Le Gouvernement relance les cellules souches de cordon

Posté le 11 janvier , 2009, 12:00
48 secs

Parmi les méthodes de recherche et de dons de cellules souches, celle réalisée sur les embryons a un double
inconvénient : ses résultats sont faibles et son éthique et discutable, puisqu’il faut à chaque fois “tuer” un embryon.

 

En revanche, l’utilisation des cellules souches de sang de cordon ombilical
paraît plus pertinente. En effet, les cellules souches de sang de cordon sont utilisées avec succès pour le traitement de certaines maladies du sang depuis 1988, grâce aux travaux du Pr
Eliane Gluckman, de l’hôpital Saint-Louis. Ces cellules nécessitent une moindre compatibilité que les cellules de moelle osseuse et se greffent donc mieux. Par ailleurs, des
chercheurs ont réussi à les faire se différencier en tissus de foie ou de neurones, ce qui ouvre des perspectives thérapeutiques sans présenter les problèmes éthiques de la recherche sur
l’embryon.

C’est pourquoi le
gouvernement a décidé de doubler le budget pour atteindre 50
000 greffons en 2015 (contre 700 aujourd’hui)
 .

On devrait passer ainsi d’un budget de 700 000 euros  annuels à 2,5 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 4
millions prévus dans le plan cancer.

Favoriser le développement de l’utilisation des cellules souches de sang de cordon ombilical est grandement préférable à celle, très discutable des cellules souches de l’embryon.