Les agressions se multiplient

Posté le 15 juin , 2017, 9:50
9 mins

Alors que, depuis des mois, jour et nuit, on ne parle que d’élection, d’Emmanuel Macron et de ses promesses, partout en France, l’insécurité s’étend dans les villes, dans les campagnes, dans les écoles, dans les hôpitaux… L’autorité est partout contestée. L’impuissance voulue et subie de l’exécutif, la démagogie, la politisation et la judiciarisation de toutes choses font qu’en France, tout peut vous arriver, sans que vous ayez d’autre recours que de subir et de payer.

C’est ainsi que, dans le 18e arrondissement de Paris, les insultes, le harcèlement sexuel, les vols à la tire, l’alcoolisme, les trafics, notamment de drogue, les crachats sont monnaie courante et, à des titres divers, c’est la même situation dans tout l’est de la capitale et un peu partout ailleurs.

Les policiers eux-mêmes ne sont pas épargnés. En 2017, déjà, 66 % d’entre eux ont été insultés et parfois agressés dans l’exercice de leurs fonctions.

Les femmes sont particulièrement exposées, si bien que les rues autour du métro « La Chapelle » sont abandonnées aux seuls hommes, dénoncent les associations locales. Après 17 heures, ce quartier de Paris devient une zone de non-droit. « Entre les vendeurs à la sauvette, les migrants et leurs campements, et les salles de shoot, c’est l’enfer. Mes amies ne veulent plus venir chez moi, témoigne une retraitée qui a vu en 20 ans son quartier passer de la tranquillité à un constant désordre. »

« L’Afrique a tout envahi », déplore une autre habitante, astreinte, comme tous les autres habitants, à payer ses impôts locaux, afin que soit assurée la sécurité, la propreté et le « confort de vie ». Les regroupements d’immigrés se forment quotidiennement. Il en arrive à la Porte de la Chapelle quelque 80 par jour, précise le « Figaro » du 20 mai. « Chaque soir, j’en ai au moins 40 devant chez moi, explique une Française du quartier. Je dois parfois attendre qu’ils veuillent bien partir pour faire mon code. Nombreuses sont les portes d’immeubles qui ont été défoncées. J’ai vu des voisines pleurer… »

Parfaitement informés, les élus locaux sont impuissants. Quand on les interroge, ils parlent du devoir de solidarité, mais au profit de qui, de quoi ? Du crime, du vol, des agressions en tout genre !

Pour ma part, m’étant rendu pour des raisons administratives à Stalingrad (en français, cela signifie « Ville de Staline » !), j’ai demandé mon chemin. Des commerçants, sans doute maghrébins, n’ont pas voulu répondre.

D’autres, des Turcs, m’ont paru disposés à me répondre, mais ils ne comprenaient pas le français. J’ai croisé enfin un passant qui, m’étant apparu comme pouvant être français, a bien voulu m’indiquer la rue où je devais me rendre.

Plus graves sont les agressions contre les personnels soignants, et d’abord contre les médecins. Le « Figaro » du 19 mai rapporte comment, à Dunkerque, ville menacée par l’immigration, comme toutes les localités proches de la Manche, le docteur Pierre Goldin a été violemment frappé par trois « jeunes », dont je me limiterai à dire qu’ils n’ont pas été élevés chez les jésuites… Victime d’une fracture, il a porté plainte et a réclamé des mesures de protection. En vain. À 55 ans, le docteur Goldin devra peut-être porter une prothèse pour mauvaise fracture du tibia. « Ma vie aujourd’hui, se résume à mon lit, mon tabouret de consultation, une paire de béquilles pour compagnes, et aucune reconnaissance de l’État. » Les agresseurs, des gamins de 11 à 15 ans, déscolarisés comme des centaines de milliers d’autres, sont parfois interpellés mais aussitôt relâchés. Le comble, c’est que ce médecin a dû faire installer à ses frais des caméras de vidéosurveillance autour de son cabinet. On en est bien arrivé à fixer des caméras dans les hôpitaux et, m’assure-t-on, jusque dans les salles d’opération !

La confédération des syndicats médicaux français (CSMF) écrit que « l’inaction des autorités s’apparente à une forme de complicité ». En 2016, 968 incidents ont été déclarés à l’Observatoire de la sécurité des médecins. Eh bien, plus de la moitié de ces incidents n’ont entraîné aucune suite judiciaire !

Dans le même domaine, on notera que, rituellement, dans le programme des candidats aux plus hautes fonctions, figure la construction de prisons, celles existantes étant submergées par 70 230 détenus à ce jour. Soit un taux d’occupation de 120 %, dont 60 % sont de religion musulmane. Ce que l’on se garde bien de dire, c’est que la création d’une prison exige 9 mois de programmation, 3 mois pour les acquisitions foncières, 12 mois de notification des marchés et études de conception, 3 mois de concertation avec les entreprises, les premières constructions ne pourront donc intervenir qu’en 2021, à la condition que les crédits ne se soient pas évaporés entre-temps et que le personnel pénitentiaire soit disponible pour faire fonctionner ces nouvelles maisons d’arrêt.

Comme il arrive en France quelque 300 000 nouveaux immigrés par an, que le droit d’asile indemnisé est accordé chaque année à 100 000 d’entre eux, qu’il en est, en outre, naturalisés 100 000 par an, que les doubles nationaux, en particulier Nord-Africains, sont au nombre de 3 millions, veuillez me dire comment le nouveau président de la République va mettre fin à cette invasion et résoudre ces très graves problèmes, dont, au demeurant, il n’a que fort peu parlé pendant sa campagne.

La France n’est pas un émirat pétrolier. C’est un pays en voie de paupérisation, où le salaire médian est de 1 772 euros par mois et la retraite médiane guère supérieure à 1 300 euros, alors que ce qui est consacré chaque année au « social » se chiffre à plus de 700 milliards d’euros dans l’espoir que le « social » vote bien et il est vrai que, depuis des décennies, le corps électoral évolue vers la gauche. L’ennui, c’est que, gérées comme elles le sont, les finances publiques placent désormais la France en dernière position des 19 pays de la zone euro.

Une conclusion s’impose : d’un côté, les belles paroles, les discours, les commentaires, débités à longueur de jour et de nuit par tous les médias réunis ou presque ; de l’autre, la réalité, c’est-à-dire l’insécurité sous de multiples formes, 600 faits par jour de coups et blessures, les vols en augmentation exponentielle, malgré les 350 impôts et taxes annuels que doivent payer les ménages et les entreprises. C’est sans doute cela que l’on appelle « l’identité heureuse ». Et si vous voulez changer d’air, n’ouvrez surtout pas votre poste de radio, vous n’entendrez parler que de corruption parlementaire, qui s’inscrit sans doute dans la moralisation, très à la mode, de la vie publique !

13 Commentaires sur : Les agressions se multiplient

  1. betsynette

    19 juin 2017

    Parce que certaines personnes pensent que macron va faire quelque chose, c’est oublié qu’il a fait parti de la hollandie, 5 années ou les impôts ont augmenté, et ou les Français, beaucoup ont été agressés.

    Répondre
  2. vozuti

    16 juin 2017

    Les médias sont en émois à cause d’une nouvelle agression.la victime a t elle été poignardée ou tabassée à coups de pieds dans la tête,comme c’est généralement le cas?
    Non,l’agresseur a utilisé une arme redoutable…une feuille de papier,plus exactement un tract LR qu’il lui a envoyé au visage,provoquant un évanouissement de la victime.
    Les tracts LR devraient être interdits depuis longtemps,ce parti LR exUMP,RPR,UDF a montré son immense nocivité,et il vient de faire une nouvelle victime,Nathalie Kosciuskio-Morizet,choquée par son propre tract qu’elle a reçu en plein visage,comme un retour de manivelle.

    Répondre
    • Gilles MORVAN

      19 juin 2017

      Superbement dit! Quel réalisme décrit avec humour. Merci VOZUTI pour cet humour apaisant – Gil

      Répondre
  3. BRENUS

    15 juin 2017

    Monsieur Lambert expose le point de vue lucide et de bon sens d’un citoyen constatant un état de faits déplorable. Mais sait-il que, à propos de La Chapelle, un groupe de pétasses européennes bobo-gauchos et même pas gaucho d’ailleurs luttent pour le déni total de ce qui se passe . A tel point que, dans certaine presse, une de ces morues ose prétendre qu’elle vit là depuis des lustres et n’a jamais été ennuyée. Mais peut être s’est elle fait une spécialité bucale qui doit ravir nos très chers hôtes. Et, naturellement, si la lie de l’Afrique vient se déverser chez nous, entendant bien vivre éternellement à nos crochets, ce ne peut être que de notre faute, car nous “l’exploitons” outrageusement , même dans les situations où les chinois qui, eux, se s’embarrassent pas de bons sentiments, pompent tout ce qu’ils peuvent dans ces bleds en achetant quelques pourris locaux qui leur donnent leur bénédiction. Pendant ce temps le marcheur président va s’accabler (ou plutot nous accabler) chez les muzzs. Rejoignez le “en courant” , il reste encore quelques prébendes à glaner.

    Répondre
    • Hilarion

      16 juin 2017

      Mais notre nouveau président n’est il pas allé expliquer en Algérie que la colonisation avait été un “crime contre l’humanité”. Il est bien naturel que les populations ainsi déclarées martyrisées prennent leur revanche dans le pays déclaré ouvert qui leur est livré. La prise de Berlin en 1945 par les Russes (et les autres) n’a pas été un long fleuves tranquille pour les femmes de dix à soixante dix ans entre autres.
      Mais puisque c’est notre président (élu il est vrai par 15% du corps électoral) qui criminalise son pays on voit mal pourquoi les victimes se priveraient d’exactions ainsi légitimées.

      Répondre
      • BRENUS

        16 juin 2017

        C’est bien pourquoi je considère les électeurs de ce nocif comme des collabos pro-islamistes. Je mets la NKM dans le même sac, malgré son cinéma “d’agression” qui semble s’inspirer du faux attentat de l’Observatoire avec Mitterand. Cette femme me parait avoir de très bons dons de comédienne pour se prétendre blessée à coups de prospectus. Avec un coup de pied au cul, elle aurait “tiré” 12 mois d’arrêt de travail. Mais quand on a “connu l’armée” (au titre de son stage X, bien pèpère) comme elle ne manque pas de nous le ressasser, on doit être très fragilisé : nos soldats au Mali ne seraient que des chochottes à coté d’elle. Faux cul!

        Répondre
        • vozuti

          17 juin 2017

          Grace à NKM, les armées vont tester le bombardement de prospectus LR sur les lignes ennemies, pour confirmer qu’ils provoquent bien l’évanouissement des combattants adverses…c’est la première fois qu’une arme de propagande produit des effets aussi spectaculaires.

          Répondre
        • Hilarion

          19 juin 2017

          Mon Cher Brenus Vous m’avez soufflé le comparatif de “la pseudo agression NKM” avec le pseudo attentat Mitterrand devant le jardin de l’observatoire. NKM étant jeune pourra attendre quelques années et se présenter à l’élection présidentielle, et même les gagner, l’électeur moyen semblant adorer la mystification.

          Répondre
          • BRENUS

            21 juin 2017

            Hé oui, mon cher Hilarion : ce que la donzelle a tenté de faire pour se faire mousser, s’appelle – en argot parisien- “piquer un macadam” :. simuler une fausse chute, déclarer une fausse blessure (interne de préférence). Et surtout tenter d’en tirer un avantage. Mais cela, une grande intelligence Xiènne comme celle de NKM qui ne manque jamais de mettre en avant ses études supérieures comme si cela devait être un gage de sérieux et d’honneteté, elle sait faire. On trouve d’excellent comédiens, même chez les bobos. Je dirais: particulièrement chez les bobos. Mais ce n’est pas nous les “anciens” qui ne sommes pas des fayots qu’elle pourra la faire à l’envers. Nous irons….. direction le bistro!

  4. vozuti

    15 juin 2017

    Tout le monde comprend que l’immigration musulmane de masse, décidée par nos dirigeants depuis quelques décennies,est un fléau qui finira par détruire totalement le pays,mais 2 tiers de la population votent pour encore plus d’immigration.
    Ceux qui veulent arrêter avec cette erreur stupide et funeste sont traités d’extrémistes, d’agressifs, d’haineux,de racistes, tandis que ceux qui s’obstinent bêtement dans l’erreur sont considérés comme des modérés.
    Un siècle en arrière,une autre erreur funeste consistait à détruire joyeusement toute la jeunesse européenne dans les tranchées.en 1916 après verdun,conscients de l’absurdité de ce gâchis,les allemands ont proposé aux français d’arrêter le massacre,et les dirigeants français ont répondu par…la saignée du chemin des dames et celle de la bataille de la somme,en clamant “il faut encore plus de sacrifice”.
    Un siècle plus tard,la réponse au désastre est “il faut encore plus de musulmans”.
    La conséquence principale de la connerie est l’obstination dans l’erreur…et il n’y a aucun remède à la connerie humaine.

    Répondre
    • Fournier Jean-Marc

      15 juin 2017

      Les moutons de Panurge, vous dis-je, des moutons aveuglés, assourdis par des médias achetés, stipendiés. Trompés par des politiques avides de leurs prébendes, complices mais très bien protégés. Cet aveuglement nous entraînera vers le sang et les larmes, petit à petit puis très violemment !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        15 juin 2017

        bien ! et … après ?

        Répondre
        • BRENUS

          19 juin 2017

          Et après? Mais il ne vous restera plus qu’à crever mon cher. A moins que vous ne trouviez un autre pays ou continent dans lequel on acceptera de supporter votre tronche de blanc (même un peu tannée) ; Sinon, Vous, que feriez vous face à la vérole, sans antibiotique ?

          Répondre

Répondre

  • (pas publié)