L’erreur tragique de Christine Boutin

Posté le 18 mars , 2009, 12:00
4 mins

On paye aujourd’hui les erreurs faites hier. On cède à Munich, et on a la Seconde Guerre mondiale. On laisse s’emballer les subprimes, et on a la crise économique actuelle ! (Sur le sujet, lire le remarquable article d’Henri Lepage, dans la dernière livraison de « Politique Internationale »).

Quelles seront les conséquences sur le long terme de la décision annoncée le 12 mars par le ministre Christine Boutin, à savoir « plus d’expulsions sans solution de remplacement » ? Nous ne le saurons que plus tard, mais elles seront forcément catastrophiques.

On me fera observer que les expulsions étaient déjà très réglementées et fort difficiles à mener à leur fin. Sur les 10000 jugements prononcés chaque année, combien sont effectivement exécutés ?
Mais justement : cette protection de fait était le principal obstacle au développement d’un marché locatif privé, animé par des bailleurs privés. L’interdiction absolue d’expulser sans reloger va accentuer une situation déjà mauvaise, non seulement pour les propriétaires, mais aussi pour les locataires qui, du coup, ne trouvent pas à se loger.

De la sorte, on favorise les rentes. Ceux qui ont un bail vont s’y accrocher et même essayer de le transmettre (avec dessous de table…)
C’est un peu comme l’interdiction de licencier : la seule façon de s’en protéger est de ne pas embaucher

La nouvelle disposition s’appliquera bien sûr aux squatters, qui, d’ores et déjà, bénéficient d’une immunité de fait. On va donc assister, immanquablement, à l’explosion des squats

La mesure est aussi très incitative pour l’immigration clandestine. Jusqu’à présent, les immigrés clandestins avaient droit – tout hors-la-loi qu’ils sont – à la meilleure couverture sociale du monde, y compris l’accouchement à Paris dans un super-hopital comme Robert Debré, à l’éducation gratuite de leurs enfants (avec même la cantine gratuite à l’école), à une assistance sociale permanente… Maintenant ils savent qu’ils ne courent plus le risque de devoir quitter un logement, qu’ils payent ou non, sans être préalablement relogés.

C’est dramatique ! C’est pourtant une des leçons de la crise qui, au départ, est celle des subprimes : quand on fait n’importe quoi, au nom d’une soi-disant politique sociale (en fait antisociale, comme le montre l’ouvrage d’Alain Mathieu sur le sujet), on sème le vent. On récoltera la tempête !

Voir aussi : www.dumait.fr

55 Commentaires sur : L’erreur tragique de Christine Boutin

  1. Anonyme

    30 mars 2009

    Cher Monsieur de THIEULLOY,  

    Votre journal est une exception par rapport à la presse classique. Cette dernière, vivant principalement de la publicité, est d¹un conformisme désespérant qui lui fait perdre inexorablement ses lecteurs parce qu¹elle n’est pas suffisamment différente de ce qu’on entend sur les grandes radios et de ce qu¹on nous présente sur les chaînes de télévisions.  

    Votre publication doit son existence et sa pérennité à la pertinence de ses articles. Votre journal est libre, son ton et ses articles le sont tout autant et c’est cela qui vous permet de tenir par les temps qui courent pendant que la plupart de vos confrères de la grande presse sont aux abois.  

    Le monde est en mutation, la société est en crise, la civilisation est en déclin. La classe politique dans son ensemble répète à l¹envi les mêmes discours, oui on rentre dans la crise, cela va être dur mais dans un, deux ou trois ans, la croissance va repartir .  

     Or, tous les indicateurs nous montrent que la civilisation du toujours plus avoir est moribonde et que le seul espoir pour l¹humanité est de créer celle du mieux être. Il nous faut, sous peine d¹anéantissement, passer rapidement d¹un monde de la quantité à un monde de la qualité, d¹une résignation matérialiste à une sollicitation spiritualiste. Oui, l¹espoir est dans la primauté de l¹esprit sur la matière et il faut le crier fort parce que l¹homme d¹aujourd’hui n¹entend pas, n¹entends plus. Les religions ne font plus recette en Europe, alors la solution est dans la reconnaissance en chacun de nous de l¹esprit, les croyants l¹appellent l¹esprit saint, est-il moins saint pour les autres ?…  

    Pourquoi, Monsieur le directeur des « 4 vérités », est-ce que je vous rappelle ces vérités essentielles ? Parce que notre vieille Europe et plus particulièrement la France ont un rôle majeur à jouer dans la perspective du renouveau de la civilisation. Nos pays ont des atouts et des capacités hors du commun. Nous sommes taillés pour être des exemples à suivre plutôt que des victimes pleurnichardes parmi tant d¹autres  

    Mais pour aller de l¹avant, il nous faut de grands penseurs et pas seulement des chroniqueurs à la petite semaine, il nous faut des esprits indépendants, libres vis-à-vis de la religion, comme du système. Ces grands hommes ont toujours été rares, parce que la grandeur se mesure souvent à l¹épreuve du combat de l¹originalité du solitaire sur la banalité du grégaire.    

    Notre époque à soif de vrai, de grandeur, de sens, de naturel, de spirituel. Lesquels parmi ceux qui interviennent dans vos colonnes ont le souffle pour respirer l¹air des cimes et sont capables de vivifier les esprits et de porter l¹espérance ?  

    Il est bon connaisseur de l¹origine celte de notre nation, il a écrit «Alésia, un choc de civilisations" (l’origine du mal français), sa pensée philosophique lui a permis de concevoir des livres comme « Au-delà de Nietzsche » et "Le Fils de Zarathoustra". C¹est bien sûr Pierre Lance, franc-tireur de la pensée contemporaine et écarté de votre rédaction depuis quelques semaines. Est-ce bien raisonnable pour la santé de votre journal, pour son avenir, celui de notre pays, de notre société et de la civilisation ?  

    Avec mes meilleures salutations.  

    Michel Bogé  
    Président des ConsomActeurs Associés.

    http://www.consomacteurs.com

     

    Répondre
  2. Magny

    30 mars 2009

    Quel gâchis si Lance cesse de collaborer pour les 4 vérités , autant pour les lecteurs , que pour le journal … et que pour Pierre Lance . J’ai déjà dit tout le bien que je pensais de lui , et il n’y a pas que moi , dans les commentaires sur l’article qui traite de Soljénitsyne , je n’y reviendrais pas . Maintenant que je connais les raisons du différent qui oppose Guillaume de Thieulloy et Pierre Lance je les trouve à la fois logiques et ridicules .  

    Ridicules car comme le fait remarquer Nathaniel on se demande pourquoi après des années de critiques "lanciennes" contre le christianisme tout à coup en 2009 on réalise que trop c’est trop : il faut le calmer un peu . Il n’a pas été plus loin que d’habitude , il me semble .

    Logiques car déjà la première fois que j’ai vu un article de Lance dans les 4 vérités je me demandais ce que venait faire un si grand contempteur de la "droigauche française" dans un journal … de droite . Certes il s’agissait de droite libérale , mais Lance ne le sait que trop bien : la droite s’appuie sur le christianisme comme le lierre au mur , et fatalement il devait se produire une grande explication désagréable ( on ne peut pas continuer indéfiniment un grand écart mental ) . 

    Monsieur de Thieulloy est dans son rôle quand il prend la responsabilité de mettre de côté un article s’il pense qu’il n’est pas dans la ligne éditoriale ou dans l’éthique de son journal . Je dois admettre que notre ami Lance a un sacré caractère , et des défauts aussi gros que ses qualités ( par exemple sa mauvaise foi astronomique … mais n’est-ce pas magnifiquement ironique q’un allergique aux religions manie ainsi la mauvaise foi ? ) mais son départ laisserait un grand vide , et un trop grand gâchis pour être vrai ! J’attend avec impatience la paix des braves .

    Répondre
  3. Anonyme

    30 mars 2009

    Siniq:

    Oui, je suis d’accord, Il fallait le lui faire savoir. Mais de là à le censurer ….

    Je n’ai pas dit que ce journal serait un désert intellectuel sans Pierre Lance, j’ai affirmé que son apport est fondamental car ça fait des années qu’il y écrit et que ses idées sont souvent appreciées des lecteurs (nottament concernant les sciences). Ce journal est sensé concentrer une grande diversité des themes de droite et censurer Pierre Lance serait injuste.

    J’ai remarqué que bien souvent, quand l’auteur s’"énervait" contre des lecteurs, ceux ci l’avaient préalablement "provoqué". En général Pierre Lance ne déboule pas juste comme ça à insulter tout le monde. Par exemple, sur l’article "redevenez populaire, Mr Président", il se fait d’abord qualifier de totalement naïf puis de comique idiot. Je me serai enervé aussi.

    J’éspère que la situation evoluera et que des efforts seront faits de part et d’autre

    Répondre
  4. Anonyme

    28 mars 2009

    Nathaniel

    Il fallait un jour que notre Pierre Lance se fasse taper sur les doigts mais il est vrai que ses billets sont parfois très intéressants mais cela ne lui donne pas le droit de distribuer bons et mauvais points et de choquer par certains de ses propos certains lecteurs des 4V.

    Soyez une seule fois contre ses affirmations mêmes douteuses et il vous en cuira. Dire maintenant que ce site sans Monsieur Lance serait un désert intellectuel, c’est poussé le bouchon un peu loin, il y a bien d’ autres intervenants tout aussi acceptables et on en trouve même chez les bloggueurs

    .

    Répondre
  5. Anonyme

    27 mars 2009

    Siniq:

    A mon avis, les raisons qui ont poussé Mr Thieulloy à censurer Pierre Lance ne trouvent pas leur source dans l’attitude de ce dernier. Pendant des années Mr Lance s’est comporté ainsi sans que personne ne trouve quoique ce soit à redire.

    Si je ne suis pas Pierre Lance sur l’integralité de ses idées, j’estime que son apport est fondamental pour un journal de droite, qui regroupe déjà des auteurs très différents par leurs opinions (Millière pro-américain versus Lance et Nicolas Bonnal anti-américains).

    Répondre
  6. sas

    27 mars 2009

    sas est un brin comme bob….

    En france…patrie des droits variés et diverses….on ne peut impunément dire tout et son contraire….et s’abstenir en permanence de tirer les conséquences logiques de ce qui est enfin admis…..

    sauf a être idiot….. et c’est fatiguant de monologuer avec de tels gus….

    sas

    Répondre
  7. siniq

    26 mars 2009

    Ntahaniel

    Pierre qui se veut peut être la base d’une nouvelle religion ne répond aux interlocuteurs qui ne sont pas en osmose par des insultes ou le mépris à forte dose même quand ces derniers sont des pointures dans les cas évoqués.

    Quié séme le vent récolte la tempête.

    Pour ma part , j’estime que l’ oeil du cyclone fut très long dans sa durée.

    Monsieur Lance s’ aime grand bien lui fase mais qu’ il ne vienne pas joué à l’ outragée si le couperet tombe.

    Répondre
  8. Bob

    26 mars 2009

    Ben moi, bien que qu’athée convaincu (allez, j’avoue que j’ai été baptisé…), je suis bien satisfait d’avoir uen pause dans la lecture des articles de P Lance. Pourvu que çà dure ! L’anticléricalisme primaire me révulse autant que le papisme outrancier.

    Répondre
  9. Anonyme

    26 mars 2009

     

    Bien le Bonjour à toutes et à tous.

    Mr Thieulloy:

    Il va sans dire que vous avez été touché personnellement par les propos acides de Pierre Lance à l’égard du Pape. Pour un journal qui se dit "libéral", ceci est assez comique. Comme le fait justement remarquer Iosa, le ton de Pierre Lance, loin de limiter le débat, lui permet de vivre.

    Je reprends la phrase polémique:« Eh bien moi, Monsieur Joseph Ratzinger, je vous excommunie, ainsi que vos complices du Brésil ou d’ailleurs, du Cercle Sacré de la Dignité Humaine ! »
    … Ou est l’insulte véhémente en direction du Pape? Cette phrase, replacée dans son contexte, laisse entrevoir de l’ironie. Votre réaction semble être celle d’une "vierge effarouchée" (pardonnez moi si je heurte votre sensibilité).

    Il est vrai que les positions de Pierre Lance au sujet de l’Eglise sont particulièrement…marquées. Mais il n’a jamais rejeté l’essentiel, ce qui devrait tempérer les critiques à son égard:

    À sa manière, Pierre croit en quelque chose, en un monde affranchi des doctrines religieuses (barrières à l’intelligence humaine, selon Nietzsche). Pierre n’est cependant pas un nihiliste obstiné comme vous pouvez le croire. Il rejette certes les "idéologies", mais ne désire pas les remplacer par le néant absolu. Il estime l’être humain intelligent, suffisamment pour choisir lui même ce en quoi il veut croire. Car la croyance est une caractéristique de l’Homme. Pierre ne veut pas d’êtres incroyants. Il souhaite juste qu’on laisse le choix aux hommes, en leur donnant l’éducation appropriée, ce que, il faut bien l’avouer, ne fait pas l’Eglise catholique aujourd’hui (ainsi que les autres religions, mais il est question ici du Pape). Cette Eglise peut bien avoir les meilleures motivations du monde, sa méthode est restée figée au moyen-âge. Ceci n’est pas une insulte, mais un constat indifférent. Par exemple, le seul "progrès" qu’a fait l’Eglise au sujet de l’avortement est de le permettre seulement si la vie de la mère ou de l’enfant est menacée. En d’autres termes, la position de l’Eglise peut se résumer ainsi: la vie humaine à tout prix, quelle qu’en soient les conséquences. J’applique cette affirmation à celle au dessus: cette doctrine est vieille de deux mille ans et n’a jamais été réactualisée. Elle était juste lorsque l’Homme blanc découvrait de nouveaux continents, lorsque la planète ne comptait pas plus de plusieurs dizaines de millions d’âmes, lorsque la médecine et la science étaient inexistantes…Aujourd’hui nous sommes 7 milliards, on ne meurt presque plus de maladies par populations entières (comme lorsque la Peste Noire sévissait). Le désastre écologique est avéré, et cela à cause de la surpopulation de la Terre.

    Néanmoins le discours du Vatican n’a pas évolué, pour des raisons diverses et variées qu’il serait futile d’exposer ici.

    Nous connaissons tous le message du Christ: Paix et Amour. Soit. Cela est applicable à ceux, et seulement ceux, qui croient à son message. Aujourd’hui la première religion du monde n’est plus le catholicisme, il s’agit de l’Islam. Or les musulmans ne véhiculent pas le même message que le Christ, vous le savez pertinemment. Face à la menace, quelle est l’attitude de l’Eglise? S’empêtrer dans des discours d’un "autre âge". Une fois de plus, ne le prenez pas personnellement. Ce n’est pas votre croyance qui est ici mise en cause, c’est l’instance qui en est responsable. Ce n’est pas le Pape non plus qui est directement attaqué, c’est l’Eglise dans son ensemble. le Pape n’en est que le représentant.

    Au sujet de l’affaire brésilienne, il n’y a aucune raison de poursuivre la dispute: Pierre Lance a exposé son point de vue, vous avez exposé le votre. Que cela puisse continuer, mais ce n’est pas une raison là de censurer l’auteur.

    Pour parler de l’attitude de Pierre Lance vis à vis des lecteurs, j’estime que répondre fortement est mieux que de ne pas répondre du tout. La plupart des auteurs ne prennent même pas le soin de lire les commentaires et d’y répondre. Pierre réalise cet effort et participe activement aux débats successifs à ses articles. la "tonalité agressive" que vous vilipendez ne se limite pas qu’à Pierre. Nous la retrouvons chez de nombreux autres commentateurs qui pourraient être bannis pour certains de leurs propos.

    Il faut ajouter aussi que régulièrement, les articles de Pierre Lance se trouvent être les plus commentés. Cela ne peut être que positif pour le développement des4 vérités.

    Il ne s’agit pas de liberté d’esprit. Nous vous savons suffisamment ouvert pour accepter tous les points de vue, aussi frondeurs qu’ils peuvent paraître. Mais ne laissez pas vos sentiments décider du maintien ou non de Pierre Lance parmi vous. La plus belle preuve de tolérance et d’ouverture d’esprit serait de laisser un auteur fondamentalement différent de vous avoir sa place dans votre journal, et cela ne pourra qu’être mis à votre actif.

    Nathaniel.

    Répondre
  10. WULFGAR

    26 mars 2009

    Cher Pierre  LANCE  , vous avez tout mon  soutien .
    Avec votre absence le journal va perdre de toutes façons  plusieurs dizaines de lecteurs et d’abonnés .
    J’ai au moins un point de désaccord avec vous : meme si vous m’en dissuadez , je ne vais pas renouveler mon abonnement .
    Je trouve depuis quelques semaines que les " 4 vérités"   "filent un mauvais coton " très peu libéral .
    Des petits coups bas à votre égard , comme cette lettre de lecteur (françois Lansard ) très virulente  , dans le no683  du journal  , sans vous donner un droit de réponse (c’est déjà arrivé deux ou trois fois ). M de Thieulloy  souhaitait régler votre  différent en privé , quel mépris pour les lecteurs !
    Et la promo du bouquin de l’abbé Morel  sans un mot pour les victimes , ça il fallait oser ! Le journal du Vatican  , "Present " ou "Rivarol" n’auraient pas imprimé ça .

    Répondre
  11. Pierre LANCE

    25 mars 2009

    À IOSA : Merci de votre soutien. Pour le moment, je suis en phase de réflexion. Peut-être ne devrai-je pas me laisser entraîner par mon tempérament combatif et devrai-je tout simplement laisser tomber les “4 Vérités”. Je ne suis pas sûr que ce journal soit encore digne de ma collaboration. Enfin, nous allons voir ce qu’en pensent nos lecteurs, car ce sont eux qui comptent. À Francis Roger : J’admire l’esprit d’à propos avec lequel vous passez de la religion catholique à la religion médicaliste et sautez d’une dogmatique à une autre, ainsi que l’élégance avec laquelle vous profitez d’un différend pour me balancer un coup de pied en vache. Ne changez rien, vous êtes magnifique ! N’oubliez surtout pas de vous faire vacciner contre l’hépatite B, si ce n’est déjà fait, et, si vous avez une fille adolescente, de l’envoyer toutes affaires cessantes se faire vacciner contre le cancer du col de l’utérus, dernière trouvaille rituelle des cardinaux du caducée. Surtout qu’en ces temps de crise, il serait vraiment dommage de créer du chômage dans les grands laboratoires pharmaceutiques, dont les dirigeants accumulent, sur le dos des moutons de Panurge, des “stock options” à donner le tournis. Je m’en tiendrai pour ma part au conseil biblique : “Laissons les aveugles conduire des aveugles; ils tomberont tous dans une fosse.” (Ce qui n’est pas si chrétien que ça, à vrai dire.)

    Répondre
  12. epsilon

    25 mars 2009

    Le commentaire de Pierre Lance est un bel exemple de l’intolérance de ceux qui se réclament de la tolérance. Les 4 Vérités n’ont aucun intérêt à laisser se développer le recours à l’injure, qui n’a rien à voir avec le débat respectueux des positions de l’autre. Guillaume de Thieulloy est dans son rôle quand il fait respecter le droit. En ce qui me concerne, je ne suis pas pressé de revoir des articles de Pierre Lance, même si parfois il peut avoir des positions amusantes ou qui suscitent la réflexion.

    Répondre
  13. Francis Roger

    24 mars 2009

    un grand merci à Christine Boutin :ceux qui envisageaient de louer vont s’abstenir;ceux qui envisageaient de construire pour louer vont s’en dispenser.Voilà une femme qui nous avertit à demi-mot en se cachant finement derrière le paravent des bons sentiments.Du grand art.
    Comme sa prise de position signifie qu’on finira par réquisitionner les logements des propriétaires,elle va permettre aussi la reprise de l’immobilier:ceux qui ont des logements vacants vont les mettre en vente.Voilà une ministre efficace;qu’attend-on pour la mettre en orbite:le monde en serait tout éclairé.

    Répondre
  14. Francis Roger

    24 mars 2009

    la polémique entre Pierre Lance et Guillaume de thieulloy m’a beaucoup amusé.Il arrive que Pierre Lance ait raison mais il est certain qu’il est impossible de discuter sereinement avec lui tant ses positions émotionnelles sont marquées
    .Pour ma part ,ayant essayé de comprendre sa position sur les vaccins,j’ai vu se clore la discussion par cette déclaration péremptoire:"les vaccins sont des saloperies".
    Ceux qui ont vu un cas de ténanos chez des personnes non vaccinées (le plus souvent des femmes)se souviendront de cette horreur toute leur vie.Ceux qui ont vu des enfants mourir de diphtérie prendront Pierre Lance pour un propagandiste inconscient.Ceux qui ont vu des personnes dans les poumons d’acier après poliomyélite apprécieront.
    Quant à la tuberculose ,qui arrive avec le sida d’Afrique,je crains qu’elle ne fasse des ravages chez les enfants depuis que la vaccination a cessé d’être obligatoire, même dans les zones à risque de nos banlieues,sous l’influence des lobbies pour lesquels la lutte contre les vaccination est une véritable religion
    .Pierre Lance,esprit religieux,il faut le faire!
    ,Il est vrai qu’il n’en est pas à une contradiction près lui,le chercheur de savants maudits qui fabrique lui-même des savants maudits ,les inventeurs de vaccin! Merci pour eux
     Le plus grave est,cependant,que des gens de cette sorte influencent par leur pugnacité des personnes
    qui ne feront pas vacciner leur famille,comme cela a eu lieu dans des communautés religieuses des pays bas lors de l’épidémie de poliomyélite des années cinquante avec des conséquences effroyables.
    C’est cher payer le dilettantisme avantageux à la Pierre Lance.   

    Répondre
  15. Francis Roger

    24 mars 2009

    un grand merci à Christine Boutin :ceux qui envisageaient de louer vont s’abstenir;ceux qui envisageaient de construire pour louer vont s’en dispenser.Voilà une femme qui nous avertit à demi-mot en se cachant finement derrière le paravent des bons sentiments.Du grand art.
    Comme sa prise de position signifie qu’on finira par réquisitionner les logements des propriétaires,elle va permettre aussi la reprise de l’immobilier:ceux qui ont des logements vacants vont les mettre en vente.Voilà une ministre efficace;qu’attend-on pour la mettre en orbite:le monde en serait tout éclairé.

    Répondre
  16. IOSA

    24 mars 2009

    Pierre Lance…..

    Je viens de prendre connaissance du conflit et de la longue, très longue réponse de votre "patron".

    Ce qui m’étonne le plus, c’est que la majorité des chrétiens ( pour ne pas dire la totalité) ne comprennent absolument pas que la divergence existante sur l’euthanasie, l’avortement et j’en passe entre le Pape et ses ouailles…….démontre amplement qu’il ne peut être le représentant de Dieu sur terre et par extension ce Dieu n’existe pas.

    Car si à la face de Dieu, un homme jouissant d’une telle autorité peut se permettre de tels débordements incohérents et contraire au sens même du mot "amour"  glorifié par les deux derniers millénaires, sans craindre la justice de son Dieu…..Que risque donc un homme simple ? 

    Bien sur, vous malmenez certains dans vos réponses, mais il faut reconnaitre que sans celà, il n’y aurait plus d’intérêt dans un débat, ce serait comme un plat sans saveur……ou des pâtes sans sauce.

    M.Guillaume de Thieulloy, vous êtes dans l’erreur et il vous suffit de lire les commentaires des précédents articles de Pierre Lance, pour comprendre que même ressassé le fond d’un article venant de celui-ci, n’a jamais le même goût pour peu que l’on donne la peine de suivre son raisonnement.

    Répondre
  17. HansImSchnoggeLoch

    24 mars 2009

    Merci Mr.de Thieulloy pour les précisions sur le différend qui oppose la Direction des 4V à Pierre Lance. Je pense aussi qu’il faut des garde-fous pour éviter les dérives. Vous avez tout mon support et je suis sûr que d’autres intervenants de ce site vous apporteront le leur.

    Répondre
  18. IOSA

    24 mars 2009

    Jaures@….

    "Pour éviter que les immigrés arrivent en France, il faudrait leur permettre de pouvoir vivre dans leur propre pays. La plupart ne souhaiteraient pas autre chose plutôt que risquer leur vie dans le train d’atterissage d’un avion. "

    Désolé d’arriver si tardivement, mais le boulot…….. Pour en revenir à vos propos dont j’en ai fais un copié/collé, il y a un exemple qui m’attriste tout de même et qui est la Chine, car à vouloir commercer avec certains pays en voie de développement, nous risquons de ne plus avoir la main et celà est surement pas l’objectif de beaucoup de Français.

    Quand aux immigrés et pourtant malgré leur triste sort, j’ai quand même du mal à me sentir responsable de leur situation car ils ont fuient leur pays au lieu d’en prendre les rènes, bien sur, je suis au courant que la France et bien d’autres pays fournissent en armes le gouvernement qu’ils ont fuient.

    Leur donner l’éducation, c’est aussi leur faire comprendre leur condition de citoyen/esclave, alors allons plus loin……donnons leur les armes pour qu’ils restent chez eux.

    ps: Evidemment, la question reste ouverte pour les pays Islamistes ?

    Répondre
  19. Anonyme

    24 mars 2009

    """"""
    ils sont réprimés avec les armes qu’ ont vendu les occidentaux à leurs dirigeants.
    """""""

    je crois savoir qu’au Rwanda, ils n’ont pas utilisé d’armes sophistiquées, la bonne vieille machette a été largement suffisante..
    ailleurs on vous propose "manche courte ou manche longue??" là non plus pas besoin du dernier modèle de  de fusil automatique!
    l’homme n’a pas attendu la poudre pour se massacrer…

    1 dollar par jour!
    C’est pour faire pleurer dans les chaumières??
    quel est le cout de la vie?? je serais curieux de voir combien il faudrait d’€ pour faire exactement les m^mems achats…sans doute plus de 70 centimes ( €/$ à 1.35 ces jours ci)
    Mais dans le même temps on ne parle pas de nos petits vieux qui ont de toutes petites retraites…évitons les veuves qui elle ont la moitié pour joindre les 2 bouts…elles sont sans doute pas assez exotiques pour bénéficier des aides sociales que nous distribuons si généreusement ( mais pas a ceux qui pourtant y auraient droit ..ils font partie de ceux qui ont recontruit le pays après 45..)

    NB/ du temps de ces salauds de colonisateurs blancs, ces ignobles profiteurs…il n’y avait plus de famines..et les grandes endémies étaient en nette régression…
    depuis, la démographie a explosé et le choléra ( entre autres ) a refait son apparition dans des pays qui ont été riches…(cas récent!!)
    mais pas de problème le coupable est tout trouvé…devinez!

    Répondre
  20. Anonyme

    24 mars 2009

    """"""
    ils sont réprimés avec les armes qu’ ont vendu les occidentaux à leurs dirigeants.
    """""""

    je crois savoir qu’au Rwanda, ils n’ont pas utilisé d’armes sophistiquées, la bonne vieille machette a été largement suffisante..
    ailleurs on vous propose "manche courte ou manche longue??" là non plus pas besoin du dernier modèle de  de fusil automatique!
    l’homme n’a pas attendu la poudre pour se massacrer…

    1 dollar par jour!
    C’est pour faire pleurer dans les chaumières??
    quel est le cout de la vie?? je serais curieux de voir combien il faudrait d’€ pour faire exactement les m^mems achats…sans doute plus de 70 centimes ( €/$ à 1.35 ces jours ci)
    Mais dans le même temps on ne parle pas de nos petits vieux qui ont de toutes petites retraites…évitons les veuves qui elle ont la moitié pour joindre les 2 bouts…elles sont sans doute pas assez exotiques pour bénéficier des aides sociales que nous distribuons si généreusement ( mais pas a ceux qui pourtant y auraient droit ..ils font partie de ceux qui ont recontruit le pays après 45..)

    NB/ du temps de ces salauds de colonisateurs blancs, ces ignobles profiteurs…il n’y avait plus de famines..et les grandes endémies étaient en nette régression…
    depuis, la démographie a explosé et le choléra ( entre autres ) a refait son apparition dans des pays qui ont été riches…(cas récent!!)
    mais pas de problème le coupable est tout trouvé…devinez!

    Répondre
  21. ozone

    24 mars 2009

    Pour étre clair,Jaures,je n’ai aucune envie de porter la misére du Monde sur les épaules,chez nous aussi il y en a qui se plaignent et qui ne sont pas préts de se lever le matin pour aller se faire chier au boulot.

    Ceci dit,je suis né "la bas",et les gens qui demandent l’indépendance pour se plaindre ensuite que les gens qu’ils ont suivis leur tape dessus me laissent froid,surtout quand beaucoup d’entre eux,aprés leur arrivée chez l’ancien "colon" le traite de sale Français
    .

    Aprés que Mayotte decida de rester Française sur référendum,au contraire des autres iles de l’archipel,les heureux nouveaux indépendants n’ont qu’un seul but,rentrer a Mayotte,avec la pantalonade d’il y a douze ans des habitants de l’ile Saint Jean,si ma memoire est bonne,de demander de rentrer a nouveau dans le cadre Français,et la résponsabilité dans tout ça.?,certes,une fois finis les fétes il faut bosser,et ce n’est pas rigolo tous les jours.

    Quant aux armes,au Rwanda,les machettes avaient,si on compte le nombre de morts et les jours pendant lesquelles eu lieu le massacre,un "rendement" supérieur aux méthodes des nazis.

    D’autre part,c’est le genre de gens comme ce PDG qui nous on mis dans le caca quand ils vont chercher de la main d’oeuvre maléable a l’autre bout du Monde pour pouvoir casser salaires et conditions de travail chez nous,etudiez le cas Espagnol,un condensé a ce propos.

    Répondre
  22. sas

    24 mars 2009

    Décidément mr lance? vous faites débat…..tant il est évident que la quasi totalité de vos points de vue rejoignent inexorablement les positions en loges….

    Contre le pape et la clergé…c’est une habitude chez vous….vous etes un boufffeur de curé patenté….

    Et quand bien même nous ne serions pas des grenouilles de bénitiers….il serait bon ton de se rappeler leur modeste contributions à la création de notre ETAT et de son systeme ……

    et mieux vaut un mauvais pape…qu un bon rabin ou un excellent imam….cqfd

    il ne faut jamais mordre la main qui vous a nourrit ou vous a servit…..c’est le risque de la voir se retourner contre vous….et de la prendre en pleine tronche.

    sas qui a reniflé depuis des lustres…l imposture

    Répondre
  23. Guillaume de Thieulloy

    24 mars 2009

    J’aurais préféré régler notre différend sereinement et, pour cela, il me semble que la conversation privée était la meilleure des solutions. Mais, puisque Pierre Lance a décidé de mettre l’affaire sur la place publique, je lui réponds bien volontiers.

    Il est trop facile de répondre sur le fond à la question qu’il soulève dans son commentaire du texte d’Alain Dumait. Ne pas voir que la mise en commun librement consentie des premières communautés chrétiennes ou des communautés monastiques n’est absolument pas du même ordre que l’abolition forcée de la propriété privée par le marxisme-léninisme me paraît ressortir à une myopie assez catastrophique.

    D’ailleurs, si le « communisme » des moines était si clairement le communisme socialiste de notre époque, il faudrait peut-être nous expliquer pourquoi les monastères ont « réussi » économiquement et pourquoi le socialisme n’a jamais fonctionné dans aucun des endroits où il a été mis en application. Je peux donner un « tuyau » à Pierre Lance. La réponse tient en un mot : « liberté ». Ayant choisi librement de ne rien posséder en propre, les moines travaillent ; tandis que les paysans expropriés, que le gouvernement soviétique faisait semblant de payer, faisaient à leur tour semblant de travailler. Cela tombe tellement sous le sens que l’on a honte de rappeler ces vérités premières.

    Venons-en à présent à ce qui nous oppose aujourd’hui. Pierre Lance m’a adressé un article traitant principalement de l’euthanasie. Tous les lecteurs savent que je suis, à titre personnel, hostile à l’euthanasie. Selon moi, ce « droit » ne sera pas plutôt édicté qu’une pression très forte pèsera sur les vieillards et les malades pour qu’ils en fassent usage au plus vite pour « débarrasser » leurs successeurs de leur encombrante personne. Mais, tous les lecteurs peuvent aussi témoigner que j’ai laissé à maintes reprises Pierre Lance défendre son point de vue – souvent en répondant moi-même aux critiques nombreuses que soulevaient ses articles. Plusieurs de mes chroniques depuis un an ont d’ailleurs rappelé clairement la ligne éditoriale du journal, que je tiens absolument à ne pas changer d’un iota.

    Bref, j’aurais passé sans difficulté majeure l’article de Pierre Lance sur le sujet. Lorsqu’arriva le bouclage du n°682, j’ai découvert les trois ou quatre derniers paragraphes, sans le moindre rapport avec l’euthanasie, à propos des prétendues excommunications brésiliennes. Le seul point commun entre les deux sujets de l’article étant « l’inhumanité » de Benoît XVI, dont la morale archaïque empêcherait, paraît-il, le parlement français d’autoriser l’euthanasie et les petites filles d’avorter. Que Benoît XVI soit hostile à l’euthanasie et à l’avortement n’est pas vraiment un « scoop ». En revanche, que le parlement français prenne ses ordres au Vatican est vraiment une info. Le problème, c’est qu’elle me semble assez fantaisiste…

    Voici maintenant la double raison pour laquelle j’ai refusé de publier cet article tant qu’il ne serait pas amendé.

    La première raison tient aux insultes contre Benoît XVI. De façon générale, je suis assez peu favorable aux attaques ad hominem dans le journal, d’autant qu’elles apportent rarement quoi que ce soit à l’information. En l’occurrence, quelqu’un voudrait-il me dire ce qu’apportait à la défense de l’avortement et de l’euthanasie cette phrase un peu mélodramatique, qui concluait l’article de notre ami : « Eh bien moi, Monsieur Joseph Ratzinger, je vous excommunie, ainsi que vos complices du Brésil ou d’ailleurs, du Cercle Sacré de la Dignité Humaine ! »

    Du simple fait de la tonalité très agressive des propos de Pierre Lance à l’égard de Benoît XVI, les « 4 Vérités » auraient perdu quelques dizaines de lecteurs, alors qu’il pouvait parfaitement dire la même chose sans agressivité. Les « cathos pur jus », comme il dit, auraient grincé des dents, auraient répondu argument contre argument, mais nous serions restés dans le domaine du débat qui fait la marque de fabrique de notre journal.

    La deuxième raison est, en un sens, plus importante encore. Il s’agit de la véracité des faits. Je lui ai dit d’emblée que « l’affaire brésilienne » ne pouvaient pas s’être passée comme il la décrivait. Depuis, j’ai creusé l’affaire, ce qui a donné lieu à ma chronique du n°684. C’est encore plus ahurissant que je ne supposais : toute l’affaire est « bidonnée » de A à Z.

    Malheureusement, notre ami a mal pris que je lui demande de reformuler ses propos pour les rendre moins agressifs et plus conformes à la vérité et a « exigé » la parution intégrale de son article.

    Cependant cette exigence ne résiste pas à l’examen. Tous, lecteurs, contributeurs et directeur, nous tenons à cette liberté d’échanges qui fait l’originalité des « 4 Vérités ». Contrairement à ce que dit Pierre Lance, je n’ai évidemment aucune envie de revenir là-dessus. Mais le corollaire de cette liberté, c’est la responsabilité. Et quand un contributeur ne veut pas être responsable devant le lectorat, c’est à moi de l’être pour deux.
    De façon générale, c’est au directeur qu’il revient de clore les polémiques quand elles dégénèrent ou s’enlisent ; de donner la parole à tel point de vue qu’on entend rarement dans la presse (en l’occurrence, le moins que l’on puisse dire, c’est que le point de vue de Pierre Lance sur l’affaire brésilienne n’était pas isolé dans la presse française !!!) ; ou d’équilibrer les prises de parole entre les différentes tendances de la droite française.

    Il y a encore un point que je dois ajouter, parce que Pierre Lance ne l’a manifestement pas compris. Lors d’une de nos dernières controverses (restée privée, celle-là), il s’est moqué de ma présentation des « 4 Vérités » comme un journal fait par ses lecteurs.

    Or, il ne s’agit nullement d’une fantaisie de Guillaume de Thieulloy. C’est une partie intégrante de la ligne éditoriale, que m’a transmise Alain Dumait. Nous considérons aux « 4 Vérités » qu’il faut donner la parole à la « majorité silencieuse ». C’est la raison de nos deux pages de courriers de lecteurs. Et c’est surtout la raison pour laquelle les chroniqueurs « tournent ». Bien d’autres contributeurs m’envoient des courriers ou des courriels au moins une fois par semaine. Ces contributions sont tantôt publiées, tantôt non. Va-t-on imaginer qu’il s’agit là de censure ?

    Plus fondamentalement, nous refusons absolument d’établir une différence de nature entre chroniques et courrier des lecteurs. Tous les chroniqueurs, moi compris, sont d’abord des lecteurs qui débattent entre eux.

    Or, l’un des problèmes que pose la vision de Pierre Lance, c’est qu’il refuse, le plus souvent, de débattre avec les lecteurs. Les lecteurs qui critiquent tel ou tel point de ses articles se voient souvent « renvoyés dans leurs buts » sans ménagement et sans prise en compte de leurs arguments. L’exigence de voir ses articles paraître sans la moindre retouche chaque semaine et le refus de traiter les lecteurs en désaccord avec lui comme des êtres aussi rationnels que lui sont les deux aspects d’un traitement particulier que revendique notre ami et qu’il n’est malheureusement pas possible de lui accorder sans abandonner la ligne éditoriale des « 4 Vérités ».

    Le libre débat, sans exclusive et sans agressivité, ni insulte personnelle, entre toutes les tendances de la droite s’associe, dans cette ligne éditoriale, avec le fait de donner la parole au « peuple de droite », si je puis dire, que l’on n’entend jamais dans la « grande presse ». C’est cela l’originalité des « 4 Vérités ».

    Pardon de ces trop longs développements. Si Pierre Lance veut récrire son article en tenant compte de mes critiques (qui, encore une fois, ne portent pas sur sa « doctrine », mais sur la forme avec laquelle il l’a énoncée dans cet article particulier), il est évidemment le bienvenu dans nos colonnes. En attendant, responsable devant les lecteurs, je me refuse absolument à le publier en l’état.

    Guillaume de Thieulloy

    Répondre
  24. Lambda

    24 mars 2009

    L’éternelle litanie des pauvres qui meurent de faim dans leur pays est aussi souvent resservie que tout autant lamentable… Les deux commentaires ci-dessus sont d’ailleurs tout à fait clairs à ce sujet. Et en plus, on va encore nous sortir la conséquence logique des "colonisations", si ça continue ! Décidément, ça commence à bien faire les disques rayés…
    Mais toutes ces grandes âmes ne se sont jamais posées de questions : tordre le coup au loueurs escrocs, aux passeurs inhumains, c’est vraiment un raccourci ahurissant. Même si ce sont des bêtes immondes à condamner, ils ne font pourtant que de profiter d’un système pervers. Le jours où il n’y aura plus d’allocations, il n’y aura plus de loueurs maffieux, le  jours où  il n’y aura plus d’allocations de subsistance, il n’y aura plus de passeurs esclavagistes. Comme dit plus haut, les gens qui viennent savent parfaitement à quoi s’en tenir, ils savent exactement le niveau de risques qu’ils prennent ! N’oublions pas non plus que ceux qui viennent, ce ne sont pas les plus démunis, ils viennent pour nous coloniser, nous exploiter, et ils ont un minimum de moyens, ne serait-ce que pour se payer le voyage. Les vraiment pauvres, eux, ne viennent pas, ils n’ont déjà même pas les moyens de manger à leur faim !
    N’oublions pas que les milliards de monnaies diverses sont déversées à flots sur les pays "en voie de développement". C’est d’autant plus curieux que tous ces pays ont voulu s’affranchir de la tutelle colonialiste qui les brimait, donc, une fois les "colons" partis, tout allait aller pour le mieux, la richesse étant venue à portée de main ! Et il suffit de regarder les pays africains pour se rendre compte combien les populations sont épanouies modernisées, heureuses et sereines depuis le départ de ces affreux blancs colonisateurs ! Autre exemple : Gaza. Cette "bande" a été  gagnée militairement par une guerre déclarée par des belligérants, et qui l’ont perdue, et la bande en question a été restituée gratuitement, avec toute une infrastructure moderne et fonctionnelle. Quelques années après, on voit ce que les "habitants", libérés des "colons", en ont fait… Tout cet argent versé soi-disant pour des pauvres par des imbéciles un peu moins pauvres, ne fait que transiter sur le continent africain pour aboutir inexorablement dans les coffres de banques suisses… Il faut croire que c’est le prix à payer pour ces imbéciles d’occidentaux qui s’achètent ainsi une bonne conscience pour oublier leur passé de "colonisateur"…. Etre masochiste à ce point là, ça dépasse l’entendement….
    En ce qui concerne les "pauvres" africains qui meurent de faim, ce qui m’étonne, c’est que personne ne se pose de questions simples, par exemple, pourquoi les boîtes d’informatiques font travailler les asiatiques et pas les africains ?… A mon avis, ça ne coûterait pas plus cher de monter un atelier en Centrafrique plutôt qu’en Chine, non ?… Et toujours selon moi, les africains sont assurément aussi courageux que les asiatiques, et en plus, dès qu’ils entreprennent quelque chose, ils commencent par chanter, au moins, ça mettrait de l’ambiance dans l’atelier !
    Il faudrait peut-être arrêter de toujours trouver des excuses systématiques et adouber d’emblèe le statut de victime à toutes ces populations qui croupissent dans leur misère, je ne suis pas certains qu’elles s’y déplaisent tant que ça… Après tout, on a souvent le sort que l’on mérite, et si nous, nous avons des politicards de plus en plus pourris, c’est forcément parce que nous sommes devenus de plus en plus ringards et avachis… Sinon, il y aurait longtemps que nous aurions réagi….

    L’individu

    Répondre
  25. Jaures

    24 mars 2009

    Cher Ozone, sauver sa peau ce n’est pas seulement échapper à la répression politique. C’est simplement trouver à manger. Ils sont plusieurs dizaines millions à survivre avec 1 dollar par jour. La seule question qui vaille est  que feriez-vous à leur place ? Quand ils protestent ou se soulèvent, ils sont réprimés avec les armes qu’ ont vendu les occidentaux à leurs dirigeants.

    Quant à "traire la vache à lait" comme vous dîtes, je pense que le PDG de Valeo qui part aujourd’hui avec un chèque de 3,5 millions d’euros de "parachure doré" en laissant une entreprise exsangue et des milliers de salariés sur le carreau peut donner de fructueuses leçons aux sans-papiers qui travaillent dans la restauration ou le batiment.

    Répondre
  26. Pierre LANCE

    24 mars 2009

    Mes compliments, mon cher Alain, pour cet article plein de bon sens qui dénonce fort justement la dérive gauchisante de la droite molle. D’ailleurs, tu fais quasiment l’unanimité des commentateurs. La malheureuse Boutin en prend pour son grade et notre ami Guillermo résume parfaitement l’affaire en écrivant : “Quoi qu’il en soit, cette femme est non seulement d’une incompétence crade, mais elle parait bonne pour l’asile de fous. Sa déclaration, c’est bien sûr le summum de l’irresponsabilité. La gauche n’aurait pas fait pire.” C’est vrai, la gauche n’aurait pas fait pire; elle aurait tout bonnement fait la même chose. Il me semble toutefois que vous oubliez tous une donnée importante de l’état mental de Mme Boutin : c’est une catholique pratiquante pur jus. Tu te souviens peut-être, mon cher Alain, de l’article avec lequel je fis une entrée frracassante dans les “4 Vérités” N° 259 du 15 avril 2000. (Eh oui, 9 ans déjà que je collabore à ce merveilleux journal, dont la totale liberté d’expression des rédacteurs, pas toujours d’accord entre eux, faisait jusqu’ici un cas unique dans la presse française.) Dans cet article mémorable, j’expliquais notamment pourquoi la droite était incapable de résister à l’idéologie de gauche. C’est tout simplement parce qu’elle s’obstine à se dire chrétienne, et que le christianisme est à l’origine même du socialisme, ce que Mme Boutin est en train d’illustrer de manière caricaturale mais parfaitement logique. Au fond, mes amis, elle est beaucoup plus cohérente que vous, Mme Boutin. Elle prend l’Evangile au pied de la lettre et elle y ajoute même les Actes des Apôtres, qui, je vous le rappelle, mettaient tout en commun et niaient la propriété privée, pratiquant un communisme pur et dur avant la lettre. Mon article fit évidemment scandale et toute une cohorte de bigots submergèrent Alain Dumait de protestations véhémentes. J’avais appuyé là où ça faisait mal et j’avais trop raison pour ne pas être honni par tous ceux qui tiennent à garder leurs oeillères. Ce fut un raz-de-marée d’éructations diverses, au point que le numéro suivant du journal y fut presque entièrement consacré. Et tu avais dû toi-même, cher Alain, te justifier d’avoir ouvert les colonnes des “4 Vérités” à ce trublion de Pierre Lance. Tu l’avais fait avec ton talent coutumier. Je te cite : “Ce que j’avais prévu est arrivé : vous êtes nombreux à avoir réagi immédiatement à l’article de Pierre Lance publié la semaine dernière sur le thème “christianisme et socialisme”. Je résume la thèse développée par l’auteur : ”le catholicisme et le socialisme ne sont que les phases successives d’une même idéologie qui est le christianisme. Donc rejeter le socialisme devrait logiquement aboutir à rejeter le christianisme…” Et tu poursuivais plus loin : “Mais plusieurs de vos lettres m’interpellent directement et parfois véhémentement. Je vais donc répondre (…) : Pourquoi ai-je pris la décision de publier un tel article ? Un journal engagé, tel que le conçois, doit être un lieu de dialogue et de débats. Or, la question posée par Pierre Lance, loin d’être iconoclaste, est pertinente : n’y aurait-il pas, en effet, une connivence intrinsèque entre la vulgate socialiste et le message chrétien, tel qu’il subsiste en tout cas dans notre société largement déchristianisée ? À partir de là, je crois toujours utile de donner la parole à une diversité de points de vue…” Eh bien Mme Boutin vient de répondre spectaculairement à la question posée : Oui, sans aucun doute, il y a connivence intrinsèque entre la vulgate socialiste et le message chrétien. Ce qui m’avait fait écrire un jour : Tant que la droite sera chrétienne et la gauche marxiste, la France ne sortira pas de l’ornière. Tu avais, Cher Alain, dans ces quelques phrases superbes, défini la ligne de conduite éditoriale des “4 Vérités” : un creuset de dialogue et de libres débats au sein de la droite libérale. Malheureusement, voici quelque temps, tu as vendu notre journal à Guillaume de Thieulloy, jeune homme tout à fait estimable et intelligent, mais qui est un catholique pur sucre, c’est-à-dire une âme enchaînée (ce n’est pas une insulte, mais un triste constat). Et bien qu’il ait su faire preuve durant quelques mois d’une bonne volonté remarquable à mon égard, le clash fatal s’est produit, et il refuse depuis deux semaines (bientôt trois) de publier mon dernier article. Car je le terminais en condamnant très durement Benoît XVI pour avoir confirmé l’excommunication de la mère d’une fillette brésilienne violée par son beau-père, enceinte de jumeaux et dont le Président Lula avait autorisé l’avortement, qui est interdit au Brésil. C’en était trop pour Guillaume. Tu voudras bien me pardonner, Cher Alain, de faire ainsi intrusion dans les commentaires à ton article, mais il faut bien que je m’exprime quelque part et que j’informe nos lecteurs de la mutation des “4 Vérités” en annexe du Vatican. Et je parie que même les catholiques libéraux comme toi-même ne vont pas aimer ça. D’autant plus qu’un hasard “providentiel” (?!) a voulu que le Journal du Dimanche publie ce 22 mars un sondage Ifop qui menace d’assèchement un grand nombre de bénitiers. En voici le résultat : 43 % des catholiques et 31 % des catholiques pratiquants souhaitent la démission ou le départ en retraite de Benoît XVI. 85 % des catholiques et 75 % des catholiques pratiquants souhaitent que l’Eglise modifie son discours sur la contraception. 83 % des catholiques et 68 % des catholiques pratiquants souhaitent que l’Eglise modifie son discours sur l’avortement. Mon article envoyé le 8 mars était donc en avance sur l’actualité. Mais tant que Guillaume ne l’aura pas publié (avec tous les commentaires réprobateurs qu’il voudra, comme je le lui ai suggéré), je n’en enverrai pas d’autre. J’espère que nos lecteurs, catholiques inclus, feront savoir à Guillaume de Thieulloy qu’ils tiennent à ce que notre journal demeure un exemple d’ouverture et de libre débat. S’ils ne le font pas, je crains que notre journal disparaisse avant peu. Cordialement à tous.

    Répondre
  27. ozone

    23 mars 2009

    Précisement Jaures

    Les grands perdants dans ce foutoir sont et seront de plus en plus les VRAIS réfugiés politiques,ceux qui risquent vraiment leur peau chez eux,dans le nombre des arrivants ils sont une minorité,la majeur partie sont les "réfugiés economiques",et celas,sont devenus une vraie "industrie" pour les dirigents des pays d’origine,en éffet,pendant qu’ils révent de partir ils ne penseront pas a demander des comptes,en plus des arrivées de devises,tout benef…..
    Croire a l’innocence victimaire est au contraire les avoir en piétre estime,ils sont bien capables de voir leur intéret et sont dans beaucoup de cas bien plus au courant de comment "traire la vache a lait" que la majeur partie d’entre nous.
    Il serait temps d’examiner ce probléme sous un regard plus réaliste,ceux qui n’ont VRAIMENT pas d’autre choix que de partir pour sauver leur vie en seront redevables.

    Répondre
  28. sas

    23 mars 2009

    STUPEFIANT HEIN  .. . . . . . ..Que ce soit l embrouille des loueurs et hotels sociaux a fonds perdus par les oeuvres sociale et l enfance de Paris….au grand profit des enclumes de la ripoublique, des embrouilles sur les squatts ,ou les etrangers ne payent rien…..du moment qu ils ont une quittance d edf(deficitaires eux aussi)……ou l emiission des kits sociaux… assedic, rmi et autres au profit de toujours les mêmes…

    Quiel est l intérêt d émissions comme cela ??????

    nous prouver que nos pendores sont des tanches ????on le sait déjà…..

    Que la justice marche à coté de ses pompes???? on le sait aussi;;;ET LARGEMENT

    que ce sont des fortunes qui sont captés par des mains etrangères ou immorales???? on le sait parfaitement

    alors quoi ???? nous prouvez journalièrement qu on nous embourbe journalierement ? et qu on neous prend en france pour des cons..

    c’est ok….c’est donc un conditionnment psychologique……mais à quel fin ?

    sas

     

     

    Répondre
  29. Jaures

    23 mars 2009

    A Ozone: Je ne dis pas, et ne dirai jamais, que l’immigration n’est pas un problème. Mais mettre l’état du monde, et de la France, sur le dos des plus pauvres dont la plupart n’ont d’autres issues que le départ ou la mort est une erreur. Pour éviter que les immigrés arrivent en France, il faudrait leur permettre de pouvoir vivre dans leur propre pays. La plupart ne souhaiteraient pas autre chose plutôt que risquer leur vie dans le train d’atterissage d’un avion.

    Mais pour cela il faudrait que les gouvernements et grandes sociétés occidentales (et chinoises) cessent de corrompre les dirigeants des pays du tiers-monde afin de s’accaparer à vil prix leurs matières premières et leur main-d’oeuvre. Il faudrait les aider à se développer par l’éducation plutôt que leur vendre des armes. 

    Vous pourrez doubler le nombre de policiers aux portes des écoles ou sur les chantiers, vous pourrez afretter autant d’avions que vous voudrez, tant que la vie dans leur pays d’origine sera insuportable, les candidats à l’émigration afflueront. Vous feriez exactement la même chose à leur place.

    On est sur ce site très compréhensif pour les milliardaires qui émigrent pour payer moins d’impôts. Tenter de survivre serait-il plus blâmable que d’éviter d’être simplement un peu moins riche que riche ? 

    Répondre
  30. Lambda

    23 mars 2009

    Très  instructive l’émission hier au soir sur la 6 (zone interdite). J’ai regardé par hasard, ce n’est pas mon habitude…
    Cette émission a, de toute évidence, été diffusée au service de madame boutin. Pour faire simple, disons que des "loueurs" d’appartements ont flairé la bonne combine, et profitent des largesses de l’état. Ils louent donc des taudis à des prix ahurissants, et les locataires vont tout simplement se faire rembourser ces loyers
    exorbitants, par … les services sociaux !
    Deuxième exemple : les usurpations de logements par effraction. Tout simple : on enfonce la porte d’un logement vide (en plein jour et au vu de tout le monde), on change la serrure, on demande un abonnement EDF par téléphone (pas de justificatif à fournir) et voilà, on est "chez soi"… Allez donc récupérer votre appartement après, c’est assez coriace…
    Bon, quand on regarde la catégorie de population "victime" des ces loueurs truands, on remarque qu’elle est essentiellement d’origine pas vraiment française de souche, 4 à 5 enfants, le monsieur chômeur (on ne sait d’ailleurs pas si il a un métier), et tout le monde est outré de voir ces pauvres gens à la rue quand enfin, on décide de les mettre dehors.
    Vu l’impact de l’émission et la façon dont les choses ont été présentées, le projet de madame boutin a donc toutes les chances d’aboutir…
    Et le truandage de progresser d’une manière fulgurante, puisqu’il sera devenu "légal"….

    Contribuables : participez, donnez, dépouillez-vous !

    L’individu

    Répondre
  31. ozone

    22 mars 2009

    Jaures

    Vous tombez bien

    J’ai toujours eu envie de demander a quelqun qui ne pense pas comme moi sur ce sujet qu’est ce qu’on fait.
    Et si comme je suppose  vous n’étes pas pour une liberté sans limites d’installation pour tous citoyen du Monde qui le décide que fait on pour l’empécher avec ceux qui forcent la porte.

    Le Japon est en crise depuis quinze ans mais n’explosera pas,ils peuvent envisager des solutions avec une population stable et d’evolution previsible,c’est un enorme avantage.

    Pas nous,si la "diversité" continue de croitre c’est la cohesion de la société Française qui foutra le camp,si ce n’est déja fait.

    Que la France a toujours été un pays qui a reçu une immigration importante est une évidence,le modéle républicain pouvait assimiler les nouveaux venus,arrivés a l’occasion de crises diverses et variées,pas la peine d’en faire la liste,mais le nombre d’arrivants était toujours limité et finissait par se tarir.

    De nos jours,rien de tel,le nombre est impossible a évaluer,les chiffres des entrées est trafiqué,et celui des illégaux inconnu,toute déclaration qui viendrait annoncer partout que l’entrée est libre se transformerait rapidement en catastrophe,donner a penser que c’est le cas finira de méme seulement avec un délai plus ample.

    Alors,on fait quoi?

    Le fait de dire qu’il faut faire que ces pays soient plus prospéres ou faire la chasse aux passeurs n’est que noyage de poisson.

    Alors?

    Etudiez le cas Espagnol,terriblement édifiant,

    ps:Si beaucoup de pays,Islande,Irlande,Létonie et bien d’autres sont en biberine c’est a la suite de l’application d’un systéme économique mis en place par des idéologues qui préconisent entre autres la liberté totale de circulation de la "main d’oeuvre".

    Répondre
  32. sas

    22 mars 2009

    A lambda….

    Concepte très interessant….auquel je souscrit sans réserve..

    Effectivement en prolongeant le raisonnement sur les action choc des agités de la ripoublique…dans les grandes surfaces et plus largement…les pseudo émeutes de martinique et de guadeloupe cogérées et co organisée par de bons petits fonctionnaires syndiqués et surpayés….je me dis in finé que de toute manière nos système démocratiques portent en eux les gênes de leurs propres morts…et ainsi ,il m’apparait plus clairement la réelle cause de l efondrement des civilisation romaine et grèc…..

    Car en effet , si le" nombre" est con et désinstruit , qu il est assisté et que l etat le biberonne indéfiniment…..et que lorsqu’il n’y en a plus : que le "rejeton" fasse une grosse colère….sans que que la chose publique puisse utiliser la force et plus encore afin de maintenir l ordre et la loi….

    en vérité ce système est déjà mort…

    Essayez de na plus rien avoir à votre nom, plus de compte bancaire,plus de de sécu, faites vous heberger par votre concubine,ayez une voiture en leasing,bossez au black et faites vous payer en espèce, n’ayez jamais de papiers sur vous…..plus de déclarartions aucune…plus d obligation à sens unique…éventuellement faites un saut chez une assistante sociale et faites vous inscrire aux miminmun sociaux(rmi ou autre)…avec domiciliation (insaisissable)….vous serez le roi et l etat le cocu…

    douce perspective n’est ce pas ????

    vous allez vivre certainement plus heureux que vous ne l avez jamais été….

    essayez ça….le principe étant que l’on ne peut tondre un "oeuf"….

    et là l’ETAT CORROMPU EST SANS MOYENS AUCUN…..car cette machine à saucisses ne fonctione que si il y a de la matière….sans cons à tondrent …plus rien…

    sas

    Répondre
  33. jaures

    22 mars 2009

    Ozone: "L’émigration est au centre de tout". Le Japon en récession abyssale, l’Irlande et l’Islande en ruine, les E.Unis au chômage, la France en grêve, la Grêce en insurrection,…L’émigration aussi, sans doute.

    Répondre
  34. ozone

    22 mars 2009

    IOSA

    L’immigration est au centre de tout,logement,prisons,education,conditions de travail,delinquence,et j’en passe

    Sans méttre de l’ordre dans tout cela aucun des problémes de la société Française n’a la moindre chance de trouver le plus petit debut de solution

    Et attendez qu’un urluberlu donne le droit de vote a tous,alors là…..

    Répondre
  35. LESTORET

    21 mars 2009

    Oui, vous avez tous raison: Pauvre France. Lorsque nous étions petits c’est ce que nous disaient nos vieux lorsqu’ils nous voyaient faire des bêtises. Qu’à donc fait de mal ce beau pays pour mériter de si piètres gouvernants. Comment ne voient-ils pas que renforcer les droits des locataires à ne pas payer leur loyer revient à réduire les espérances des propriétaires et que par conséquent ceux-ci ne placeront plus leur argent dans des appartements qu’ils n’occuperont pas eux-mêmes ou leur famille. Comment ne voient-ils pas que supprimer les expulsions — ou les soumettre à un relogement préalable ce qui revient au même —  c’est faire un très grand pas vers la réduction du patrimoine locatif ? Oui, pauvre France dont les dirigeants ne comprennent pas ces simples évidences ? Comment voulez vous qu’ils règlent les questions plus importantes. Et Dieu sait s’ily en a !!!

    Répondre
  36. IOSA

    21 mars 2009

    Guillermo@….

    La langue Française est riche en mots divers pouvant tout aussi bien définir ce que vous ressentez sans pour autant tombez dans l’erreur pouvant permettre aux autres lecteurs non-posteurs de penser que les 4V ne serait qu’un ramassis de racistes refoulés et c’est aussi dans ce sens qu’il fallait lire ma précédente remarque.

    Donc le terme ribambelle de R.E.D@ est tout à fait acceptable ( chiée aussi).

    Pour aller plus loin, chaque immigré(e) fera tôt ou tard un couple et donc des gosses, mais tous ne vivent pas que des prestations familiales……la solution serait elle dans la suppression des allocations ?

    ps: Les Français sont ils capables de vivre sans les prestations caf ? 

    Répondre
  37. Lambda

    21 mars 2009

    L’idée d’arrêter de travailler me paraît assez bonne, et devrait même être rapidement généralisée.
    Pourquoi travailler ? Deux raisons essentielles :
    1- Nourrir et engraisser des calamiteux qui sont infiniment heureux de vivre à vos dépens, et qui, en récompense, vous méprisent tout aussi généreusement, et ils ont largement le temps de vous exploiter puisqu’ils ne travaillent pas,
    2- Maintenir dans l’aisance toute une catégorie de personnes qui vivent eux-aussi à vos dépens, qui ont un travail officiel, mais ne produisent rien, sinon de la médiocrité ou pire, des produits ou actions néfastes au reste du monde.
    Travailler, dans notre actuel monde est donc une ineptie… Pour ne pas dire criminel…
    Certains diront que travailler est nécessaire pour vivre… Certainement pas ! Ainsi, prenons un exemple concret : vous allez faire vos courses à la grande surface et vous estimez devoir payer au passage en caisse : c’est non seulement idiot, mais en plus dangereux : il vous suffit de vous grouper (30 à 40 personnes suffisent largement), vous vous déguisez avec un t-shirt vert de préférence, et au nom de la dignité humaine des hallucinés, vous mettez des lots entiers de marchandises dans vos chariots, et vous sortez sans payer, naturellement : c’est facile, c’est pas cher, et ça peut rapporter de quoi manger ! J’ai vu la vidéo sur Bivouac, c’est très instructif….
    Maintenant, si vous voulez du poisson, renseignez-vous sur la prochaine action des destructeurs des richesses de la mer, ils en font régulièrement, tout comme les soldes ! Avec un peu de chance, vous pourrez récupérer tout ce dont ils n’ont plus besoin, et qu’ils vont jeter (coquilles ou autres). N’ayez pas d’état d’âme : à l’image du camelot qui casse la vaisselle dans le caniveau sur la foire, si il fait ça, ce n’est pas par désespoir, c’est qu’il a assez gagné avant ! Et le cinéma marche très bien, ça plaît aux foules…
    Encore une chose : comme on nous pousse dehors sous l’honorable prétexte que nous ne saurions pas respecter ceux qui nous méprisent, nous détestent et veulent nous éradiquer, il faudra bien se résoudre à quitter la terre de nos ancêtres. Alors, une seule issue, la politique de la terre brûlée : ne laissez RIEN derrière vous en partant, détruisez, détruisez, cassez, mettez le feu, et surtout, n’oubliez pas de ne surtout pas éteindre l’électricité en partant…
    Allez, laissons la ruine à ceux qui nous ruinent….

    L’individu

    Répondre
  38. Matrix

    20 mars 2009

    @Jaures

    Bien justement les SDF sont a demeure chez vous !… Ils vont se multiplier comme des lapins  Donc ce serait plutot :

    SDF STAY HOME !!            

    Répondre
  39. HansImSchnoggeLoch

    20 mars 2009

    Je pense qu’il est maintenant clair pour tout le monde que la pierre n’est pas la valeur refuge pour ceux qui pensaient placer sûrement leurs économies. Plutôt que de se casser les reins à travailler pour économiser, je préconise de ne plus rien faire du tout. De cette façon il n’y aura plus de problèmes de placement des économies et l’état vorace en restera sur sa faim. Le combat cessera faute de combattants.
    Amen!

    Répondre
  40. Jaures

    20 mars 2009

    Vous avez tous bien raison !

    SDF GO HOME !!

    Répondre
  41. sas

    20 mars 2009

    Concrêtement pour votre gouverne cette clause…obligatoire de solution de relogement opposable ,faite par le prefêt a toujours existée…

    …mais en réalité le clientelisme et l arbitraire en france etant de plus en plus la règle…..vous pouvez toujour vous retrouver avec un squatteur chez vous pendant 12 ans…..pour peux qu il soit maçon,droit commun ou affilié à un politique connu (cas vécu) ca devient l enfer…. et la mauvais payeur fait durer l affaire autant que bon lui semble…..

    lorsque ca se déroule comme ça….vous etes mort économiquement 20 fois…..et ils le savent…

    SAS 

    Répondre
  42. Guillermo

    19 mars 2009

    @ R.Ed,

    oui merci d’avoir donné vos précisions à la suite de ce que j’ai écrit.  C’est bien comme cela qu’il fallait l’entendre. Je n’en ai ni après les enfants ni après les familles nombreuses, mais après ceux qui font des gosses de façon totalement irresponsable et les impose à la communauté.

     

    @ Matrix,

    je ne suis pas certain qu’une loi doive passer pour celà.  Boutin a simplement annoncé que les préfets auraient la consigne pour ne pas expulser sans solution préalable de relogement (même dans les cas de mauvaise foi !!!). 

    Ca fonctionne ainsi en France : une fois que le juge a enfin prononcé une expulsion, le préfet décide ensuite quand il enverra la force publique.   Quid du vide juridique entre la décision du juge et celle du préfet.  Si un jour un propriétaire va virer le locataire, que va-t’il se passer ? Puisqu’il sera  théoriquement dans son bon droit.

    Notre cinglée nationale ajoute encore à la confusion en donnant la consigne aux préfets de se retenir davantage. Mais attention, un préfet ne reçoit pas des ordres de Boutin mais d’abord du ministre de l’Intérieur (Alliot Marie pour l’heure).   Dans un gouvernement présidé par Sarko où chaque ministre y va de son avis très personnel, il n’est pas du tout certain que ça fonctionnera comme l’annonce Christine Boutin, à moins que son annonce n’ait été reprise en conseil des ministres ou relayée par Fillon par exemple.  Peut-être que les préfets auront la consigne contraire venant du 1er Ministre ou du ministre de l’Intérieur.

    Je ne connais pas les circonstances exactes dans lesquelles elle a fait son annonce. Mais peut-être  qu’elle ait pris sa décision sans en référer (et pas seulement sans réfléchir posément, à supposer qu’elle en soit capable).

    Bref, j’ai des doutes sur la crédibilité politique de son propos.  Et si les préfets ordonnent au contraire plus d’expulsions que d’habitude – sans relogement- , bien sur tout le monde dira : " Boutin s’est complètement foutu de nous ! Vite qu’on la dégage".  Et dans ce cas, elle dégagera au prochain gouvernement, ce qui ne saurait nuire à quiconque. Elle n’aura alors qu’à se rattrapper aux voix d’extrème gauche.

     

    Répondre
  43. WULFGAR

    19 mars 2009

    Avec la calamiteuse  mémé Boutin   on  n’est pas gaté  …. mais c’est ça la France !  la prime  à l’irresponsabilté , le fiscalisme , et en plus l’ordre moral  qui pointe son nez . A  croire que tout est fait  pour que l’on reste les champions  du monde de la consommation  de tranquillisants . Prendre cette harpie  dans un gouvernement  c’est  quasiment   suicidaire !

    Répondre
  44. R. Ed.

    19 mars 2009

    Quand on a un, voire deux, même trois ou encore plus de "gosses", ET quand on s’en occupe, les éduque en bons parents, en veillant aussi de pouvoir subvenir à leurs besoins, absolument rien à redire, c’est UNE famille, éventuellement nombreuse.

    Mais quand il ne s’agit que d’une suite inninterrompue de moutards pondus les uns à la suite des autres, parfois encore par les trois ou quatre femmes du harem, qu’on les fout sur la rue dès que possible pour en être quitte toute la journée, alors là oui, c’est une ribambelle, une chiée – c’est ce mot là plutôt que chiure que Guillermo aurait dû employer.

     

    Répondre
  45. Guillermo

    19 mars 2009

    @ Isoa,

    il est évident que mon bon mot ne visait absolument pas à toute une génération, mais seulement les  rejetons (souvent irresponsablement nombreux) des allogènes. Si je n’ai rien contre les enfants bien au contraire, dans notre pays ils sont l’arme absolue pour occuper.  Pour les associations  : <Le locataire a des enfants, il a donc besoin absolu d’un logement, et surtout de la superficie qui va avec … >.  Ce n’est pas le locataire qui est menaçant mais surtout le locataire avec enfants, surtout s’il est étranger, et surtout s’il est sans papiers. 

    Désolé de vous paraitre abject, mais on va progressivement tous en venir là à des raisonnements de ce type. Et d’ici 10 ans, nous seront tous chassés de chez nous, sous les prétextes les plus divers.  A moins d’un réveil qui ne vient pas.

    Alors surtout ne vous trompez pas d’adresse.  Je suis beaucoup moins abject que Mme Boutin, qui est en train de nous finir de nous mettre en place une société à l’état sauvage et totalement incivique.

    Répondre
  46. IOSA

    19 mars 2009

    On peut ne pas aimer les politiques et exprimer librement son opinion sur la gouvernance de la France, mais on ne peut pas injurier des enfants en les traitant de  "CHIURE" qui est une insulte et qui place les dits enfants dans une catégorie assimilée aux mouches dont tout le monde sait, élisent leurs domiciles dans les poubelles de nos ordures.

    A lire ce bêtisier, on peut se demander si le comportement d’un "certain" dont je ne vais pas citer le nom puisqu’il suffit de lire son post, ne serait pas de mettre de l’huile sur le feu ?

    Pour le reste…..Quand les logements sociaux/réquisition seront conventionnés à 100% par la CAF, qui sera aussi caution solidaire des occupants/locataires, les portes s’ouvriront….mais pas avant !

    Répondre
  47. MdM

    18 mars 2009

    Au fond cette dégénérée n’a pas compris qu’outre les proprétaires, elle pénalisait les locataires de bonne foi qui sont la majorité,  et tout celà pour surprotéger les locataires véreux.

    C’est une incitation aux squats sauvages, au mépris le plus absolu des règles de vie commune.

    On va droit vers la guerre civile.

     

     

    Répondre
  48. EREINUAS

    18 mars 2009

    Comme écrit au sujet du TGV, les politiques n’ont aucun raisonnement économique voire cartésien.
    Ils ne pensent qu’à leur réélection.
    Voilà trente ans que ça dure, il suffit d’admirer les résultats.
    démagogie et encore démagogie.

    Ce n’est qu’au fond du puit que nous réagirons, et ce fond n’est plus trés loin.

    Peut être faut il dire Dieu merci

    Répondre
  49. Anonyme

    18 mars 2009

    Conséquence ?  Simple.  Plus personne ne voudra louer sans garanties ou caution solidaire. 

    Pénurie de location à l’horizon. 

    Bientôt, le NKVD viendra réquisitionner les logements vacants. 

    Démontration pour la Xème fois que les politicards sont vraiment des nuls qu’on se coltine depuis des décennies.  Quand les Français vont-ils enfin comprendre qu’ils sont dirigés par des branques ?

    Répondre
  50. HEFF

    18 mars 2009

    Pour fêter ses quelques 14 années de gestion calamiteuse de l’Etat et de la France, la fausse droite UMP-RPR pourrait organiser le Grenelle de la connerie, de l’aplaventrisme et de l’éthnomasochisme.

    Répondre
  51. Guillermo

    18 mars 2009

    Nous avons Sarko comme président.  Vu son mode de fonctionnement, il n’est pas tout-à-fait exclu qu’il laisse cette illuminée se bruler les ailes pour la virer et appliquer ensuite une politique exactement contraire, sous prétexte que plus personne ne trouvera d’appartement à louer.

    Quoi qu’il en soit, cette femme est non seulement d’une incompétence crade, mais elle parait bonne pour l’asile de fous. Sa déclaration c’est bien sûr le summum de l’irreponsabilité.  La gauche n’aurait pas fait pire.

    Nos hommes et femmes politiques sont dans l’ensemble les plus lâches de la planête.  Il serait temps que les historiens se penchent sur cette question et essayent d’en trouver les raisons. 

    • Après le droit des Guadeloupéens de vivre au soleil tous frais de sécu payés ;
    • après le droit des sans papiers à ne pas se faire arreter lors des manisfestations, à scolariser leur chiure, à obtenir des logements les mieux situés, à obtenir l’aide d’un avocat gratuit (comme l’affiche Delanoe sur les murs de la capitale) :
    • âprès les droits des associations de bienfaisance de mendier tous les 3 metres devant les gares alors que nous le payons déjà par nos impots ;
    • après les droits aux petits malfrats d’agresser une vielle femme de 90ans et d’obtenir un avocat d’office et tous les égards durant leur garde à vue ;

    après tout celà, Boutin vient d’inventer le droit de l’occupant (et non plus celui du locataire).

    Après cette catastrophe qui dépasse l’entendement, on en revient à la conclusion qu’il est urgent de faire des contre-manifestations et surtout de se constituer en milices comme pendant la guerre si l’on veut pouvoir bouffer demain et pas risquer d’être impuissant à son retour de congés lorsque son logement aura été pris d’assaut par un sans papier. 

    Soit ces contres-pouvoirs, milices, etc… (après avoir été violemment vilipendés par les politiques) finiront par s’imposer à nos rampants, soit nous seront virés du pays par les polpulations allogènes.

    Alors M. Dumait, nous sommes complètement d’accord sur votre constat : la situation est bien celle d’un pays occupé et s’éloingne toujours plus de l’Etat de droit. Si vous avez des solutions concrètes, il est clair qu’elles sont attendues comme le Messie par vos lecteurs.  D’illégales ces solutions finiront pas s’imposer au lavettes qui nous dirigent et qui plient devant une centaine des sans papiers, accompagnés de 3 associations pourries et subventionnées par nos impots.

     

    Répondre
  52. Matrix

    18 mars 2009

    Situation lamentable… La porte ouverte a tous les abus… Cette loi va-t’elle vraiment passer ?… Et qui devra trouver l’autre logement ? Le proprietaire ? Et si les locataires refusent l’autre logement ?… J’imagine qu’ils ont droit de refuser…

    Alors qu’il suffirait d’un bon coup de pied au c.. pour les renvoyer dans leur pays.

    Répondre
  53. Luc SEMBOUR

    18 mars 2009

       A part peut-être Rashida Dati qui a réussi à faire passer une vraie réforme, ce gouvernement est une collection de bras-cassés, de mazettes, ou encore de quelques valides incapables de démissionner en expliquant pourquoi ils ne peuvent pas valablement travailler. Christine Boutin est sympathique, mais caricaturalement incompétente.

      LS

    Répondre
  54. R. Ed.

    18 mars 2009

    Pour les illégaux, le tout gratuit !

    Mais c’est tout à fait normal, les pauvres, ils n’ont rien. Les Français sont assez riches pour pouvoir se permettre d’acceuillir, non pas toute la misère du monde, mais au moins une bonne partie !!!

    Le bon monsieur gaysot, la bonne madame boutin, encore heureux que des gens de cette trempe existent en Frankistan.

    Tous ces bourgeois de Français au chomage qui se plaignent, c’est une honte, alors que cela leur permet de rester bien au chaud à la maison devant la télévision pour se complaire de fabuleuses émissions de propagande.

    Le droit au logement ? Absolument !!!

    Et gratuit, y compris l’eau, l’électricité, le chauffage et j’allais l’oublier, l’entretien et la rénovation annuelle, que dis-je semestrielle du dit logement.

    Expulsion ? Non mais cela ne va pas, la France n’est pas une république bananière, c’est un état de droit, où bien sûr ceux qui nous dirigent ont le plus grand respect des citoyens qui payent leurs impôts et aussi le plus grand respect de la propriété privée.

    Répondre
  55. sas

    18 mars 2009

    les manches a couilles de la politique on encore réfléchis….

    plus d expulsion en cas de non paiement des loyers…..

    il y aura bientot pénurie de logement a louer….

    CQFD

    et après c’est la réquisition….des appartes les ppetits propriétaires qui refusent de louer????

    pauvre france…

    sas

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)