Les ambiguïtés de la candidature Sarkozy

Posté le août 23, 2016, 9:16
3 mins

Si j’en crois les gazettes, quand vous recevrez ce numéro, Nicolas Sarkozy aura annoncé sa candidature à la primaire pour l’élection présidentielle, lors d’une fête réunissant des militants LR à Château­renard, dans les Bouches-du- Rhône.

À vrai dire, cette candidature n’est pas exactement une surprise. Chacun se doutait bien que, si Nicolas Sarkozy avait repris la présidence de l’UMP, c’était pour être de nouveau candidat à l’élection présidentielle.

Mais ce qui est intéressant, c’est le positionnement de cette candidature. Manifestement, Nico­las Sarkozy prépare une nouvelle campagne « droitière » à la façon de 2007.

Bernard Sananès, ancien patron de l’institut de sondage CSA, constate que ce premier meeting comme candidat à Châteaure­nard s’explique par la sociologie électorale.

En effet, à Châteaurenard, com­me dans plusieurs autres petites villes du Sud-Est de la France, l’électorat LR et l’électorat FN sont extrêmement « poreux » – comme disent les médias réprobateurs.

Car, amis lecteurs, il faut comprendre que, pour un journaliste bien-pensant, il est « naturel » de pratiquer le « front républicain », mais « contre-nature » de pratiquer l’union des droites !

À Châteaurenard, le candidat Sarkozy a fait l’un de ses meil­leurs scores en 2012… et Marion Maréchal a largement battu Christian Estrosi aux dernières élections régionales.

C’est-à-dire que Châteaurenard est emblématique de la « reconquête des électeurs FN » que Nicolas Sarkozy ambitionne de réaliser une nouvelle fois.

La bonne nouvelle, c’est que cela signifie que l’ancien président va refaire une campagne droitière, contribuant à banaliser les thèmes des droites françaises dans le débat public.

J’avoue n’avoir pas beaucoup cru aux promesses de 2007, mais je reconnais un mérite à l’ancien président : il a largement contribué à la droitisation de la société. Même si, aujourd’hui, cette droitisation doit beaucoup plus aux innombrables échecs de la gauche au pouvoir. Je me réjouis donc d’avance d’une nouvelle campagne décomplexée.

Mais je ne peux pas perdre de vue la mauvaise nouvelle. Ce calcul électoral signifie que, pour Nicolas Sarkozy, le véritable ad­versaire n’est pas François Hol­lande, mais Marine Le Pen.

Alors que la société française se « droitise » à vue d’œil, l’union des droites (et donc l’élimination définitive du socialisme) attendra, victime des calculs électoralistes de nos prétendus « représentants »…

25 réponses à l'article : Les ambiguïtés de la candidature Sarkozy

  1. quinctoius cincinnatus

    28/08/2016

    si le sondage n’ est pas truqué, pour eine « grosse  » manipulation mediatique, par du bourrage de clavier, la preuve est définitivement faite que les franco-bobos sont bien des gogos ; en effet :

    celui du Figaro affirme que près de 48 % de Français » se reconnaissent dans le concept ( ? ) d’ identité heureuse d’ Alain Juppé  »

    les Français n’ ont pas horreur du … vide ( ici conceptuel ) , c’ est ce qu’ il faut aussi sans doute retenir

    Répondre
    • vozuti

      28/08/2016

      Les français sont furieux du comportement des musulmans,mais ils aiment l’identité islamique heureuse de juppé… disposant du soutien unanime des médias,juppé pourrait aussi bien se présenter à l’élection de miss france…et il serait élu!

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        29/08/2016

        ou du plus bel agneau au concours du Salon de l’ Agriculture avec pour récompense … L ‘ Aïd

        Répondre
      • Jaures

        30/08/2016

        Pourquoi une identité heureuse ne peut pour vous qu’être islamique ?
        Pour vous, si l’on est pas musulman, on ne peut-être que malheureux ?

        Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    27/08/2016

    un Machiavel ( niveau maquignon corrézien )

     » un journaliste ça s’ oriente, il suffit de lui donner le bon angle ; parfois même une information bidon ça fonctionne  »

    tiens j’ avais une toute autre idée de la fonction présidentielle et là je dois dire que Sarkozy a bien fait de le souligner

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    27/08/2016

    qu’ est ce que l’ on peut se faire de fausses ( et méchantes ) idées sur les gens ! tenez  » le Point  » nous apprend que Manuel Valls a une sensibilité à fleur de peau : la Traviata le fait pleurer , un tableau l’ émeut au delà du raisonnable , bref notre premier ministre se définit lui même comme une  » fleur bleue  » … moi qui croyait qu’ il s’ était contenté de faire pleurer dans les poussettes avec l’ aide des gaz lacrymogènes !

    le Media veut nous vendre du Jupette , peut être a t il aussi en réserve du Valse

    Répondre
  4. BRENUS

    27/08/2016

    Q.C. Des illusions sur Sarkozy? Je n’ai pas l’outrecuidance de l’affreux jojo et par conséquent, je n’irais pas jusque là. Mais entre deux putes j’aurais tendances a choisir la moins vérolée. Et ce ne peut être JUppé le muzz. Mon candidat c’est Mariton, sachant qu’il n’a aucune chance pour autant.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      27/08/2016

      Sarkozy est un étalon hongrois …complètement fou et Juppé un hongre arabe

      Répondre
  5. vozuti

    27/08/2016

    J.L Debré est un chiraquien particulièrement tordu.
    s’il pond un livre, ce n’est pas pour informer le public sur les turpitudes sans limites de son clan,c’est plutôt pour déblayer le terrain pour la candidature de celui que chirac présentait comme le meilleur du clan,c’est à dire le plus tordu parmi les tordus… ali juppé.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      27/08/2016

      pas tout à fait … J.-L. Debré est le roquet hargneux qui se lâche dans la cour des dobermans !

      Répondre
  6. BRENUS

    26/08/2016

    Q.C. Je sais bien que l’on dit « dis mois qui tu fréquentes et je te dirais qui tu es ». Mais ce n’est pas parce que vous allez aux putes que vous devez nécessairement en être une (sous une autre forme, j’entends)

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/08/2016

      dois je comprendre que vous nourrissez encore des illusions sur Sarkozy ?

      Répondre
  7. BRENUS

    26/08/2016

    Concernant J.L Debré, à votre place, je serais très circonspect . Ce type ne me parait pas net et par conséquent sa production aussi. Plutôt « chelou » comme disent les relèves françaises. Son style de perpétuel donneur de leçons me gave – grave – Ou, pour m’exprimer dans la future langue française « revisitée » : Y fatiguer nous trop.

    Répondre
  8. barbanzed

    26/08/2016

    Lisez le bouquin ( un peu ennuyeux ) de Jean Louis Debré  » Ce que je ne pouvais pas dire  » ancien Président du Conseil Constitutionnel, et vous serez édifié sur la personnalité de M. Sarkozy !
    Quant à Juppé, qu’il se contente d’administrer Bordeaux, ce ne sera pas si mal…..

    Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    26/08/2016

    la plus grande des ambigüités est bien qu’ il fréquente toujours et assidument … B.-H. L. ***

    *** prendre connaissance par exemple de la prise de position de B.-H. L. sur le  » burkini  » :  » c’ est aux autorités religieuses musulmanes de prendre position sur le burkini  »

    et vive le Communautarisme ; celui islamique étant de loin plus dangereux que l’ hébraïque car il est lui … messianique

    Répondre
  10. BRENUS

    25/08/2016

    Votez pour Juppé et le burkini comme nous le recommande le maire muzz de Londres qui n’est « pas d’accord pour son interdiction dans certaines villes du sud de la France » . Et bien, les gens du Sud (de la France) lui disent d’aller s’occuper de ses racailles et de nous foutre la paix. Si les tantouses de la city adorent ce mec, c’est leur affaire et ils aiment peut être aussi sucer du zan. Mais qu’ils nous lache les baskets et rembourse les CMU utilisée sans vergogne par ses compatriotes parasites de notre sécu . Dans le Sud, particulièrement.

    Répondre
  11. quinctius cincinnatus

    25/08/2016

    vous pouvez aussi aller voter à la primaire du P.S.

    un sondage IPSOS commandé par la rue de Solferino donne Montebourg gagnant au second tour devant Hollande grâce aux voix … extra P.S.

    choisissez et votre candidat et celui de l’ adversaire : le marché est ouvert

    la politique c’ est aussi cela : profiter que la boite de Pandore soit ouverte

    Répondre
  12. vozuti

    24/08/2016

    La primaire va se jouer entre sarkosy,l’avocat sans convictions,qui plaidera à droite ,et juppé l’islamophile convaincu qui attendra que les journalistes plaident pour lui,et qui se contentera de délivrer quelques phrases creuses sur un ton auto-suffisant.
    l’avocat s’appuiera sur son talent d’orateur,tandis que l’islamophile attendra sans bouger que l’arbitre (les journalistes) lui donne des points…difficile de faire un pronostic ,ça dépendra beaucoup de l’arbitre.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24/08/2016

      l’ arbitre ce sont ou plutôt, ce devrait être les citoyens libres de toute attache de tout  » fanatisme  »

      on sait que statistiquement seulement moins de 10 % des électeurs des primaires n’ appartiennent pas au parti politique qui les organise, de sorte que leur poids est négligeable pour désigner le candidat qui représentera le parti de sorte que l’ élu l’ est uniquement par ses  » fans  » , autant dire par des  » imbéciles  » ( être un fan de quelqu’ un ou de quelque chose c’ est être un imbécile )

      si ce nombre augmentait à 25 % il en irait tout autrement

      c’ est bien beau de se lamenter encore faudrait il s’ engager

      Répondre
  13. Alain

    23/08/2016

    Il ne s’agit pas d’une « droitisation » mais- comme le dit justement le général Didier TAUZIN – « d’un retour aux valeurs fondamentales » pour lesquelles on connaît bien l’indifférence de monsieur « si-ça -vous -fait- plaisir » comme Sarkozy le déclarait à Sens commun à propos de l’abrogation de la loi Taubira.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      25/08/2016

      Sarkozy n’ a aucunes valeurs et n’ a aucune valeur; c’ est … tout au plus un opportuniste pas même un pragmatique

      ne lisant plus depuis longtemps ce que pensent les généraux français j’ ignore donc si Didier Tauzin estime que Sarkozy reviendrait, enfant prodigue ( et pas prodige ! )  » aux valeurs fondamentales  » [ de notre Civilisation occidentale ] ; dans l’ affirmatif il montrerait, une fois encore, que rares sont les généraux ( français ) à avoir le  » sens  » politique

      Répondre
  14. quinctius cincinnatus

    23/08/2016

    Sarkozy et Hollande au Vatican ? … encore une affaire … d’ indulgences ?

    signé : Luther

    Répondre
  15. quinctius cincinnatus

    23/08/2016

    la catastrophe assurée serait que Narcosi soit le représentant de  » LaDroite  » en 2017 …. allez tous lui faire barrage pour la désignation du candidat à la présidentielle … votez pour qui vous voulez : Mariton, Fillon, LeMaire , mais, de grâce, barrez la route à SuperMenteur

    Répondre
    • Le Ket

      24/08/2016

       » SuperMenteur » n’était-ce pas le surnom de Jacquot la Fripouille, avant son élection en mai 2002 avec un score de 82% au second tour des présidentielles, score digne d’un potentat africain ?
      Message bien reçu : « TSS » = Tout Sauf Sarko…

      Répondre
  16. druant philippe

    23/08/2016

    Sa Saleté espère battre Ali Juppé le mollusque d’ islamodroite molle : wait and see , ce n’ est pas gagné vu l’ impopularité ahurissante de Narkozy sauf auprès des abrutis !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)