Les cinq trahisons de Chirac

Les cinq trahisons de Chirac

Le pouvoir et la vie : Tome 3, ChoisirJe crois que l’on est porté, surtout en France, à surestimer l’intelligence. Lorsqu’on dit de quelqu’un : « Il est intelligent », on croit avoir tout dit. Grave erreur. Car un homme n’est pas dirigé par son intelligence ; tout au contraire, c’est lui qui la dirige. Elle n’est, comme le muscle, qu’un instrument au service de ses instincts. L’intelligence est une capacité ; ce n’est pas une vertu. Et je crois qu’on peut dire, en parodiant une célèbre sentence : « Intelligence sans vertu n’est que ruine de l’âme ».

 

Nos hommes politiques « présidentiables » sont tous intelligents, très intelligents, de quelque bord qu’ils soient. Mais le drame de l’homme politique, s’il est ambitieux – et comment ne le serait-il pas ? -, c’est que toute son intelligence est mobilisée dans un seul but : conquérir le pouvoir, puis le conserver le plus longtemps possible. Élaborer des stratégies, concocter des tactiques, éliminer des concurrents, désinformer, intoxiquer, tromper, mentir, trahir, telles sont les voies dans lesquelles il s’engage malgré lui, comme aspiré par l’obsession du pouvoir. Peut-il encore être propre en arrivant au but ? À l’issue d’une course semée d’embûches et parsemée de coups tordus, que reste-t-il de sa grandeur d’âme, s’il en avait une ? Que reste-t-il de son idéal, s’il en avait un ? Tout dépend de l’homme, me direz-vous. Sans doute. Eh bien voyons ce qu’il en fut.

Au cours du dernier quart de siècle, la France a eu deux Présidents : François Mitterrand et Jacques Chirac. Le premier ne fut sympathique à personne, le second le fut à tout le monde. Champions de deux camps opposés, ces deux hommes furent, du moins en apparence, aussi dissemblables que possible. Et si l’on demandait quel fut le plus hypocrite, le plus calculateur et le plus fourbe des deux, je crois qu’une écrasante majorité désignerait Mitterrand. Or, ce serait une erreur. Mais le pire, c’est que le plus fourbe des deux a fait la courte échelle à l’autre, de sorte que nous avons subi deux tricheurs en 25 ans. Triste France !

Un allié « objectif » de la gauche collectiviste

Car c’est Jacques Chirac qui fit délibérément élire François Mitterrand le 10 mai 1981. (Ce qui a été révélé dans le 3e tome des mémoires de Valéry Giscard d’Estaing récemment paru, mais aussi dans le remarquable documentaire de Patrick Rotman sur Chirac, diffusé sur FR2 les 23 et 24 octobre 2006.) Et Chirac fit cela dans le but d’éliminer Giscard d’Estaing et de rester ainsi le seul chef de la droite, en espérant sans doute faire tomber Mitterrand à l’élection suivante ou en comptant le paralyser avec une victoire du RPR aux législatives. Le résultat de ce beau calcul, c’est que nous avons eu quatorze ans de gabegie socialiste. Merci Monsieur Chirac !

Le 15 décembre 1995, Mitterrand, très malade, reçoit Giscard. Au cours de la conversation, Giscard lui pose une question au sujet du dîner secret qu’il eut avec Chirac, sur la demande de ce dernier, en octobre 1980, chez Édith Cresson. Et Mitterrand relate que Chirac lui a dit « Il faut nous débarrasser de Giscard ! ». Il ajoute : « Et je n’ai été élu que grâce aux 550 000 voix que m’a apportées Jacques Chirac au deuxième tour ». De fait, tous les militants du RPR avaient reçu la consigne de voter Mitterrand. Ce qui ne démontre pas seulement la duplicité de Chirac, mais aussi l’incroyable soumission de
ces militants-zombies, vrais godillots de la politique politicienne.

En 1965, De Gaulle avait dit à VGE : « Je n’ai pas l’intention de laisser la France entre les mains de François Mitterrand ». En 1973, Pompidou, très malade, confie à VGE qu’il ne compte pas briguer un second mandat et ajoute : « Mais il y a un cas où je suis décidé à me représenter : c’est s’il apparaissait que je sois le seul capable de battre Mitterrand ».

Ainsi, Jacques Chirac a trahi tour à tour : De Gaulle, dont il se réclame, Pompidou, dont il se dit le fils spirituel, Giscard, son allié politique, la droite tout entière, dont il se veut le champion, et enfin, ce qui est plus grave, la France elle-même, abandonnée durant des années aux divagations de la gauche collectiviste.
Cinq trahisons ! M’est avis que c’est beaucoup pour un seul homme, ainsi devenu le premier des Français, mais en éthique… le dernier.

Partager cette publication

(47) Commentaires

  • Anonyme Répondre

    Veille des présidentielles 2012 – Voilà que les français découvrent avec stupeur que leur monarque préféré , le patenotre président qu’ils croyaient malgré toutes les évidences et les casseroles "vénielles" , si propre sur lui dans le fond  , est un traitre dans la pleine acceptation de ce mot terrible , ce que les " 4 Vérités" pointe depuis des années  … Quelle déception !

    Des déceptions les français s’en préparent bien d’autres si j’en crois les tous derniers sondages à trois jours du vote de 2012  qui donnent Sarkosy perdant de 10 points …
     
    Ne découvrir qu’aujourd’hui la trahison de Chirac , en réalité un sous-marin bien plus qu’un traitre , catastrophe ambulante pour son propre electorat ,  tout comme Giscard le fut en son temps mais d’une maniére plus aristocratique , est bien la preuve de la myopie généralisée de tout un peuple majoritaire qui se fait rouler dans la farine chaque fois qu"il vote . Car cette trahison était patente depuis longtemps  . Et la comparer pour tenter d’en atténuer le choc à celle supposée d’un Sarkosy qui ne s’est pas renié  , qui n’a jamais trahi son bord ni ses valeurs mais a seulement détecté avant tout le monde la vraie nature perverse de son parrain en politique , est faire preuve de bien peu de capacité de discernement et d’un bon sens élémentaire submergé depuis longtemps par des considérations aussi subtilement oiseuses qu’elles se veulent alambiquées . 

    Chirac cet hypo-prèsident immobile dans sa tour d’ivoire , continuateur "infatigable" de  l’oeuvre de subversion musulmane de son ennemi intime Giscard et de celle demobilisatrice d’un Mitterrand qu’il avait puissament aidé à prendre le pouvoir , Chirac faisant ouvertement le lit de ses ennemis politiques par deux fois pour parvenir au sommet , Chirac fossoyeur de ce service national qui cimentait encore un peu la citoyenneté ,  ce Chirac plébiscité ensuite comme jamais  par les français , voilà qui illustre bien le cas d’un peuple qui s’arcboute  toujours pour favoriser les opportunités défavorables  . La Somalie et l’AfPak en étant les illustrations contemporaines les plus avérées .

    Les bilans demandent un tant soit peu de recul . Mais aujourd’hui tout va plus vite et nous assistons , du vivant même du grand mystificateur , à l’accélération du jugement impitoyable de l’Histoire sur ce qu’il fut et sur ce qu’il a fait .

    Il en sera de même pour Sarkosy mais dans l’autre sens , cad le sens positif , et ceux qui se préparent à le chasser le regretteront s’ils réussissent  … Ce que nous ne discernons qu’encore confusément  , avec notre nez collé sur le guidon , deviendra lumineux encore plus vite si nous en prenons demain pour cinq ans de socialisme "multiculturel " avec le fromage à pâte molle .

    On réalisera alors mais trop tard le lamentable gachis que notre pays a fait de ses atouts et de l’admirable héritage de nos lointains anciens , surtout depuis un de Gaulle mystificateur et bradeur d’empire ( sans oublier l’ignominie insupportable faite aux harkis )    … Il ne faut pas s’étonner alors si les plus pêchus et les plus adaptables d’entre nous prennent au mot ces citoyens-fossoyeurs , y compris les admirateurs et les émules de Chirac , en les abandonnant au sort de la charia qui vient .

     Ils font rayonner notre génie français dans le vaste monde et deviendront l’avant-garde d’excellence des nouveaux "citoyens de la planéte" du IIIeme millénaire ,  cet alfa et omega du credo socialo-communiste et multiculturel cher à Chirac ( dans le secret supputé de son coeur et la réalité de sa politique de l’immobilité ) …

    On aura compris que je suis un incorrigible optimiste primaire ! 

    20/04/2012 à 23 h 18 min
  • Noël Hanssler Répondre

    Pour déborder quelque peu le sujet, j’aimerais dire qu’à mon avis il n’y a en France aucun homme de droite. Tous nos hommes politiques sont socialistes. Je crois qu’aucun Américain libéral ne me contredira.
    Depuis 1945, les collectivistes se sont emparés de la France et ont lentement façonné nos esprits, résussissant à nous faire croire que lorsque l’Etat prend à un citoyen pour donner à un autre ce n’est pas du vol mais de la solidarité. Ce faisant, ils ont tué le sens véritable de la solidarité. Un jour, nous serons tellement solidaires que l’Etat percevra directement le salaire du travailleur, auquel il restituera… ce qu’il voudra bien.

    Quant à Chirac, en désacord avec sas, je crois que son option la plus intelligente n’est pas de se représenter (échec assuré, sauf si la situation internationale change la donne du tout au tout) mais de monnayer sa capacité de nuire auprès de ses successeurs probables. Si ses haines personnelles l’emportent, il torpillera Sarko contre promesse d’amnystie de la part de Sego. S’il tient davantage à son image historique, il obtiendra son amnystie de Sarko contre promesse de ne pas lui mettre de bâtons dans les roues dans sa course à l’Elysée.

    Dans tous les cas, que personne ne s’attende jamais à voir Chirac en prison ou seulement condamné.

    04/03/2007 à 22 h 34 min
  • Charles Martel Répondre

    J’ajouterais une double sixième trahison de Chirac vis-à-vis de la France : le regroupement familial, et la nomination d’un "préfet islamique".

    04/12/2006 à 23 h 28 min
  • sas Répondre

    dite et pense ……..que supermenteur va se représenter…….

    chirac sera aux élection de 2007….

    toujours en face de jean marie lepen…

    sas prend les paris…

    30/11/2006 à 23 h 53 min
  • Anonyme Répondre

    Sender, avez vous vu le film "Obsession" ? :  http://www.obsessionthemovie.com/
    Best,
    Mancney

    18/11/2006 à 15 h 48 min
  • SENDER Répondre

    Bonjour,
    Je ne vais pas commenter les commentaires mais tout simplement vous dire cher Monsieur Lance qu’il me semble que vous avez oublié une trahison, et quelle trahison !!

    Chirac  a vendu la France aux Islamistes et parce qu’énarque lui même, il a pu influencer les autres énarques qui gouvernent l’Erope à l’imiter pour favoriser l’arrivée du monde Islamiste en Europe.

    Il faut lire le Livre EURABIA de BAT YE’OR dans lequel on découvre que, Chirac premier ministre de Giscard a réussi à faire distribuer des milliards de francs à Arafat et son équipe de tueurs terroristes. Et cela a continué et maintenant l’Europe distribue des milliards d’euro aux Islamistes alors qu’ils ont leur frères musulmans rois du pétrole !!

    L’Europe distribue aussi des milliards d’Euro à la Turquie pour lui permettre de mettre son économie aux normes pour sa future entrée dans l’Europe. Je suis étonné que personne en France ne s’agite pour dénoncer cette trahison.

    Bonne continuation, bon courage et cordiales salutations, George

    18/11/2006 à 0 h 25 min
  • EIFF Répondre

     Et le compte bancaire de 300 millions de Chirac au Japon, encore une manoeuvre pour tromper le bon peuple ? ou alors un réglement de comptes entre initiés ?

    15/11/2006 à 21 h 46 min
  • Anonyme Répondre

    Eiff, bravo pour honorer votre grand-père. L’Homme qui est fier de ses racines, est ou sera un Homme fort, car il sent le devoir de transmettre cette noblesse a ses descendants, et aura toujours a l’esprit de ne pas décevoir ses ancetres. Formidable Héritage.
    Content que nous partagions les meme sentiments pour le commandant Pierre Guillaume :  "Je n’ai pas un goût particulier pour le renoncement et le déshonneur".
    Best,
    Mancney

    15/11/2006 à 17 h 33 min
  • Anonyme Répondre

    cher  J C L

    Moi jamais en parachute mais à l’ élastique ,une premiére fois depuis unr grue(60 métres) et une seconde d’ un pont (110 metres),c’est fou comme le sol se rapproche vite.

    A éviter en cas de problémes de sphincter.

    15/11/2006 à 12 h 29 min
  • EIFF Répondre

    Respect à toi Jean-Claude THIALET, mon grand-père aussi a fait l’Indo, Dien Bien Phu et tout le bordel. Le commandant Guillaume, encore un héros oublié, un grand bonhomme, véritable patriote au grand coeur, un exemple pour tous les jeunes français.

    14/11/2006 à 20 h 04 min
  • laurent Répondre

    Pour réagir à l’article, Chirac a dit récemment qu’en vieillissant il retournait de plus en plus à ses convictions de jeunesse. Et ou etait il étant jeune ?  A la  jeunesse communiste.

    Pas mal non ! cela veut dire qu’il a menti à tout son électorat durant sa carriere et cet article le confirme.

    Mais en définitive, les français ont le gouvernement qu’ils méritent, trop attachés à leurs acquis sociaux, les français sont prêt à élire n’ importe qui pourvu qu’il ne touche pas aux acquis.

    En 2002, nous avons eus l’occasion de changer de direction avec LE PEN au second tour, c’était inespéré mais les français ont eu peur du changement, bouleverser leurs petites habitudes c’était hors de question.

    Et en 2007 ce sera pareil, ne vous faite pas d’illusions, d’ailleurs il me semble que LE PEN n’a pas ses 500 signatures car les maires qui ont signés pour lui en 2002, se sont vu supprimer des subventions.

    Si il les a, je ne pense pas qu’il arrive à la présidence car les français sont déroutés par la propagande et trop d’informations ( notemment sur l’islamisation de la france et les problèmes de racisme ANTI-BLANCS)  sont occultées par les médias, beaucoup pensent encore que se sont des cas isolés, mais il se trompent car le cancer est généralisé et irréversible…..

    C’est pour cela que je souhaite la mise en place du 2e amendement.

    14/11/2006 à 8 h 36 min
  • Anonyme Répondre

    J.C. Thiallet,
    Je vous présente mes plus sinceres condoléances pour votre frere. Regrettable.
    Puisque vous avez sauté en parachute, vous avez reconnu le descriptif que j’ai écrit des premiers sauts. Ok, dont acte, il vous a fallut du courage, moi j’étais déja inconscient (enfin pour le premier saut, apres, la conscience a rappliquée.), quant a Mam, je vous ai deja répondu.
    Merci pour vos explications a propos du Clémenceau. A quel titre vous ai je interpellé? Au titre de mes sentiments personnels envers les Marins et les combattants Francais, et leurs Armes. Un Batiment de Marine a une vie propre, celle-ci est crée par la somme des vies des Marins qui le servent.
    Merci également pour vos précisions a propos de Pierre Schoendoerffer et mes félicitations pour avoir connu le Commandant Guillaume. Je n’ai pas eu cette chance.
    C’est lui que j’aurais vu au Ministere de la Défense, plutot que … d’autres.
    Best,
    Mancney

    14/11/2006 à 2 h 14 min
  • Saint6tex Répondre

    Depuis des décennies, on en est réduit à voter pour le moins mauvais.  C’est dramatique.

    C’est là le poblème.  l’essentiel est, comme je l’ai dit, que les dirigeants d’un peuple ne sont que le reflet de ce peuple.  Ce que nous reprochons à nos dirigeants est ce que nous pourrions nous reprocher et corriger si nous avions quelque chose dans le pantalon ou dans le ventre (pour ces dames).

    Le fait est que le courage et le sens des responsabilités individuelles n’est pas l’apanage du peuple Français en général. 

    Le reste est du bla bla à la "y’a qu’à, faut qu’on".   Et celà fait des décennies que nous marnons.  Jamais le réveil ?!  Jamais le désir et l’action d’évoluer ?  Nous avons la chance que Alain Peyrefitte ait montré nos défauts et la voie, alors ?  Incapables d’évoluer les Français ?  Va-ton confirmer notre réputation de bourrins grande-gueule-petits-bras en 2007 ?

    13/11/2006 à 18 h 31 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    Comme il est beaucoup question de MITTERRAND et de CHIRAC, que l’on me permette de leur donner la parole, pour donner matière à réflexion et permettre de cerner le caractère d’un homme "de droite" passé à gauche, et d’un homme de gauche passé à "droite", qui n’ont cessé de trahir…non au service de la France, mais à leur propre service !

    MITTERRAND : "Il y a toujours un avenir pour ceux qui pensent à leur avenir". Remarque : je pense que c’est exactement ce que l’homme de Latché n’a cessé de faire jusqu’à son dernier souffle (moment où a dû penser à son avenir non dans l’au-delà  – auquel il faisait profession de ne pas croire – mais dans l »Histoire) :  penser à son AVENIR. Mais JAMAIS à celui de la France !

    CHIRAC :

    "Il est beaucoup plus important de sanctionner un responsable, que de sanctionner quelqu’un qui a moins de raisons d’être exemplaore" (à la Télévision, le 12/12/1995). Un propos qui faisait d’une pierre deux coups. D’abord en absolvant les subalternes (particulièrement ceux qui éxécutaient  – ou éxécutent ses ordres – à la Mairie de Paris, ou ailleurs). Ensuite en sachant que son poste de Premier Magistrat le mettait à l’abri des foudres de la Justice, et que, le temps passant, les" affaires qu’on lui reprocheraient tomberaient sous le coup de la … PRESCRIPTION. Ce qui est aujourd’hui le cas, à l’exception d’une broutille qu’aucun "vrai démocrate" n’aura le mauvais goût de lui rappeler lorsqu’il aura quitté son trône… Il y a tellement de casseroles attachées aux basques de la gauche et de la droite !

    Cordialement, Jean-Claude THIALET

    13/11/2006 à 15 h 14 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    A MANCNEY (suite). Je reprends là un "post" qui m’a échappé.

    A propos de certaine "poubelle", outre que j’avais effectivement mis le mot entre guillemets, je voulais, en utilisant délibérément ce mot, montrer ce que les Ministres responsables avaient fait d’un bateau qui a, effectivement, magnifiquement servi la France et les marins qui ont eu l’honneur  de servir à son bord. Si je les ai offensés, si je vous ai offensé (à quel titre ?), je leur présente, je vous présente, mes excuses et mes regrets. Mais ils auraient dû eux-mêmes (pourquoi pas à votre inititiative ?) – ils sont suffisamment nombreux pour cela, j’imagine – s’en prendre à MAM (pas seulement à elle d’ailleurs) au moment de l’odyssée tragico-comique (sans doute, toujours aussi pointilleux, allez vous encore me reprocher le mot "comique" ! )(1) qui lui a fait faire un piteux (et coûteux) aller et retour, et même un long stand-by en attendant l’ordre et le contrordre.

    Quand à lire "Le Crabe-Tambour", outr que je l’ai lu, et même ai vu le film, j’ai connu, alors que je servais en Indochine, son auteur. Il était simple cameraman aux Armées. J’ai même connu le héros (d’Indochine et d’Algérie) qui l’avait inspiré. Et je l’ai même écouté régulièrement du temps qu’il était "patron d’émission" sur "RADIO-COURTOISIE".. Une station non conformiste que je conseille à toutes et à tous d’écouter. Notamment sur Internet !

    Alors, cher MANCNEY, satisfait ? Cordialement à vous, cordialement à toutes et à tous, Jean-Claude THIALET 

    (1) le mot "tragique" s’appliquant au "CLEMENCEAU" qui ne méritait certainement pas cela. Et le mot "comique" aux pitres qui nous gouvernent !

    13/11/2006 à 14 h 57 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    Sorry, MANCNEY ! Primo, ol se trouve que j’ait sauté plusieurs fois en parachute. Notamment en Indochine. C’était au début des années 50 …Et, croyez-moi, à l’époque, le premier saut, comme les autres, en demandait ! Remarque : il se trouve que j’ai un frère qui s’est tué en sautant (saut retardé) en parachute, en 1973, à Tit-Mellil, Maroc. Et, même si les conditions ont changé, je pense que "Mam" a montré un certain courage, une certaine volonté. Invitez donc, autour de vous, au hasard, les gens à "sauter". Combien se défileront poliment en se demandant ce que vous leur voulez. Question subsidiaire : avez-vous vous-même sauté en parachite ?

    Concernant certaine  "poubelle",, j’avez

    13/11/2006 à 14 h 40 min
  • M.DEBEY Répondre

    M.LANCE,

    Félicitations pour votre article, justement complété par la remarque de GRANDPAS.

    Je crains, malheureusement, que les français refusent, par peur sans doute, de reconnaitre ces faits et d’en tirer les conclusions qui s’imposent : élire une personnalité qui ne soit pas issu du système (de cette nomenclatura). Et le prochain président, trés probablement issu de lUMPS, ne redressera toujours pas la France.

    La trahison de Chirac ayant provoqué l’élection de Mitterrand en 81 aura, hélas, encore des conséquences en 2006. Je pense que seule une grande catastrophe pourra faire réagir les français.

    Bien à vous,

    MD

    13/11/2006 à 14 h 13 min
  • mundviller Répondre

    quand on lit toutes ces pages,on peut en déduire hélas que le suffrage universel n’existe pas ;nous sommes tous orientés pour voter dans la direction autorisée par les hommes politique influents à la solde des medias;nous n’avons plus qu’à nous incliner ou à voter "extemiste";où est la democratie?

    13/11/2006 à 8 h 47 min
  • dan 87 Répondre

    Chirac vieillit. Il va pouvoir faire un bon bouc émissaire dés qu’il n’aura plus les moyens de tenir la dragée haute à ceux qui lui ont léché les bottes… Afin que ceux ci se refassent une virginité électorale.  

     Les votants à droite semblent prendre le même chemin que les électeurs de Mitterand qui ont constaté un peu tard que les espoirs de "grands changements" qu’ils avaient placés dans super star lors de l’élection enthousiasmée n’étaient en fait que la projection de leur immaturité. Et un bulletin de vote ne devrait pas être confié à des individus qui délèguent leurs espoirs et leur liberté individuelle à une tierce personne.

    En clair, comme précise Saint Tex : tant que les Français ne deviendront pas RESPONSABLES, donc qu’ils ne délègueront pas les risques de leur vie, professionnelle ou personnelle sur d’autres épaules, ils chercheront le baton pour se faire battre, jusqu’à ce qu’ils comprennent . Et compte tenu du niveau de la conscience de notre "éducation nationale" en terme de responsabilité personnelle,  la route est longue et les mensonges ont encore un bel avenir assuré.   

    12/11/2006 à 15 h 11 min
  • Anonyme Répondre

    "Le sens de l’intelligence est  la Vie (pas seulement la sienne) sinon on supprime le sens ainsi que le "bon sens".
    "L’intelligence est l’art d’établir des liens. TOUS les liens et pas seulement ceux qui sont dans l’intérêt personnel immédiat."
    Tres bonne intervention, merci.
    Best,
    Mancney
    Ps: Une autre forme d’intelligence pourrait etre de "signer" son post; celui ci meritait un auteur.

    12/11/2006 à 14 h 00 min
  • sas Répondre

    et dire que supermenteur le marxiste opportuniste droit commun……se revendique de CHARLE DEGAULLE……idem le nabot de l’intérieur…..qui prévoit de nouvelles mesures pour les violences familliales……tant uil est vrai que lon a en face de nous 1,20 metres de maitrise de sa vie de couple exemplaire…..
    sas

    12/11/2006 à 12 h 24 min
  • Saint-Tex Répondre

    Vous critiquez tous Chirac, à juste titre d’ailleurs, je ne contredirai pas la plupart d’entre vous tous.

    Celà dit, si vous prenez un peu de recul, vous comprendrez que les élus d’un peuple sont le reflet de ce peuple dans tous les domaines, notamment psychanalytique. 

    Le plus grand drame des Français, c’est daccepter de tels gouvernants aussi pourris, aussi roublards, aussi traîtres, aussi beaux parleurs mais grande-geule-petits-bras.  Chirac en est le symbole concentré, comme la plupart des dirigeants que nous avons eu ces dernières décennies.

    Admettre ça, c’est admettre que les Français élisent n’importe qui, se fiant aux belles paroles et à la démagogie comme des enfants devant le père Noël.  Pitoyable.  Celà fait des décennies que les Français sont couillonés de façon chronique, et ils sont contents !  ça râle, mais ça passe.

    Et on discute des jours entiers pour finalement rester au même point depuis des années.  Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.  Donc, tant que les français ne deviendront pas adultes et responsables, ils resteront dans ce bourbier à se faire couilloner encore et encore.

    Chirac a bon dos, mais qui osera voir le malaise derrière ces énarques à la noix ?

    12/11/2006 à 11 h 21 min
  • Saint-Tex Répondre

    Vous critiquez tous Chirac, à juste titre d’ailleurs, je ne contredirai pas la plupart d’entre vous tous.

    Celà dit, si vous prenez un peu de recul, vous comprendrez que les élus d’un peuple sont le reflet de ce peuple dans tous les domaines, notamment psychanalytique. 

    Le plus grand drame des Français, c’est daccepter de tels gouvernants aussi pourris, aussi roublards, aussi traîtres, aussi beaux parleurs mais grande-geule-petits-bras.  Chirac en est le symbole concentré, comme la plupart des dirigeants que nous avons eu ces dernières décennies.

    Admettre ça, c’est admettre que les Français élisent n’importe qui, se fiant aux belles paroles et à la démagogie comme des enfants devant le père Noël.  Pitoyable.  Celà fait des décennies que les Français sont couillonés de façon chronique, et ils sont contents !  ça râle, mais ça passe.

    Et on discute des jours entiers pour finalement rester au même point depuis des années.  Il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir.  Donc, tant que les français ne deviendront pas adultes et responsables, ils resteront dans ce bourbier à se faire couilloner encore et encore.

    Chirac

    12/11/2006 à 11 h 20 min
  • Anonyme Répondre

    Tant qu’un peuple placera le mot intelligence ( avec l’admiration pour ceux qui en sont qualifiés) là où elle n’est pas,  la France ne retrouvera pas son chemin.

    C’est encore en rapport avec les valeurs imposées par l’école.  La notion d’intelligence à été adaptée aux illusions intellectuelle de l’éducation nationale et plus spécialement du diplôme, une référence pendant des décennies en la matière. Nous avons de l’admiration pour un potentiel mental, une "capacité à" ,  mais pas pour le résultat en terme de service à la Vie. Jamais l’intelligence ne devrait qualifier des possibilités non traduites en actes. Si on qualifie d’intelligent celui  qui est le dépositaire d’un potentiel et l’utilise à contre sens, on qualifie d’intelligents les nazis avec un malaise puisque là on sent bien que le mot est inapproprié. Les Nazis avaient un bon potentiel mental et des analyses intellectuellement pitoyables.

    Le sens de l’intelligence est  la Vie (pas seulement la sienne) sinon on supprime le sens ainsi que le "bon sens".

    L’intelligence est l’art d’établir des liens. TOUS les liens et pas seulement ceux qui sont dans l’intérêt personnel immédiat.  Or les énarques sont déformés dans l’orientation de leurs pensées personnelles et dans leur liberté individuelle  par un système qui les moule comme l’école le fait avec tous les citoyens.  Les énarques conforment leurs analyses puis leurs choix à leurs intérêts personnels, personnels et immédiats et selon les régles du milieu où ils évoluent. C’est peu. C’est très limité!. La Vie, c’est autre chose qu’un milieu d’énarques prétentieux et artificiels mais comme par hasard irresponsables par choix… Ils connaissent bien leurs limites en la matière! …  c’est un des rares points où ils sont dans le réel.    Pour ma part, je ne vois pas pourquoi qualifier d’intelligent quelqu’un qui accepte un pouvoir sur autrui sans s’engager à assumer personnellement toutes les conséquences négatives de ses choix.    Sachant que les émoluements et privilèges sont fondés sur des conséquences présumées positives par avance.

    Le mot intelligence a été dépossédé de sa dimension spirituelle par des matérialistes qui croient "jouir" de la vie alors qu’ils l’ont privé de l’essentiel.

     

     

    12/11/2006 à 1 h 41 min
  • Anonyme Répondre

    Jean Claude Thiallet,
    Mam / Le Clem : Vous m’obligeriez en vous abstenant de qualifier de "Poubelle", meme entre guillemets, et meme si vous précisez "malheureusement", un ancien Batiment de notre Flotte, sur lequel ont servis des Marins Francais.
    Ce batiment a une Histoire, construite, par l’engagement des Hommes de France qui, avec dévouement et abnégation, ont servis a son bord, et par des siecles de combats et actes de Gloire de la Marine Francaise.
    Il a droit a une tombe et au respect de tous les Francais.
    Pourquoi ne reliriez vous pas "Le Crabe Tambour",  par exemple,  cela vous ferait du bien. Assurement.
    Mam / Parachutisme : On voit tout de suite que vous n’avez jamais sauté. Dans ce cas, votre avis ne peut pas etre tres consistant.
    Le premier saut ne demande aucun courage, simplement de la curiosité; on ne "sait" pas ce que c’est, on n’a pas réalisé, on va faire un saut, et on est tout fier.  Pour le deuxieme, on est un plus "tendu", car l’organisme a commencé a "mesurer" le probleme, a savoir, de se balancer dans le vide, sans avoir d’ailes disponibles au menu de son cerveau.  Le troisieme est probablement le pire, avec le quatrieme : Grosse trouille. Apres, ca s’arrange graduellement, l’habitude s’installe doucement.
    Je parle de saut en parachute individuel, pas de la balade sur le dos d’un pro; ca, c’est de la foire du Trone, on n’agit pas, on subit, on est passager. Aucun interet.
    Mam / Pantalon : Je connais des Femmes, qui, de leur propre choix et volonté, évitent de porter un pantalon en présence de leur mari. Délicatesse ET intelligence.
    Mam / Ministre Défense : Mettre une Femme, qqs soient ses qualités, a un ministere de Combat, de Guerre, d’Attaque ou de Défense, ca implique ipso facto qu’on n’a pas trouvé un Homme pour mettre a ce poste.  Je vous laisse tirer les conséquences.
    J’ai toujours eu un faible pour les hommes qui mettent les femmes en avant, qui se planquent derriere Elles.
    Mancney

    11/11/2006 à 22 h 12 min
  • etoile Répondre

    bonne analyse ,M Lance, et il risque bien de continuer en se présentant à la présidentielle afin de faire échouer Sarkozy ,quitte à faire passer la gauche, il est coutumier du fait: diviser pour mieux régner!
     Il ferait mieux de griller ses dernières cartouches en utilisant ce qui lui reste de "pouvoir"  en écoutant les conseils de son (ex?) ami Nicola t Hulot en imposant des lois en faveur de l’environnement!
     Il finirait au moins sur une note positive !

    11/11/2006 à 17 h 37 min
  • Bernard Dubois Répondre

    M. Lance,

    Vous ne pouvez pas comprendre Chirac si vous pensez que Chirac n’est qu’un homme de droite arriviste ou malhonnête. Je constate que cette idée est malheureusement très répandue à droite, alors que tout prouve le contraire. Que de crédulité de la part des français ! Peut-être le résultat du lavage de cerveau quotidien grâce à nos chers médias ?  

    Si vous admettez que Chirac est un homme de gauche, et même d’extrême gauche, sympathisant des idées communistes et altermondialistes, alors tout s’éclaire ! Mais qu’il est dur alors d’admettre qu’on s’est trompé (pas vous spécialement)  en votant ou en appelant à voter continuellement pour Chirac depuis 25 ans !

    Mais si vous admettez que sa politique était en fait une politique socialiste et destinée à détruire la nation française comme pour créer un nouvel ordre mondial, alors tout, vraiment TOUT, s’éclaire ! Quelques exemples :

    – sa jeunesse où il vendait le journal ‘Humanité sur les grands boulevards parisiens,  

    – les lois sur le regroupement familial qui instaurait l’immigration de peuplement, la légalisation continuelle des clandestins, la non-expulsion des criminels étrangers, les lois pour empêcher l’expulsion des clandestins et les étrangers comme ça se passe dans TOUS les pays normaux (Etats-Unis, Japon, Australie, Canada, Mexique etc. pour ne citer que ces exemples)

    – l’augmentation continuelle des impôts, de l’ISF et de toutes sortes d’impôts sous Juppé de 1995 à 1997 puis le premier impôt mondial sur la taxation des billets d’avions, les augmentations des taxes de 2002 à aujourd’hui… (On paye aujourd’hui plus d’impôts qu’en 2002 alors qu’il s’est fait élire sur un programme de baise d’impôts,

    – ses discours sur un nouvel ordre mondial altermondialiste, sur "les racines de l’Europe musulmane", sur l’attaque systématique de toute idée chrétienne, sur la diabolisation de toutes idées de défense de la culture et de l’identité de la France.

    – son acharnement à défendre une « constitution européenne » digne … de l’URSS (une telle constitution prépare une dérive totalitaire de l’Europe puisque les décisions seront centralisées, supérieures aux états nation et décidés par des personnages non élus à la commission…entre autres)

    – les lois extrêmement nombreuses socialistes sous Chirac (création de la Halde, droit au logement,  principe de précaution inscrit dans la constitution, code de travail, gouvernance avec les syndicats "représentatifs" (communistes) …)

    – le dénigrement systématique de la France et de son l’histoire,

    – ses pressions pour mettre au pas la liberté de la presse … de droite, d’où la pensée unique en France uniquement … de gauche (avez-vous remarqué qu’il n’y a plus de grands journaux de droite en France, alors qu’il y en avait avant qu’il mette son grappin sur la droite ?) ,  

    – la corruption digne d’une république bananière, le financement des associations et des syndicats d’extrême gauche … par l’état et par la mairie de Paris,  le mensonge comme méthode gouvernement, les discours toujours de langue de bois, et je n’exagère pas si on lit le livre de Jean Montaldo "Chirac et les 40 menteurs".

    Etc.

    Bref, si on continue de croire que Chirac et ses proches sont des hommes de droite, c’est qu’on est bien naïf ! Il parait que la méthode Coué marche ! Pauvre France !

