Les bonimenteurs en action

Posté le décembre 01, 2020, 10:42
4 mins

Nous vivons une période étrange, donnant par­fois l’impression d’être entrés par effraction dans un film de série B.

Dont l’objectif n’est pas vraiment que l’histoire soit vraie, ni même vraisemblable, mais simplement qu’elle soit palpitante et que le spectateur en redemande.

Pour le moment, le «scénario» mêle deux histoires: la crise sanitaire, feuilleton admirablement anxiogène que nous avons été forcés de suivre pendant des mois, mais qui semble un peu marquer le pas ces derniers temps; et la question des violences policières.

Car, dans le monde médiatique, dès qu’une actualité séduit moins l’audimat, on passe à une autre – et, alors, bon courage pour trouver de nouvelles informations sur la première!

Dorénavant donc, la prestation quotidienne du croque-mort en chef ne fait plus recette. Nous passons donc à autre chose et, comme le spectateur aime se faire peur, nous en «prenons plein les mirettes » sur les violences policières.

Le panurgisme des journalistes et le manque d’esprit critique du public font le reste.

Désormais le principal problème de la France est devenu les violences policières – et particulièrement, bien sûr, le racisme policier.

Mais réfléchissons. Il arrive tous les jours que des patrouilles de policiers se laissent caillasser, sinon pire, dans les quartiers abandonnés à la charia et aux caïds. Pour une seule raison : la peur de la bavure.

Comment imaginer, dès lors, que la police compte des sauvages qui se jettent sur un homme qui ne leur aurait rien fait en lui criant «sale nègre», comme la doxa médiatique prétend que s’est passée l’interpellation du producteur de rap Michel Zecler.

J’ignore ce qui s’est passé. Mais le scénario médiatique est parfaitement invraisemblable.

D’autant qu’il tombe à point nommé, après un «teasing» sur l’évacuation «musclée» d’un camp de «migrants» (dont je rappelle au passage qu’ils n’ont pas le droit d’être en France et qu’il est très étrange qu’on les  évacue» sans les reconduire à la frontière). Après la séquence sur Emmanuel Macron, protecteur des Français contre le covid, voici la séquence: l’extrême gauche nous protège des violences policières.

Mais ne trouvez-vous pas curieux que des gens qui revendiquent l’utilisation de la violence politique dénoncent si fort la violence policière – du moins quand elle frappe les «antifas» car je ne les ai pas entendu protester devant le gazage de manifestants pacifiques contre la loi Taubira?

Et ne trouvez-vous pas étrange que la manifestation de samedi ait réuni 45 000 personnes selon la police, alors que les rassemblements de plus de 1 000 personnes sont interdits?

J’ignore dans quelle pièce «on» nous fait jouer, mais il y a une chose dont je suis bien certain : les médias dominants nous prennent pour des imbéciles!

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Article suivant

Vaccin

12 réponses à l'article : Les bonimenteurs en action

  1. HansImSchnoggeLoch

    04/12/2020

    L’ élection du président US est certes importante pour le reste du monde mais n’oublions pas ce qui se passe ici en France.
    Depuis l’élection de Macron la France a anticipé ce que serait une présidence Biden aux USA.

    Ici en France le progressisme est en plein délire, nous avons eu:
    a) le mariage pour tous
    b) la PMA pour toutes
    c) le délit de féminicide
    d) le délit d’écocide
    e) la fermeture de Fessenheim et les lois idiotes sur le chauffage des particuliers.
    f) les lois sur les libertés informatiques
    g) les dernières mesures concernant les commerces de proximité
    h) et le “non plus ultra”, l’interdiction d’aller skier en Suisse.
    J’en ai certainement oublié.

    Ne manquent à l’appel que les taxes qui vont encore nous tomber dessus jusqu’en 2022.
    Et le virus chinois va être un très bon argument pour les augmenter.

    On attend en vain les start-ups qui auraient du surgir du chapeau de Macron alias Jupiter.
    Et les jobs où il suffirait de traverser la rue pour en trouver un.

    Malheureusement n’est pas David Copperfield qui veut, avec Macron nous avons plutôt affaire à un bonimenteur de foire.

    Répondre
    • ELEVENTH

      06/12/2020

      Pour les « star-ups » conquérantes, il faut s’adresser à J.F. COPE qui, à l’occasion de son débat récent avec Zemmour sur CNEWS à révélé que dans sa bonne ville de Meaux « aux 47 nationalités différentes », grâce à sa politique accommodante envers les « divers » (il n’a pas dit a quel prix, genre Lagarde ou pas) il a réussit à diviser par deux les délits et à vu fleurir nombre d’entreprises d’avant garde « créées par les immigrés de 3° génération ».
      Il n’a pas précisé dans quel domaine ces entreprises fonctionnaient. Mais elles seraient remarquables…
      Comme il était venu à l’émission dans l’intention de se payer (vainement) le Zemmour, qu’il interrompait constamment selon les méthodes gauchistes, commençant son propos par une quasi accusation d’ extrème droite – nous n’étions pas loin du point Godwin – et de propagande pour la guerre civile, il s’est ridiculisé à un point incroyable pour une personne de son intelligence, de telle sorte que le Z a eu beau jeu de lui dire qu’il ne voyait pas de différence entre lui et Cambadélis lors d’un débat quelques semaines plutot. En fait, un vrai macronien pur sucre, incluant les dénis qui vont avec le genre. Dire qu’il y a quelques années j’ai été tenté de croire en lui…misère.
      Constatant que Copé est significatif de ce que la droite prétend être, ce parti n’est pas près de sortir du gouffre et ceux qui espèrent de gémir.
      Mais au moins, il créé des « star-ups ». Comme mon chien des boudins fumants quand je le sors pour le soulager.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        06/12/2020

        Copé le coupeur (de parole)
        « …qu’il interrompait constamment selon les méthodes gauchistes… »

        Vous avez décrit le personnage.
        Tout le reste découle de ce comportement de primate à cervelle reptilienne.
        Conclusion, ne votez jamais pour un clampin qui ne laisse pas parler les autres.

