L’efficace campagne de Nicolas Sarkozy

L’efficace campagne de Nicolas Sarkozy

La campagne de Nicolas Sarkozy se déroule bien mieux que ce que prévoyaient les observateurs (moi le premier, je l’avoue !).
Tout d’abord, le président sortant tient son calendrier. Il avait annoncé à ses proches vouloir être en tête au premier tour, dans les sondages, autour du 15 mars. C’est pratiquement le cas. Certes, l’écart reste très important au deuxième tour en faveur du socialiste. Mais Nicolas Sarkozy considère qu’il y a, en réalité, deux élections successives. Comme il le dit lui-même, le dernier à avoir si bien préparé sa campagne de deuxième tour qu’il a oublié le premier, c’est Lionel Jospin en 2002…

Par ailleurs, le problème des reports de voix, qui compliquait initialement la campagne à droite, est en passe d’être plus compliqué à gauche. François Hol­lande avait fait le pari d’un éclatement de l’extrême gauche pour établir un partenariat privilégié avec les Verts (à qui il a offert 60 circonscriptions législatives). Or, les Verts plafonnent aujourd’hui à 2 % d’intentions de vote, loin derrière Jean-Luc Mélenchon.
Les négociations d’entre deux tours s’annoncent donc difficiles pour le socialiste. D’autant que la radicalisation de la campagne va reporter les électeurs de François Bayrou vers Nicolas Sarkozy.

Mais le plus important tient à la personnalité du candidat. Nous savions que Sarkozy était un redoutable animal politique. Ma­nifestement, les injures « encais­sées » pendant 5 ans ont redou­blé son goût pour la bagarre.

Ces dernières semaines, il a réussi une mutation difficile : rester président tout en devenant vraiment candidat. Cela doit le rendre singulièrement schizophrène, mais cela le rend aussi singulièrement efficace.

La gestion de la tuerie de Toulouse le montre de façon exemplaire. Délaissant, quelques jours, le costume de candidat pour reprendre celui de garant de l’unité nationale, Nicolas Sarkozy a forcé son rival à le suivre sur son terrain. Par ailleurs, il continue à maîtriser l’agenda. Il vient d’annoncer une légère baisse du chômage. Une crise internationale semble de moins en moins à exclure et pourrait jouer un rôle « politique » analogue à cette récente tuerie.

Cela suffira-t-il pour l’emporter le 6 mai ? Ce n’est pas sûr. Le rejet anti-Sarkozy reste puissant. Mais la victoire de François Hollande est bien moins évidente aujourd’hui que voici un mois… D’autant que le candidat du PS est le premier candidat de l’histoire à recueillir moins de souhaits de victoire au second tour que d’intentions de vote au premier !

Partager cette publication

(48) Commentaires

  • Yannis54 Répondre

    Ceux qui, comme Kilop, souhaiteraient voir Sarkozy battu en 2012 devraient réfléchir un peu avant de parler.

    En effet, si Sarko était battu en 2012, celui qui l’emporterait ce serait François Hollande.
    Au second tour il faudra absolument voter pour Nicolas Sarkozy, pour faire barrage à François Hollande. Car s’il remporte les élections, nous aurons un nouveau gouvernement socialo-communiste, et là notre pays foncera tout droit au casse pipe.

    On ne peut pas se permettre d’avoir un nouveau gouvernement socialo-gauchiste à la tête de la France, ça aurait des conséquences désastreuses sur notre pays (que ce soit en matière de politique étrangère, d’immigration, d’économie et j’en passe). Il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé à l’époque où Jospin était au pouvoir.

    13/04/2012 à 16 h 11 min
  • Bainville Répondre

    L’ennui c’est que Sarko ne fait pas le poids non plus, il recule devant le moindre syndicaliste ou la moindre consigne des inspirateurs de l’ombre.

    Le poids de ses promesses ne vaut pas plus que celui de ses convictions de caméléon.

    Se faire respecter ‘est se faire craindre par son refus du chèque en blanc en face d’un cynique.