    PS : Connaissez-vous la devise de l’UMP ? Les promesses n’engagent que …

     

     

    11/11/2006 à 14 h 23 min
  • Bernard Dubois Répondre

    M. Lance,

    Je constate hélas que le problème Chirac se traduit toujours sur l’idée qu’il serait de droite mais que c’est son arrivisme et sa malhonneteté qui l’auraient conduit à mener systématiquement une politique de gauche et même d’extrême gauche (regroupement famililial, ISF, fortement augmentation

     

    11/11/2006 à 13 h 31 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    Cher Mancney. Je vous revoie la balle : si "MAM’" n’est pas un homme, elle fait tout pour s’en donner l’allure (que je n’oserai qualifier de martiale), non seulement en portant des pantalons(1) – ce que, me direz-vous, font la plupart de ces dames (2) mais en se donnant une raideur de maintien qu’elle aura pu emprunter à son ex-homologue Donald RUMSFELD(3).

    Et je trouve à tous les deux , en dehors de leurs fonctions, un point commun : celui de n’avoir pas su gérer le dossiers de la "poubelle flottante" qu’est malheureusement devenu le "CLEMENCEAU", pour Michèle ALLOT-MARIE, et celui de n’avoir pas mieux réglé le problème de VIEJES (un îlot dépenant de PORTO-RICO) ainsi que celui d’un autre îlot (de l’Océan indien, celui-là) où la marine américaine a laissé aussi bien sur terre que dans la mer des tonnes de déchets – y compris des déchets radio-actifs. Il est vrai que RUMSFELD avait d’autres sujets de préoccupations, notamment celle de faire déverser sur l’Irak enfin libéré des tonnes d’autres bombes non seulement destrutrices, mais aussi polluantes. Et, pour être tout-à-fait objectif, il me faut rajouter que "MAM", comme ses prédécesseurs en pantalons, a ignoré suberbement les problèmes liés aux essais atomiques dans le Pacifique. CONCLUSION : "Mam" et Donald sont certainement interchangealbles, tiute question de langue mise à part !

    Cordialement à vous, cordinalement à toutes et à tous, Jean-Claude THIALET

    (1) je suis laissé dire que Mochèle-Alliot se serait laissée à porter une jupe (ou même une robe) lors de son récent voyage aux Etats-Unis. Signe, pour un commentateur qu’elle voudrait se présenter à la présidentielle !

    (2) au grand desespoir de certains Messieurs, et, sans doute, au détriment de certaine féminité !

    (3) je n’oublie pas non plus que Madame le Ministre de la Défense a eu le courage de sauter pour la première fois en parachute à un âge que la galanterie m’interdit de préciser, ce que beaucoup d’hommes beaucoup plus jeunes n’auraient. Signe qu’elle a une certaine trempe, mais aussi qu’elle a confiance dans les "paras" !

    11/11/2006 à 13 h 29 min
  • EIFF Répondre

    Chirac, président super-menteur, dissimulateur et régulateur de la république soviètico-fasciste, coopté par les cercles synarchistes pour faire la nique aux français, pour vider leurs poches, et pour mettre à l’abri le butin des caisses noires. 2007 LE PEN PRESIDENT, retour à la case départ pour le pion Chirac et pour les agents de la révolution totalitaire ahumaine.

    10/11/2006 à 22 h 36 min
  • Anonyme Répondre

    Cher J.C.Thiallet. George W.Bush, Président en France, je sais pas, cette hypothese sort du domaine de mes réflections conditionnelles, donc, sorry, pas d’opinion. Mais je dois dire que ca me ferait bien marrer. Enfin, il sera disponible en 2008. Par contre, Rumsfeld, lui, est deja pret a remplacer notre nana préposée a la défense de la France. Bon, ok, c’est un Homme, pas une Femme, mais pour gérer les croisieres du Clem, il devrait pouvoir se débrouiller. Maintenant, leur Constitution, établie en 1787, deux ans avant la notre, avec les memes idées, (Hello Ben Franklin) et qu’ils ont toujours, et qu’ils améliorent lentement au fil des progres, doit bien avoir qqs chose de bon. Et certainement, le Droit de porter et de posséder des armes, d’une part, et la possibilité de balancer un Président élu qui ne se conduit pas comme prévu, d’autre part, me paraissent etre des excellentes dispositions. Navré pour vous que vous ne les partagiez pas; elles conviendront tres bien a vos petits enfants anyway et ceux ci toucheront l’héritage de quelqu’un qui a eu le « seul droit de travailler et la boucler ou partir ». You like it or you leave it! Mon Dieu, que c’est horrible. All the best, Mancney

    09/11/2006 à 22 h 30 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    Après avoir relu Pierre LANCE et les « posts » qui précèdent, je pense qu’il faudrait – si nous voulons être gouvernés par des gens intelligents qui soient (enfin) efficaces – faire en sorte qu’ils n’aient le droit qu’à un seul mandat. Certes, celui-ci devrait être suffisamment long – par exmple cinq ans – pour leur donner le temps de faire preuve de leur(s) compétence(s). Pourquoi un seul mandat ? Parce que, si l’on peut comprendre qu’ils soient amenés à n’utiliser leur fameuse intelligence que pour parvenir au Pouvoir, il faudrait leur permettre – malgré eux, si j’ose dire – de consacrer tous leurs talents au service de leur pays, et non plus à leur seul profit. Tous les politiciens, de gauche comme de « droite », ne nous affirment-ils pas en choeur, la main sur le coeur, qu’ils sont là uniquement au service du pays, au service du peuple, comme ils disent ! Et que leur vie « au service de la République » est un sacerdoce. Alors, épargnons-leur les tentations. Et aidons-les à servir le pays comme il s’y sont engagés, comme ils en avaient l’intention(1) lorsqu’ils ont choisi la carrière politique. Commençons par les empêcher d’avoir à mobiliser toutes leurs forces et toute leur intelligence pour conserver le pouvoir. Leur récompense serait, non plus de se faire réélire, cloche parmi les cloches, mais, selon la formule de Guy Millière, de se faire « acclamer par l’Histoire ». Et, pourquoi pas, par les Français pour une fois unanimes ! Et même, cerise sur le gâteau, de se faire regretter … Cordialement, Jean-Clauee THIALET P.S. A MANCNEY. Après le Second Amendement, l’EMPEACHMENT ? Et pourquoi pas la Constitution américaine toute entière ? Et pourquoi pas un George W. BUSH naturalisé fissa qui – oubliant l’aventure irakienne – deviendrait le Premier président de la VIème République pour apprendre à ses successeurs à être un Président qui gouverne « en drect », aux Français à renoncer à leurs avantages acquis, à la retraite anticipée, etc. qui fait de pluis en plus d’ « inactifs » heureux de leur sort, et aux immigrés (pas seulement les « clandestins ») qu’ils n’ont qu’un seul droit TRAVAILLER et la boucler ou partir ? Faut pas rêver ! (1) non ! je n’ironise pas, je crois à la sincérité originelle … Comme d’autres à un certain péché !

