Les cartons rouges de la Cour des comptes

Les cartons rouges de la Cour des comptes

Pour la première fois, la Cour des comptes décerne dans son rapport annuel 2011 une série de cartons rouges aux organismes qui persistent à ignorer ses recommandations.

C Le port de Marseille fait partie des alertes. Le rapport pointerait une « situation de blocage social » au sein du premier port français, à l’origine de son « déclin« . En ligne de mire, le temps de travail des salariés du port. Conducteurs de grues et de portiques n’effectueraient que 12 heures de travail hebdomadaire effectif à Marseille, pour une rémunération comprise entre 3.500 et 4.500 euros nets, gonflée par des « gratifications illégales« . La suite dans Le Salon Beige

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • ACHILLE Répondre

    C.G.T. traduisez :
    CONFEDERATION DE GENS TORDUS

    20/02/2011 à 17 h 25 min
  • pluto69 Répondre

    Et ils sont adhérents à la ci-gi-ti et ils font grève en permanence, leur seul but étant de saboter l’économie française.

    18/02/2011 à 11 h 36 min
  • claude Répondre

    Quand est ce que nous allons finir par comprendre le mal terrible que peut faire la C.G.T à notre pays ……
    La c.G.T a sur la conscience des centaines de fermetures d’usines et de sociétés car ils sont toujours en train de  » tirer sans arrêt sur la ficelle  » ….. jusqu’à ce qu’elle casse !!!! ….. mais ça ils s’en  » foutent pas mal  » …. et les employés et ouvriers ….  » se font rouler sans arrêt dans la farine  » sans pouvoir contester ….et finir par se retrouver ……au chômage ……

    18/02/2011 à 11 h 29 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: