L’électorat de LR et la bien-pensance médiatique

Posté le septembre 29, 2015, 4:59
3 mins

Le 18 septembre dernier, les « Républicains » ont rendu publics les résultats d’une consultation de leurs adhérents sur la politique migratoire.

Il est clair que cette consultation visait principalement à court-circuiter Alain Juppé et à resserrer les liens entre Nicolas Sarkozy et les adhérents du parti.

Mais les résultats ont une valeur en dehors de cette opération de politique politicienne.

53 000 adhérents ont participé à cette consultation.

Et les résultants sont écrasants : 95,4 % des votants sont favorables à la suspension temporaire de Schengen ; 95,5 % sont favorables à une renégociation de Schengen ; 94,5 % sont favorables à la réduction du regroupement familial ; 95,1 % sont favorables à la suppression de l’Aide médicale d’État ; 92,8 % ne souhaitent pas accorder les allocations familiales aux étrangers en situation régulière dès leur arrivée sur le territoire ; 94,5 % sont favorables à une adaptation du droit du sol ; 97,4 % sont favorables à ce que les étrangers fassent la preuve de leur assimilation à la communauté nationale avant d’être naturalisés…

Ce n’est pas une consultation ; c’est un plébiscite. Peut-être un plébiscite pour Nicolas Sarkozy, mais surtout un plébiscite pour des mesures fermes et énergiques en matière migratoire.

Les électeurs des « Républi­cains » (et, ici, on parle du cœur de cet électorat, les adhérents du parti) sont donc, sur les questions d’immigration en phase avec ceux du Front national.

Mme Morano, député européen LR, manifestement envoyée précisément pour « draguer » l’électorat de droite déçu par l’action (ou plutôt l’inaction) de M. Sar­kozy, a d’ailleurs tenu des propos que la bien-pensance actuelle juge scandaleux, rappelant le mot du général de Gaulle, selon lequel la France est un pays judéo-chrétien, de race blanche.

Aussitôt, les médias du système et les parlementaires socialistes ont sommé les bons « républicains » de prendre leurs distances avec ces propos « scandaleux ». Car c’est naturellement la gauche qui est l’arbitre des élégances politiques et morales !

On perçoit à l’affolement de la gauche « morale » la portée du « danger » : plus le temps passe, plus la situation s’aggrave, plus aussi les dirigeants de LR tiennent un langage « décomplexé » et plus le FN est « dédiabolisé », plus l’entente à droite devient envisageable. Et, si elle se réalise, le socialisme « à la française » disparaîtra.

Autant dire que je ne suis pas très sensible aux appels de la gauche bien-pensante et que je rêve du moment où ce « danger » se réalisera !

 

Article suivant

Piédestal

4 réponses à l'article : L’électorat de LR et la bien-pensance médiatique

  1. DESOYER

    02/10/2015

    Le problème, Monsieur Rouxel, est que Sarkozy n’a rien dans le slip et désavoue Nadine Morano au premier « dérapage », notion imposée à NanoSarkozy par la gauche!
    Actuellement, l’ex-UMP n’a pas de « chef »: personne n’a changé. C’est bien ce que je dis dans mon livre « Economie ou socialisme: il faut choisir ».

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    30/09/2015

    de Gaulle n’ a pas dit de la France que la France  » était un pays judéo-chrétien de race blanche  » mais …  » un pays chrétien de race blanche  »

    2017 s’ annonce passionnant : ou bien nous survivons , ou bien nous disparaissons et … @ Jaurès avec nous … misère !

    Répondre
  3. vozuti

    30/09/2015

    il faudrait une étude psychiatrique de grande ampleur pour tenter de comprendre à quoi est dû le dysfonctionnement cérébral de tous ces gens qui votent ump et donc qui votent depuis 40 ans pour une immigration massive de remplacement, alors qu’ils sont massivement contre l’immigration.

    Répondre
  4. Oeildevraicon

    29/09/2015

    Vous avez raison Mr ROUXEL, rêver ne coute rien.
    C’est au réveil que le cauchemar commence.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)