L'emploi négligé par les régions socialistes

Posté le mars 04, 2010, 12:00
2 mins

Les régions socialistes ont mené une action bien faiblarde en faveur de l’emploi  :

“L’emploi est la première préoccupation des Français, mais pas des régions socialistes. Qu’ont-elles fait ? Rien ou pas grand-chose. Alors même qu’elles disposent de trois leviers majeurs : les
aides aux entreprises, la formation des demandeurs d’emplois et l’apprentissage. Les socialistes nous sortent un joli slogan : le bouclier social. Mais depuis six ans, cela a plutôt été l’épée de
Damoclès des impôts et de la dette dans les régions.” Rappelle Laurent Wauquiez dans une interview au Figaro.
Il poursuit :
“En 2004, elles avaient fait campagne sur les emplois tremplins. Six ans plus tard, à peine un tiers des emplois promis ont été réalisés.”
puis en enfonce le clou :
“L’Ile-de-France est la région française la plus riche mais c’est une de celles où l’apprentissage est le moins développé. Si M. Huchon avait fait le même travail qu’en Alsace, 25 000 jeunes
franciliens auraient pu bénéficier d’un contrat d’apprentissage. La région Languedoc-Roussillon dépense plus pour sa communication que pour l’apprentissage. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, près de
30 millions d’euros prévus pour l’apprentissage ont été utilisés à autre chose, notamment aux frais de fonctionnement. Dans le fond, c’est une pratique habituelle. Songez qu’en 2008, sur les 800
millions d’euros octroyés par l’État aux régions, seulement 550 millions ont bel et bien été investis dans l’apprentissage.”

Le plus étonnant, c’est qu’avec un bilan si réellement désastreux pour les régions socialistes, l’UMP et ses alliés semblent incapables de regagner quelques régions lors des élections des 14 et
21 mars ?