    04/04/2012 à 13 h 05 min
  • Anonyme Répondre

    Pourquoi Sarkozy sera réélu. Pendant que les citoyens s’inquiètent de savoir à qui confier l’avenir du pays et de leurs enfants, le parti socialiste et ce qui reste du communisme règlent de vieux comptes et n’en n’ont pas fini. Quoi qu’il en soit, les français sont frondeurs, c’est certain, mais pas absurdes au point d’ignorer les conséquences de leur choix final, pouvant être assez éloigné de celui du premier tour, manifesté par bon nombre d’entre eux pour se soulager de leurs inquiétudes et aigreurs politiques à peu de frais. Quelles qu’aient été les erreurs de jeunesse du Président sortant,la France de droite comme de gauche a vécu un quinquennat au cours duquel l’opposition s’est lamentablement cantonnée dans des combats d’arrière-garde ; dans l’obstruction et les opérations de retardement stériles, sans se soucier le moins du monde de la mesure dans laquelle étaient contraires aux intérêts de la nation le ragot et l’invective, ayant tout autant pour objet de dénoncer de prétendues affaires à charge d’une droite immorale, que de masquer celles – de notoriété publique – intéressant une opposition aussi vertueuse qu’immaculée. Cela n’a pourtant pas empêché le pouvoir d’avancer dans son programme de réformes – certes moins qu’il eut été nécessaire, mais à qui la faute ? – tout en parvenant à freiner les effets d’une situation sans précédents au cours de laquelle 3 crises ont être successivement affrontées, au point d’éviter au pays une situation comme en connaissent notamment la Grèce, le Portugal, l’Irlande et l’Espagne, pays gouvernés par des socialistes. La France eut immanquablement connu leur sort si la gauche avait été aux manettes. Sans remonter aux conséquences calamiteuses du mitterrandisme, il n’est en effet que de voir comment sont gérées les collectivités territoriales – dont particulièrement celle que préside Hollande – ignorant les difficultés du pays assumées par le pouvoir central, pour avoir une idée du savoir-faire de la gauche. Les français savent donc bien qu’au lendemain d’une élection perdue par la droite : – Il y aura la queue aux guichets des banques. Et les riches ne seront pas les seuls à la faire. Nombreux seront ceux qui ayant économisé durant toute une vie de travail craindront à juste titre de voir sombrer leur épargne, aussi modeste soit-elle (cf les pays précités). – Aux mains de politiciens n’ayant pas d’autre expérience que celle des tribunes et d’autres pratiques que la démagogie, la France, perdant sa crédibilité internationale et ses appuis les plus précieux, verra sa note financière immédiatement dégradée et son avenir économique et social compromis d’autant plus. – La formation d’un nouveau gouvernement sera des plus problématiques et il sera en tout état de cause paralysé par les luttes que se livreront ses composantes, dans des circonstances où l’union sera plus que jamais requise. Quelles que soient ses opinions, qui peut raisonnablement imaginer voir rassemblés et durablement travailler ensemble : au sein même de son parti, Hollande, Aubry et leurs plus ou moins proches soutiens, et à l’extérieur, avec Mélenchon et Joly ? – La France sera sans défense face à la crise qui perdure et menace de s’amplifier. Les signes de la défaite socialiste sont d’ores et déjà inscrits dans l’échec d’accords de circonstances avec les verts et les piètres résultats de leur représentante ; dans le succès de Mélenchon, ainsi que dans des derniers sondages où Sarkozy prend résolument la tête au premier tour. Ils seront à coup sûr et sous peu confirmés par les dénonciations de stratégie de l’apeurement, puis de plébiscite, en attendant les accusations de course à la dictature. De quoi rappeler d’autres temps de crises profondes, dues aux luttes des partis. Puisse l’opposition en tirer l’enseignement salutaire la conduisant à adopter une attitude moins sectaire, moins obstinée et plus responsable que durant le quinquennat passé, faute de quoi, les nouvelles difficultés qui nous attendent risquent fort de nous être fatales. Mais Sarkozy sera surtout réélu … parce que aucun de ses compétiteurs « ne fait le poids ». Et s’ils le faisaient, seraient-il vraiment preneurs de la « patate chaude » ?

    03/04/2012 à 19 h 45 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ uniati

    si les Français votaient pour la VERITE  cela se saurait
    comme chez le médecin , ils attendent qu’on leur dise que tout va pour le mieux et qu’avec des "drogues" ils pourront  continuer à se "défoncer " la santé en toute paix de l’esprit , du corps et pour certains de l’âme …

    03/04/2012 à 9 h 51 min
  • HOMERE Répondre

    Ah la VRAIE droite !! mais où est elle ? dans ses profondes et inutiles pensées qui la tienne en dehors du pouvoir ? par ses invectives stériles et son angélisme hors du temps ? par ses incessants compromis compromettants du type IVème ? vers les rêves impuissants des tenants d’un nationalisme incapable d’assumer des responsabilités, des bateleurs de foire promettant les mains propres des autres et une morale dans un océan de stupres et de saloperies en tous genres ?

    J’ai déjà dit,moi l’éradicateur,que Bayrou est cramé…..personne ne veut entendre sa musique…..les français sont fracturés par les promesses et…ils aiment çà !! A droite (la fausse) et à gauche (la vraie) se porterons le choix du prochain Président…aucune autre alternative n’est possible…..

    Vous pouvez encore vous marrer et postuler que votre candidat sera au deuxième,pendant encore une vingtaine de jours…….après !! fini de rêver…..alors votez utile….votez Sarkozy ! lui au moins vous le connaissez,et vous aurez encore cinq ans pour l’apprécier….çà vous tarde ?

    Encouragez votre entourage à voter pour le candidat le plus sùr d’être au 2ème…..Sarkozy…of course !!

    02/04/2012 à 15 h 28 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ revizor

    au vu de la campagne du gouvernement pour mobiliser l’électorat lambda pour ces présidentielles j’estimerai au contraire  que plus l’abstention serait élevée et plus les chances de Sarkozy d’être élu seraient grandes ! … vous ne pouvez pas savoir combien le " Grec " est retord ! il faut être "né natif " de Méditerranée pour le savoir !  !   !

    02/04/2012 à 13 h 52 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    la situation dites vous va s’arranger moi je la vois plutôt  " s’enrager " !

    et pour être tout à fait clair voici le scénario possible :

    un Président de " droite " et deux chambres de "gauche " avec en plus un Front de Gauche qui pousse les banlieues à l’émeute avec une armée comprenant 30 %  d’immigrés … voici venu  le temps où les "gaullistes " regretteront les " collaborateurs " harkis !

    les parents ont mangé le raisin vert et ce sont les enfants qui ont les dents agacées disent les Ecritures

    02/04/2012 à 13 h 12 min
  • Clari Répondre

    Ne dites pas qu’ils se valent tous ! Il y en a un qui ne ment pas et qui a besoin de votre voix ! L’ignorer serait l’abattre ! Venez voter le 22 avril ! Vous serez fier de votre vote !

    02/04/2012 à 11 h 13 min
  • uniati Répondre

    Peuple de France, le prochain Président du pays ne sera ni Marine Le Pen, ni Jean-Luc Mélenchon. Ce sera François Bayrou, François Hollande ou le candidat sortant. Le premier, tout le monde le remarque, ne ment pas. Qui préfèrerait la fourberie ? Prendriez-vous le risque de vous dire dans quelques mois « C’est vrai, je le savais bien, c’est pour un menteur que j’ai voté le 22 avril». Certains remords peuvent agresser longtemps la mémoire. Cinq ans par exemple. Voulez-vous sortir de l’isoloir le cœur en paix ? Vous voterez pour la vérité !

    02/04/2012 à 9 h 47 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ Homère

    vous prenez l’exemple de la carte hospitalière pour votre démonstration savez vous que :
     – les soins hospitaliers post-opératoires sont chez nous et en moyenne  environ quatre fois plus longs dans le temps   que dans les pays scandinaves ou anglo-saxons
     – que la France se classe en Europe parmi les plus mauvais élèves pour ce qui est de la communication et de la transmission des données médicales entre acteurs de santé et que vraisemblablement "on" va créer des postes de médecins coordinateurs ce qui ne sera dans les faits et comme toujours qu’un feuillet administratif inefficace de plus
     – mais que les pharmaciens " (qui ne sont pas formés pour ça , quand ce ne seront pas les préparatrices en pharmacie ) pourront avoir à leur officine une activité de diagnostic et qu’ils seront même rétribués pour ça avec les conséquences désastreuses prévisibles

    des lois , des lois , toujours des lois , encore des lois et toujours aussi insensées
     
    comment pouvez vous donner votre voix à un pareil " agité du bocal " ? comme disait Céline de Sartre

    02/04/2012 à 9 h 07 min
  • ionesse Répondre

    François Bayrou a estimé dimanche sur BFM-TV que Nicolas Sarkozy était sous l’influence de Marine Le Pen et que François Hollande était sous celle de Jean-Luc Mélenchon, renvoyant dos à dos les deux favoris. Interrogé sur la progression du candidat du Front de gauche, il a estimé que « les extrêmes sont un péril pour une société comme la nôtre et la seule candidature qui les écarte, c’est la mienne ! »

    02/04/2012 à 9 h 03 min
  • Bainville Répondre

    Se faire respecter pour l’avenir, c’est assurer la défaite de celui qui trahit ses engagements.

    La prochaine fois, la fausse droite y regardera à deux fois vis à vis de la vraie droite, Donnant donnant.

    Recul de l’avortement

    chèque scolaire

    Fin de la gabegie des dépenses publiques

    baisse des impôts pour les classes moyennes

    01/04/2012 à 17 h 30 min
  • xevier Répondre

    D’après une étude TNS Sofres pour i>Télé, François Bayrou est le candidat le plus crédible pour respecter ses engagements de campagne, devant François Hollande et Nicolas Sarkozy. Encouragez votre entourage à voter pour le candidat le plus crédible !

    01/04/2012 à 17 h 16 min
  • cliro Répondre

    Français, vous apprendrez le 6 mai que le Président de la France est François Hollande, François Bayrou ou Nicolas Sarkozy. Vous savez lequel de ces hommes ne nous ment pas. Le printemps de la France, s’il est possible, ce ne peut être que lui. Si, dans le court temps qui reste avant le 22 avril, vous ne vous donniez pas du mal pour convaincre vos proches qu’il est le seul candidat crédible, vous seriez très durement châtié par le Grand mensonge, pendant cinq ans ! Qui aurait pitié de vous ? Vous n’auriez même pas pitié de vous-mêmes !

    01/04/2012 à 13 h 55 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    à @ Homère l’éradicateur

    tant qu’ à faire SUPPRIMONS le PEUPLE FRANçAIS  …  Sarkozy s’y emploie depuis 10 ans déjà !

    01/04/2012 à 13 h 34 min
  • denisa Répondre

    Il faudrait être fou pour voter pour un candidat que l’on a vu à l’œuvre pendant 10 ans et qu’on a des raisons sérieuses de mépriser. Ce n’est pas parce que le SarköFig orchestre ses cyniques trucages et occulte ce qui le gêne qu’il faut se laisser intoxiquer. Expulser cet individu est donc prioritaire.

    01/04/2012 à 9 h 17 min
  • cliatu Répondre

    Voter Sarközy c’est voter Hollande 1/ Le président de la république ne sera ni Marine Le Pen ni Mélenchon. 2/ voter Sarközy pour le porter au 2ème tour, c’est assurer la victoire à Hollande, tous les instituts de sondages le savent. Ainsi, voter Sarközy, c’est donc bien voter Hollande puisque cela garantit la victoire finale de celui-ci. 3/ Dans ces conditions, se déranger pour voter Sarközy ? Non. Pour voter François Bayrou, oui. « …de la famille », a dit Sarközy. Pas de celle des menteurs, en tous les cas.

    31/03/2012 à 21 h 09 min
  • HOMERE Répondre

    Oui Quinctius j’ai consulté les oracles…..qui ont éclairé ma lampe crétoise.Ils prédisent que la situation va s’arrager si elle ne se dégrade pas et que le déficit public va baisser s’il n’augmente pas….par ailleurs,ils m’ont bien précisé que l’éventuelle élection de Hollande verrait un cataclysme financier et une faillite évidente de notre pays classé XXX par les agences de notation l’obligeant ainsi à emprunter à 350% sur les marchés financiers…dans les rues on verrait les gens courrir après les riches pour les bouffer et les riches,qui ont toujours une longueur d’avance,sauteraient le channel à pieds joints.

    Plus sérieusement,les finances publiques dont les dépenses augmentent malgré les dispositions prises,ne peuvent être stabilisées,voire baisser,que si les collectivités locales dégraissent les personnels sauvagement embauchés à tour de bras en adéquation avec les transferts de compétence effectifs et non pas ceux que les socialos ont utilisé pour ces embauches débiles.Par ailleurs,il faut absolument stopper nets les postes "investissements" des localités qui délirent sec (voir les comptes des communes et départements).Il faut aussi réduire les trains de vie des élus et supprimer les strates locales qui coûtent et ne rapportent rien…..supprimer les départements, les cantons,les communautés de communes,les "pays"…..

    Bien sûr il faut poursuivre l’augmentation des durées de cotisations sociales par le recul de l’âge du départ en retraite selon les critères de l’augmentation de l’espérance de vie.

    Aussi réduire les dotations aux associations bidons et s’assurer de la gestion de toutes les associations sans hésiter à dissoudre celles qui visiblement n’ont cure de l’argent public…

    Avec celà on peut penser réduire de 30 à 40 Mds€ la facture publique…

    Structurellement,il serait possible de recentrer des activités publiques par grands secteurs (justice,fiscalité,santé..) pour améliorer leurs performances et leurs capacités (actuellement certains hôpitaux et cliniques n’ont plus d’activité,ou moins,par la pratique ambulatoire de plus en plus exercée et par la réduction optimale des temps d’hospitalisation) A titre d’exemple,à Bayonne il existe SEPT polycliniques et DEUX hôpitaux..chacunes et chacuns pratiquant des doublons en soins et équipements….de multiples autres exemples peuvent être cités.

    Réduire la dépense,c’est d’abord réduire l’inutilité excessive des investissements budgétivores et concentrer les moyens…..pour le bien de tous !!

    Bien sûr on va dire : "ma perception,mon hôpital,ma crêche,ma poste,ma banque,mon école,mon cinéma,mon supermarché,ma mairie,mon stade….vont être loin " et bien il vont être plus loin…..et alors ?

    On ne peut pas se plaindre d’avoir des déficits et des dépenses publiques sans inflexions de nos comportements…ou alors payer des impôts…de plus en plus !!

     

    31/03/2012 à 18 h 57 min
  • crami Répondre

    Agence « Vessies et lanternes » Dernière recommandation à un client : Ayez l’air optimiste et… n’oubliez pas la main sur le cœur.

    31/03/2012 à 15 h 21 min
  • François Répondre

      quinctius, je crois que personne ne dira qu’un déficit ramené de 5,7 à 5,2% du PIB allait modifier de façon définitive la dette. Mais avoir un déficit allegé de 0,5% ( une bonne dizaine de milliards tout de même) est malgré tout une très bonne nouvelle.

     Question subsidiaire: Quelle aurait été la réaction de ceux qui disent que finalement un déficit plus faible de 0,5% du PIB n’a pas d’importance si ce déficit avait été plus fort de 0,5%?
     

    31/03/2012 à 14 h 15 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    " The Economist " constate qu’AUCUN candidat  ne parle de réduction des finances publiques ( qui nécessitent ipso facto des réformes structurelles ) et le candidat-président ( ou le président-candidat on ne sait plus trop tant il occupe l’espace mediatique ) il veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes , comme si un déficit ramené de 5,7 à 5,2 % par rapport au P.I.B. allait modifier de façon définitive et la dette et le service de la dette …mais  je pense qu’@ Homère va nous éclairer avec sa lampe à huile crétoise !

    30/03/2012 à 19 h 58 min
  • Jaures Répondre

    Blanc, les "sondages truqués" donnaient Sarkozy vainqueur dés janvier 2007 avec un score entre 52 et 54%.
    Il a été élu avec 53% des voix.
    Si les sondages sont truqués, les élections aussi.

    30/03/2012 à 16 h 22 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    @ Homère

    " la chevauché fantastique … " ne serait ce pas plus exactement … " le(s) cavalier(s) de l’Apocalypse "

    P.S. 1  : pour les "cocus " ( et "satisfaits" de l’être ) très intéressant  article en page 3 du "canard " de cette semaine dans lequel on apprend … mais allez vous mêmes découvrir les arcanes d’une "bonne " fiscalité ( quand elle est votée par et surtout  pour les "politiques" )
    en fait seule Eva Joly est blanche ( sans doute une oie ! )

    P.S.2 : les "4 V" par respect pour ses lecteurs et con(s)tribuables ne devraient pas rouler pour cette droite là !

    30/03/2012 à 13 h 53 min
  • François Répondre

       Jaures, je n’ai pas lu le tableau, mais le graphique.
       Prenez bien le courbe "tous" et pas une courbe correspondant à une des populations…
       Je vous signale aussi que si vous tapez sur Google "evolution du chomage en France", vous aurez , dans les images correspondante des courbes qui confirment celle ci…

    30/03/2012 à 10 h 44 min
  • Jaures Répondre

    François, vous ne savez pas lire un tableau (ça se travaille). Pour ceux qui ont 5 minutes, allez sur le site conseillé par François:
    http://france-inflation.com/graph_chomage.php#graphique_chomage
    Sur le tableau depuis 1975, les chiffres sont les suivant (considérant le T4):
    1997:10,6
    1998:10,3
    1999: 9,5
    2000: 8,1
    2001: 7,7
    Pour ne pas vous emmêler les crayons, cher François, allez donc directement sur le site de l’insee dont je vous donne l’adresse plus haut.

    30/03/2012 à 9 h 12 min
  • Carla Répondre

    Le prochain président de la République sera François Bayrou ou François Hollande. C’est ce qui commence à se dire dans certains instituts de sondage. Les villepintistes n’ont plus qu’à se demander lequel ils préfèrent et voter en conséquence le 22 avril. Ou rester chez eux.

    30/03/2012 à 8 h 38 min
  • Blanc Répondre

    Les patrons de la SOFRES, D’IPSOS et D’IFOP sont tous les trois d’anciens patrons de multinationales ou de grandes banques. Evidemment les sondages ne correspondent ABSOLUMENT PAS aux micros sondages que chacun peut faire autour de lui. Les sondages sont en fait une élection avant l’élection mais truquée puisqu’il n’existe aucune représentation des divers candidats qui puisse contrôler. Ils ne servent qu’à une chose : encourager l’électeur à voter pour l’un ou le décourager à voter pour l’autre. Les sondages to-ta-le-ment incontrôlés sont une arnaque inadmissible ! – Sondages truqués. – campagne électorale de Sarkozy financée en grande partie par le Qatar, – campagne électorale de Hollande financée en grande partie par l’Algérie. On se demande dans quelle République on vit. C’est ubuesque ! Cela va finir par une RÉVOLUTION.