        Les quelques start-ups françaises fonctionnent tant qu’il y a le fric des autres pour les financer.
        Une fois le fric épuisé elles crèvent comme des mouches, la pauvreté du projet et le fisc leur donnent la plupart du temps le coup de grâce.
        Conclusion; investissez à Kaboul c’est beaucoup plus sûr.

        Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    03/12/2020

    Monsieur De Thieulloy,

    par respect pour votre nom changez de pensée politique et … en même temps celle des  » 4 Vérités  » ; vous n’ accédez plus qu’ aux plus débiles , aux plus vulgaires en un mot et dit familièrement aux plus  » cons  »

    bien à vous

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      03/12/2020

      Après les insultes que vous lui avez déjà proférées, je ne pense pas qu’il sera tout à fait d’accord avec votre « bien à vous ».
      Vous n’avez à dicter vos conditions à personne,
      Nous sommes encore des hommes libres et prêts à en découdre pour le rester.
      Et si cela ne vous convient pas, vous avez la grande liberté d’aller cultiver vos navets ailleurs.

      Vous êtes d’un ridicule astronomique.

      Répondre
    • ELEVENTH

      03/12/2020

      Non, mais, Q.Q. , vous tournez bredin comme on disait jadis dans nos campagnes. Je sais : ce ne sont pas les votre, mais quand même….
      Je n’ai pas l’honneur de connaitre Mr de Thieulloy autrement qu’à travers ses écrits (auxquels j’adhère d’ailleurs) , mais en bon « franchouillard », « con », etc…, à sa place, je vous inviterais à retourner vous faire mettre.
      Signé : votre con préféré.

      P.S. Créez donc votre propre blog et donnez nous en l’adresse que l’on rigole encore plus. Crétin des djebels.

      Répondre
    • vozuti

      04/12/2020

      quinctius, vous devriez peut-être demander à votre amis jaurès (ou jojo, s’il préfère) de vous apprendre la rhétorique. certes, ses interventions n’apportent rien, car il n’a pas perdu son habitude d’esquiver l’essentiel, pour noyer la discussion en passant d’un détail futile à un autre dans une sorte de boucle sans fin, mais au moins il fait semblant d’argumenter. alors que vos interventions se résument à une addition d’épithètes méprisants, ponctués d’auto-congratulations.
      on a l’impression que vous essayez désespérément de vous convaincre vous même que ce que vous lisez ici ne peut pas être vrai.
      dans l’histoire de l’humanité, beaucoup de dirigeants ont prouvé leur malveillance envers les populations,
      c’ est si difficile d’admettre que les nôtres, flanqués de leurs médias hypocrites, ne font pas exception ?

      Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    02/12/2020

    en parlant de  » bonimenteurs  » il y a les journalistes , par exemple des  » 4Vérités « , qui vous MAINTIENNENT dans l’ ILLUSION du retour d’ une époque qui ne sera plus au plus grand détriment de l’ arrivée au pouvoir d’ un Parti Conservateur ( de notre patrimoine civilisationnel ) tourné vers le progrès ( comme l’ était l’ esprit occidental )

    Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    01/12/2020

    « J’ignore dans quelle pièce «on» nous fait jouer, mais il y a une chose dont je suis bien certain : les médias dominants nous prennent pour des imbéciles! »

    Si vous êtes las de jouer le décor dans la pièce macronienne, procurez-vous ACEPC ou BEELINK et branchez le à votre poste de TV. Vous serez ainsi votre propre metteur en scène pour organiser votre soirée.
    Vous pourrez écouter les valses de Strauss ou de Waldteufel ou vos chansons préférées de Brel, de Brassens et de bien d’autres.

    Cela vous met en bonne condition pour dormir du sommeil du Juste.

    Répondre
    • ELEVENTH

      04/12/2020

      Pardon à tous d’utiliser le site pour des échanges sur les mini pc avec Hans.
      Donc, Hans, j’ai reçu et démarré le Beelink à 111 euros.
      En gros, ça marche et redémarre toujours (jusqu’à présent) et c’est presque la même composition que le ACEPC T11, avec les mêmes possibilités limitées mais utiles.
      Le hic est que le boitier Beelink n’a pas d’espace pour y loger un ssd classique. Peut être avec un M2 , mais court et forcément limité.
      Il me faut me résoudre à admettre que l’on ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre. Ne parlons même pas de la fermière.
      Avé.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        04/12/2020

        Achetez un mini disque dur externe avec connection USB3 (le câble USB3 est d’ordinaire livré avec le disque).
        Un disque de 1 Teraoctet coûte environ € 50.- en version non SSD, en version SSD il faut compter le double.
        Vous le branchez à un port USB3 de votre BeeLink et vous démarrez BeeLink
        Win10 trouve ensuite le disque et le rend disponible à l’utilisateur, consultez le “file manager” pour voir s’il s’y trouve..
        Sinon faites moi savoir où cela coince.
        Bonne chance

        PS:
        Si vous avez uniquement des connections USB2 sur votre BeeLink il faudra acheter un mini disque dur avec connection USB2.
        Controllez avant d’acheter.

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          04/12/2020

          Désolé: connection => connexion en français.

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)