L'entente à droite

L'entente à droite

Dans notre hebdomadaire, les 4 Vérités, Guillaume de Thieulloy rappelle les nécessités de l’entente à droite,
extraits :

 

nos divergences ne sont rien à côté de ce qui nous rassemble : le désir de voir notre patrie se débarrasser des chaînes
dont le microcosme politico-médiatique et sa doctrine pré-totalitaire du « politiquement correct » l’ont accablée, pour amorcer sa renaissance. Or, nous n’avons aucune chance de sortir la France
de l’ornière socialiste et immigrationniste, où elle s’enlise depuis une quarantaine d’années, si nous n’acceptons pas de nous entendre politiquement. Une entente politique, ce n’est pas
une entente en tous domaines
. Un électeur de l’UMP n’a pas nécessairement vocation à passer ses vacances avec un électeur du FN ou avec un électeur qui refuse son bulletin de vote à tout
parti, quel qu’il soit. En revanche, s’il est capable d’admettre qu’il est beaucoup plus proche – au moins par le but politique qu’il se fixe, à savoir la renaissance de la France – de l’électeur
du FN ou de l’abstentionniste que d’un électeur socialiste, nous aurons franchi un pas de géant. Bref, le débat, oui ! L’exclusive, non ! […]

Pour nous, le principal clivage est celui qui sépare les socialistes des anti-socialistes. Si d’autres journaux de
droite veulent se développer en se fondant sur d’autres clivages, grand bien leur fasse ! Nous n’avons pas vocation à remplacer la défunte « Pravda »! « 

Partager cette publication