    30/03/2012 à 4 h 10 min
  • glider Répondre

    Message à ceux qui ont l’intention de voter pour Sarkobluff : Supposons que celui-ci se retrouve avec Hollande au deuxième tour. C’est Hollande qui l’emporte. Supposons que ce soit Marine Le Pen ou Mélenchon. C’est encore Hollande qui l’emporte. Supposons maintenant que ce soit Bayrou avec Hollande. C’est Bayrou qui gagne. Alors Messieurs Dames, qui avez l’intention de voter comme nous l’avons dit, vous préférez Hollande ou Bayrou ? Vous voulez que votre vote serve à quelque chose ou pas ? Tâchez de ne pas vous contredire !

    29/03/2012 à 20 h 19 min
  • charlie harper Répondre

    Le bilan de Sarkosy ?

    Une seule vrai réforme , celle des retraites, en 5 ans c’est peu !

    les régimes spéciaux ? foutaises, ça va coûter une fortune à l’etat

    le service minimum ? foutaises : lorsqu"il y a bcp de grévistes il y a 0 train qui circule.

    la carte judiciaire ? inutile et coûteuse

    l’autonomie des facs ?  avec celà  y aura t’il moins d’échec d’étudiant (le plus grave ) : non !

    la réforme de l’europe ? forfaiture pure et simple (cf le TCE de 2005 )

    les multiples lois sur la criminalité ?: la criminalité galope et atteint même les zones rurales…

    la réforme des institutions ? quel interêt ?

    la loi hadopi ? une loi qui criminalise de jeunes français pour enrichir les majors américains.

    et on pourrait continuer comme celà trés longtemps….(sans parler du pouvoir d’achat…)

    Est ce que Hollande fera mieux , sans doute pas , mais Sarko aprés 5 ans d’échec , il peut laisser sa place à un ou une autre ça ne sera pas pire…

    29/03/2012 à 19 h 52 min
  • François Répondre

      Oh, pardon Jaures, j’ai fait une petite erreur dans les chiffres de Jospin.
      Chiffres Insee pour le chômage en France sous Jospin:
       – 1997: 12%
       -1998: 12 %
       – 1999: 11,5%
       – 2000: 10,5%

      C’est pire que ce que j’ai dit: Le chômage a culminé à 12% sous Jospin pendant une période faste pour toute l’économie européenne. Période où Jospin n’était pour rien puisqu’il n’était tout de même pas assez fort pour que cela aille bien partout en Europe..

      D’après l’Insee, le chômage en 2002 n’était pas à 7,9 comme vous le dites, mais à 9%. Mais c’est sûrement un think tank de droite proche de l’UMP pour oser avoir des chiffres pareils…
      Je vous précise tour de même le site: france-inflation.com.
      Ils précisent bien que la source de leurs chiffres est l’Insee…
             

    29/03/2012 à 17 h 35 min
  • quito Répondre

    Quand on a compris que le programme du candidat sortant, c’est en gros et en détail ce qu’il ne ferait pas, on en tire une intention de vote appropriée. Sait-on qu’un sondage indique que la majorité des électeurs déclarant vouloir voter pour l’intéressé croient en fait assez peu à l’utilité de leur vote ? C’est qu’ils ne voient guère leur héros réélu. Ce n’est pas ce qui s’appelle un vote utile…

    29/03/2012 à 17 h 11 min
  • HOMERE Répondre

    Les gauchos commençent à sentir des picotements désagréables au niveau de l’apophyse interne et du sternum polycarpe….SARKOZY,la personne qu’ils haïssent le plus commence sa chevauchée fantastique vers un second septennat…..le capitaine de pédalo qui déclame ses propositions rabachées et moisies n’a rien de nouveau à dire….le seul critère sur lequel il ne peut que s’appuyer est le "tout sauf Sarko"sans cesse avancé…..c’est la proposition principale et unique du Captain of pédalo.

    Au deuxième tour,le petit va cartonner "al dente" avec double pirouette inversée et triple Sarko arrière.Au final, double saut périlleux de l’ange avec grand écart…..une petite merveille !!

    J’en connaît qui vont être contents…ici et ailleurs !!

    29/03/2012 à 14 h 59 min
  • glaci Répondre

    A quoi sert de voter Sarkobluff le 22 avril, puisque, faute d’un report suffisant des voix FN à son bénéfice au deuxième tour, il n’a absolument aucune chance d’être reconduit ? C’est voter utile, qu’il faut !

    29/03/2012 à 10 h 18 min
  • Jaures Répondre

    François, on peut critiquer Lionel Jospin mais sans falsifier les chiffres.
    Taux de chômage en France en 1997: 10,7
    Taux de chômage en France en 2002: 7,9
    Le chômage a donc baissé de 3 points en 5 ans de gestion socialiste.
    Ce taux a stagné sous Chirac et s’est accru de 2 points sous Sarkozy.
    (source insee: http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATnon03337)

    29/03/2012 à 10 h 09 min
  • Anonyme Répondre

    Faute d’idées et de cohérence, Hollande use et abuse de la pâle imitation d’un autre François, de l’ardeur feinte d’un politicien blanchi sous le harnais. La confusion et la langue de bois dominent ses interventions, qui tournent à l’incantation. Même le sectarisme qui lui tient lieu de conviction sonne faux. L’antisarkozisme primaire dont il a été le principal instigateur et promoteur à la tête du PS, particulièrement au cours du quinquennat qui s’achève, ne pouvait que traduire l’impuissance qui le motive et l’explique. S’en prendre à ce point et avec une telle obstination à un adversaire, ni plus ni moins sujet qu’un autre aux aléas de la conjoncture, en faisant comme si elle n’avait rien de particulier, n’a jamais trompé qu’une partie de l’opinion ; celle qu’aveugle son idéologie. Et voici que même là, le procédé – directement issue de la dialectique marxiste-léniniste – échoue lamentablement. A toutes choses malheur est bon, dit l’adage. En l’occurrence, nul doute que tous de les citoyens sincèrement désireux d’un assainissement des mœurs politiques en tireront un enseignement favorable. Et que le PS en fasse les frais a tout du retour de bâton. Manière de contribuer à l’efficacité de la campagne de Sarkozy !

    29/03/2012 à 7 h 01 min
  • François Répondre

      Ah, le chômage! Il a augmenté, c’est vrai, mais si on regardait les chiffres?

        En 2007, le chômage était:
           – En France de 8,3%
           – En Europe en moyenne de 7,1%
              Et en prenant deux extrêmes dans les destinées:
           – En Espagne ce 8,3%
           – En Allemagne de 8,4%

       En 2011, le chômage était:
          – En France de 9,9% ( multiplié par 1,2)
          – En Europe en moyenne de 9,9% (multiplié par 1,4)    ( 10,4% pour la zone Euro)
          – En Espagne de 22,85% ( multiplié par 2,75) – Merci Zapatero…
          – En Allemagne de6,3% ( divisé par 1,3) – Merci Mme Merkel…

       Faut il rappeler que pendant l’extraordinaire gestion de Jospin, le chômage avait réussi à atteindre 11% à un moment? Et ceci sans crise, mais plutôt avec une embellie économique générale pour l’Europe…

        Finalement, la France est resté dans la moyenne de l’Europe ( plutôt un peu mieux) avec une gestion entre gauche et droite. Ce qui n’a pas été le cas d’autres pays…

     

    28/03/2012 à 21 h 40 min
  • miline Répondre

    Français, n’allez-vous pas voter pour le candidat reconnu par tous les sondages comme étant le plus crédible ? …le plus crédible ! N’avez-vous pas besoin de croire en celui que vous allez désigner ? Qui est donc ce candidat ? C’est un Président dont vous seriez fiers. Vous assisteriez à la réalisation ponctuelle de ses engagements, et pour commencer la moralisation de la vie publique en France. Le reste est clairement expliqué dans son programme. Il n’est pas encore élu; avant même de voter pour lui vous pourriez et donc devriez l’aider à vaincre, ne serait-ce qu’en rappelant chaque jour autour de vous qu’il est reconnu comme étant le candidat le plus crédible. Lui accorder sa confiance sera le meilleur des placements. Dès aujourd’hui, vous pouvez être un nouveau messager de François Bayrou, un messager de la bonne nouvelle. Merci pour lui, merci pour la France !

    28/03/2012 à 21 h 13 min
  • antoine Répondre

    Les sondages sont aussi précis que les prévisions des économistes. Alors laissons les justifier à postériori ce qui est arrivé, et n’avalons pas les campagnes de communications (Qui un Bayrou à 11%, qui un Mélanchon à 14%, qui un sortant à 30%…) qui font office de prophéties ou de tests grandeur nature de situation.

    28/03/2012 à 21 h 11 min
  • Anonyme Répondre

    Durant 5 ans, les médias et les partis d’oppositions n’ont pas cesser de tirer à boulets rouges sur le président de la république, racontant n’importe quoi et comparant son programme de 2007 avec l’état de la France en 2011, en oubliant de dire que celui-ci avait été forgé par temps calme mais q’ensuite la tempête s’était levée. Le capitaine Président a donc dû mettre de coté les promesses de bronzette sur le pont et se battre contre vents et marrées pour empêcher le bateau de sombrer. En 5 ans de présidence, le pays s’est modernisé au travers de 193 réformes représentant 74% du programme de 2007. Bien sur, tout n’a pas été accompli, mais compte tenu du contexte c’est déjà énorme. Ce bilan là, les français commencent à le percevoir et à relativiser les invectives d’un parti qui nous aurait probablement mené dans le mur si le capitaine c’était nommée ROYAL.

