Le politiquement correct, nourri par la corruption

Posté le juillet 08, 2010, 12:00
2 mins

Lu sur Polémia  via le Salon Beige :

« Depuis près de trente ans les majorités au pouvoir (PS ou UMP, peu importe) imposent contre vents et marées
mondialisation de l’économie et immigration de masse. Pourtant les faits montrent que ces politiques débouchent sur la baisse des salaires, la montée du chômage et l’explosion de l’insécurité.
Ces politiques sont donc manifestement contraires aux intérêts du peuple et en particulier des classes moyenne et populaire. Néanmoins les partis dits de gouvernement –simples relais de la
superclasse mondiale – les proposent et les imposent. Et ils le font grâce à des campagnes de communication massives.

Or la communication cela coûte cher : les partis et les candidats à l’élection présidentielle ont donc besoin de
toujours plus d’argent. Les lois de financement des années 1980/1990 ont partiellement réglé la difficulté en autorisant les grandes entreprises et les grands intérêts à effectuer des
dons ; ce qui revenait à légaliser la corruption : car pourquoi un promoteur immobilier ou une grande surface commerciale financerait une campagne politique s’ils n’en attendaient pas des
avantages en retour ?
Mais, comme l’argent « légal » ne suffit pas, la pratique des « enveloppes » a manifestement continué à perdurer, d’autant plus que l’internationalisation de
l’économie l’a rendue plus facile. Résultat : la démocratie française s’est transformée, sur le modèle américain, en ploutocratie où les intérêts et les lobbies dominants font les lois
et financent les campagnes électorales.
« 

 

Le Préfet
laisse filer la délinquance

burqa : le PS
toujours aussi lâche !

Le PS
marseillais repris par les affaires

 L’Oréal, la
campagne de Sarkozy en cause..

Les
politiques corrompus pour 64% des Français