Les absurdités du débat public contemporain

Posté le 22 janvier , 2019, 4:01
5 mins

En observant l’actualité politique des dernières semaines, je suis frappé de l’incohérence des différents acteurs.

C’est naturellement vrai pour les gilets jaunes. Alors que le mouvement est né d’un ras-le-bol fiscal, ô combien justifié, tout se passe comme si, désormais, le rétablissement de l’ISF était l’une des revendications prioritaires du mouvement.

Je dis bien « tout se passe comme si », car je ne suis pas certain du tout que ce soit réellement une revendication profonde. Ou, plus exactement, j’ai l’impression qu’elle n’est utilisée que comme argument « a fortiori » : nous en avons ras le bol de payer trop d’impôts, spécialement quand nous voyons que M. Macron dispense ses amis financiers d’en payer.

Je ne crois, en tout cas, pas du tout que cette revendication de rétablir l’ISF soit une revendication saine.

Et le jeu pervers des médias dominants en cette matière me semble fort inquiétant. Il est beaucoup question, en effet, d’injustice fiscale, depuis quelques semaines. Et, là encore, c’est tout à fait justifié. Mais l’ISF est l’archétype même de l’injustice fiscale.

Bien sûr, c’est un impôt économiquement catastrophique. Mais c’est aussi – et peut-être surtout – un impôt profondément immoral, que les très riches ne paient pas (depuis sa création par Mitterrand), quand les classes moyennes supérieures sont matraquées.

Il serait absurde d’attaquer le fiscalisme en réclamant le rétablissement d’un nouvel impôt. Il serait plus absurde encore d’attaquer l’injustice fiscale en réclamant le rétablissement de l’un des impôts les plus injustes (je précise, pour que les choses soient bien claires, que je ne paie pas l’ISF et que je ne prêche donc pas pour ma paroisse !).

La vraie revendication anti-injustice fiscale devrait être la suppression de l’IFI, cet ISF maintenu (et probablement, à terme, aggravé) pour les patrimoines enracinés – ceux que vomit M. Macron, mais que devraient chérir les gilets jaunes.

Cependant, il est trop facile de ne critiquer que l’incohérence des gilets jaunes.

L’incohérence des oligarques n’est pas moins manifeste ; et elle est peut-être plus grave encore.

Quand j’entends des ministricules s’indigner que l’on décapite en effigie M. Macron, je me pince. N’ont-ils pas clamé que la grande fierté de la France était d’avoir décapité Louis XVI ?

Quand j’entends des commentateurs s’indigner de l’anarchie, je m’interroge : ont-ils déjà oublié qu’ils voulaient fêter à grands fracas mai 1968 et le triomphe de la « chienlit » ?

Quand j’entends Luc Ferry regretter que les forces de l’ordre n’aient pas encore tiré sur la foule, je ne peux m’empêcher de songer aux consignes scandaleuses qui interdisent aux mêmes forces de l’ordre de démanteler les réseaux de caïds ou de barbus dans les « cités ».

En réalité, les acteurs principaux de cette farce tragique semblent n’avoir aucun souci d’une recherche commune et patiente des solutions réelles.

Et pour cause. Depuis des décennies, on nous enseigne un relativisme dévastateur.

Quand un immigré viole une jeune femme, ce sont ses « codes culturels », différents certes des nôtres, mais non moins légitimes, qui lui dictent sa conduite.

Quand un casseur d’extrême gauche défonce la tête d’un gendarme, ce n’est que l’expression de son rejet de l’injustice sociale. Et quand le peuple vote non au Traité constitutionnel européen, c’est simplement qu’il n’a pas compris la question !

Voilà où nous ont menés des décennies de propagande délirante. Peut-être serait-il temps de revenir au bon sens, à la recherche de la vérité et au souci du bien commun.

 

 

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

ARTICLE PRÉCÉDENT

Mort aux riches !

8 Commentaires sur : Les absurdités du débat public contemporain

  1. Gérard Pierre

    26 janvier 2019

    La technique du ‘’débat participatif‘’ est rodée depuis des décennies ! …… Elle consiste à pondre un ensemble de mesures dont on cherche à faire endosser ensuite par la multitude l’idée qu’elles sont le fruit de la synthèse de toutes les réflexions qu’elle a fait remonter !

    Bon vieux management basé sur le principe SCPTM … [Si Ça Passe Tant Mieux], … par lequel le manipulateur essaye de se laisser « pousser par tout le monde dans le sens où il veut aller » !

    Voulez-vous un exemple parmi d’autres ?

    Au début des années quatre-vingt (du siècle passé) un pédagogue du ministère de l’éducation nationale, du nom de Legrand, (décédé depuis), avait conçu une réforme du collège unique ! …… Une de plus, … après la loi Haby !

    Sachant que cette énième réforme serait aussi critiquée que toutes les précédentes, … et en premier lieu par les enseignants, comme d’habitude, … il eut l’idée de faire ‘’participer‘’ chaque collège de France à l’élaboration du contenu de sa réforme du collège unique, telle qu’elle semblait devoir être envisagée par les enseignants ET par les parents d’élèves !

    Plusieurs thèmes furent proposés. Dans chaque établissement scolaire des équipes composées d’enseignants et de parents d’élèves volontaires se répartirent en « ateliers » pour plancher sur chacun de ces thèmes ! …… et chaque « atelier » y alla de son compte-rendu détaillé et documenté.

    Une première ‘’synthèse‘’ des travaux de ces « ateliers » fut réalisée au niveau de chaque collège et présentée en conseil d’établissement ! … Elle parut incomplète aux yeux de certains qui n’y retrouvaient déjà plus leurs ‘’petits‘’, … vidée de l’essentiel de leur substance du point de vue de certains autres, … dépourvue des idées maîtresses qui avaient émergé pour d’autres insatisfaits ! …… On insista pour qu’un mot, soi-disant d’une importance capitale, fut réintégré dans le rapport, … et la querelle dura, … et le principal fit ensuite remonter au rectorat le texte final qu’il voulut !

    Ce texte ‘’collégial‘’ fut rassemblé avec les textes des autres collèges, ce qui donna lieu à l’établissement d’une synthèse départementale, … qui remonta à l’académie !

    Les académies firent de même ce qui eut l’heur de nourrir le ministère, …… dont le rapport final était rédigé depuis longtemps !

    Les résultats firent quand même l’objet de critiques acerbes, …… puis on changea de ministre !

    Je pourrais citer d’autres cas identiques, vécus au sein de l’entreprise industrielle dans laquelle j’exerçais quelques talents, comme au sein de la réserve de nos armées qui me fit l’honneur de me compter deux années de suite au nombre des membres de sa « 3CR » … [Commission Consultative des Cadres de Réserve].

    Des cabinets aux honoraires somptueux, employant de jeunes diplômés sans expérience mais auxquels on avait enseigné le déroulement d’une méthodologie aussi implacable qu’un Trommelfeuer, nous vendaient de l’intelligence au quintal de papier power pointé pour aider les directions générales à se défausser sur le contenu de leurs conclusions « scientifiques » afin de mieux faire passer leurs décisions impopulaires !

    Macron n’a rien inventé ! …… Il croit simplement que ce qu’il découvre en la matière est ignoré par celles et ceux qui, à présent retraités, l’ont expérimenté bien avant lui !

    Bienheureux les naïfs ! …… s’il en reste !

    Répondre
  2. ELEVENTH

    25 janvier 2019

    Débattre avec Macron comme dans le dernier spectacle dans la Drome, orchestrée par une rombière visiblement de parti pris choisissant les intervenant, ça apporte grandement à l’affaire. Pour avoir suivi le numéro un petit moment, et noté que les “organisateurs” surement composés en grande partie de macroniens avaient mis en place un service de “claque” comme pour relever les mauvaises pièces, j’ai de nouveau ressenti le vide sidéral du discours répété ad-nauseam par l’acteur. Du vent , mais quelle prétention . En fait, ce type est un mauvais commis voyageur chargé de nous refourguer l’Europe mondialiste et il n’admettra jamais rien. Ses affidés ne valent pas mieux et certaines de leurs grognaces déversent leur bile dans les échanges TV au point qu’elles s’en tordent la bouche. Au moins, chez FI il existe quelques canons a défaut de vérités. Pour rester honnête, il y a aussi des tarderies.

    Répondre
    • IOSA

      26 janvier 2019

      “Au moins, chez FI il existe quelques canons a défaut de vérités. Pour rester honnête, il y a aussi des tarderies.”

      Hélas, je dois confirmer vos dires et c’est sans doute la cause de la baisse de la natalité des français de souche, car ils attendent trop longtemps pour se reproduire, d’où les tares constatées de visu….Mais un doute m’assaille, serait ce un signe de consanguinité exacerbée ???

      Répondre
  3. IOSA

    24 janvier 2019

    Ca y est, enfin une liste Gilets jaunes aux européennes, les partis font la gueule tout comme la Macronie, car selon le dernier sondage, les GJ sont classés en 3ème position, juste derrière le RN.

    Le parti LREM, Dieu seul sait pourquoi, est revenu en pool position, mais il est vrai aussi, qu’à force de sondage on finit par se créer un joli fichiers contenant une masse d’information sur les sondés et très utile pour celui qui sait l’utiliser.

    Imaginons que je possède les numéros de téléphones de ceux qui sont pro-macron, ou pro-RN etc etc ( ben oui, à force de sondages je sais qui est qui), il me suffirait de joindre ceux que je désire mettre en avant dans mon sondage et le tour est joué.

    Quoi qu’il en soit, le peuple gilets jaunes est en marche et chacun de ses pas fait résonner la fin de la Macronie et de la caste politique en son entier, le traître LR à choisit son camp en faisant alliance avec Macron et en cela il n’y a rien d’étonnant…la Gauche fera sans doute pareil et il ne restera que les extrêmes qui devront choisir de rejoindre le mouvement du peuple gilets jaunes, sous peine de disparaître.

    En attendant Brigitte Macron va faire un déjeuner avec les autres pouffes de l’ancienne gôche gouvernementale et celle de la droâte sarkosienne, mais combien d’argent public va coûter son amuse gueule, tandis que sur les ronds points, les affamés se contentent d’un sandwich sans beurre ?
    Mais bien au delà de ce qui est manifestement un abus des deniers publics, il y a ce crachat envers le peuple de France, le même crachat qui a conduit le peuple à se révolter en 1789 contre les habitués des vastes salons de Versailles.

    Mais tout à fait entre nous, je trouve ce déjeuner totalement en décalage avec la crise actuelle et que si les avantages accordés à la première dame de France sont injustifiés et mal acquis, il n’en demeure pas moins que cela fait cher la branlette matinale.

    Répondre
  4. IOSA

    22 janvier 2019

    Je me demande si en inventant une nouvelle arme de défense en remplacement des flash ball, je dégotterai pas un juteux contrat avec Castaner ?

    Pourquoi pas un lanceur de matraque à tête chercheuse, une sorte de sodomisateur à répétition qui aurait pour effet quasi instantané une impossibilité de lancer un pavé et de pouvoir fuir car difficile de courir avec…….. ?

    Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    22 janvier 2019

    Débattre de quoi déjà?
    Les thèmes de discussion ont été encadrés ou plutôt “bunkérisés” par les zélites au pouvoir.
    Si ce qui m’intéresse n’y figure pas, de quoi devrais-je débattre?
    Il est donc préférable de se concentrer sur les candidat(e)s aux élections européennes de mai pour pouvoir en sélectionner les plus utiles.
    Utiles à combattre le régime actuel, cela s’entend!

    Répondre
  6. BRENUS

    22 janvier 2019

    “Un immigré viole une jeune femme…” Mais ils ne s’arrêtent pas là ces bougres. La Maire du sud-ouest qui a interpellé Macron lors d’une de ses séances de pitrerie a souhaité lui rappeler qu’il était urgent de traiter le problème de l’immigration, qu’une vieille femme de 80 ans a été agressée et sodomisée (c’est le mot qu’elle a employé) par un algérien en situation irrégulière, frappé d’arrêté d’expulsion et toujours ici. Le troupeau de moutons des autres maires aux ordres ont joué les faux-culs, comme d’hab et il fut répondu à la courageuse Maire que le “grand débat – lage de linge sale, pouah” ne concernait pas les questions de terrorisme. Désormais, si votre fille, femme, mère, et pourquoi pas fils, ou vous même se fait sodomiser par un immigré, vous saurez que vous devrez vous taire car il peut s’agit d’un terroriste.
    Ceux qui soutiennent de telles positions sont des ennemis de notre pays et de notre peuple et doivent être considérés et traités comme tels.
    “Ami entends tu le cris sourd des …. sur la plaine, etc…..”
    Ne goutez pas les fake-news de ceux qui transforment des vérités en fake-news. Le Web est votre ami et ça les emmerde.

    Répondre
  7. IOSA

    22 janvier 2019

    Sortons la faiseuse de veuves et discutons de ce que veut le peuple.

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)