Le politiquement correct sur ses gardes

Le politiquement correct sur ses gardes


Finalement le débat sur l’identité nationale, pourtant insipide et largement dirigé, aura libéré la parole et
réveillé la grande peur du politiquement correct :
qu’adviendrait-il si les Français prenaient la parole et disaient tout crûment ce qu’ils pensent de l’immigration massive qui leur est imposée depuis quelques décennies ?

Quelques petites phrases de dirigeants de l’UMP, pourtant modérés, auront suffi à faire lever les boucliers. « mauvais débat » qui « n’aurait jamais dû être ouvert » pour Dominique de
Villepin
. L’Union des étudiants juifs de France ( UEJF)estime que le débat « est le théatre de l’expression de péjugés racistes » et demande son arrêt. La auche unanime relaie la
même exigence, qualifiant le débat de « dangereux » pour la cohésion nationale . (Le Mondre).

Alors identité nationale, France, Français, des mots interdits dans ce pays dont on aimerait qu’on nous rappelle le nom…

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: