Le bon sens de Jean Arthuis oublie l'immigration

Posté le juillet 15, 2010, 12:00
2 mins

 

Dans un entretienau Figaro, Jean Arthuis, président de la commission des finances du Sénat fait preuve de bon sens quant au
rétablissement des comptes de la France, il oublie juste d’évoquer l’immigration qui coûte 30?6 milliards d’euros par an à la France !

 

On peut néanmoins retenir les principaux traits de son analyse :

 

suppression de l’ISF et du bouclier fiscal ;

réduction des niches fiscales ;

augmentation de la TVA pour financer l’Assurance-maladie et la politique familiale. C’est ici qu’il faudrait aussi réduire la dépense en établissant la
préférence nationale et européenne ;

réduction de la dépense publique ;

gel des fonds accordés aux collectivités locales ;

 

Jean Arthuis rappelle l’évidence : « un Etat surendetté est aux mains de ses créanciers et met en péril la solidarité
intergénérationnelle. C’est l’indépendance nationale qui est en cause. »

 

L’exemple de la Grèce et du Portugal devrait inciter la France à rompre avec le politiquement correct pour renouer aveec l’intérêt des Français et du
pays !

 

L’intégration par le travail est en
panne
/ 180 000 euros/an pour le secrétaire général d’Hadopi
/

56,9% du PIB en dépenses publiques ! /
Des dizaines de milliers de sans papiers pourront être
régularisés
 / Efficace lobby du fast food / D’abord les niches fiscales, ensuite la hausse des impôts /

70% de la dette
française dans des portefeuilles étrangers !
/ L’immigration n’est pas une solution au problème des
retraites