    28/03/2012 à 19 h 12 min
  • Blanc Répondre

    Nicolas Sarkozy n’est qu’un pion des banques et des multinationales. Aujourd’hui je suis effrayé par tous les coups d’épées dans l’eau et tous les grands moulinets dans le vent que nous avons donnés et que j’ai moi-même abondamment donnés. Le problème de base n’est pas les maghrébins et les noirs. Nous les connaissons… tout ce qu’ils ont fait ou qu’ils font, nous nous y attendions… le problème, LE VRAI, c’est : NOS POLITICIENS. Personne ne semble avoir pris conscience de ce qu’il se passe VRAIMENT. Personne. C’est comme quand on est cocu, que tout le démontre, tout le prouve mais qu’on se refuse à y croire, on se refuse à en prendre conscience, on part dans des raisonnements abracadabrants basés sur des études très fines et très spécieuses prouvant par A+B qu’en fait ce que l’on pressent on ne le pressent pas, ce que l’on ressent on ne le ressent pas, ce dont on se doute on ne s’en doute pas, ce que l’on voit on ne le voit pas. Certains même devant leur propre femme en train de se faire sauter par un autre vont jusqu’à refuser de le croire. La plupart des européens son chrétiens ou de culture chrétienne et ont beaucoup de mal à croire à l’EGOÏSME-PUR. C’est quelque chose qui les dépasse, qui NOUS dépasse. Ils trouvent toujours des raisons de ne pas y croire et des raisons de pardonner. Nous avons du mal à prendre conscience du phénoménal égoïsme de nos politiciens quels qu’ils soient. Devant la négrarabification forcenée et démente de l’Europe qu’ils organisent depuis deux générations nous avons TOUS tendance à nous dire « non ! Ce n’est pas de leur faute, ce n’est pas possible, ce n’est pas eux, ce n’est pas eux, ce sont les autres, toujours les autres ». Et nous voilà tous partis dans de savantes élucubrations où l’on trouve que les islamistes ceci, que les intégristes cela, que les terroristes ceci ou cela, que les banlieues, que la criminalité, que la délinquance, que, que, que, que et que et que et que… bref, nous n’acceptons pas d’être abandonnés par nos politiciens… nous nous acharnons sur eux, nous leur trouvons toute l’incompétence et la bêtise du monde, mais jamais, AU GRAND JAMAIS nous ne voulons qu’ils soient ce qu’ils sont. « C’est impossible » nous disons-nous : « nos politiciens ne peuvent pas être de purs salauds… ils sont tout simplement stupides »… et nous ne cessons de les critiquer et de leur donner des conseils… « Non, non, franchement non, les politiciens de l’Europe ne nous font pas cocus », nous disons-nous « C’est impossible ! ». BON ÇA SUFFIT ! JE LACHE LE MORCEAU ! : Hé bien oui, nous sommes cocus… cocus depuis le choc pétrolier de 1974 et sans doute même avant. Peu de gens ont vraiment conscience de ce qu’il se passe… 1 personne sur 1 000, 1 sur 10 000, 1 sur 100 000… peut-être… et encore… je n’en suis pas si sûr, tant l’Omerta imposée par les MARCHANDS qui dirigent tout est TO-TA-LE. Depuis une trentaine d’années un projet cher aux banques et aux multinationales, bref cher aux « MARCHANDS » est en route… et tous les gouvernements d’Europe, aux ordres, leur obéissent. Il s’agit de supprimer en douce 400 millions d’habitants, leur Histoire, leur grandeur, leur culture, leur amour-propre, leur fierté, leur dignité et TOUTE LEUR DESCENDANCE et de les remplacer par des noirs ou des maghrébins. Pourquoi ? Mais pour le Sahara bien sûr. D’ici une vingtaine d’années le pétrole vaudra de l’or… le « tout-électrique » arrive à grand pas pour le remplacer… les voitures électriques sont déjà là et très au point… il suffira de les fabriquer par millions… nous allons donc avoir un besoin VITAL du Sahara pour une nouvelle énergie, propre, facile à produire et inépuisable : l’énergie solaire. Or, les pays bordiers du Sahara, soit maghrébins, soit noirs, sont tous MUSULMANS. La population européenne blanche et chrétienne s’avère donc être un terrible obstacle aux yeux des banques, des multinationales et des gouvernements, leurs valets, pour faire du FRIC, faire du FRIC, faire du FRIC, faire du FRIC, encore et toujours faire du FRIC. On assiste donc à un véritable génocide-soft, à un remplacement de population. Remplacement qui commence par l’islamisation bien entendu. Je sais… c’est tellement gros, tellement énorme, tellement monstrueux qu’on a du mal à y croire. Et pourtant !… Il suffit de taper sur internet « énergie solaire Sahara », ou « énergie solaire déserts » ou « énergie solaire Algérie », ou quelque chose comme cela et c’est le choc : Des dizaines et des dizaines de sites s’alignent, expliquant tout ce qu’il se passe dans notre dos. En voici un au hasard, assez explicite, mais il y en a tellement d’autres : http://www.desertec.org/downloads/summary_fr.pdf Regardez bien la carte géographique DESERTEC, en haut à droite : elle correspond point pour point au rêve d’Eurafrique de toutes les MULTINATIONALES, toutes les BANQUES et tous les MARCHANDS d’Europe et des gouvernements, leurs valets. Non, ce n’est pas possible vous dites-vous. LE SAHARA à la base de tout ?!!! Le SAHARA serait notre bourreau impitoyable ?!!! Les multinationales et les banques tireraient les ficelles ?… Il y a quand même des Etats, des gouvernements… paranoïa que tout cela… balivernes ! Balivernes ?! Réexaminez la carte géographique DESERTEC, en haut à droite… puis la deuxième carte beaucoup plus bas, à droite : une centrale solaire grande comme un confetti sur la carte peut alimenter toute l’Europe et une autre comme 4 confettis le monde entier ! Regardez-la bien… mieux que ça … ALORS ? Les techniques de production et de transport vers l’Europe de l’énergie sont au point et éprouvées. Tout est prévu depuis longtemps. TOUT EST PREVU ! Atterrissez, bon Dieu de bon Dieu, atterrissez ! Vous croyez encore que les MARCHANDS et les gouvernements, leurs valets, vont laisser passer une telle « affaire » ?! Ne soyons pas naïfs ! Vous n’y croyez pas, vous voulez des preuves… promenez-vous donc sur internet et vous verrez le nombre de multinationales et de banques qui démarchent en ce moment TOUS les pays du Maghreb et particulièrement l’Algérie… vous verrez les accords qui ont déjà été signés ou qui se signent… les projets pharaoniques qui s’élaborent ou qui sont tout prêts dans les cartons. Ne soyez pas naïfs bon Dieu de bon Dieu ne soyez pas naïfs. Atterrissez ! OUVREZ LES YEUX ! Tout ce qu’il se passe de tordu à tous les niveaux en France et en Europe en ce moment porte la marque SAHARA… tout absolument tout : L’Histoire et la géographie enseignées aujourd’hui sont SAHARA, la repentance c’est SAHARA, la glorification du FLN et des algériens c’est SAHARA, le rattachement à la France de Mayotte, ce cailloux dans la mer, le plus gros producteur en Afrique de noirs et de musulmans au km carré c’est SAHARA, l’immigration permanente, totalement inutile, déstabilisante, désidentifiante, coûteuse et dangereuse de maghrébins et de noirs c’est SAHARA, les décisions de justice altruistes, magnanimes et généreuses jusqu’à l’irraison sont SAHARA, les associations racistes anti-blancs dites antiracistes c’est SAHARA, les prières dans les rues et les subventions aux mosquées c’est SAHARA, le port du voile c’est SAHARA, les continuelles courbettes au Maghreb et à l’Afrique, c’est SAHARA, la porte de l’Europe grande ouverte aux turcs c’est SAHARA, l’Union des pays de la Méditerranée c’est SAHARA… Tout absolument tout actuellement est SAHARA, SAHARA, SAHARA … Sans même le savoir, nous nous levons SAHARA, nous travaillons SAHARA, nous respirons SAHARA, nous vivons SAHARA, nous sommes SAHARA-IFIÉS jusqu’à la moelle. Que personne ne se fasse plus d’illusions. Le remplacement des peuples d’Europe est en marche en douce, en catimini, depuis longtemps, depuis très longtemps. Nous sommes tous cocus. TOUS LES EUROPÉENS SONT COCUS ! Nous n’avons pas fini d’être utilisés comme « esclaves-intelligents » par nos dirigeants et par tous les cons d’outre-Méditerranée… jusqu’à ce que notre race s’éteigne, c’est-à-dire dans une cinquantaine d’années. Mais les gens de pouvoir, les banques et les multinationales s’en foutent. L’important pour les uns c’est d’avoir eu le pouvoir pendant une cinquantaine d’années et pour les autres du FRIC, du FRIC et du FRIC.

    28/03/2012 à 17 h 24 min
  • jiklo Répondre

    En cinq ans, ceux du quinquennat Sarköbluff, le chômage a augmenté de 30%. Qui veut le voir à 50% ? Dehors, le bateleur !

    28/03/2012 à 16 h 14 min
  • kliop Répondre

    La priorité est d’expulser Sarközy Il fait honte à trop de Français, a trop menti, ne fait que de petites choses, quand il ne fait pas semblant de les faire. Plus il se met la main sur le coeur, plus on le méprise. Plus il dit qu’il va être reconduit, plus il vend la peau de l’ours. Quant à François Bayrou, dont l’honnêteté est éclatante, pour ne pas parler de la compétence financière,il peut en effet nous faire échapper au couple sordide de l’UMPS et assainir la vie publique en France. Son meeting au Zenith a été remarquable, sans aucun bidonnage comme à Villepinte.

    28/03/2012 à 15 h 22 min
  • EFF Répondre

     

    il n’y aura pas de gauche au second tour, Mélenchon et Bayrou vont faire éclater le PS en morceaux et l’on assistera à un duel Sarkozy/Marine Le Pen.

    François Hollande est artificiellement haut dans les sondages car les journalistes truqueurs soumis à la pensée unique tremblent devant le tsunami Marine Le pen qui se profile.

    Le candidat-président Sarkozy pourra faire la différence s’il donne un gage de confiance à son électorat potentiel, comme par exemple supprimer la double nationalité des extra-européens.  Cela lui permettrait de s’ancrer à droite et de rassurer les Français sur ses bonnes intentions.

    Courage.

     

    28/03/2012 à 14 h 55 min
  • IOSA Répondre

    Comment on manipule l’opinion publique ?

    Il faut d’abord avoir la complicité des médias pour l’éloge du sarkobonimenteur et ensuite faire un sondage d’opinion.

    Voilà tout est dit !

    IOSA

    28/03/2012 à 11 h 47 min
  • Jaures Répondre

    En fait, il ne se déroule rien jusqu’à présent que de très prévisible. On sait que la Droite et la gauche obtiennent a minima chacune 45% des électeurs. Ce sont les 10% restant qui font la différence. Sarkozy a su faire le ménage à droite où tour à tour Borloo, Boutin, Morin, Villepin ont été évincés. Mécaniquement, son score est passé d’environ 25% à environ 30%. Mais où sont ses réserves sachant que ce qu’il gagnera à l’extrême droite il le perdra au centre ?
    A gauche, l’effet Melenchon peut faire perdre la première place à Hollande au premier tour mais, si on fait le total des voix de gauche, le potentiel du deuxième tour a augmenté depuis janvier grâce à cette bonne campagne d’autant que la quasi totalité des électeurs du Front de Gauche se reporteront sur Hollande sans conditions.
    Enfin, si on regarde les sondages de 2007, on constate que le rapport de force entre Sarkozy et Royal s’est stabilisé dés janvier autour de 52-48, passant à 53-47 après le 1er tour. Depuis l’entrée de Sarkozy en campagne, l’écart, quelles que soient les circonstances et les données du premier tour, est de 54-46.
    On a jamais vu un rapport de force s’inverser entre le premier et le second tour.

    28/03/2012 à 11 h 25 min
  • HOMERE Répondre

    Bayrou est cuit….carbonisé !! il va piteusement retomber dans l’oubli et retrouver son tracteur dont la boîte de vitesses n’assure que la marche arrière…..

    Ce type n’a pas encore compris que la société française est éclatée en deux parties distinctes,incompatibles et opposées.A droite les libéraux sociaux et les nationalistes,à gauche les marxistes et,entre celà,le vide sidéral….derrière Hollande,Sarkozy,Mélenchon et Le Pen,Bayrou devient le looser professionnel.Il croît que notre société est unie,ou doit le devenir,pour progresser…il a raison !!! mais c’est loin d’être la réalité…alors il ne reste plus que l’incantation….ou rejoindre Sarkozy dans les bras duquel le pousse Mélenchon !!

     

    28/03/2012 à 10 h 52 min
  • tyral Répondre

    Le chômage augmente, ça on ne peut pas le cacher. C’est sans doute pour ça qu’au même moment on fait dire à l’Insee que le moral et la confiance des Français sont en hausse. T’as qu’à croire, Charles… Vous connaissez l’honnêté de François Bayrou ? Défoncez-vous juqu’au 22 avril pour assurer sa victoire. Comment ? Qui cherche, trouve ! Ne vous laissez pas intoxiquer par l’esbroufe monumentale du sortant. Il s’agit de le sortir, lui et ses mensonges ! Agir !

    28/03/2012 à 10 h 19 min
  • revizor Répondre

    Effectivement il faut être prudent avec les sondages de 2éme tour.

    Rappelons-nous ces fameux sondages de 2007 qui donnaient Bayrou battant Sarkozy au 2éme tour.

    Le seul problème est que Bayrou a été éliminé au 1er tour.

    Par ailleurs si l’antisarkozysme laisse la place au clivage traditionnel droite-gauche il est clair que Hollande sera battu.

    Autre facteur à prendre en considération la participation.

    Si celle-ci est importante Sarkozy l’emporte.

     

    28/03/2012 à 9 h 57 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: