
    ceci n’est que circonstanciel; les deux plus graves vrais "menaces qui pesent sur notre malheureux pays" sont la bétise et la lacheté des Franchouilles.

    Le Daim : " Libéralisme sans frein? non, merci, on a déjà donné!"
    –          "
    on a déjà donné"? Ah oui? Quand ça?

    Et by the way, l’islamisme est une menace exactement comme le christianisme en etait une en Juin 1940, quand les chrétiens ont attaqués la France avec a leur tete l’archeveque/general Guderian.

    Mancney

    Répondre
  2. Olivier Le Daim

    23 septembre 2011

    Ce qui est triste, c’est de classer Marine au milieu du "triste spectacle de la classe politique"…il faut vraiment être aveugle pour ne pas voir le fossé gigantesque entre la classe politique et Marine LE PEN, la seule à identifier et dénoncer clairement les menaces qui pèsent sur notre malheureux pays: mondialisme et islamisme!

    Marine dispose d’un programme social et économique parfaitement cohérent, dont la lucidité est mise en vidence par le désastre actuel de l’Euro et la crise financière, qui nous touche parceque les collabos du mondialisme, l’UMPS, ont abandonné les leviers de souveraineté nationale qui auraient pu permettre d’y faire face.

    Libéralisme sans frein? non, merci, on a déjà donné! Protectionisme? Oui, c’est ça aussi la défense de la France, c’est-à-dire de l’avenir de nos enfants.

    Répondre
  3. quintius cicinnatus

    22 septembre 2011

    Comme a son habitude , encore un excellent article de Monsieur Lambert avec cependant , e mon point de vue , un petit bémol :
    Si Carl Lang  se présente ( il aura le nombre de signatures nécessaires grâce aux chèques en blanc des maires U.M.P.) ce n’est pas exclusivement pour "emm….."  MLP mais parce que certains à l’extrème droite ( ? ) pensent qu’elle a jeté aux orties les "fondamentaux" d’une droite nationale ( nationaliste ? ) … En réalité le vote F.N. est un vote "protestataire" de citoyens modestes et sincères  qui sont désespérés mais restent sans véritable vision politique…il s’agit donc bien là d’un vote "populiste"  : le recours au Sauveur Suprême !

    Répondre
  4. HOMERE

    22 septembre 2011

    La peur n’évite pas le danger…et les français,du moins la majorité,s’estiment ils en danger ? non….ont ils peur ? certains, mais la plupart n’ont pas peur….on veut leur faire peur afin qu’ils ne se rebellassent point ou qu’ils votassent pour ceux qui leur semble vouloir protéger….

    Non !! les français sont divisés et leurs divisions s’accentue en permanence,au grand profit de ceux qui lui veulent du mal…..la rupture tant voulue par Sarkozy est là,patente, irréversible et inexorable.Le fossé droite/gauche est creusé profondemment par les outrances forcenées de la gauche envers le Président (le voyou de la République,le salut Hitlérien par les MJS,la constante recherche des affaires par les sites gauchistes tel Médiapart,les interventions permanentes des médias contre Sarkozy…..)

    Pas une journée ne se passe qu’il faille tailler Sarkozy en pièces…..le bouc émissaire de la République,c’est Sarkozy et,au delà de lui la fonction déchiquettée….dès son élection en 2007,déjà la gauche tapait dur le fameux "tout sauf Sarko" et ceci depuis quatre années.Je passe les conflits politiques incessants, les verbiages calomnieux,les attaques personnelles,les procès infinis….

    Aussi la famille, la nation, les moeurs,..tout va à la dérive.

    Que l’on s’en prenne à la classe politique devient un exutoire simple,qui satisfait tout le populo et qui joue les extrêmes qui n’en demandent pas moins…

    Sommes nous donc parfaits ? nous qui haïssons notre voisin, qui consommons des substances nocives,qui crachons sur tout ce qui n’est pas nous,qui ne pouvons supporter la moindre contrainte,qui rejettons notre propre pays et notre propre religion, qui se prosternons devant le veau d’or,qui ne bougeons pas le petit doigt devant des femmes tabassées par la voyoucratie,qui acceptons de voir nos lois bafouées, qui renonçons à toute action de dignité ??? es ce celà que nous reprochons aux politiques ??

    Oui alors nous aurons Hollande ou Sarkozy comme Président…..et qui d’autres ??? vous en connaissez vous des hommes ou femmes capables de les battre ??  ZERO !! du VENT !!

    Au fait !!! suis je bête……les français ???  ou sont ils ? …il n’y a plus qu’une France qui n’a d’existence que le nom…….le reste a disparu et les français avec….

    Mon Dieu sont ils bêtes !!

    Répondre
  5. Laudance

    22 septembre 2011

    Que sont les Français devenus que j’ai de si près connus ? Vus de l’étranger, ils sont les cocus de moins en moins contents, les électeurs trompés depuis trente ans par ceux qu’ils ont élus et réélus en alternance, mais toujours pour la même gouvernance de gauche ou de fausse droite. Comme ils l’ont voulu et ont toujours cru l’UMPS et ses promesses, ils ne sont pas à plaindre.

    Au contraire, ils vont en redemander en 2012 où le scrutin se limitera entre la peste et le choléra, entre Nicolas Sarkozy, le moindre mal, et le champion de la gauche officielle, archaïque, marxiste-léniniste et prête à toutes les opérations "portes ouvertes", afin de mieux soumettre les Gaulois à la charia. Ce sera, au choix, l’insipide François, Martine la première sectaire du PS, ou la madone du Poitou. 

    En effet, bien conditionnés par les médias que d’aucuns qualifient de merdias, ils n’oseront jamais, au-delà d’une partie de l’électorat, oser autre chose que le statu quo, car on leur a trop expliqué que le programme économique de Marine ne vaut pas… Le Pen de le prendre en considération. Il n’est pas crédible selon les experts en tromperies, inapproprié comme dirait DSK, le meilleur d’entre eux.

    Il est vrai que ces derniers issus de l’ENA, affiliés à l’UMP ou au PS, sont les mieux placés pour donner des leçons de gestion au FN jamais représenté bien qu’il ait déjà récolté les votes de nombreux Français. Mais encore trop nombreux sont ceux qui, parmi eux, dissimulent dans l’oubli les gens auxquels le pays doit son endettement et  son déclin, tous unis au sein de l’UMPS.

    Quant à son invasion dénoncée depuis longtemps par le père puis la fille Le Pen, elle est bien sûr le fruit de leur imagination, car tous les bien-pensants savent que l’immigration est une chance immense pour la France. Pour s’en convaincre, il suffit de quitter les salons parisiens, de se promener dans les cités, de prendre le métro ou d’écouter les personnes à qui, à la télé, on tend les micros.

    Ce faisant, vous constaterez qu’il existe encore quelques Blancs dans l’Hexagone. Heureusement d’ailleurs, car ce sont d’eux qu’on attend l’aumône ou plutôt les impôts destinés à financer les programmes de leurs « zélites » et subvenir aux besoins de leurs envahisseurs accueillis à bras ouverts, avec l’argent des autres, par les apôtres du multiculturalisme et fossoyeurs de l’identité nationale.

    Tout cela fait de la gent politique française une caste bien plus que lamentable. En effet, elle est corrompue, nuisible et  dangereuse, ainsi que le prouve régulièrement son soutien aux dictatures arabes et africaines, et le rappellent ses mains ensanglantées en maints endroits comme en Côte d’Ivoire et au Rwanda. Et la voilà qui, maintenant, va se consacrer à un état palestinien comme si Gaza et le Hamas n’existaient pas !  

    Répondre
  6. georgette

    22 septembre 2011

    En ripoublik les enclumes sont fracile a localiser…..elles portent tous des rosettes

    Nouveau rebondissement dans l’affaire Karachi. Après l’interpellation lundi de Thierry Gaubert, l’ex-conseiller de Nicolas Sarkozy, c’est au tour de Nicolas Bazire, directeur de cabinet d’Edouard Balladur de 1993 à 1995, d’être lui aussi interpellé.

    Selon le JDD.fr, Nicolas Bazire a été arrêté et placé en garde à vue mercredi matin à Paris pour être entendu par les enquêteurs de la Division nationale des investigations financières (Dnif), chargée de l’enquête.

    Son domicile et ses locaux professionnels font également l’objet d’une perquisition.

    Nicolas Bazire est l’actuel directeur général du Groupe Arnault, conseiller référendaire honoraire à la Cour des comptes, chevalier de la Légion d’honneur… mais aussi, un ami proche de Nicolas Sarkozy.

     

    pauvre france…

    Répondre
  7. simplet

    22 septembre 2011

    Le peuple de France a peur, dites-vous. Mais moi, je croyais avoir toujours su que gouverner, c’est fondamentalement “faire peur et faire croire”. C’est quand même plus précis que le dérisoire “gouverner, c’est prévoir”, dont certains journalistes aiment bien décorer leurs articles.

    Répondre
  8. ozone

    21 septembre 2011

    D’ailleurs si les français sont si nombreux a regarder les interventions politiques a la télé c’est bien parce qu’ils sont pommés,ils ne supportent plus Sarkozy mais en face ils ne voient rien de bien bandant,la voie est ouverte au "guide providentiel",

    Qui aura l’intélligence pour cela,en tous cas,si Sarkozy repasse en 2012 le pays va rentrer dans une profonde dépréssion morale.

    Au plus mauvais moment

    Répondre
  9. Anonyme

    21 septembre 2011

    Lambert Christian  : " Le triste spectacle de la classe politique française"
    –        Ok, ce sont tous des assholes, et si on parlait un peu du triste spectacle des Franchouilles qui les ont mis au pouvoir – DEUX fois Mitterrand ! et Chirac apres! – et qui assistent sans bouger, impuissants et pathétiques, a la chute de notre Pays?

    Lambert Christian  : "Il reste l’essentiel : l’électorat du FN est, en grande partie, composé de braves gens de condition modeste au bord du désespoir et, en réalité, ce sont eux qui feront la décision en mai 2012."
    –        Modestes et désespérés? Ça va faire beaucoup de monde! La décision des "modestes et désespérées"! C’est un gag, non?

    Lambert Christian  : "(..) force est de constater que l’impuissance et la division du monde politique français ont fait en sorte que, désormais, le peuple de France a peur."
    –        Le peuple de France n’a besoin de personne pour avoir peur… Juste chuchotez a l’oreille "Mahomet", et vous verrez le résultat!

     Lambert Christian  : " (..) mais qui va encore payer la dette des Grecs, qui ne tiennent aucune de leurs promesses, les plus beaux flibustiers que la terre ait portée…"
    –        Heureusement qu’il y a les Grecs pour porter la lanterne… C’est sur que les Franchouilles, bande de socialistes conscients et inconscients, n’arrivent pas a la cheville des Grecs.

    Quelqu’un va-t-il enfin se décider a demander le retour au Jus Sanguinis pour ouvrir une petite lueur a l’horizon, non?

    Mancney

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)