    09/11/2006 à 16 h 32 min
  • charles martel Répondre

    bonne analyse de mister Guillermo Pierre commence a poser une question interessante : que se passe t il si le representant de 5 a 6 millions d electeurs n a pas ses 500 signatures sous la pression de l ump-s ?? On vote sego au 1° tour ???pas question de voter peche a la ligne devant l ump-s malfaisante

    09/11/2006 à 14 h 06 min
  • Jean-Claude THIALET Répondre

    Personnellement, je suis de ceux qui se méfient des gens trop intelligents. Particulièrement lorsqu’ils sont au pouvoir. Et pas seulement parce que, comme le relève fort justement Pierre LANCE, « toute l’intelligence (d’un homme politique) est mobilisée dans un seul but : conquérir le pouvoiir, puis le conserver le plus longtemps possible. » Par définition, un homme qui a « conquis le pouvoir » (selon l’expression consacrée par les « démocratie », ce qui en dit long) est là pour gouverner, et donc pour prévoir. Et pour prévoir, il faut du jugement (ainsi d’ailleurs que du bon sens) plutôt que de l’intelligence. Je citerai à ce sujet Gustave LE BON : « En matière de prévision, le jugement est supérieur à l’intelligence. L’intelligence montre toutes les possibilitéds, le jugement donne, parmi ces possibilités, celles qui ont le plus de chance de se produire. » J’ajouterai à cela que si « l’intelligence, comme a pu le dire André Gide, c’est la faculté d’adaptation », dans une « démocratie » (contrairement à la Monarchie !), les hommes politiques sont prisonniers du Parti qui les a faits, du programme que celui-ci a élaboré pour eux (1), etc. Et que dire de l’intelligence orgueuilleuse d’elle-même, qui fait mépriser toutes les autres, tous les autres ? C’est ce qui est probablement arrivé à VALERY GISCARD D’ESTAING. Un VGE dont l’orgueil l’a empêché de « vivifier l’action », ce qui fait que toutes ses actions (même celles remplies de bon sens, un bon sens qui manque à l’ensemble de la classe politique) ont été vaines. Et si, selon moi, « les années Bush (ne) seront (pas) acclamées par l’Histoire », je crains que les années VGE ne le soient pas davantage. Pas plus d’ailleurs que les ouvrages de cet académicien ne passeront à la postérité ! Tout comme je crains pour CHIRAC, comme le titre Pierre LANCE, que l’histoire ne retienne que ses « cinq trahisons » (2). Je laisse à chacune et à chacun le soin d’appronfondir le sujet, mais je ne peux m’empêcher de terminer par cette citation que j’avais oubliée : « Rien n’est aussi stupide que l’intelligence orgeuilleuse d’elle-même ! » (Mikhaïl BAKOUNINE). N’en est-on pas là, en France, avec les générations d’énarques ? Pire encore lorsqu’ils sont doublés par des inspecteurs des finances ! Ce qui expliquerait le naufrage du « FRANCE-TITANIC ». Avec de pareils capitaines, secondés par de pareils équipages ! Cordialement, Jean-Claude THIALET (1) à ce sujet, je plains par avance la « Madone des sondages » qui s’imagine (ou fait semblant de s’imaginer, comme pour mieux duper les électeurs séduits par ses charmes, son élégance pas forcément plébéïenne, et par sa fausse – « nouveauté ») qu’elle aura toute liberté de gouverner. Quoique qu’elle dise, quoiqu’elle pense, elle AURA A APPLIQUER LE PROGRAMME (AUSSI RIGIDE QUE SECTAIRE) MIS AU POINT PAR LES ELEPHANTS du PARTI SOCIALISTE. Lesquels pourront lui dire « Qui t’a faite présidente ? ». Ne serait-ce que par le financement – coûteux – de sa campagne ! (2) En attendant mieux ! Nous en sommes sans doute doute déjà à six, si – comme le relève GRANDPAS, et comme je le pense moi-même – CHIRAC a bien trahi CHABAN-DELMAS. A propos du chiffre « cinq », je ne suis pas d’accord avec GUILLERMO : CHIRAC a effectivement trahi GISCARD. Quelle que soit l’opinion que l’on ait sur le règne de VGE (NB. ne pourrait-on dire pire de ceux de CHIRAC !), tous deux appartiennent au même camp, celui de la fausse droite. Et, de toute façon, les deux règnes de MITTERRAND ne « dédouannent » pas CHIRAC de cette trahison. N’ont-ils pas été encore plus calamiteux que celui qui l’avait précédé !

    09/11/2006 à 12 h 17 min
  • Gino Répondre

    Je partage inconditionnellement l’avis de Guillermo ci-dessus : il valait bien mieux avoir Mitterrand qu’une deuxième fois Giscard. Et même si l’on continue à payer grassement celui-ci jusqu’à la fin de ses jours, il vaut encore mieux le payer à rien foutre qu’à foutre le bordel. On continue de le payer via des pécadilles telles qu’un traitement de membre du Conseil constitutionnel (un job à plein temps svp), sans parler de sa récente subvention de 50.000 euros, octroyée par le service des monuments historiques pour la remise en état de son château personnel. (A coté de ça, Trémeau vous dira qu’il faut réduire le SMIC pour que l’économie reparte ! Vive la droite la plus bête du monde).

    09/11/2006 à 9 h 25 min
  • sas Répondre

    A rosanov, sas laisse aux beaufs, couillons et autres incultes de se baser sur 1 citation pour se faire une idée certaine qur la qulité intrinsèques d’un ou d’une quidame…Marie france garaud est peut être un pur produit de notre fonction publique et de nos hautes écoles…mais outre que son analyse sur chirac est exhaustive et précise…cette femme a toujours des idées claires nettes et brillante…elle est juste,intelligente et cultivée…et semble une femme d’honneur et ne s’en laisse pas compter……tout le contraire d’une ségolène quoi !!!! de plus elle a des couilles que bien des hommes dit politiques devraient et lui envier et se faire greffer. En 30 ans de vie politique française sas en a vu que 2 de super trempe: GARAUD et TAUBIRA;malheureusement pour la deuxième maçonne, elle tapine pour les racailles et autres enculés initiés(umps) de nos ors lambrissés…. sas maintien son jugement sur marie france, persiste et signe…… je te salue rosanov.

    09/11/2006 à 0 h 02 min
  • Pajon Répondre

    Tout le monde semble avoir déjà oublié – Français vous avez la mémoire courte – qu’au lendemain d’un NON, historique l’élyséen a déclaré la main sur le coeur. « J’ai entendule message du peuple français »;puis il a viré Raffarin que personne n’a regretté, l’a remplacé par un rigolo d’une autre trempe qui ne s’inquiète que de lui succèder et n’a désigné AUCUN ministre partisan du NON. Alors qu’en bonne démocratie 55% = 100% donc TOUS les ministres devraient être partisans du NON Ce n’est pas un mensonge, c’est de la trahison

    08/11/2006 à 22 h 02 min
  • Pierre Répondre

    Chirac pue la trahison, tout comme Sarkosy-Chirac qui trahissent maintes fois les electeurs de droite et font le forcing pour que le FN (et ses 6 ou 7 millions d’electeurs) ne puisse se presenter aux presidentielles! Cordialement

    08/11/2006 à 20 h 14 min
  • LESTORET Répondre

    Je pense que lorsqu’on critique un gouvernant, on critique aussi d’une certaine façon le peuple; car c’est bien le peuple qui l’a élu, porté et maintenu à ce poste. Pour ce qui concerne Chirac, c’est plusieurs fois qu’il s’est trouvé au bout d’un bulletin de vote et que le peuple l’a élu. Il a toujours réussi à tromper ses électeurs mais ceux-ci ne se sont jamais détournés de lui. On dit bien vrai: « les peuples ont le gouvernements qu’ils méritent ». Même si la propagande réussit souvent à leur brouiller l’objectif. J’ajouterai que pour se maintenir aux sommets du pouvoir, il ne faut pas être une petite vierge. Que celui qui n’a jamais trahi en politique jette la première pierre.

