Le virage étatiste du programme du FN

Posté le avril 12, 2015, 11:47
15 mins

Florian-PhilippotRenaissance catholique a effectué une lecture critique du programme du FN. Extraits :

« […] Par delà les déclarations médiatiques la méthode la plus sûre pour connaître le projet politique du Front national est de travailler sur le programme, élaboré à l’occasion de l’élection présidentielle de 2012, tel qu’il est disponible à ce jour sur le site officiel du FN. Il sera également précieux de comparer ce programme à celui qui existait depuis 1993 sous le titre : 300 mesures pour la Renaissance de la France.

Les points positifs

Sans surprise les points positifs majeurs de ce programme ont trait à la volonté de recouvrer une véritable indépendance nationale et de réinstaurer un état fort. Citons quelques mesures de bon sens : sortie du commandement intégré de l’OTAN, caractère crucial d’une puissante flotte de guerre, expulsion de tous les clandestins, remise en cause des accords de Schengen, recentrage de l’État sur ses fonctions régaliennes, suppression de l’AME (Aide Médicale d’État) et du regroupement familial, diminution drastique de l’immigration légale, prédominance de la loi française sur les traités européens, création d’un revenu parental « dès que les finances le permettront » d’un montant égal à 80% du SMIC, baisse à 14 ans de l’âge de l’apprentissage…

La sortie de l’Euro est également une mesure emblématique dont, bien franchement, je ne sais pas si elle est encore possible dans un pays dont l’endettement est égal au PIB annuel alors que la moitié de la capitalisation de la bourse de Paris est détenue par des fonds étrangers.

Enfin chacun se réjouira de l’annonce du refus du mariage homosexuel.

Les propositions surprenantes

De très nombreux observateurs en ont fait la remarque : sous l’influence, semble-t-il, de Florian Philippot, énarque, fils d’enseignants et gaulliste revendiqué le nouveau programme du Front national fait la part belle à l’État.

L’ENM sera supprimée mais pas l’ENA qui accueillera des « fonctionnaires patriotes », les « services publics » seront sanctuarisés, La Poste redeviendra un établissement public de l’État, la distribution de l’eau sera municipalisée.

C’est cependant à propos de l’école que sont observées les propositions les plus surprenantes. « L’école est un service organique de la République » affirme le programme insistant sur la « préparation à la citoyenneté », et l’ « école de la République ». Il n’y a aucune remise en cause du fonctionnement du Ministère de l’Éducation nationale. Il n’est fait aucune mention d’une possible autonomie accordée aux directeurs d’école ni de la cogestion de l’enseignement par le tandem ministère-syndicats. L’enseignement sous contrat, bien qu’il représente 20% des effectifs scolaires, n’est pas cité ni a fortiori l’enseignement hors contrat. La seule mention des parents se trouve dans une injonction les appelant à apprendre le français en rappelant que : « Le parent d’élève n’est pas le client du professeur. » On pourra enfin s’étonner du regret affiché qu’il n’y ait pas plus d’enfants de moins de 3 ans en maternelle !!!

Économiquement ce programme est marqué par une pression fiscale accrue. De nouveaux impôts seront instaurés sur les entreprises délocalisées, un taux d’IS (Impôt sur les Sociétés) unique à 34% sera établi, les « valeurs foncières surannées » seront revues ce qui entraînera mécaniquement une hausse des impôts locaux, la TVA sera majorée pour les produits de luxe, une « surtaxe des superprofits des grands groupes pétroliers et gaziers » sera mise en place, une taxation complémentaire des revenus du capital financera les retraites, etc.

Plus surprenant : « Les prix de certains produits alimentaires de première nécessité (lait, pain, beurre, farine…) feront l’objet d’un encadrement légal » et l’échelle mobile des salaires sera rétablie.

Enfin l’âge légal de la retraite sera ramené à 60 ans, le système de retraite par répartition étant maintenu. Les salaires jusqu’à 1,4 fois le SMIC seront augmentés de 200€. […]

Dans l’introduction au programme de 1993 du Front national le mot de civilisation était employé onze fois en neuf pages. Cette civilisation, ancrée dans notre tradition, mettait au premier plan la défense de la famille et de la vie, la liberté d’entreprendre et pour les parents d’éduquer leurs enfants selon leurs convictions, une volonté de réduire le rôle d’un État omni présent mais incapable d’assumer ses fonctions régaliennes.

Concrètement la valorisation de la famille et de la vie passait par :

  • la création d’un revenu parental égal au SMIC
  • la valorisation légale du mariage
  • le vote familial, c’est-à-dire qu’à l’occasion des élections, dans une famille le père aurait disposé des voix de ses garçons mineurs et la mère de celle de ses filles également mineures
  • le déremboursement de l’avortement
  • la facilitation de l’adoption pré natale
  • la protection des enfants contre la pornographie
  • l’institution du chèque scolaire, permettant à chaque famille de financer la scolarisation de ses enfants dans l’école de son choix
  • la suspension des droits de succession dans la famille afin de permettre la transmission des patrimoines
  • la suppression progressive de l’IRPP

Aucune de ces mesures, sauf la facilitation de l’adoption prénatale, n’a été retenue dans le nouveau programme. Il s’agit, bien sûr, d’un choix volontaire mené parce que les temps auraient changé. Certes depuis 1993 les temps ont changé. Ce qui n’a pas changé ce sont les attaques constantes contre le modèle familial traditionnel (un père, une mère et leurs enfants communs) dont, semble-t-il, peu de dirigeants du Front national semblent être les adeptes à défaut d’être les théoriciens. Or tout dans la société repose sur la famille : la transmission de la vie qui assure la pérennité de la société, soutient la consommation et finance les retraites, l’éducation qui transmet les valeurs d’une civilisation, réduit les besoins d’aides sociales et de…police, les véritables solidarités qui s’exercent d’abord entre personnes ayant des liens de sang, des valeurs ou des intérêts communs. Sans remise en cause radicale des paradigmes actuels on ne voit pas ce qui justifierait l’affirmation optimiste selon laquelle : « Notre déséquilibre démographique est provisoire. »

En ne prenant pas position sur ces questions de civilisation ce programme semble porteur de deux difficultés. D’abord il réduit la crise que vit notre pays à des notions matérialistes de chômage, de pouvoir d’achat, de niveau de vie ce qui est une erreur. Ensuite il rend peu crédible la cohérence d’un gouvernement partagé entre laïcards frénétiques et catholiques de conviction, militants LGBT et tenants du mariage traditionnel, étatistes et libéraux, etc. […]

A la lecture de ce programme il apparaît clairement qu’il n’est pas un programme de rupture avec la situation présente. Deux bouc-émissaires sont présentés comme responsables de quasiment tous nos maux :

  • l’immigration
  • le grand patronat et les multi nationales du CAC 40, « ivres d’expansion mondiale ». La finance qu’il s’agit de « mettre au pas ».

René Girard a magistralement démontré que la théorie du bouc émissaire permet à une société de s’exonérer de ses propres fautes et de masquer ses échecs. Hier c’était le Juif, les 200 familles ou les congrégations, aujourd’hui c’est l’immigré et la finance internationale. Interrogé sur les moyens de financer le retour à la retraite à 60 ans, la Sécurité Sociale, les retraites des fonctionnaires, les services publics… Louis Aliot vice-président du Front national répondait le 12 décembre 2014 dans un entretien aux Quatre vérités Hebdo : « Nous pensons qu’il existe d’énormes sources d’économie (coût de l’immigration, de l’Union européenne, de la fraude…) et qu’il n’est pas nécessaire d’abaisser le niveau de protection sociale dans notre pays. » Le fait est qu’il n’y a plus un seul pays d’Europe occidentale dont l’âge de la retraite ne soit pas déjà effectif ou programmé à 65 ans. Par quel miracle échapperions-nous au lot commun ?

Les raisons avancées de la dette publique laissent de même pantois :

  • « forte baisse des recettes fiscales avec les cadeaux fiscaux successifs aux entreprises et aux contribuables les plus riches
  • interdiction de financer les déficits par la banque centrale
  • variation des taux d’intérêt »

S’il est prévu de financer l’augmentation de salaire de 200€ des bas salaires par une taxe de douane sur les produits importés rien ne semble prévu pour le financement, de l’inéluctable augmentation des salaires, au-dessus de ces salaires les plus bas. Qui croira que le petit chef payé 150 € de plus que son collaborateur va accepter de voir celui-ci devenir plus payé que lui ?

Le modèle jacobin est omniprésent. Il est sans cesse question de l’Etat, « fort » et « stratège ». Les récents déboires d’Areva devraient, peut-être, incliner à plus de modestie sur les vertus de l’État stratège cela d’autant plus que peu de dirigeants du Front national semblent pouvoir s’enorgueillir de succès entrepreneuriaux hors du commun.

Concernant l’école il s’agit de se réapproprier « la culture des hussards noirs de la République ». Le programme de 1993 affirmait au contraire : « Nous entendons rendre aux citoyens et d’abord aux familles le droit de choisir l’école qu’ils veulent. Ils sont maîtres de l’éducation et de l’enseignement de leurs enfants. »

Pas une seule fois le mot de subsidiarité n’est employé. Bien au contraire il s’agit de « détruire les féodalités », transférer à l’État les transports régionaux et l’action économique, nationaliser les banques en difficulté, « mieux contrôler » l’enseignement supérieur…

L’individu se retrouve seul face à l’État : « La République ne reconnaît aucune communauté. » Les « valeurs républicaines » sont un leitmotiv récurrent sans qu’elles ne soient jamais définies […]

Dans les trois raisons qui imposent de mettre fin à l’immigration les deux premières sont économiques (moyen du patronat pour agir sur les droits sociaux, coût pour la collectivité), seul la troisième observe qu’il s’agit d’une « source de tension dans la République. »

Concernant la famille il est plus souvent question de politique « nataliste » (pour payer les retraites) que de politique « familiale » pour permettre aux parents d’avoir le nombre d’enfants qu’ils souhaitent sans être pénalisés financièrement. « Le pouvoir d’achat constitue la première préoccupation de millions de nos compatriotes. » Est-ce certain ? N’est-ce pas plutôt notre perte d’identité ? Qui aujourd’hui sur la défense du pouvoir d’achat peut rassembler les foules qui défilent contre le mariage pour tous ?

[…] La tonalité générale de ce programme est à mille lieues des 300 mesures pour la renaissance de la France de 1993. Une approche organiciste et incarnée de la société à laissé la place à une conception matérialiste et assistée des relations sociales. […] »

44 réponses à l'article : Le virage étatiste du programme du FN

  1. quinctius cincinnatus

    17/04/2015

     » M ‘enfin  » un Parti Jacobin n’ a nul besoin de  » prendre un virage  » pour devenir …  » étatiste  » , cela est inclus dans ses gènes … Encore une erreur ( grave ) de jugement commise par ceux qui  » se sont chargés  » de  » nous  » défendre !

    Répondre
  2. pi31416

    17/04/2015

    « Les prix de certains produits alimentaires de première nécessité (lait, pain, beurre, farine…) feront l’objet d’un encadrement légal »

    Heureusement que le PQ n’est pas classé produit alimentaire de première nécessité sinon on en aurait pénurie comme sous le caudillo rojo rojito Chávez et il faudrait apprendre à se torcher de trois cailloux.

    Et le plus beau:

    « l’âge légal de la retraite sera ramené à 60 ans, le système de retraite par répartition étant maintenu »

    Avec Marine 2+2=5

    Pardon, il y a encore plus beau:

    « dans une famille le père aurait disposé des voix de ses garçons mineurs et la mère de celle de ses filles également mineures »

    Avec Marine, Mohamed, ses quatre fatmas et leurs 42 gniards dicteront les lois.

    Mais pas de panique!

    « Aucune de ces mesures, sauf la facilitation de l’adoption prénatale, n’a été retenue dans le nouveau programme »

    N’empêche, il s’en sera fallu de peu. A la prochaine?

    Répondre
    • qiuinctius cincinnatus

      17/04/2015

      à @ pi

      Le F.N. de Marine c’ est la quadrature du cercle enfin résolue ! … l’ E.N.A. ( et ses produit dérivés ) restant tout de même une source d’ erreur(s) !

      Répondre
      • qiuinctius cincinnatus

        17/04/2015

        ses produitS

        Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    16/04/2015

    l’ AUTRE choix l’ U.M.P. … oui mais …

    le Comité National des Investitures ( C.N.I. ) de l’ U.M.P. vient de refuser in -extrémiste la proposition du triumvirat infernal composé de Sarkozy, Juppé et Raffarin, de faire de Virginie Calmels , ex patronne d’ Edemol, sa tête de liste en Aquitaine Coppé soulignant qu’ elle n’ est pas encartée au Parti ( bientôt … Républicain comme aux … U.S. et on sent là la patte créative du Levantin ) et Guainot poussant même l’ ironie jusqu’ à dire que cette  » novice  » en politique venait de la …téléréalité  »

    électeurs qui vous dites de droite vous avez des génies aux commandes !

    Répondre
    • qiuinctius cincinnatus

      17/04/2015

      in extremis !

      Répondre
  4. BRENUS

    14/04/2015

    Pour faire votre éducation sur tous les sujets et ici sur le FN , consultez l’oracle jojo, le Pic de la Mirandole des 4V. Il sait tout sur tout et vous assène ses certitudes sans mollir, comme a des débiles. Mais ne nous plaignons pas : il semble que le ou les « modérateurs » apprécient de voir tous les articles pourris par les commentaires du (des) parasites gaucho-trotskystes.

    Répondre
  5. Sancenay

    14/04/2015

    Le point le plus négatif du FN bad loock ou new look, selon, est en amont de ce new programme bricolé pour faire « moderne » : il est dans la restriction convenue de la liberté d’expression : pour exister selon l’Enarque Monsieur Philippot ( donc pur produit du système ) et ses serviteurs, y compris Marine, il faut parler la novlangue du système , du politiquement correct.
    Ainsi de la sémantique convenue, on passe aux principes convenus : « on ne va pas abroger l’IGV », « la PMA, GPA cela relève de la spère privée » etc …pouraient très logiquement devenir des réponses consuelles du « Front baissé », ou de l’Echine courbée -l est également question de changer le nom du mouvement du Président banni-.
    Ceci n’apparaît pas nécessairement comme de la science fiction lorsque l’on entend Monsieur Alliot piaillant sur les antennes de télé, au secours de sa Marine passant- dangereusement- le cap Horn : « Jean-Marie Le Pen est défendu par la frange la plus réctionnaire du FN. »
    Bel exemple d’exploit servile qui ne peut que réjouir au passage notre ami « Jaurès » et ses accusation marxo-léniniste peu « innovantes » comme disent les cuistres « d’antisémitisme ».
    C’est dommage que notre ami Maugendre ait encore perdu l’occasion de défendre la liberté d’expression plus que jamais contrainte, car il a au moins autant intérêt à le faire que chacun de nous, petits hommes encore libres, s’il veut encore écrire sans contrainte ses livres et les vendre.

    Répondre
  6. fbastiat

    13/04/2015

    Le FN c’est plus d’Etat et moins de liberté. Très peu pour moi.

    Répondre
    • lombard

      14/04/2015

      bonjour
      de quelle liberté ??celle de devenir dhimmis dans une future proche société qatari . le doublement du nombre des mosquées vient d’être voté et vous continuez a refendre L’UMPS… partez donc ,moi je ne veux pas de vous dans notre prochaine société et si nous n’y arrivons pas avec cette France bien détruite , je n’attendsque la libanisation !!!!!

      Répondre
      • Jaures

        14/04/2015

        Si vous êtes contre les musulmans, ce n’est pas le nombre de mosquées à venir qui devrait vous ennuyer mais le fait qu’elles seraient remplies.
        Comme ce n’est pas le fait que certaines églises soient détruites et que de nombreux biens ecclésiastiques soient vendus qui devraient ennuyer les chrétiens mais le fait que ces lieux de cultes soient vides et inutiles.
        Quand ceux-ci se remettront-ils en cause au lieu de se lamenter et d’accuser le concurrent d’empiéter sur son marché protégé ?

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          14/04/2015

          On s ‘en doutait ; @ Jaurès n’ a pas une vision civilisationnelle du problème, seulement une vision … marchande et , curieusement, celle d’ un marché libre , mondialisé, des cultures ( donc également des Religions ) … Le problème , voyez vous @ Jaurès, n’ est pas dans la Religion islamique elle même, mais c’ est celui [ le problème ] de ceux qui actuellement de l’ Arabie Saoudite à Wall-Street , en passant par le P.S. et l’ U.M.P. et … Tel Aviv font implicitement la  » promotion  » pour des raisons précisément mercantiles, mais également aussi  » racistes « , d’ un retour à la  » barbarie  » …. ce dont ils viennent, ces idiots, de s’ apercevoir récemment … Personnellement je préfère l’ Islam des Mollahs à celui des Imams … ce n’ est apparemment pas l’ option de Fabius , mais heureusement celle d’ Obama tant injurié sur ce blog ( sans doute parce qu’ il est métis )

          Répondre
    • quinctius cincinnatus

      15/04/2015

      difficile cependant de faire encore plus d ‘Etat et encore moins de libertéS … mais nous savons tous  » qu’ impossible n’ est pas français !  » … tous les  » espoirs  » sont donc permis

      Répondre
  7. druant philippe

    13/04/2015

    Ils pourraient même se retrouver circoncis / voilées et vivant dans un pays ruiné .

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    13/04/2015

    projet de loi sur le renseignement

    sondage ( du Media il est vrai )

     » 63 % des Français  » favorables  » à une diminution des libertés  » … je me sens de moins en moins Français !

    Répondre
  9. HOMERE

    13/04/2015

    Obachiwa est juste dans le sens où MLP n’a contribué en rien au programme du FN.Elle a une capacité intellectuelle limitée et,en tout cas,incapable d’argumenter les propres propositions du programme de son parti.En fait c’est l’énarque de service Florian qui pilote au grand dam du vieux rabougri….et en plus homo !! un comble !
    Le FN manque cruellement de compétences et de cadres pour pouvoir constituer un gouvernement solide…beaucoup d’eau passera sous les ponts avant de voit ce mouvement aux responsabilités…beaucoup !!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13/04/2015

      il est vrai que les » compétences  » se bousculent à l’ U.M.P. du sommet à la base ! des  » cadres  » il y en a, c’ est certain pour emboiter les pas du  » chef  » dont on peut rappeler quelques hauts faits : l’ explosion de la dette, l’ absence de réformes ou alors des réformes  » à la lisière « , le traité de Lisbonne , la destruction de la Libye etc … un  » cerveau  » certes mais un cerveau d’ agité !

      Répondre
    • obachiwa

      13/04/2015

      @HOMERE: c’est vrai, MLP a herite du FN tel qu’il etait, mais elle n’a en rien contribue a l’elaboration de son programme. Et aujourd’hui, Philippot parait en etre le patron. Et la ligne du parti a completement change. Bref le FN est devenu « comme tout le nonde ». Pour moi c’est NIET.

      De toute facon, je ne crois pas un seul instant que MLP puisse etre en jour aux commandes du pays. Mais peut etre Marion.

      Répondre
        • quinctius cincinnatus

          14/04/2015

          Olympe … de Gouve ?

          Répondre
          • Jaures

            14/04/2015

            Olympe Le Pen.

          • 15/04/2015

            non, Olympe Maréchal- qq chose. la fille de Marion ne s’appelle pas Le Pen.

    • 13/04/2015

      « Elle a une capacité intellectuelle limitée et,en tout cas,incapable d’argumenter les propres propositions du programme de son parti. »

      vous n’avez pas dû regarder beaucoup de ses interviews! quand on la laisse parler, elle argumente.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        14/04/2015

        elle a la faconde , cela est vrai … mais la réflexion GLOBALE l ‘ a t elle ?

        Répondre
  10. Jaures

    13/04/2015

    C’est tout simplement que le FN n’est plus un parti d’extrême droite.
    Jusqu’en 2007, le programme gardait une certaine cohérence: celle d’une droite ultralibérale, réactionnaire, traditionaliste, autoritaire et antisémite.
    Marine Le Pen disait alors ne pas avoir de désaccords avec son père.
    L’analyse de l’échec de 2007 aboutit au changement radical de stratégie. Pour maintenir à flots la petite entreprise familiale il s’avérait nécessaire de s’ouvrir vers de nouveaux marchés. La crise économique ayant mis à mal l’idéologie libérale, on en prit le contrepied avec un programme social-étatiste proche de l’extrême gauche. C’est « l’UMPS » qui tout à coup devenait ultralibéral.

    Le programme du FN est devenu populiste: on se plie aux aspirations de l’opinion, même les plus contradictoires, pour capitaliser les protestataires de toutes obédiences.
    Les propositions qui en résultent sont donc totalement contradictoires: on multiplie les dépenses en prétendant baisser les impôts, on affirme soutenir les entreprises tout en promettant une hausse générale des salaires et une baisse de l’âge de la retraite, on propose une « nationalisation » de l’agriculture alors que ce secteur vit largement sur l’exportation,…

    Evidemment, pour mettre en place ces politiques irrationnelles, on avance des financements irrationnels. Le prétendu coût de l’immigration change selon les besoins: 50, 70, 110 milliards. On avance les chiffres les plus fantaisistes sans qu’aucune étude fiable fasse l’unanimité. De même, la sortie de l’euro et de l’Europe aurait des conséquences difficilement prévisibles. Comment peut-on bâtir un programme basé sur des financements aussi incertains à la lumière d’aucune expérience observée où que ce soit ?

    Enfin, avec plus d’élus, le FN doit à présent gérer les tentations de s’écarter du droit. Comme lorsque le FN a obtenu quelques mairies, ses élus et cadres commencent à être impliqués dans des affaires troubles.
    Le FN ne peut cumuler les avantages d’un parti protestataire et ceux d’une formation pouvant prétendre gérer le pays. La petite entreprise familiale va devoir préciser son positionnement sur le marché et ne pas se disperser sur des segments qui ne correspondent pas à son métier d’origine ni à l’image de sa marque.

    Répondre
    • orldiabolo

      13/04/2015

      Pour une fois bien d’accord avec Jaures, mais il faut aller au bout du raisonnement… 1°) L’UMPS n’est pas ultralibéral (c’est un simple slogan de l’extrême-gauche), ni même libéral ; il est foncièrement étatiste, fiscaliste et bureaucratique. 2°) Comme le FN n’est plus libéral, ce qui nous manque donc pour nous redresser, c’est un vrai parti… libéral ! 3°) Les programmes… les programmes… vous connaissez beaucoup de partis qui les respectent une fois élus ? A part les « avancées » maçonniques genre mariage gay, euthanasie ou IVG open bar, rien ne change réellement avec les alternances jusqu’à présent…

      Répondre
      • Jaures

        14/04/2015

        Le FN étant lui-même étatiste et fiscaliste, peut-on parler d’un FNUMPS ?

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          16/04/2015

          il est beaucoup plus simple, mais non simpliste, de parler de jacobinisme

          Répondre
  11. Boutté

    13/04/2015

    Ce qu’il fau faire , c’est une étude comparée, ligne par ligne et point par point, entre les divers programmes des candidats potentiels à cette élection magistrale, sans phraséologie ni commentaire préconçu . Tout ne réside pas dans l’Economie ni dans la Morale ni dans le Social , mais à chaque point analysé correspondent des effets collatéraux qu’on ne peut éviter de prévoir .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13/04/2015

      Enfin, sur ce blog, une vision GLOBALE de la vie politique … mais savoir aussi que les ( TROP BEAUX ) programmes ne sont pas faits pour être tenus

      Répondre
  12. quinctius cincinnatus

    13/04/2015

    Une  » information  » ( Le Figaro ) a prendre en compte :

     » De Sarkozy à …. Valls les  » politiques  » votent Hillary Clinton  »

    Quand on sait que lors de ses déplacements en avion cette Dame ne lit que des revues consacrées à  » l’ architecture  » intérieure , on peut être certain qu’ il y aura des  » changements  » à la Maison Blanche si elle est ( malheureusement pour tous ) élue

    Répondre
  13. quinctius cincinnatus

    13/04/2015

    Qu’ attendre d’ autre d’ un énarque plus  » chevènementiste  » que  » gaulliste  » ? … Ceci a au moins le mérite de mettre en évidence que notre  » haute administration  » ne sera jamais libérale … c’ est pourquoi je NE VOTE JAMAIS POUR UN ENARQUE !

    Répondre
  14. 13/04/2015

    L’ensemble de l’article me semble intéressant mais cependant quelques affirmations ne me semblent pas assez honnêtes comme par exemple :
    «A la lecture de ce programme il apparaît clairement qu’il n’est pas un programme de rupture avec la situation présente. Deux bouc-émissaires sont présentés comme responsables de quasiment tous nos maux »:l’immigration
    le grand patronat et les multi nationales du CAC 40, « ivres d’expansion mondiale ». La finance qu’il s’agit de « mettre au pas ». Oui effectivement, l’immigration nous coûte au bas mot au moins 110 milliards € par an ! Et pour le second point Il est absolument nécessaire de changer cela aussi !
    Mais sinon, je trouve que cet article est bon aussi. Un bémol comme souvent sur tous les sites : il faut parler des chrétiens et non et non exclusivement des catholiques car même s’ils sont les plus nombreux ils ne sont pas les seuls chrétiens en France et dans le monde mais font toujours leur publicité, cela date de la création de ce mot de catholiques vers 200 après J.-C. afin d’essayer de montrer qu’ils sont la seule vraie voie du christianisme, ce qui est faux. Je suis moi-même un ancien membre de cette église que j’ai quittée vers 25 ans. Je suis aujourd’hui depuis 1970 membre de la véritable Église De Jésus-Christ qui a été restaurée le 6 avril 1830, date anniversaire de la naissance et de la résurrection de Jésus-Christ. La véritable prêtrise De Dieu, qui avait été perdue au cours du deuxième siècle à cause de la martyrisation a ainsi été rétablie afin de préparer La Seconde Venue.
    Il y a beaucoup de fausses doctrines dans l’église catholique aussi ce qui ne m’empêche pas de défendre mes frères et sœurs de cette église chaque fois que c’est nécessaire et que je peux

    l’immigration

    Répondre
    • Jaures

      13/04/2015

      Si l’immigration nous coûtait 110 milliards par an, les pays sans immigration devraient bien mieux se porter que ceux qui subissent des flux migratoires. Est-ce le cas ?

      Répondre
      • 13/04/2015

        pourquoi voulez-vous qu’ils se portent mieux, quand l’aide qu’on envoie va à leurs dirigeants-dictateurs?

        Répondre
        • Jaures

          13/04/2015

          Donc, vous pensez que les pays qui ont une forte immigration et malgré le coût exorbitant de celle-ci, sont encore en capacité d’aider les gouvernements sans immigrés ?

          Répondre
      • quinctius cincinnatus

        13/04/2015

        et c’ est bien le cas !

        Répondre
  15. obachiwa

    13/04/2015

    Excellente, excellente analyse. Le FN n’est plus celui de JMLP, je m’en etais rendu compte depuis longtemps et j’ai d’ailleurs dit que je ne voterai plus pour ce parti. Il n’y a plus personne pour qui voter et il n’y a plus rien a attendre de ce pays..

    Ce qui laisse effectivement pantois, c’est qu’en lisant certains paragraphes concernant ce programme de merde, (rapport 1993/2014) j’ai l’impression d’entendre les connards de ce gouvernement, ni plus ni moins.

    Par ailleurs je n’aime par MLP qui ne me parait pas tres intelligente, et plutot inculte, plus politicienne que femme politique. A part une demarche et des propos manifestement volontaristes, je n’arrive pas a savoir ce qu’elle pense des valeurs essentielles (de 1993 donc) qui peuvent assurer la survie du pays. Encore que, au vu du programme, elles ont disparu. Dont acte.

    H16 de contrepoints a raison « ce pays est foutu ».

    Répondre
    • 13/04/2015

      Vous avez peut-être raison, Obachiwa, mais MLP est la seule à vouloir arrêter l’immigration. Or j’ai appris ce matin que le gouvernement était favorable au doublement des mosquées, avec tout ce que cela comporte: la charia, le délit de blasphème, etc… http://christinetasin.over-blog.fr/2015/04/le-gouvernement-dit-oui-au-doublement-du-nombre-de-mosquees-en-france.html

      Alors, je continuerai de voter pour elle, car je ne veux pas que mes petits-enfants soient circoncis et/ou portent des voiles..

      Répondre
      • Jaures

        13/04/2015

        Je comprends que vous ne souhaitiez pas que vos « petits-enfants soient circoncis et/ou portent des voiles. », mais souhaitez-vous pour autant que ceux-ci vivent dans un pays ruiné par une politique économique suicidaire ?
        Quel refuge idéologique trouveront jeunes et pauvres si le FN applique son programme avec les conséquences prévisibles ?

        Répondre
        • 13/04/2015

          ah? on n’est pas déjà « dans un pays ruiné par une politique économique suicidaire »?
          je croyais…

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            13/04/2015

            nous sommes dans un pays où tout va bien mieux qu’ ailleurs ! c’ est ce que vous dit @Jaurès … et vous n’ êtes pas convaincue ?

          • 13/04/2015

            « ’ est ce que vous dit @Jaurès … »

            qui ça???

          • Jaures

            13/04/2015

            Chère Philiberte, si vous voyagiez un peu, vous verriez que, malgré les difficultés qu’il rencontre, notre pays est loin d’être dans la situation de, par exemple, les pays sans immigration.
            D’ailleurs, dés qu les pays sont en ruine, les immigrés le fuient: des centaines de milliers sont partis d’Espagne ces 4 dernières années.
            Le problème est que, généralement, les jeunes autochtones prennent le même avion. L’Espagne voit sa population décroitre depuis 4 ans.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)