Le voile islamique à l’université cache bien davantage que les cheveux !

Posté le 19 août , 2013, 5:13
2 mins

Communiqué de Jacques Myard,

député UMP, Président du Cercle Nation et République

le 6 août 2013

En demandant l’interdiction des signes religieux à l’université, le Haut Conseil à l’intégration a la lucidité et le courage de dénoncer des dérives qui menacent la cohésion et la paix universitaire, fondements mêmes de l’excellence des études supérieures.
Il est en effet évident que le port du voile islamique suivi du refus de la mixité, justement pointés par les présidents d’université, constituent une démarche communautaire qui ne s’arrêtera pas à ces signes visibles et se poursuivra pour imposer des règles religieuses dans l’espace public contraires à la laïcité et à l’unité de la République.
De deux choses l’une :

  • soit on met fermement un terme à ces dérives communautaristes , véritable poison de la société ;

  • soit par laxisme et lâcheté on joue un prétendu apaisement et demain on fera face à des actions de prosélytisme bien plus conséquentes qui conduiront à de sérieux affrontements, voire à la guerre civile !

    L’heure n’est pas à rendre « la laicité aimable » comme l’affirment certains députés du PS en affirmant que la loi sur l’interdiction du voile intégral est inapplicable, SIC ! Elle n’est inapplicable que pour ceux qui ne veulent pas voir la réalité en face et fuient leurs responsabilités tel Ponce Pilate !
    A ce titre les premières réactions de l’Observatoire sur la laïcité laissent perplexes et la politique du « pas de vagues » que certains de ses membres semblent vouloir adopter n’est pas de nature à conforter la nécessaire fermeté pour maintenir la cohésion nationale et le vouloir vivre ensemble !

8 Commentaires sur : Le voile islamique à l’université cache bien davantage que les cheveux !

  1. lombard

    21 août 2013

    bonjour
    refus de s’intégrer ,donc retour au bled définitif….

    Répondre
  2. pascaline

    20 août 2013

    Merci pour votre site!.

    Répondre
  3. Le Nouveau Croisé

    20 août 2013

    A force de laxisme et de paroles lénifiantes les hommes politiques français ont transformés le peuple non plus en veaux mais en moutons. Les égorgeurs sont chez nous et n’attendent qu’un ordre pour agir .

    Répondre
    • Amoros

      22 août 2013

      Même pas en moutons. En grosses larves blanches et grasses, oui..

      Répondre
  4. Philippe Lemaire

    20 août 2013

    Pour comprendre cette peste mortifère qu’est l’islam, lisez le chapitre VI de l”Apocalypse’ de saint Jean. L’islam c’est le ‘cheval verdâtre’…

    Répondre
  5. freti

    20 août 2013

    Prophéties de La Fraudais

    I,236 :
    La fille aînée de l’Eglise sera divisée, partagée, déshonorée, souillée de crimes.

    I,163 :
    Le peuple français va descendre aux dernières limites de la honte et du mal.

    II,105 :
    Ils ont déjà la corde à la main, ceux qui vont conduire des milliers de Français à la mort la plus affreuse. La France devient le repaire d’un grand nombre d’étrangers qui écoute si l’horloge de la sentence ne va pas bientôt sonner. Oui, elle va bien bientôt sonner et le jour va bientôt entrer dans son déclin.

    III,67 :
    France, tu ne pourras renvoyer ces étrangers.

    III, 117 :
    Les gardiens de la paix seront interdits d’entrée et de circulation dans les villes. Ce sera le dernier moyen de laisser tout livrer, en liberté, au terrible pillage.

    III,118 :
    La guerre civile sera terrible.

    III, 56 :
    Lors de la mortelle crise révolutionnaire, les étrangers, dont le désir est rempli d’une violence qui ne se possède pas, les étrangers seront maîtres en France.

    révélé à
    Marie-Julie Jahenny
    à la fin du XIXème siècle
    (Ed. Résiac)

    Note : La Fraudais est un hameau breton

    Répondre
  6. mariedefrance

    19 août 2013

    Bla…. bla…. bla.
    J’ai déjà donné.

    Répondre
  7. whalid

    19 août 2013

    Quand le croissant voudra se fondre aux cendres de la croix, le royaume de Babel sans tête se déchirera…
    Thaleb, chapitre 7, verset 13
    You tube : elzoc factum

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)