    08/11/2006 à 19 h 54 min
  • Guillermo Répondre

    Je suis d’accord sur 4 trahisons. Pour la 5ème, bien qu’ayant une forte aversion pour Mitterand, je trouve que Chirac a fort bien fait de trahir Giscard et de faire élire Mitterrand (à supposer que son intervention ait été déterminante, ce qui parait un peu discutable) et je ne vois vraiment pas où est le mal. Primo, je ne comprends pas que l’on puisse avoir la mémoire aussi courte et ne pas comprendre que Giscard est à 90% la cause de tous nos avatars actuels avec ses frasques continuelles : – la trahison des européens lors de l’invasion de l’Afghanistan par l’URSS, – l’aspiration irréfléchie de l’Angleterre dans l’Europe, point de départ de sa chute (De Gaulle voulait l’Europe pour lutter contre les Russes, les Ricains et les British) afin de prendre la tête d’une Europe qu’il espérait supranationale, – l’hébergement et protection du terroriste Komeny pendant des mois, – les lois hyper sexistes avec Françoise Giroud au conseil des ministres qui ensuite bave ensuite dans un bouquin quasiment les histoire de cul de tous ses anciens collègues, – la casse de l’artisanat (c’était juste pour les ploucs) au profit des multinationales, – l’absence de grâce pour Ranucci après un procès totalement bâclé sous prétexte que le crime concernait un enfant, – … et bien sûr le regroupement familial (pas mal quand même pour un pechnocrate pareil de ne même pas avoir vu que la démographie de deux peuples était totalement déséquilibrée); – sans compter qu’il n’a pas été loin de faire liquider l’inoffensif mais irrévérent Coluche, avant de le sortir de l’élection présidentielle, ce qui lui a d’ailleurs certainement fait perdre les élections à lui-même du fait que Colucci piquait bien plus de voix à la gauche qu’à la droite. Secundo, on n’a pas guillotiné un roi (d’ailleurs brave type) pour trouver un autre roi plus de deux siècles plus tard, et cette fois véritablement abject. Un peuple n’a pas à accepter d’être humilié comme cela avec un chef qui se paie des fastes de Louis XIV, qui se paie des chasses aux animaux protégés sur tous les continents, dont la femme fait virer la moitié des préfets pour avoir été mal reçue à son appréciation souveraine. On retient aussi la crânerie véritablement puerile et nauséabonde de Giscard à disposer du privilège d’appuyer sur le bouton de la force de frappe, en se vantant qu’il fallait avoir des nerfs d’aciers (sous-entendu qu’il les avait). Je passe sur la broutille des diamants de Bokassa qui, à ce qu’il croit encore, serait la cause de sa disgrâce. Au final, j’approuve la réaction spontanée de ceux qui l’ont attendu comme un malpropre à la sortie de l’Elysée. Je regrette simplement qu’ils ne l’aient atteint qu’au moral. Tertio, Chirac avait sans arrêt été humilié par Giscard qui lui rognait tous ses pouvoirs de 1er ministre, qui a démarré le premier conseil des ministres en serrant toutes les mains sauf celle de Chirac, et qui a invité chez lui le couple Chirac en lui réservant une petite chaise, alors que le couple Giscard avait des chaises longues. Personne ne peut accepter de se faire cracher dessus de la sorte, fut-il premier ministre d’un tel gougeât.

    08/11/2006 à 19 h 29 min
  • Rosanov Répondre

    A SAS, je tombe de cul là ! J’ai l’impression qu’à tes yeux Garaud est une grande dame, juste parce qu’elle a fait une caricature acerbe (et peut-être bien sentie) de Chirac. Garaud n’était pas une élue et elle a encombré les palais comme une courtisane véreuse pendant des années sans rien foutre d’autre que de tirer des ficelles. Je présume qu’elle a eu tout loisir de paufiner bien des caricatures. On ne déclare pas que quelqu’un (ou quelqu’une) est un grand, simplement d’après sa façon de chier sur les autres. Rappelons que Chichi a viré la Grande Dame en question à la suite de son accident de la route. Celle-ci avait profité du fait que Chichi était complètement dans le cirage pour lui faire vociférer l’appel de Cochin. Comme quoi, un accident ça peut avoir du bon et aider à la réflexion sur les vautour qui gravitent autour de vous.

    08/11/2006 à 18 h 27 min
  • Mancney Répondre

    Pourquoi n y a t il pas de procédure d’empechment en France? Quelle Démocratie avons nous si nos lois ne nous permettent pas d’éjecter un …. Chirac? Mancney

    08/11/2006 à 16 h 50 min
  • sas Répondre

    statut »s » et bidet « s »…sas va plus vite que son clavier qui ne suis pas….désolé.. sas

    08/11/2006 à 11 h 53 min
  • c.Duyt Répondre

    Il ne faut pas oublier que Chirac est toujours resté au fond de lui-même très « radsoc ». Il n’y pas que Marie France Garaud qui l’a jugé,des personnalités tel que Michel Junot qui fut médiateur à la Mairie de Paris et son ancien directeur de cabinet Bernard Billaud qui écrit un livre sur Chirac,ont bien cerné le personnage,et se sont aperçus tardivement qui se sont faits « rouler dans la farine ». Duyt

    08/11/2006 à 10 h 43 min
  • gaius Répondre

    chirac c’est une trahison à la minute , chaque mot qu’il prononce, chaque action qu’il commet a la trahison pour finalité. Syndrome de l’enfant adopté qui en veut à la terre entière ? non chirac c’est un vendu , un pourris , un communiste de la première heure qui a fait de l’entrisme à l’instard de jospin le troskiste ou mitterant le péténiste . Il hait la civilization européenne , il hait la France et fait tout pour la détruire , chichi mon ami , on ira te chercher dans ton palace au Maroc , on viendra te mener vers tes juges et vers une juste punition , pour toi , ta femme et ta fille .

    08/11/2006 à 10 h 36 min
  • sas Répondre

    Seule une très grande dame à parfaitement jugé jacques chirac….soit MARIE-FRANCE GARAUD, elle même, qui l’a pesé,mesuré,jaugé… »…elle le pensait du marbre dont on fait les statut,mais a due se rendre à l’évidence qu’il était de faience dont on fait les bidet… » Bravo, Madame….et chapeau bas sas vous adoube et vous octroie la possibilité de chevaucher à ses côtés…

    08/11/2006 à 1 h 14 min
  • grandpas Répondre

    Cher M Lance vous oubliez la trahison envers Jacques Chaban Delmas pour faire eliré V G E et la prochaine qu’il prépare contre Sarkozy ¨mêm si je ne suis pas un fan du nain de neuilly.Faut bien qu’il renvoie l’ ascenseur à ses amis socialistes pour un certain 21 avril et un score de roi négre!

    07/11/2006 à 20 h 50 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: