L’entente Mélenchon-Macron

Posté le 11 septembre , 2018, 7:00
3 mins

Vendredi 7 septembre, en marge d’un déplacement d’Emmanuel Macron à Marseille, ce dernier a rencontré Jean-Luc Mélenchon, député de la cité phocéenne.

Vers 23h30, après son dîner avec Angela Merkel, le président prenait, en effet, un bain de foule, quand le dirigeant de la France insoumise l’a rejoint.

Il est d’ailleurs possible que la rencontre ait été un peu moins spontanée que ce qu’en ont dit les journaux. En tout cas, les deux hommes ont offert – devant les caméras qui ont complaisamment filmé cette rencontre au sommet – la caricature du théâtre politicien et la preuve que l’opposition est principalement un théâtre.

En effet, cette rencontre a été l’occasion d’un échange d’amabilités assez inattendu.

D’un côté, Jean-Luc Mélenchon n’assumait plus du tout ses insultes anti-Macron, pourtant toutes fraîches («le plus grand xénophobe»), et, de l’autre, Emmanuel Macron affirmait que le dirigeant de la France insoumise n’était pas son ennemi.

En particulier, la France insoumise semble, pour le président de la république, beaucoup moins dangereuse que le Front national.

Ce qui n’est qu’un petit fait divers politicien, une petite anecdote sans grande importance, me semble cependant extrêmement révélateur.

J’en retiens principalement deux choses. La première, c’est qu’il est parfaitement vain de faire confiance aux hommes politiques pour s’opposer à une politique quelconque.

La réalité, que manifeste cette entente cordiale entre Macron et Mélenchon, c’est que les politiciens, aussi éloignés soient-ils les uns des autres, sont généralement plus proches entre eux que de leurs électeurs.

C’est la raison pour laquelle il est fondamental que la société civile s’implique dans le combat politique. Ne comptons pas sur les politiciens pour faire, à notre profit, un travail qui ne leur sourit guère, puisqu’il les oblige à cracher dans la gamelle. Au contraire, forçons-les à choisir entre leurs électeurs et la fascination du pouvoir.

La deuxième leçon de cette anecdote réside dans le fait que la gauche continue à être capable de se réunir, contre le «danger» de la droite.

Là encore, ne comptons pas trop sur la nullité de la gauche pour reprendre le pouvoir. Ce n’est pas parce que le programme de M. Macron et, plus encore, celui de M. Mélenchon sont catastrophiques pour le pays qu’ils n’ont pas, l’un et l’autre, les capacités nécessaires pour prendre et garder le pouvoir.

Bref, cessons de compter sur les autres et travaillons enfin, nous électeurs de droite, pour reprendre le pouvoir et y promouvoir un vrai programme de droite!

25 Commentaires sur : L’entente Mélenchon-Macron

  1. HOMERE

    16 septembre 2018

    La réponse spontanée et irréfléchie est le vote RN pour montrer simplement que l’Europe des besogneux ne veut pas du couple Merkel Macron…et de celle qui facilite l’arrivée de main d’oeuvre à bon marché pour le plus grand bonheur de nos patrons mafieux….

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17 septembre 2018

      ” irréfléchie ” vous voulez dire ” réflexe ” ?

      vous voyez présentement quelqu’ autre parti pour qui voter à part D.L.F. ou le Parti de la France ?

      SI comme on entend dire Hervé Juvin est tête de liste je pense que le R.N. sera le premier parti

      Répondre
  2. OEILDEVRAICON

    16 septembre 2018

    Mélanchon & Macron: les M&M’s de la politique.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      16 septembre 2018

      M § M une ” confiserie ” bas de gamme, typiquement anglo-saxonne, à l’ huile de palme et aux nanoparticules qui vous détruit surement ce qui vous reste de cerveau après les ” trues -news “

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        17 septembre 2018

        Des sucreries qui gâtent les dents et les esprits.

        Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    14 septembre 2018

    ” l’ entente Mélenchon – Macron ” hou! hou ! fais moi peur !

    pour le moment sur toutes les chaines en continue c’ est plutôt ” sauvons le bon petit soldat européen Emmanuel “

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      16 septembre 2018

      //” l’ entente Mélenchon – Macron ” //

      Voir pacte Von Ribbentrop et Staline.
      Il a duré le temps de quelques saisons.

      En tous cas rien à voir avec “l’Entente Cordiale”.

      Répondre
  4. HOMERE

    13 septembre 2018

    Macron est l’ami de tous et l’ennemi de personne ce qui revient au même et inversement…voilà résumé sa politique….entre Le Pen et Mélenchon il y a …rien !! reste Macron qui,tel un pianiste appuie sur les touches ad hoc pour une petite musique qui plaît à l’un puis plaît à l’autre…ou déplaît aux deux….c’est la grande symphonie d’un orchestre que le chef même à la baguette pour le plus grand plaisir des compositeurs qui en ont écris la partition….et le peuple poltron s’en bat la quenelle…il est champion du monde et rote en pétant….ou inversement !!
    La droite ? regardez les tronches d’Estrosi, Pécresse,Juppé,Bertrand du Déclin,…et les traitres Le Maire et le bas du cul Darmalin…avec çà elle est sauvée la Droite.Le Grand Charles doit éructer…lui aussi avec ses deux étoiles !!

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      14 septembre 2018

      // c’est la grande symphonie d’un orchestre que le chef même à la baguette //

      Lors de la fête de la musique 2018 à l’élysée c’était Kiddie Smile qui menait à la braguette, euh pardon à la baguette.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 septembre 2018

      en résumé c’ est le ” en même temps ” et l’ hologramme de François Bayrou

      Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    12 septembre 2018

    un ” programme ” c’ est comme le menu lyriquement séduisant d’ un restaurant ordinaire : une fois dans votre assiette c’ est sans saveurs

    Répondre
  6. AMA

    11 septembre 2018

    Macron n’a plus le choix. Il ne lui reste plus que Mélenchon pour contenir la rue, en particulier celle des islamistes.

    Répondre
  7. Jadis

    11 septembre 2018

    Ça ressemble à quoi “un programme de droite” ?
    Au macronisme ? Au fillonisme ? Au lepénisme ? La droite n’a pas de programme par définition. Elle s’adapte de maniére pragmatique au libéralisme mondial. Ce qui ne constituera jamais un programme.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      14 septembre 2018

      ( sur) -vivre c’ est s’ adapter sans cesse à son environnement

      on peut aussi faire le choix de … végéter

      Répondre
  8. 11 septembre 2018

    Il convient donc de former un Gouvernement Provisoire.
    Le Peuple choisira ainsi, celui qui lui convient le mieux.
    (Inutile qu’il soit à Vichy… 😉 )

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      11 septembre 2018

      Le gouvernement provisoire ira de préférence à Bordeaux, il y a déjà un autre laron, Juppon qui y attend les deux cons.

      Répondre
      • vozuti

        16 septembre 2018

        exact,le duc de Bordeaux se prépare à nouveau pour le take off.il a déjà explosé plusieurs fois au décollage ,mais il ne fait jamais partie des victimes…les victimes étant sarkosy,fillon et probablement bientôt macron,s’il ne se défend pas.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          16 septembre 2018

          Voir séquence de Clint Eastwood sur YouTube:
          “Excuse me captain can you fly?”

          Les terroristes ont eu le sort qu’ils méritaient.
          Nous en avons des tonnes en France même dans les plus hautes sphères.
          Faut-il que Clint Eastwood reprenne du service?

          Répondre
        • vozuti

          16 septembre 2018

          c’est exactement cela,la conférence de presse du duc de bordeaux il y a 2 jours peut se résumer par “j’ai décidé une nouvelle prise d’otage,can you fly?” . la réponse de Clint Eastwood dans l’avion est la seule qui soit appropriée avec le duc de bordeaux: “nope,you can’t fly”, accompagnée d’une raclée.

          Répondre
        • vozuti

          16 septembre 2018

          la méthode juppé est en route. d’abord affaiblir macron avec l’affaire benalla. il fallait commencer avant les vacances pour casser l’effet coupe du monde.d’autres affaires suivront par la suite.
          puis dès la rentrée,faire sortir un sondage bidon selon lequel juppé et sarkosy sont les seuls leaders de la droite,en sachant que sarkosy est enterré sous des tonnes d’affaires,il ne reste donc que juppé.
          et comme par hasard,quelques jours plus tard on a droit à la conférence de presse de juppé qui se présente comme le sauveur de l’europe et qui laisse entendre qu’il est près à prendre le leadership des européistes pour les élections de l’an prochain.
          d’ici là, macron aura été enterré sous d’autres affaires au coté de sarkosy et fillon,et les médias unanimes célébreront juppé “le sauveur du monde libre,dernier rempart face aux populistes”.

          Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          17 septembre 2018

          Votre scénario est parfait.
          Je verrai bien le titre du film comme suit:
          “Fly or Die”
          featuring Clint Eastwood as Inspector Harry Callahan and Alain Juppée as Ali the Villain.

          Répondre
        • 17 septembre 2018

          avec Inspector Harry Callahan dans la saison 3,on peut être certain que Ali the Villain of bordeaux va encore se casser la gueule…dans l’épisode d’hier,ali a présenté son nouveau parti “agir“ qu’il a crée à l’insu de son plein gré.pour pouvoir décoller,il doit désormais couler wauquier et surtout macron…j’ai hâte de voir Inspector Harry Callahan ramener ali sur la terre ferme.
          “no ali,you are not allowed to fly“…. “mais obama m’a dit yes we can!“…. “nope you can’t , sorry i have to kick your ass again“

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            17 septembre 2018

            Keep on beating the hell out of his ass Harry, it’s so funny.
            Fuck Obama he is off the game anyway.

          • vozuti

            17 septembre 2018

            absolutly,don’t stop beating his ass,it’s not over.
            quant à obama,il continue à lancer des peaux de bananes sous les pieds de trump pour le renverser.tout comme le clan juppé,le clan obama_clinton n’a pas encore accepté sa défaite.

          • HansImSchnoggeLoch

            17 septembre 2018

            Hillary the nasty?
            Have fun, allez sur YouTube et tapez:

            Federal Prison Blues

Répondre

  • (pas publié)