L’écologie, cache-sexe du fiscalisme

Posté le 27 novembre , 2018, 3:26
53 secs

M. Macron ne cédera pas sur la taxe des carburants. Il s’agit d’écologie et de santé, c’est non négociable !

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

8 Commentaires sur : L’écologie, cache-sexe du fiscalisme

  1. quinctius cincinnatus

    8 décembre 2018

    le contribuable français fait parti de ceux qui , dans le Monde, sont les plus plus taxés pour la TRANSITION écologique au point d’ en être tout TRANSIS malgré le réchauffement climatique

    rappelons aussi que le ” marché international du CO² ” avait donné , facilement, l’ occasion d’ une superbe arnaque dont les ” têtes ” pensantes avaient trouvé un refuge identitaire dans un pays ” inexpugnable “

    Répondre
  2. KAVULOMKAVULOS

    3 décembre 2018

    Pour compenser le combustible que le très bas peuple ne pourra bientot plus s’offrir pour se chauffer, peut être une amorce de solution dans un des couplets de cette vielle chanson populaire (horreur et damnation ) : “vive les Bretons” :
    – une famille de misérables
    -qui n’avait rien pour se chauffer
    -ils chierent sur la table
    -et se chauffèrent à la fumée.
    Gageons qu’un de ces vaillants marcheurs ne va pas tarder à lancer cette proposition face aux pleunicheries des gueux.

    Répondre
  3. HansImSchnoggeLoch

    28 novembre 2018

    Madame qui n’avale pas devrait porter ce cache-sexe.
    On pourrait se rincer l’oeil et elle servirait enfin à quelque chose.

    Répondre
    • lavandin

      2 décembre 2018

      Autrement dit : ne vous déplacez plus en voiture , achetez un vélo, ou allez en trottinette , ou encore allez à pied . C’est bon également pour la santé . Ne vous chauffez plus car vous produisez du CO2 , et en plus c’est bon pour la santé aussi

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        2 décembre 2018

        J’ai consulté la liste de Gérard Pierre pour voir s’il n’y avait pas une taxe spéciale sur les bourricots, apparemment non.
        Si l’hystérie macronienne ne s’arrête pas je vais essayer d’acquérir un de ces quadrupèdes.
        Au préalable il faudra que je me renseigne si cela nécessite un l’enregistrement au service des mines et un contrôle technique annuel.

        Répondre
        • vozuti

          2 décembre 2018

          il ne faudra pas oublier de lui administrer ses 15 vaccins obligatoires.selon le gouvernement,il sera en meilleure santé lorsque vous lui aurez injecté les doses de mercure et autres poisons intégrés aux vaccins.

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            3 décembre 2018

            Merci pour cette éclairage sur la législation vétérinaire, je n’y avais pas pensé.
            Réflexion faite je vais contenter d’un quadrupède en peluche.

        • lavandin

          3 décembre 2018

          si l’usage des bourricots se généralise , on verra apparaitre inévitablement une taxe spéciale pour compenser la perte de la taxe carbone, mais aussi une taxe sur le foin, une taxe spéciale sur le picotin, et enfin une taxe spéciale de dépollution pour le nettoyage des excréments laissés sur la voirie et évidemment le contrôle technique des selles et des fers des baudets. Faisons confiance à l’imagination et la sagacité de nos édiles et des services de BERCY

          Répondre

Répondre

  • (pas publié)