Le MPF en échec dans le canton de P. de Villiers

Posté le novembre 29, 2010, 3:39
2 mins

Le candidat soutenu par Philippe de Villiers, Antoine Chéreau, maire de Montaigu et membre du Mouvement pour la France, a été battu dimanche de 141 voix lors du second tour de la cantonale partielle, par Michel Allemand, commerçant à la retraite, classé divers droite, pour lequel la gauche avait appelé à voter entre les deux tours. Les deux hommes avaient respectivement obtenu 42,4 % et 24,3 % des voix dimanche dernier. La candidate socialiste, Maï Haeffelin, conseillère régionale, avait recueilli 17,5 % des suffrages et l’écologiste Daniel Rondeau, conseiller municipal d’opposition à Montaigu, 9,2 % des voix. Antoine Chéreau revendiquait l’héritage de Philippe de Villiers et se présentait comme le candidat de la continuité. Son rival, Michel Allemand, se présentait comme «un homme libre».

Dans l’ancien canton de Bertrand de Villiers, Les Essarts, Yves Auvinet (divers droite), maire de La Ferrière et président de l’Association des maires du département, a remporté le second tour face à Philippe Gaboriau (PS) maire de Dompierre-sur-Yon.

Les deux sièges laissés vacants par la démission de Philippe de Villiers et de son frère étant pourvus, les élus départementaux vont désigner leur nouveau président. La droite dispose d’une majorité écrasante au sein du conseil général. L’élection du successeur de Philippe de Villiers se réglera donc au sein de la majorité départementale. Bruno Retailleau, premier vice-président et qui assure l’intérim, fait figure de favori.

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)